Today’s Translation – What’s for Dinner?

https://fr.news.yahoo.com/effrayantes-exp%C3%A9rimentations-animales-dun-laboratoire-am%C3%A9ricain-aide-lindustrie-080401337.html

Pour baisser les coûts de la production de viande américaine, le laboratoire fédéral U.S. Meat Animal Center, financé par le contribuable américain, met en oeuvre des expérimentations choquantes sur les animaux depuis les années 1960, révèle une longue enquête du New York Times.

To lower the cost of producing American meat, the Federal Laboratory of the US Meat Animal Center, funded by the US taxpayer, implemented shocking animal testing since the 1960s, according to a lengthy investigation by the New York Times.

Dans ce centre, situé dans l’Etat du Nebraska, les scientifiques tentent notamment de créer des truies et des vaches qui ont des portées plus importantes et des grossesses à intervalles plus rapprochées, ainsi que des brebis «soins faciles» qui peuvent survivre et se reproduire sans trop d’intervention humaine.

In this center, located in the State of Nebraska, scientists are notably trying to create sows and cows that have larger litters and more frequent pregnancy intervals and “easy care” sheep that can survive and reproduce without much human intervention.   

Pour en arriver là, la direction du laboratoire ne recule pas devant un taux très élevé de décès, maladies et malformations de leurs animaux. Pour rendre les vaches plus rentables, le centre a notamment tenté d’augmenter le taux de naissance de jumeaux. Depuis le début des années 1980, les scientifiques ont commencé à fertiliser des oeufs dans des vaches qui avaient donné naissance à des jumeaux en utilisant du sperme de taureaux pères de jumeaux. Ces embryons ont été implanté dans des vaches qui n’avaient pas encore donné naissance à des jumeaux. Au fil des générations, le pourcentage de jumeaux s’est multiplié: habituellement de trois paires pour 100 naissances, il a atteint 55 pour 100.

To get there, laboratory management does not recoil from very high death rates, illnesses and defects in their animals. To make the most profitable cows, the center has notably tried to increase the birth rate of twins. Since the early 1980s, scientists began to fertilize eggs in cows that gave birth to twins using semen from bull fathers of twins. These embryos were implanted in cows that had not yet given birth to twins. Over generations, the percentage of twins has increased: usually three pairs per 100 births, it reached 55 for every 100. 

Mais dans son enquête, le journaliste Michael Moss évoque les terribles effets secondaires de ces expériences: 95% des femelles jumelles avaient des vagins déformés, et environ 16 pourcent des jumeaux et triplés mourraient, un taux quatre fois plus élevé que pour les naissances habituelles.

But in its investigation, reporter Michael Moss recalls the terrible side effects of these experiences: 95% of females had twins with deformed vaginas, and about 16 percent of twins and triplets die, a rate four times higher than for normal births.

Même chose pour les truies, manipulées de sorte qu’elles aient des livrées de 14 petits, au lieu des huit en moyenne. Dans ces livrées trop grandes, des centaines de petits cochons du centre meurent écrasés ou étouffés chaque année.

Same for the sows, manipulated so that they have delivered 14 children, instead of the average of  eight. In these too large litters, hundreds of little pigs from the center die crushed or suffocated each year.

Interesting words and phrases:
pour baisser – to lower
le contribuable américain – the American taxpayer

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s