Les Choristes – Chapter 7

This video was removed from YouTube, so you will have to find a copy of “Les Choristes” to watch somewhere else. I broke the movie up into digestible pieces, with 15 in all.

This is the seventh chapter and runs from 30 :30 – 36 :35.

Chapter 7

Salle d’études. Mathieu fait passer une audition aux élèves. Ils s’approchent chacun leur tour pour chanter une chanson de leur choix.

Mathieu (voix off): 30 janvier, début de l’expérience

Un enfant: Ils ont des chapeaux ronds, vive la Bretagne. Ils ont des chapeaux ronds, vive les Bretons.

Mathieu: Soprano, à gauche. Leclerc!

Leclerc: Il est né le divin enfant, chantons tous son avènement

Mathieu: Oui, c’est pas mal. Presque juste. Alto, à gauche. Delaire!

Delaire: 3 Km à pied, ça use, ça use. 3 Km à pied, ça use les souliers.

Mathieu: Oui. Recommencez.

Delaire: 4 Km à pied, ca use, ca use. 4 Km à pied, ça use les souliers.

Mathieu: Oui, c’est bien ce que je pensais. Basse, à droite. Heu, Riqueur! Riqueur! J’ai du bon tabac dans ma tabatière, j’ai du bon tabac, tu n’en auras pas.

Mathieu: Je t’interdis de fumer. Alto à gauche. Heu Illouse.

Illouse: L’amour est enfant de bohême, il n’a jamais, jamais connu de loi.

Mathieu: Soprano, évidemment. A gauche. Bien. Pépinot!

Pépinot: Je connais pas de chanson.

Mathieu: Mais, c’est pas grave, je vais t’en apprendre. En attendant je te nomme assistant chef de choeur. Vas là-bas. Boniface!

Boniface: Maréchal, nous voila.

Mathieu: Qui c’est qui t’a appris ça?

Boniface: C’est mon grand-père.

Mathieu: Un peu démodé. Bon, à gauche.

Clément: Aux armes citoyens, tête de chien.  Formez vos bataillons, bande de couillons.

Mathieu: Bon allez, à droite.

Un enfant: Les monos, c’est de la racaille.  Ça fume, ça boit, pour c’que ça travaille.

Mathieu: A gauche.

Un enfant: Coucou hibou, coucou hibou, coucou hibou, coucou.

Mathieu: Alto.

Bureau de Rachin. On entend le tic tac de l’horloge. Rachin se coupe les poils du nez. On entend des coups cadencés venant de dehors.Salle d’études. Les enfants tapent le rythme sur leurs pupitres.

Mathieu: Temps fort. Temps fort. Temps fort. Temps fort.

Pépinot, assis sur le bureau, observe le métronome.  Mathieu essaie de faire chanter Corbin.

Mathieu: Fais moi voir Corbin.  Do, mi, sol, do.

Corbin: Do.

Mathieu: Do, do, do.

Corbin: Do.

Rires des enfants.

Mathieu: Ah non.  Je suis désolé, ça n’existe pas cette note. Viens là. Monsieur Pépinot, donnez moi la partition.

Pépinot donne la partition à Mathieu. Corbin s’approche du bureau.

Mathieu: Merci. Ouvre tes mains. Bien présentées, comme ça.

Mathieu tient les mains de Corbin et y place la partition.

Mathieu: Je te nomme pupitre.

Rires des enfants.

Mathieu: Monsieur Pépinot, baguette

Pépinot passe la baguette de chef d’orchestre à Mathieu.  Il la tape sur la tête de Corbin et se prépare à conduire la chorale.

Mathieu: Attention, après moi.  Do, ré, mi, fa, sol, fa, mi, ré, do.

Les enfants reprennent en choeur.

Les enfants: Do, ré, mi, fa, sol, fa, mi, ré, do.

Mathieu: encore une fois.

Les enfants: Do, ré, mi, fa, sol, fa, mi, ré, do.

Mathieu: Et voila.

Dans le dortoir.  Les enfants répètent une chanson avant d’aller se coucher.

Mathieu: 1, 2, 3, 4.

Les enfants:

Le Querrec est au pain sec, Le Leclerc n’est pas très clair

L’ Boniface n’est pas loquace, Carpentier sait pas compter

Nous sommes de Fond de l’Etang, C’est pour le moins déconcertant

Nous sommes de Fond de l’Etang, Et c’est bien ça qu’est embêtant

Nous sommes de Fond de l’Etang, C’est pour le moins déconcertant

Nous sommes de Fond de l’Etang, Et c’est bien ça qu’est embêtant

Mathieu (voix off): Tous les soirs je leur faisais travailler un air simple de ma composition. Ce n’était pas du grand art mais je captais leur attention. Pour aller plus loin, j’avais maintenant besoin du feu vert de ma hiérarchie.

Dans le bureau de Rachin.

Rachin: Quoi? Une chorale?

Mathieu: Oui.

Rachin: Mon pauvre Mathieu. Une chorale. Vous êtes totalement à côté de la plaque. Vous n’en tirerez jamais deux notes ou bien je suis le roi des …

Mathieu: Non, Monsieur le directeur, ne me dites pas le roi des quoi.

Rachin: Pourquoi donc?

Mathieu: Parce qu’ils chantent déjà.

Rachin: Ah oui?

Mathieu: Oui, mais un tout petit peu.

Rachin: Pourquoi venez-vous me demander une autorisation que vous avez déjà prise? Je n’aime pas vos manières.  Vous m’entendez.

Mathieu: Oui, Monsieur le directeur.

Rachin: Vous m’embêtez. J’ai d’autres soucis en tête. Et puis, tenez. Je veux rire moi aussi. Faites-les donc chanter. Mais si ça tourne à la chienlit, vous perdez votre place.

Mathieu: Merci pour vos encouragements, Monsieur le directeur.

Mathieu quitte le bureau de Rachin. Musique intrigante.

Dans un couloir de l’école. Morhange lave les fenêtres.

Mathieu (voix off): 8 février, alors que j’attaque les premières répétitions, Rachin s’acharne contre Morhange. A sa sortie du cachot, il le condamne pour exemple à un mois de travaux d’intérêt général.

Morhange balaie les couloirs. Dans la salle d’études, les enfants répètent une nouvelle chanson.

Mathieu: On reprend.

Les enfants:       Il était un p’tit homme appelé Guilleri Carabi.

Il s’en fut à la chasse, à la chasse aux perdrix Carabi

Titi Carabi toto carabo compère Guilleri

Te lairas-tu, te lairas-tu, te lairas-tu mouri

Il s’en fut à la chasse, à la chasse aux perdrix Carabi

Il monta sur un arbre pour voir ses chiens couri Carabi

Titi Carabi toto carabo compère Guilleri

Te lairas-tu, te lairas-tu, te lairas-tu mouri

Morhange observe les répétitions de derrière les carreaux.

Deux enfants: Et la bonniche, tu oublieras pas mon lit.

Après les répétitions, quand tout le monde est parti, Morhange entre dans la salle d’études. Il s’approche du bureau et fait des vocalises.

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s