L’Avis #2

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/128-lavis-de-marie-2-greves-neige-et-confettis-27-fevrier-2009

Bonjour. Aujourd’hui c’est le 27 février, et moi c’est Marie. Bienvenue sur mon podcast “L’Avis de Marie”. Comment allez-vous ? Bien j’espère. Vous voilà bien installés ? Prêts à m’écouter ? Aujourd’hui je vous parlerai d’abord des grèves [1] en France et ensuite d’un sujet plus joyeux, je vous parlerai de carnaval, et enfin des vacances à la montagne.

Hello. Today is February 27th, and I am Mary. Welcome to my podcast “The Opinion of Mary.” How are you? Well I hope. You settled in here? You ready to listen to me? Today I will first speak of the strikes [1] in France and then on to a happier subject, I will talk about the carnival, and finally mountain holidays. 

Mes amis étrangers, ceux qui habitent d’autres pays, se moquent souvent  gentiment de la française que je suis : Ils disent  que nous autres Français nous sommes râleurs, que nous ne sommes jamais contents. Comme la baguette ou le camembert, la grève fait partie de notre culture. C’est vrai qu’on a l’habitude , car entre les  grèves des trains, des métros, des avions, de la poste, la grève des professeurs, des médecins, des chauffeurs de taxi et j’en passe, tout le monde a de bonnes raisons de descendre dans la rue pour manifester son mécontentement, pour dire qu’il n’est pas content.

My foreign friends, who are in other countries, often gently mocking the French that I am: They say that we French others we are moaners, we are never happy. Like the baguette or Camembert, the strike is part of our culture. It’s true that we have that habit, because between train strikes, the subways, the airplanes, the mail, the teacher strike, doctors, taxi drivers and so on, everyone has good reasons to take to the streets to show their discontent, to say that they are not happy.

Mais bon, on n’est pas râleurs sans raison et des raisons il y en a. La première raison c’est l’injustice [2] sociale: les gens trouvent que l’argent est mal distribué [3]. La deuxième raison c’est la baisse [4] du pouvoir d’achat : les gens ont de moins en moins d’argent et on de plus en plus de difficultés à joindre [5] les deux bouts [6], c’est à dire à payer les factures [7] d’électricité, à acheter à manger, à payer l’éducation des enfants, à vivre tout simplement !

But hey, we are not moaners without reasons and the reasons are there. The first reason is social injustice [2]: the people find that the money is badly distributed [3]. The second reason is the decline [4] in purchasing power: people have less and less money and it is more difficult to make [5] ends meet [6] and to pay the power bills [7], to buy food, to pay for the education of children, to simply live!

Et la crise rend la situation plus mauvaise encore. La presse annonce que la grande entreprise automobile Peugeot licencierait [8] 11 000 salariés. Ça veut dire que 11 000 personnes se retrouveraient  au chômage, sans travail. Renault, son grand concurrent, se séparerait de 3000 salariés [9]. Et tous les jours d’autres entreprises annoncent des diminutions de postes de travail, des licenciements. Pendant ce temps  l’État distribue des milliards, et  les patrons gagnent en un mois ce que le petit salarié gagne en un an. Tout cela fait que la différence entre les riches et les pauvres devient de plus en plus grande.

And the crisis makes it even worse situation. The press reports that the large car company Peugeot laid off [8] 11,000 employees. That means that 11,000 people would be left unemployed, jobless. Renault, its largest competitor, separated 3,000 employees [9]. And every day more companies announce reductions in jobs, layoffs. Since that time, the state has distributed billions, and bosses earn in a month what the little worker earns in a year. All this makes the difference between the rich and the poor becoming greater. 

Demandez à n’importe quel Français, et à moi, s’il y a un sujet sur lequel pour une fois, nous sommes tous d’accord, c’est l’augmentation du coût de la vie. Depuis que notre monnaie c’est l’euro, notre pouvoir d’achat à baissé et la vie est devenue de plus en plus chère. Je vais vous donner un exemple : avant l’euro, en 2001, une baguette coûtait environ 1,30 francs, ce qui correspond à, grosso-modo, 0,20 centimes d’euros !  Eh bien aujourd’hui cette même baguette ne coûte ni 30 centimes, ni 50 centimes d’euro mais 87 centimes d’euro, soit 5 francs 70 ! Aujourd’hui la même baguette dans une boulangerie va coûter environ 5 fois plus qu’avant ! Le prix du pain et le coût de la vie en générale a été multiplié par 5 et parfois plus. Le problème c’est que je ne gagne pas 5 fois plus !

You ask what is important to anyone who is French, and to me, if there is a subject that for once, we’re all in agreement with, it is the rising cost of living. Since our currency is the euro, our purchasing power and life is declining and life becomes more and more expensive. I’ll give you an example: before the euro in 2001, a baguette cost about 1.30 francs, which is, roughly speaking, EUR 0.20 cents! Well today the same baguette doesn’t cost 30 or 50 cents but 87 cents, or 5 francs 70! Today the same baguette from a bakery will cost about 5 times more than before! The price of bread and the cost of living in general has increased by 5 and sometimes more. The problem is that I do not earn 5 times more! 

Alors c’est pour toutes ces raisons que les gens  font grève et manifestent. Ils veulent gagner plus d’argent, ils veulent un salaire plus élevé [10]. Le 29 janvier dernier, ils étaient plus de 1 million 500 mille dans les rues en France à manifester pour dire qu’ils n’étaient pas contents.  En ce moment, en Guadeloupe, la France dans les îles des Caraïbes, il y aurait 100 000 personnes qui défilent contre la vie chère. À La Réunion, autre territoire français dans le Pacifique, la grève se prépare aussi et peut-être même qu’avec le printemps elle arrivera chez nous, en métropole [11].

So it is for these reasons that people go on strike and demonstrate. They want to earn more money, and they want a higher salary [10]. On January 29, there were more than 1 million 500 thousand in the streets of France to protest and say they were not happy. Right now, in Guadeloupe, France in the Caribbean Islands, there was 100,000 people marching against the cost of living. In Reunion, another French territory in the Pacific, the strike was also prepared and perhaps even with the spring that arrives at home in metropolitan France [11].

Alors que tout le monde parle de grève et que les politiques préparent leurs discours, que fait notre première Dame de France, Madame Carla Bruni-Sarkozy ? Elle chante ! Elle chante l’amour ! Alors moi finalement je suis rassurée, un Président qui inspire l’amour à sa dame n’est pas si insensible, et il va pouvoir  rassurer les Français. Il n y a donc aucune raison d’avoir peur de l’avenir. Nous sommes comme cela en France. Quand nous ne sommes pas dans les rues en train de manifester, nous sommes amoureux, légers et jouisseurs [12] malgré les crises. D’ailleurs savez-vous pourquoi le coq, (le monsieur de la poule) est le symbole de la France ? Non ? Je vais vous le dire ; le coq même les pieds dans la merde, il continue à chanter !

While everyone talks about a strike and politicians prepare their speeches, what does ​​our first lady of France, Carla Bruni-Sarkozy do? She sings! She sings of love! So finally I am reassured, a president who inspires love to his lady cannot be so insensitive, and he will be able to reassure the French. So there is no reason to be afraid of the future. We are like this in France. When we are not in the streets trying to demonstrate, we are in love, pleasure seekers [12] despite the crises. Besides, do you know why the cock (the gentleman chicken) is the symbol of France? No? I’ll tell you; the cock even with feet in the shit, continues to sing!

Savez-vous d’où vient la fête de carnaval ? C’est en fait une tradition qui existe partout dans le monde. Elle permet, pendant une semaine voire plus, de renverser [13] toutes les lois. C’est le moment des fous, la période de l’année où tout est permis, où chacun peut faire ce qu’il veut ! Carnaval c’est aussi et surtout la fête. Je sais qu’en Suisse c’est un grand moment très attendu. J’ai des amis suisses qui prennent des jours de vacances pour mieux en profiter. Je connais beaucoup de gens qui sont dans des associations de musique et qui attendent et préparent carnaval comme le grand moment de l’année. Mes meilleurs souvenirs de Carnaval, je les ai eus en Suisse. Petite on m’emmenait voir les cortèges, avec le défilé des chars [14]. La musique et les masques m’impressionnaient [15]. J’adorais attraper les bonbons et les fleurs que les fous lançaient dans la foule. J’adorais rentrer à la maison avec des confettis partout dans les cheveux et en retrouver plusieurs jours après  dans les poches de ma veste.

Do you know where to come to the carnival party? This is actually a tradition that exists all over the world. It allows for a week or more to reverse [13] all laws. This is the time of Fools, the time of year where anything goes, where everyone can do what he wants! Carnival is also and above all the party. I know that Switzerland is highly anticipating a great time. I have Swiss friends who take days off to enjoy it better. I know many people who are into music associations and waiting and preparing for carnival as the highlight of the year. My best memories of Carnival, I got them in Switzerland. I was taken a little to see the processions, with the parade of floats [14]. The music and masks impressed me [15]. I loved getting the candy and flowers that the fools threw into the crowd. I loved coming home with confetti all over the hair and to find it several days later in the pockets of my jacket.

En France ce n’est pas du tout la même chose. Carnaval passe plutôt inaperçu [16]. Peut-être parce que chez nous, c’est carnaval toute l’année, et  que nous défilons dans la rue  bien souvent ! Il y a bien sûr le carnaval de Nice pendant 15 jours avec ses cortèges de fleurs : il y dans les régions frontalières, proches de la Suisse et de l’Allemagne des bals masqués le samedi soir.  Mais c’est tout.  Partout ailleurs, il ne se passe rien. Parfois, dans quelques endroits [17], carnaval c’est le jour de Mardi-gras où seuls les enfants et les jeunes se déguisent pour aller à l’école. Ils s’habillent en Dracula, en monstre, en Marylin ou en princesse. Moi, je me souviens que quand j’ étais au lycée, à Belfort, je me suis déguisée en ballon de foot.  Pendant deux semaines je me suis préparé mon costume, j’ai cousu les petits carrés blancs et noirs et les ai accrochés autour d’un cerceau [18]. C’était très réussi, mais très inconfortable. Et je vous laisse imaginer ma gêne [19] lorsque j’ai voulu prendre le bus et que je suis restée coincée dans la porte !

In France it is not at all the same thing. Carnival goes rather unnoticed [16]. Maybe because here, it’s carnival all year, and we march in the street often! There are of course the carnival of Nice for 15 days with processions of flowers : there in the border, close to Switzerland and Germany masked balls on Saturday night. But that’s it. Everywhere else, it is happening. Sometimes, in some places [17], carnival is the Mardi Gras where only children and young people dress up to go to school. They dress in Dracula, monster, as Marilyn or a princess. I remember when I was in high school in Belfort, I’m disguised as a football. For two weeks I prepared my costume I sewed the black and white squares and have a hoop hung around [18]. It was very successful, but very uncomfortable. And you can imagine my embarrassment [19] when I wanted to take the bus and I’m stuck in the door!

Vous aimez la montagne ? Moi j’adore les sommets enneigés, l’air pur, le silence ! Ah la montagne ! C’est beau mais pas pendant les vacances scolaires, c’est à dire pas entre le 9 février et le 9 mars. Vraiment, pendant les vacances scolaires, évitez la montagne. Il y a foule, il y a trop de monde. Il est presque impossible de trouver un appartement de libre à cette époque !  A moins  d’être  très organisé et de réserver dès le mois de juillet ! Les quelques-uns qui restent  libres coûtent les yeux de la tête, c’est à dire qu’ils sont très chers. Pendant cette haute saison tout est plus cher, même les frites trop grasses qu’on mange dans le restaurant d’altitude [20] deviennent inabordables [21] !

Like the mountains? I love the snow-capped tops, clean air, silence! Ah the mountain! It’s beautiful but not during school holidays, that is to say not between February 9 and March 9. Really, during school holidays, avoid the mountain. There are crowds, there are too many people. It is almost impossible to find an apartment for free at that time! Unless you are very organized and book as early as July! The few remaining seats cost an arm and the head, that is, they are very expensive. During the high season everything is more expensive, even the fries too fat we eat in the restaurant of altitude [20] become unaffordable [21]!

Et puis avec tout ce monde sur les pistes, il faut être très attentif car le danger est partout. Le danger c’est ceux qui ont passé un peu trop de temps sur les terrasses à boire du vin chaud. Le danger c’est aussi ceux qui traversent la piste sans regarder, ou encore ceux qui pensent qu’ils savent skier mais qui ne savent plus s’arrêter. Sans doute que je fais moi aussi partie de ces dangers, mais je ne vais pas vous dire duquel !

And with all these people on the slopes, you have to be very careful because the danger is everywhere. The danger is that there are those who have spent a little too much time on the terraces drinking mulled wine. The danger is also those who cross the track without looking, or those who think they know how to ski but do not know how to stop. Without doubt I make some of these dangers myself, but I will not tell you which!

Et puis il y a les files [22] d’attentes devant les remontées mécaniques. Une heure d’attente pour 10 minutes de glisse – dites-moi où se trouve le plaisir ? Et vous avez remarqué que dans la file, skis contre skis, bâtons contre bâtons, tout le monde reste bien attentif à ses skis, chacun surveille [23] sa place. C’est vrai que nous les Français, nous ne sommes pas très disciplinés, enfin surtout les Parisiens. Ils ont tendance à garder les mêmes réflexes qu’en ville. Finalement à skis ou en voiture, on reconnaît facilement les Français, enfin les Parisiens. Ils tentent de passer devant les autres, mais râlent si on fait de même. Alors si vous deviez en rencontrer, respirez-vous êtes à la montagne !

And then there are the girls [22] waiting before the lift. An hour to wait for 10 minutes of gliding – tell me, where is the fun? And you noticed that in the queue, skis against skis, poles against poles, everyone remains attentive to his skis, each monitors [23] their place. It’s true that we are French, we are not very disciplined, well mostly Parisians. They tend to keep the same reflexes that they have in the city. Finally when skiing or in a car, it is easy to recognize the French especially Parisians. They try to jump the queue, but moan if we do the same. So if you were to meet, you breathe in the mountains!

Alors voilà, si vous avez la chance de partir glisser dans les montagnes, bon ski et soyez prudents afin de me retrouver dans deux semaines. Je vous parlerai de quelques différences entre la Suisse et la France, du tiercé et ferai un petit tour du côté de l’actualité. D’ ici là portez-vous bien et n’oubliez pas de me laisser vos commentaires sur http://www.podclub.ch. À bientôt !

So now, if you have the chance to go sliding in the mountains, have a great ski and be careful to be back in two weeks. I will talk about some differences between Switzerland and France, the third and take a little tour of the coast. Until then wear it well and do not forget to leave me your comments on http://www.podclub.ch. See you soon!

[1] la grève : manifestation dans les rues
[2] (la) injustice : qui n’est pas juste, correct
[3] distribué : la distribution, v. distribuer = partager
[4] la baisse : le contraire de la hausse
[5] joindre : assembler, mettre ensemble
[6] le bout : une extrémité
[7] la facture : la note
[8] le licenciement : v : licencier, mettre à la porte, renvoyer de l’entreprise
[9] le salarié : une personne qui travaille pour un salaire
[10] élevé : haut
[11] la métropole : la France ici en Europe et il y a la France des territoires extérieurs
[12] le jouisseur : une personne qui profite de la vie
[13] renverser : mettre sens dessus dessous, changer
[14] le char : grande voiture décorée
[15] impressionner : laisser une marque, une émotion
[16] inaperçu : qu’on ne voit pas
[17] (le) endroit : un lieu
[18] le cerceau : un cercle léger en bois, en plastique.
[19] la gêne : situation de malaise, être mal à l’aise
[20] (la) altitude : en hauteur
[21] inabordable : le prix est trop cher
[22] la file : une suite de personnes placées les unes derrière les autres
[23] surveiller : faire attention

[1] Strike : demonstration in the streets
[2] (the) wrong : that’s not fair, proper
[3] distributed : the distribution, verb. distribute = share
[4] the decline : the opposite of the increase
[5] Contact : assemble, put together
[6] the end : one end
[7] bill : the note
[8] dismissal : verb: lay off, put at the door, return the company
[9] the employee : a person who works for wages
[10] high : high
[11] the metropolis : the France into Europe and there is the external territories of France
[12 ] enjoyer a person who enjoys life
[13] reverse : turn it upside down, change
[14] char : big car decorated
[15] impress : leave a mark, an emotion
[16] unnoticed : that does not see
[17] (the) place : a place
[18] the hoop : a light circle of wood, plastic.
[19] discomfort : uncomfortable situation, be uncomfortable
[20] (the) height : height
[21] unaffordable : the price is too expensive
[22] queue : a string of persons placed one behind the other
[23] monitor : be careful

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s