L’Avis #35

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/367-lavis-de-marie-35-les-valises-mon-sejour-a-la-reunion-retour-humide-3-septembre-2010

Bonjour, c’est Marie. Bienvenue sur mon podcast ” l’avis de Marie “. Aujourd’hui  nous sommes le 3 septembre et je suis heureuse de vous retrouver après cette longue pause d’été. J’espère que vous avez eu la chance d’avoir profité de l’été, et que vous voilà bien reposés. Aujourd’hui j’ai envie de rester encore un peu dans l’ambiance de vacances et de vous parler de valises, de mon séjour à la Réunion et de mon retour un peu humide [1]. Vous êtes prêts ? Allons-y !

Hello, this is Mary. Welcome to my podcast “The opinion of Mary.” Today is September 3rd and I’m pleased to meet you after the long summer break. I hope you’ve had a chance to take advantage of the summer, and you’re well rested. Today I want to stay a little longer in the holiday mood and talk suitcases, my stay in Reunion and I returned a little wet. [1] Are you ready ? Let’s go!

Comme je vous l’avais annoncé avant notre grande pause, cette année j’avais des projets de partir à la Réunion. Vous vous souvenez, la Réunion, c’est une île dans l’Océan Indien au-dessus de Madagascar. Eh bien, j’y suis allée. Partir en vacances demande à préparer ses valises et pour la fille que je suis, cela est toujours un casse tête [2]. Il y a toujours une question très importante qu’on se pose. ” Mais qu’est-ce que je mets dans ma valise ? ” Etant donné qu’il est impossible d’emmener son armoire, il faut faire des choix. Moi j’aime bien prévoir [3] une tenue pour sortir, c’est à dire une tenue un peu fille, entendez par là, une jolie robe avec de jolies chaussures. Oui, on ne sait jamais si l’occasion se présente d’être invitée dans un beau restaurant.

As I told you before our big break, this year I had plans to go to the Reunion. Remember, Reunion is an island in the Indian Ocean near Madagascar. Well, I went. Going on holiday demands one to prepare their bags and for the girl that I am, this is always a headache. [2] There is always a very important issue that arises. “But what do I put in my suitcase?” Given that it is impossible to take one’s bureau, choices must be made. I really like to preview [3] an outfit to go out in, that is to say one taken by a little girl, a pretty dress with nice shoes. Yes, you never know when the opportunity comes to be invited into a beautiful restaurant.

Je ne vais pas y aller en robe de plage ! Ensuite il faut des tee-shirts, des shorts, des pantalons et c’est là parfois aussi un autre casse tête, celui de l’assortiment [4] des couleurs, c’est à dire prendre la bonne couleur de chemise qui va avec le pantalon ou la jupe qu’on emmène. Il faut aussi penser aux activités qu’on va faire; si on veut faire de la marche, il faut emporter d’autres chaussures que simplement ses tongs [5]. Enfin, il faut aussi penser au climat de la région de notre destination. Inutile d’être coquette [6] et bien habillée si c’est pour avoir froid car on a oublié que là où on va, c’est l’hiver. Bref, préparer sa valise demande souvent des efforts [7] et un esprit de synthèse. Et comme moi j’ai beaucoup de mal à me décider, faire ma valise peut me demander des jours et des jours.

I will not go in a beach dress! Then you have T-shirts, shorts, pants, and sometimes there is another puzzle, that of the assortment of [4] colors, that is to say, to match the right shirt color that goes with the pants or skirt one takes. We must also think about the activities we will do; if we want to take a walk, we must take other shoes than just his flip-flops. [5] Finally, we must also think about the climate of the region to our destination. No need to be coquettish [6] and if well dressed for the cold because we forgot where we’re going, it’s winter. In short, prepare a suitcase often requires efforts [7] and an analytical mind. And as I have a lot of trouble deciding, packing my suitcase can take days and days.

Cette année je n’ai pas eu ce genre de problèmes. D’abord, je n’avais pas le temps de trop réfléchir, j’ai dû préparer ma valise très vite. En effet, je finissais mon travail le vendredi soir et le lendemain j’étais déjà assise dans le train pour Paris d’où j’allais prendre l’avion. Ensuite j’avais eu la drôle d’idée d’emmener mon parapente [8], car j’avais lu que sur l’île il y avait de merveilleux endroits pour voler. Sans doute avez-vous déjà vu la grandeur d’un sac de parapente. Il est assez encombrant, c’est à dire qu’il prend beaucoup de place et il pèse tout de même une douzaine de kilos. Comme je n’avais droit qu’à 25 kilos de bagages, la valise a été vite faite. J’y ai mis mes chaussures de randonnées [9], ma trousse de toilette [10] et voilà qu’il ne me restait presque plus que 4 kilos de vêtements à y mettre ! Avec mon maillot de bain, une serviette de plage, un short, un pull, une veste j’avais largement dépassé [11] les 25 kilos ! Ce n’est pas seulement la contrainte [12] des taxes d’aéroport qui me posait problème mais ce sac, il me fallait aussi le porter ! Alors j’ai pris un grand sac à main et j’y ai mis quelques habits [13] et à regret [14] j’ai dû laisser ma robe de cocktail et mes chaussures à talons [15].

This year I have not had this kind of problems. First, I did not have time to think too much, I had to prepare my bag very quickly. Indeed, I finished my work on Friday evening and the next day I was already sitting in the train to Paris where I was going to fly. Then I had the funny idea to take my paraglider [8], because I had read that on the island there were wonderful places to fly. No doubt you’ve seen the size of a paragliding bag. It is quite bulky, ie that take up much space and it still weighs a dozen kilos. Since I had allowed only 25 kilos of luggage, the bag was quickly made. I put my hiking shoes [9], my toilet kit [10] and now that hardly left me four kilos of clothes to put in! With my bathing suit, beach towel, shorts, sweater, jacket I had largely exceeded [11] 25 kilos! It’s not only the constraint [12] of airport taxes which posed a problem for me but this bag, I had to also wear it! So I took a large purse and I put some clothes [13] and regret [14] that I had to leave my cocktail dress and my heels. [15]

C’est donc avec 25 kilos sur le dos, et un grand sac que j’arrive à Paris. Avez-vous déjà pris le métro parisien un samedi après midi ? Il y a du monde partout ! Alors imaginez-moi avec ce gros sac de parapente sur le dos, dans le métro parisien. C’était tout simplement l’horreur ! Après le métro, j’ai pris leRER [16], et arrivée à l’aéroport, j’étais enfin soulagée [17] de poser mon sac à l’enregistrement [18].

It is with 25 kilos on his back, and a large bag that I get to Paris. Have you ever taken the Paris subway on a Saturday afternoon? There are people everywhere! So imagine me with that big paraglider backpack, in the Paris metro. It was just the horror! After the subway, I took the RER [16] and arrived at the airport, I was finally relieved [17] to put my bag in the record. [18]

Le départ est une chose, mais on ne pense pas assez au retour [19]. Car au retour, on est généralement plus chargé [20] qu’à l’aller. On a acheté des souvenirs, une robe et des chaussures car on a été invitée au restaurant, des cadeaux pour la famille et les amis. Heureusement que j’avais acheté un panier, car on en fait de très beaux à la Réunion et c’est donc avec trois sacs que j’ai dû rentrer. Mais cette fois mon sac de parapente était plus lourd qu’à l’aller. Alors j’ai dû réorganiser toute ma valise devant le guichet d’enregistrement ; sortir mes petites culottes [21], mon linge sale [22] pour les prendre en cabine avec moi, et j’ai tout de même dû payer 50 euros pour le sur poids ! Le plus drôle dans cette histoire c’est que j’ai promené mon parapente et je n’ai volé qu’une fois !

The start is one thing, but we do think not enough to return. [19] For the return, it is generally more responsible [20] as on the way. We bought souvenirs, a dress and shoes as it was invited to the restaurant, gifts for family and friends. Luckily I had bought a cart, as it makes beautiful in Reunion and so it is with three bags that I had to go. But this time my paraglider bag was heavier than on the way. So I had to reorganize my suitcase to the check-in desk; get my panties [21], my dirty clothes [22] to take in the cabin with me, and I still had to pay 50 euros for the over weight! The funny thing about this story is that I have walked my paraglider and I have flown once!

La Réunion c’est vraiment joli. C’est la France bien sûr, c’est à dire qu’il y a la même réglementation, la même monnaie qu’en France voisine et on y parle français. La Réunion est une île très verte à la végétation riche et abondante. A la Réunion ne vous attendez pas à passer vos journées sur la plage. Il y en a bien quelques-unes de très jolies du côté ouest de l’île où on peut se baigner dans le lagon, mais ailleurs vous ne verrez personne. La mer y est très dangereuse, les courants [23] sont forts. De plus, le fond est tout de suite très profond, à peine à un mètre de la plage on est déjà à 10 mètres de profondeur et il y a aussi beaucoup de requins [24]. La Réunion est une destination plus sportive. A la Réunion on marche, on découvre une superbe nature. C’est ce que j’ai fait. Pendant les premiers jours j’ai fait un peu de tourisme, et puis je ne pouvais en fait pas faire grand chose car avant de partir je me suis fait mal au dos et les 25 kilos sur le dos ne m’ont sans doute pas fait du bien. Bref, au bout de trois jours, impossible de bouger. Je vais chez un ostéopathe, un spécialiste qui remet le corps en place et cela allait mieux. Puis je suis partie en randonnée 4 jours toute seule. La nuit je dormais dans des gîtes, mais pendant deux jours je n’ai rencontré personne. Il y avait la nature et moi. Je suis bien sûr allée au sommet du Piton des neiges, le point le plus haut de l’île, à 3070 mètres, pour voir le jour se lever. Après la randonnée, j’ai voulu aller voler. J’ai loué une voiture pour me rendre sur les sites. Ça c’était génial, écouter de la musique, à fenêtre ouverte, l’Océan indien devant soi… j’ai adoré !

The meeting is really pretty. This is the France of course, ie that there is the same regulations, the same currency in neighboring France and French spoken there. Reunion is a very green island with rich and abundant vegetation. In Reunion do not expect you to spend your days on the beach. There has some very pretty on the west side of the island where you can swim in the lagoon, but also you will not see anyone. The sea is very dangerous, the currents [23] are strong. In addition, the bottom is very deep result, only a meter from the beach it is already at 10 meters deep and there is also plenty of sharks. [24] Reunion is a sportier destination. At the meeting we walk, we discover a beautiful nature. It is what I did. During the first days I did some sightseeing, and then I could actually do little because before leaving I hurt my back and 25 kilos on his back probably did not make me good. In short, after three days, unable to move. I go to an osteopath, a specialist who puts the body in place and that was it. Then I went hiking four days alone. At night I slept in the cottages, but for two days I have not met anyone. There was the nature and me. I am of course went to the top of the Piton of snows, the highest point on the island at 3070 meters, to see the sun rise. After the ride, I wanted to go flying. I rented a car to go to the sites. That was great, listening to music, open window, the Indian Ocean in front of you … I loved it!

Par contre, pour le parapente ce n’était pas si génial car le vent n’était pas bon, et selon les prévisions météo, il n’allait pas l’être avant plusieurs jours. Le problème c’est que mes vacances se terminaient bientôt. J’ai tout de même, grâce à des rencontres avec d’autres parapentistes pu être en l’air [25], mais pas très longtemps car le vent a forci [26] et j’ai dû atterrir [27] très rapidement dans les champs de canne à sucre [28]. L’atterrissage était un peu plus violent que prévu car les jours suivants j’avais à nouveau mal au dos. Le vent lui c’était calmé ! Comme je ne pouvais plus vraiment marcher, j’ai terminé mon séjour en passant mes journées sur la plage. Je voulais faire le plein de soleil, de vitamines et puis il me fallait bronzer, sinon personne n’allait croire que j’étais en vacances.

By cons, for paragliding it was not so great because the wind was not good and according to the weather forecast, it was not going to be several days. The problem is that my vacation ended soon. I still, through encounters with other paragliders could be in the air [25], but not for long because the wind has Forci [26] and I had to land [27] very quickly the fields of sugar cane [28]. The landing was a little more violent than expected because the following day I had again back pain. The wind calmed him it was! As I could not really work, I completed my stay through my days on the beach. I wanted to make up the sun, vitamins and then I had to sunbathe, otherwise nobody would believe I was on vacation.

C’est donc toute bronzée, reposée mais bloquée que je suis rentrée de vacances. Je crois avoir perdu mon beau teint et mon bronzage en moins de 2 minutes en entrant chez moi, car j’y ai découvert une fuite d’eau : J’avais de l’eau qui coulait du premier étage à la cave et la cave était devenue une véritable  piscine. J’ai donc dû couper l’eau de la maison, j’ai été privée [29] d’eau pendant 4 jours, le temps que l’entreprise se déplace, trouve le problème et répare tout cela ! J’avais heureusement de l’eau dans ma cuisine qui est pendant ce temps aussi devenue ma salle de bain, et c’est avec un arrosoir [30] que j’allais au petit coin [31]. Dire que d’ci à 2025 sur la terre, deux hommes sur 3 vont manquer d’eau, moi je n’en avais que de trop dans ma maison. Et l’eau cela fait des dégâts [32] et il faut beaucoup de temps pour que l’humidité s’en aille. Et encore moi je n’ai pas à me plaindre, vous avez vu les inondations au Pakistan ? Elles ont affecté 20 millions de personnes et environ un cinquième du territoire pakistanais. Imaginez, cela représente presque 4 fois la superficie de la Suisse. Au moins six millions de personnes se sont retrouvées sans-abri à la suite de la catastrophe. Cela permet de trouver ses problèmes moins graves non ?

This is tanned, rested but blocked as I got back from vacation. I think I lost my brother and my tan complexion in less than 2 minutes by entering my home, because I discovered a water leak: I had water that flowed from the first floor to the basement and the cellar had become a real pool. So I had to turn off the water to the house, I have been deprived [29] water for 4 days, the time that the company moves, find the problem and fix it all! Fortunately I had water in my kitchen which is meanwhile also become my bathroom, and it is with a watering can [30] I went to the little corner. [31] To say that one of 2025 on the ground, two men will miss 3 of water, me I did that too in my house. And this makes the water damage [32] and it takes time for the moisture to go. And yet I do not have to complain, you saw the floods in Pakistan? They affected 20 million people and about one fifth of Pakistan’s territory. Imagine, this represents almost 4 times the size of Switzerland. At least six million people were left homeless after the disaster. This will find its less serious non-issues?

Voilà c’est tout pour aujourd’hui. Je dois retourner au bord de ma piscine dans la cave. Nous nous retrouvons dans deux semaines et j’aimerais vous parler des petites différences linguistiques entre le français de Suisse et celui de France et aussi de la politique intérieure actuelle. En attendant laissez-moi vos messages sur http://www.podclub.ch et d’ici-là, souvenez-vous de vos vacances et souriez. A bientôt !

That’s all for today. I must go back to the edge of my pool in the basement. We meet in two weeks and I would like to mention small linguistic differences between the French Switzerland and that of France and also the current domestic policy. Meanwhile let me your messages on http://www.podclub.ch and by then, remember your holiday and smile. See you soon !
[1] humide : mouillé le contraire de sec
[2] le casse-tête : problème pour lequel il est difficile de trouver la solution
[3] prévoir : voir à l’avance, organiser à l’avance
[4] l(e) assortiment : ici : mélange
[5] la tong : petite chaussure d’été aussi appelé string des pieds !
[6] coquette : élégante, bien habillée
[7] l(e) effort : quand ce n’est pas facile, il faut se concentrer, être fort…
[8] le parapente : la voile pour voler
[9] la randonnée : la marche
[10] la trousse de toilettes : le petit sac où on met sa brosse à dents, son savon, ses produits de beauté…
[11] dépasser : ici : avoir plus du poids autorisé
[12] la contrainte : ce qu’on doit faire, ce qu’on doit respecter
[13] l(e) habit : le vêtement
[14] le regret : dommage !
[15] la chaussure à talon : le contraire de la chaussure plate
[16] le RER : les trains qui partent de Paris vers l’extérieur de la ville
[17] être soulagé : OUF !
[18] l(e) enregistrement : quand on prend l’avion, on va au guichet de l’enregistrement pour enregistrer ses valises et présenter son billet d’avion
[19] le retour : contraire de l’aller
[20] être chargé : avoir beaucoup de choses à porter
[21] la petite culotte : le sous-vêtement
[22] le linge sale : les vêtement qu’on a porté et qu’on doit laver
[23] le courant : la force de l’eau qui vous prend vers le large, c’est à dire loin des terres
[24] le requin : poison dangereux qui peut attaquer les hommes
[25] être en l’air : quitter la terre
[26] forcir : devenir plus fort
[27] atterrir : l’atterrissage, revenir sur le sol
[28] la canne à sucre : la plante avec laquelle on fait du sucre
[29] être privé de : manquer de, ne pas avoir assez
[30] l(e) arrosoir : objet dans lequel on met de l’eau pour donner de l’eau aux fleurs
[31] le petit coin : les toilettes
[32] le dégât : l’ensemble des choses cassées, détruites

[1] wet: dry wet otherwise
[2] the puzzle: the problem for which it is difficult to find the solution
[3] provide: see in advance, arrange in advance
[4] assortment: here: mix
[5] the tong: small summer shoe also called string feet
[6] coquette: elegant, well-dressed
[7] stress: when it’s not easy, you have to concentrate, be strong …
[8] paragliding: sailing to fly
[9] hiking: walking
[10] the kit of toilets: the small bag where you put her toothbrush, her soap, her beauty products …
[11] exceed : here have more of the authorized weight
[12] stress: what to do, what we must respect
[13] dress: clothing
[14] regret: shame!
[15] the heeled shoe: the opposite of flat shoe
[16] RER: the trains that leave from Paris to the outside of the city
[17] be relieved: OUF
[18] recording: when you take the plane, we go to the registration desk to save his bags and present his ticket
[19] return: go opposite of
[20] to be loaded: have lots of things to wear
[21] Early pants: the underwear
[22] dirty laundry: the clothes we wore and you must wash
[23] the power: the power of water that takes you out to sea, ie away land
[24] Shark: dangerous poison that can attack men
[25] to be in the air: leave the land
[26] forcir: become stronger
[27] land: landing back on the floor
[28] sugar cane: the plant with which it is sugar
[29] be deprived of: miss, not having enough
[30] l (e) watering: object into which we put water to give water flower
[31] the little corner: the toilet
[32] the damage: all things broken, destroyed

Advertisements

L’Avis #34

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/362-lavis-de-marie-34-leffronterie-paie-mon-tour-du-monde-et-mes-vacances-16-juillet-2010

Bonjour, c’est Marie. Bienvenue sur mon podcast ” l’avis de Marie “. Aujourd’hui 16 juillet c’est notre dernier podcast avant les vacances. Et je vous parlerai donc, devinez de quoi ? de voyages. Je vous dirai deux mots sur mon tour du monde, deux autres mots sur mes projets de vacances. Mais avant tout écoutez la suite de mon aventure avec la SBB. Vous êtes prêts ?

Hello, this is Mary. Welcome to my podcast “The opinion of Mary.” July 16 Today is our last podcast before the holiday. And so I tell you, guess what? Trips. I will say a few words about my World tour, two more words about my holiday plans. But first listen about my adventure with the SBB. Are you ready?

Un petit mot comme promis sur la suite de mes aventures de la porte dans le train suisse. Vous vous souvenez, après avoir reçu une porte dans la tête, après avoir passé une semaine à l’hôpital, et après avoir eu deux semaines d’arrêt de travail, j’ ai donc écrit à la société des Chemins de Fer suisse pour leur raconter ma mésaventure [1]. Oui bien sûr, j’ai reçu une réponse, d’accord ils se sont excusés mais bon… vraiment, moi j’avais l’image d’un service helvétique beaucoup plus serviable [2] et compréhensif [3]. Non vraiment, ce n’est pas  pour rigoler ou pour provoquer, mais pour moi la Suisse est encore un des rares pays où il y a ce qu’on appelle un service de proximité [4], les relations entre les gens semblent moinsadministratifs [5] et l’humanité plus présente. Alors c’est vrai que sincèrement, naïvement sans doute, j’attendais je ne sais pas moi, une tablette de chocolat, oui, c’est cela je m’ imaginais recevoir une tablette de chocolat ou un billet pour aller à la Jungfrau ou n’importe quoi d’autre pour me consoler de cet accident. Eh bien non, je n’ai rien reçu, sinon quelques excuses.

A word as promised on the room of my adventures of the door in the Swiss train. You remember, after receiving a door in the head, after spending a week in the hospital, and after having two weeks off work, I have therefore written to the company of Swiss Railways tp tell them of my misadventure. [1] Yes of course, I received an answer, okay they apologized but … really, I had the image of a Swiss services that was more helpful [2] and understanding [3]. Not really, it’s not for fun or for cause, but for me Switzerland is still one of the few countries where there is what is called a close service [4], the relationship between people appear less administrative [5] and more human. While it’s true that sincerely, perhaps naively, I expected I do not know, a chocolate bar, yes, this is what I ‘m imagining receive a chocolate bar or a ticket to go to the Jungfrau or anything else to console me for the accident. Well no, I have received nothing but some excuses.

Alors je raconte cela un jour à une de mes classes et voilà l’aventure que m’a racontée à son tour une de mes étudiantes: Elle aussi prenait le train, et souvent il était plein à craquer, il y avait tant de gens qu’il n’y avait plus de places assises : Bon jusque là rien d’anormal. Elle voyageait souvent debout [6]. Ce train avait eu pendant quelques jours de suite des retards, alors cette étudiante a téléphoné au service des voyageurs pour se plaindre [7] de tout cela. Connaissant le personnage, elle ne téléphonait sans doute pas de manière très gentille, patiente, ô non, elle est plutôt du genre à ne pas avoir sa langue dans sa poche, c’est à dire qu’elle n’a pas peur de dire ce qu’elle pense. On pourrait même dire qu’elle est effrontée [8] et peut-être même assez provocante. Après quelques coups de téléphone, elle aurait reçu un billet pour voyager un mois  en première classe gratuitement.

So I tell this one day to one of my classes and this adventure was told to me in turn by one of my students: She also took the train, and as it often is, itt was packed, there were so many more people than there was seating: Well so far nothing abnormal. She often traveled standing [6]. This train had been away for a few days delay, then this student phoned for passengers to complain [7] of this. Knowing the character, she phoned probably not a very nice way, patient, oh no, she is rather kind to not have her tongue in her pocket, that is, she is not afraid to say what she thinks. One could even say that she is shameless [8] and perhaps even quite provocative. After a few phone calls, she had received a ticket to travel one month in first class for free.

Quand moi j’avais  encore mon restaurant et qu’une erreur arrivait, j’offrais le café ou le dessert. Il me semble que cela fait parti des gestes de bon sens dans les relations humaines. Alors, pour en revenir à la SBB, c’est vrai quoi, j’étais tout de même incapable d’aller travailler pendant 3 semaines et la SBB c’est tout de même une grosse entreprise. Si j’étais américaine, c’est sûr, j’aurais attaqué la SBB en justice, mais moi je n’attendais qu’une simple tablette de chocolat. Moralité ? L’effronterie paie.

When I still had my restaurant and an error happened, I offered coffee or dessert. I think this is part of common sense gestures in human relations. So, getting back to the SBB, it’s true what, I was still unable to go to work for three weeks and SBB is still big business. If I were American, that’s for sure, I would have attacked the SBB to justice, but I was expecting simply a chocolate bar. Morality? Effrontery pay.

Les examens sont finis, le soleil brille, les BBQ, c’est à dire les grillades sont organisés, les piques niques rythment les dimanches après-midi. Vous sentez cette ambiance légère comme le vent ? Vous n’avez plus trop envie de travailler ? C’est normal, cela sent les vacances. D’ailleurs qu’allez-vous faire de vos vacances ? Vous partez ? Moi oui, Cette année je m’offre un voyage ! Oh c’est le premier depuis monannée sabbatique [9]. En effet, en 2005 j’étais partie pendant un an, toute seule avec mon sac à dos. J’ai commencé avec le Canada où j’ai pris des cours d’anglais. J’ai passé un mois à Vancouvert, ville magnifique avant de faire  les Rocheuses, les montagnes canadiennes. Puis, de là, je suis allée au Costa Rica, mais  je ne suis pas restée longtemps car j’ai retrouvé les traces [10] d’un ami qui vivait alors en Colombie.

The exams are finished, the sun shining, the BBQ, ie barbecues are organized picnics attended on a Sunday afternoon. You feel this light atmosphere like the wind? You no longer want to work too? This is normal, it feels the holidays. Besides, what are you going to make your vacation? You go ? I do, This year I offer a trip! Oh this is the first since my sabbatical year. [9] Indeed, in 2005 I left for a year, alone with my backpack. I started with Canada where I took English classes. I spent a month in Vancouver, beautiful city before making the Rockies, the Canadian mountains. Then from there, I went to Costa Rica, but I did not stay long because I found the traces [10] of a friend who lived in Colombia.

Je suis donc allée lui rendre visite et j’y suis restée 3 semaines. Ensuite je suis allée au Pérou, j’ai marché jusqu’au Machu Picchu. Du Pérou je suis allée en Bolivie en bus, et de Bolivie au Brésil, toujours en bus. Au Brésil, j’ai vécu dans une famille  dans les quartiers pauvres car je suis tombée amoureuse, et puis au bout de trois mois, je me suis souvenue que j’avais un voyage à terminer. Je suis donc repartie sur la route, en  direction de l’Argentine. Ah l’Argentine ! J’y suis restée 5 mois je crois, je suis allée voler au Nord, je suis allée faire du cheval à l’Ouest, j’ai travaillé dans un refuge à la montagne, je suis allée marcher dans les grandes plaines du sud. L’Argentine est le pays qui vraiment m’aura le plus émue et le plus touchée. C’est le pays où j’aurais pu faire ma vie, mais une fois encore je suis repartie sur les routes. Je suis allée voir les statuts de l’île de Pâques, j’ai fait de la plongé en Polynésie et du ski en Nouvelle Zélande. Bien sûr que je suis allée en Australie, j’ai bu des verres avec les Aborigènes, je me suis fais faire des robes au Vietnam et suis montée sur un éléphant en Thaïlande.

So I went to visit him and stayed three weeks. Then I went to Peru, I walked to Machu Picchu. From Peru I went by bus to Bolivia, Bolivia and Brazil, always by bus. In Brazil, I lived with a family in poor neighborhoods because I fell in love, and then after three months, I remembered that I had a trip to complete. I am distributed over the road in the direction of Argentina. Argentina ah! I stayed there five months I think I went flying to the North, I went to the horse in the West, I worked in a shelter in the mountains, I went walking in the great southern plains. Argentina is the country that really has me most excited and most affected. This is the country where I could have my life, but once again I left on the roads. I went to the statutes of Easter Island, I made the diving in Polynesia and skiing in New Zealand. Of course I went to Australia, I drank glasses with the Aborigines, I do make dresses in Vietnam and went up on an elephant in Thailand.

Voilà tout cela en un an. Je suis rentrée en 2006 avec des images plein la tête, des souvenirs incroyables et je me suis vraiment sentie citoyenne du monde. Je crois que ce voyage a nourri [11] mon âme [12] pendant de longs mois. Depuis je ne suis plus partie, d’une part car je n’avais pas l’argent et ensuite parce que je n’en avais pas envie : Ce que j’avais alors vécu était si extraordinaire que j’avais peur d’être déçue, ou je ne sais quoi. Oui vraiment ce voyage a été une bénédiction [13], je me suis vraiment sentie comme une princesse, je n’ai fait que de belles rencontres et les gens ont été d’une incroyable gentillesse.

This is all in one year. I returned in 2006 with head full of images, incredible memories and I’m really felt citizens of the world. I believe that this trip has fed [11] My soul [12] for months. Since I am no longer part, firstly because I had no money and then because I did not want to: What I then experienced was so extraordinary that I was afraid of being disappointed or whatever. Yes this trip was really a blessing [13], I truly felt like a princess, I have only nice encounters and people were incredibly kind.

Cette année je repars, je vais en France, mais pas en France métropolitaine, celle située sur le continent européen, non, pour aller là où je vais, il me faut prendre l’avion, traverser des mers et des continents : Oui je vais en France d’Outre mer, sur une île quelque part dans l’Océan Indien, à 700 kilomètres de Madagascar, à 170 kilomètres de l’île Maurice. Oui je vais à La Réunion. Mon départ est prévu le 18 juillet. Pourquoi avoir choisi cette destination ? Le hasard [14], enfin les rencontres de la vie. Un ami de ma cousine est venu en France ce printemps, il est venu manger des carpes dans mon restaurant et il m’a proposé de lui rendre visite à La Réunion. Je ne sais pas si son invitation était bien réfléchie, mais moi ce genre d’invitation il ne faut pas me le dire deux fois. Quelques semaines de pluie plus tard, sur un coup de tête [15], j’ai acheté mon billet. Bon, on verra bien comment cela va se passer, j’y vais avant toute chose pour me reposer, mais il paraît que là- bas, c’est magnifique. On peut bien sûr y faire de la plongée [16], et on dit que l’île de la Réunion est au parapente [17] ce que Hawaï est au surf, on y vole beaucoup. Je compte donc emmener ma voile. Bon je ne pense pas encore à mon sac, me connaissant je le préparerai quelques heures avant le départ !

This year I’m leaving, I going to France, but not in France, one located on the European continent, no, to go where I go, I need to fly, cross seas and continents: Yes I go to France to Overseas on an island somewhere in the Indian Ocean, 700 kilometers from Madagascar, 170 kilometers from Mauritius. Yes I go to Reunion. My departure is scheduled on July 18. Why choose this destination? The chance [14] Finally the dating life. A friend of my cousin came to France this spring, he came to eat at my restaurant carp and he asked me to visit him in Reunion. I do not know if the invitation was thoughtful, but I like this invitation must not tell me twice. A few weeks of rain later on a whim [15] I bought my ticket. Well, we’ll see how it will happen, I go first of all to rest, but it appears that over there, it’s beautiful. It is of course there to snorkel, [16] and it is said that the island of Reunion is at paragliding [17] that Hawaii is surfing, many are stolen there. I therefore intend to take my veil. Well I do not think of my bag, knowing me I will prepare a few hours before the start!

Il y a aussi  beaucoup de randonnées, de promenades à faire à l’intérieur de l’île. On peut même monter jusqu’à 3071 mètres. D’ailleurs sur l’île il y a le Piton de la Fournaise, un  des volcans les plus actifs de la planète. Il paraît aussi que [18] l’île est située sur la route des cyclones, mais on dit aussi que c’est magnifique ! Alors promis je vous raconterai tout cela à mon retour. Si je reviens !

There are also many hiking, walks to the interior of the island. One can even go up to 3071 meters. Besides on the island there is the Piton de la Fournaise, one of the most active volcanoes on the planet. It seems  also that [18] the island is located on the route of cyclones, but we also say that c ‘is wonderful ! Then promised I will tell you this when I return. If I come back!

Voilà c’est tout pour aujourd’hui, je vous laisse car j’ai une lettre à écrire à la SBB, mais j’ai surtout un sac à  préparer. Je vous invite à me laisser vos réactions sur http://www.podclub.ch et surtout j’espère tous vous retrouver le 3 septembre. C’est du fond du cœur que je vous souhaite d’excellentes vacances, que vous partiez ou non. Profitez-en bien, amusez-vous, reposez-vous et surtout prenez soin de vous. Bonnes vacances à tous ! A bientôt.

That’s all for now, I leave you because I have a letter to write to the SBB but I mostly prepare a bag. I invite you to leave me your feedback on http://www.podclub.ch and above all I hope to see you on September 3. It’s from my heart I wish you a great holiday, you leave or not. Enjoy it, have fun, rest and especially take care of yourself. Happy Holidays to all ! See you soon.

[1] la mésaventure : événement désagréable
[2] serviable : qui rend service, qui est prêt à aider
[3] compréhensif : qui comprend les autres avec sympathie
[4] proximité : qui est proche des gens
[5] administratif : de l’administration : des services de l’Etat ; ici : comprenez que les relations entre l’Etat et les gens sont moins compliqués
[6] debout : le contraire d’être couché
[7] se plaindre : exprimer son mécontentement
[8] effronté : qui est d’une grande insolence, qui provoque, qui est impoli, qui n’a pas de respect
[9] année sabbatique : année de vacances
[10] les traces : ici : j’ai reçu des nouvelles de mon ami
[11] nourrir : donner à manger
[12] l(a) âme : opposée au corps, au physique, l’âme est l’aspect spirituel ( dans la religion )  de l’homme ; l’âme c’est aussi la sensibilité et la pensée
[13] la bénédiction : ici : c’est une grande chance
[14] le hasard : ici : la probabilité, la fatalité, le sort, le destin
[15] ” sur un coup de tête “ : faire quelque chose sans réfléchir
[16] faire de la plongée : aller sous l’eau avec un masque et des bouteilles d’oxygène
[17] le parapente : voler avec une aile en tissu
[18] il paraît que : on dit que, on raconte que

[1] the mishap: unpleasant event
[2] helpful: making service that is ready to help
[3] Comprehensive: includes other sympathetically
[4] close: that is close to people
[5] Administration: Administration: services of State; here understand that relations between the state and people are less complicated
[6] standing: the opposite of lying
[7] complain: express dissatisfaction
[8] cheeky: that is a great insolence, which causes, which is rude, which did not respect
[9] sabbatical: Holiday Year
[10] traces: here: I heard from my friend
[11] feed: feeding
[12] soul: opposite the body, the physical, the soul is the spiritual aspect (the religion) of man;the soul is also the sensitivity and thought
[13] blessing: here is a great chance
[14] chance: here: the probability, fate, fate, destiny
[15] “on a whim “: do something without thinking
[16] snorkeling: go underwater with a mask and oxygen bottle
[17] paragliding: fly with a wing fabric
[18] it seems that: they say that it is said that

L’Avis #33

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/354-lavis-de-marie-33-football-limaces-et-deluge-2-juillet-2010

Bonjour, c’est Marie. Bienvenue sur mon podcast ” l’avis de Marie “. Aujourd’hui 2 juillet, j’ai beaucoup de choses à vous raconter car la semaine a été riche en actualité. Je vais donc changer mes projets et vous le devinez, je vais vous reparler de football. Cela c’était prévu, mais ensuite étant donné les informations, je me dois de vous parler des catastrophes arrivées dans le Sud et pour être plus légère je vous dirai deux mots sur mon combat [1] quotidien contre les limaces. Vous êtes prêts?

Hello, this is Mary. Welcome to my podcast “The opinion of Mary.” Today July 2nd, I have many things to tell you, because the week was full of news. I will change my plans and you can guess, I’ll talk to you about football. This was expected, but then given the information, I have to talk about the disaster arrived in the South and to be lighter I will say two words on my daily fight [1] slugs. Are you ready?

” Adieu les Blöd” titre le Bild, Le Scottish Sun parle de ” la Révolution française ” et Le Times lui est content : ” Allez les Bleus, go home “.Voici les titres qu’on peut lire dans la presse internationale au sujet de l’équipe de France. En France ce n’est pas mieux, les Bleus ont déçu [2]. Ils ont montré l’image d’une équipe qui n’avait pas d’envie, pas de jeu, bref une équipe de France qui n’a pas voulu donner du spectacle et qui ont trop joué les starlettes. Les joueurs de l’équipe de France qui se permettent de fairegrève [3] ! Non mais je rêve ! C’est d’un ridicule ! Je ne vous dis pas l’image sur la scène internationale ! Alors, je vous résume cette situation incroyable qui fait rire le monde entier:

“Goodbye to the Blod” as the newspaper, The Scottish Sun says “the French Revolution” and The Times is content: “Les Bleus, go home”. Here we can read the headlines in the International press about the France team. In France it is not better, the Blues have disappointed [2]. They showed the image of a team that had no envy, no play, in short a France team that would not give the show and have played like starlets. The players of the France team who make it possible to strike [3]! No but I dream! This is ridiculous! I’m not telling you the image in the International arena! So I will summarize this incredible situation that made ​​the entire world laugh:

Je pense qu’aujourd’hui chacun sait dire un gros mot [4] en français puisque toute la presse a répété ce que la joueur Anelka aurait dit à Domenech à la mi-temps de la rencontre France-Mexique. Bon, je ne pense pas que ce soit exceptionnel d’entendre des gros mots sur un terrain de foot, c’est vrai quoi, ce sont des footballeurs et non pas des hommes de lettres. Je ne comprends même pas pourquoi on en fait tout un fromage, c’est à dire pourquoi on en fait toute une histoire. Bien sûr, cela ne se fait pas de parler sur ce ton à son entraîneur, où est le respect ? Mais enfin où est le respect dans notre société ? Non, le problème c’est que la presse a été témoin de [5] tout cela et en a parlé dans les journaux. C’est pourquoi je pense que devant ces mots irrespectueux [6], Domenech, l’entraîneur, ne pouvait pas faire autrement que de renvoyer son auteur. C’est une question de principe.

I think today everyone knows how to say a bad word [4] since the entire French press has repeated it, Anelka, the player, reportedly told Domenech at Halftime France when they met Mexico. Well, I do not think it’s unusual to hear bad words on a football field, how this is true, they are footballers and not men of letters. I do not even understand why we made a whole cheese, that is why we made a fuss. Of course this does not happen to speak in this tone to his coach, where is the respect? But then where is the respect in our society? No, the problem is that the press has witnessed  [5] all this and spoke about it in the newspapers. That’s why I think these words before disrespectful [6] Domenech, the coach, could not help but return its author. It is a matter of principle.

Ensuite ce n’est pas fini, le lendemain les joueurs viennent sur le terrain d’entraînement, mais refusent de s’entraîner ! C’est leur manière de protester contre le renvoi de leur copain. A quelques jours d’un match super important, les voilà qui font un caprice. Ils pensent sans doute qu’ils sont trop bons ! Après cela comment voulez vous que nous, Français, ayons une réputation sérieuse? Même nos footballeurs font grève ! Ils auraient mieux fait de montrer tant de solidarité [7] sur le terrain et de jouer ensemble. Ensuite, et toujours devant les caméras, le ton monte entre l’entraineur physique et le capitaine de l’équipe. Puis c’est le directeur délégué de la Fédération [8] qui démissionne. Voilà, le foot français c’est Dallas, Dynastie [9] et Big Brother en même temps.

Then it is not finished, the next day the players come to the training ground, but refuse to practice! It is their way of protesting against the dismissal of their buddy. A few days of a super important game, here they are a whim. They probably think they are too good! After that how you want we French have a serious reputation? Even our footballers go on strike! They would have done better to show both solidarity [7] on the ground and playing together. Then, and always before the cameras, the tone rises between physical trainer and the captain of the team. Then it is the Managing Director of the Federation [8] who resigns. There, the French football is Dallas, Dynasty [9] Big Brother at the same time.

En France c’est devenu une affaire d’Etat, d’ailleurs les joueurs sont convoqués dans le bureau du Président de la République ! Va-t-il les mettre au coin [10]? J’aimerais bien être une petite souris pour voir cela !

In France it became a matter of state, d Besides the players are summoned to the office of President of the Republic! Will he put the corner [10]? I would like to be a little mouse to see that!

Je vous ai dit que j’avais un petit carré de terre ou j’essaie de faire pousser des salades ? C’est mon petit potager. Oh il n’est pas bien grand, j’y ai mis des radis, de la salade et des fleurs. C’est que c’est du travail ; enlever les mauvaises herbes, arroser, enfin en ce moment ce n’est pas vraiment utile et surveiller mes petites plantations et veiller [11] à ce qu’elles ne soient pas mangées par d’autres que moi. Oui, souvent il m’est arrivée d’aller dans le jardin me chercher une salade ou des fraises et puis plus rien, nada, tout avait été mangé par les escargots. Ben tiens l’autre jour encore. Mon oncle, celui qui a la main verte, m’avait donné quelques plants de fleurs. Arrivée à la maison je les plante sur le côté de la maison. Le lendemain, c’est à dire à peine 12 heures plus tard, je vais pour les arroser car de ce côté de la maison, malgré la pluie, le sol est très sec. Il n y avait plus rien, sinon quelques petites tiges par ci et quelques petites feuillesgrignotées [12] par là. Les limaces, ces horribles bestioles [13] toute rouge de la famille des escargots ont tout mangé. Ah, elle se sont régalées, elles ont adorées mes fleurs. Ah non, quand ce ne sont pas les gens qui me coupent mes fleurs faut-il que ce soit les limaces qui me les mangent. Et là j’ai honte mais je me suis vengée. D’habitude, je n’aime pas faire cela, mais je suis allée chercher le produit anti-limaces et j’en ai mis partout. C’est horrible comme elles se tordent [14] de douleur. Ma mère faite pire [15], elle met du gros sel sur les limaces. C’est horrible aussi. Je sais que certain mettent un verre de bière dans la terre pour les attirer. Mourir noyé dans de la bière ou asséché [16] par le sel, je ne sais pas ce qui est plus doux. Ah je vous le dit la vie est un combat et les armes sont cruelles !

I told you I had a small square of land or I try to grow salads? This is my small vegetable garden. Oh it is not very big, I put radish, salad and flowers. Is that it is work; remove weeds, watering, then right now it’s not really useful and watch my small plantations and ensure [11] that they are not eaten by other than me. Yes, it often happened to me to go in the garden and get me a salad or strawberries and then nothing, nada, everything had been eaten by snails. Ben would like the other day. My uncle, who has a green thumb, gave me some flower plants. Got home I plant them on the side of the house. The next day, ie barely 12 hours later, I’m going to water because this side of the house, despite the rain, the soil is very dry. Ny He was nothing if not a few stems and few leaves it nibbled [12] there. Slugs, these horrible  creatures [13] red with the family of snails ate it. Ah, she is feasted, they adored my flowers. Ah no, when these are not people who cut me my flowers he has to be slugs that eat me. And there I am ashamed but I avenged. I usually do not like that, but I picked the slug product and I put everywhere. It’s horrible as they writhe [14] pain. My mother made worse [15], it puts coarse salt on slugs. It is horrible too. I know that some put a glass of beer in the ground to attract them. Drown in beer or dried [16] by salt, I do not know what is softer. Ah I told you life is a struggle and weapons are cruel!

Le temps de ce mois de juin était tout de même impressionnant non ? Un vrai temps de novembre, du brouillard, de la pluie et par endroit près de chez moi même de la neige. Ah, c’est clair, mes géraniums font la tête et je ne suis pas prête de manger de la salade de mon potager. Mais nous ici nous avons de la chance. Vous avez vu dans le Sud de la France par exemple ? Un vrai déluge [17] ! En quelques heures, il est tombé l’équivalent de plusieurs mois de pluie. J’ai vu des images impressionnantes à la télévision. Des maisons dont même le toit avait disparu sous l’eau, des voitures entrainées par le courant, des trous dans le sol. Pour vous laisser imaginer la force de l’eau, il y avait une image où on voyait, une station service c’est à dire là où on va prendre de l’essence, être emportée par l’eau. Incroyable. Tout cela ressemblait par instant au film, pour ceux qui l’ont vu, 2012. Cela fait froid dans le dos. Il y a la catastrophe et il y a l’après catastrophe. Vous imaginez ? On n’imagine pas toutes les conséquences. Les animaux morts par exemple qu’il faut ramasser maintenant 3000 moutons et 100 chevaux ont été emportés par le torrent. Pour les sinistrés, c’est à dire les victimes, les simples citoyens mais aussi les commerçants, les artisans, les agriculteurs ou les industriels il faut ranger, nettoyer. Aujourd’hui les militaires aident la population à enlever les épaves [18] de voitures, les frigos, les meubles qu’on ne peut plus utiliser, il faut aussi surveiller les magasins détruits pour qu’ils ne soient pas l’objet de vols.

The time this June was still impressive right? A real-time November, fog, rain and in places near me even snow. Ah, that’s clear, my geraniums are head and I’m not ready to eat salad from my garden. But here we are in luck. You saw in the South of France for example? A real deluge [17]! Within hours, he fell the equivalent of several months of rain. I saw some impressive images on television. Houses with even the roof had disappeared under water, entrained by the current cars, holes in the ground. To let you imagine the force of the water, there was a picture where we saw a service station that is where we will get gas, being carried away by the water. Incredible. All this time resembled the movie, for those who saw, 2012. This is chilling. There disaster and there after the disaster. Can you imagine? We can not imagine the consequences. Dead animals such need now collect 3,000 sheep and 100 horses were swept away by the torrent. For the victims, ie the victims, ordinary citizens but also traders, artisans, farmers or industrialists must tidy, clean. Today the military help the population to remove wrecks [18] cars, fridges, furniture that can no longer be used, it must also monitor the destroyed shops for they are not subject to theft .

Bien sûr que c’est terrible d’avoir tout perdu, mais nous sommes en France et il y a une assurance. Ces gens vont recevoir de l’aide pour tout reconstruire, ailleurs ce n’est pas toujours le cas. Je pense à ces malheureux au Brésil ou alors à ceux qui comme au Kirghizstan en ce moment ont tout perdu à cause des conflits et des guerres. Il y a une image qui m’a marquée, celle d’une petite dame âgée toute seule en train de pleurer devant sa maison détruite. Que va-t-elle devenir cet hiver ? Personne ne s’en soucie. Ah je vous le dis, heureusement qu’il y a le foot pour nous faire oublier le malheur des uns. C’est ce qui est cruel dans la vie !

Of course it is terrible to have lost everything, but we are in France and there is insurance. These people will receive help to rebuild everything, otherwise it is not always the case. I think of those unfortunate in Brazil and then to those who like to Kyrgyzstan at the moment have lost everything because of conflicts and wars. There is an image that struck me, that of a little old lady herself crying in front of his house destroyed. What will become of her this winter? Nobody cares. Oh, I tell you, fortunately there is football to make us forget the misfortune of one. This is what is cruel in life!

Voilà, je vais aller surveiller mon jardin, mon petit carré de terre, loin de la misère de ce monde et loin des provocations des médias. Nous nous retrouvons dans deux semaines, avant la grande pause de cet été, et cette fois je vous parlerai de vacances. Laissez-moi en attendant vos réactions sur http://www.podclub.ch et soyez heureux. A tout bientôt !

Here, I’ll go watch my garden, my little square of land, away from the misery of this world and away from the media provocations. We meet in two weeks before the big break this summer, and this time I will talk about holidays. Let me while waiting for your feedback on http://www.podclub.ch and be happy. See you soon!

[1] le combat : la guerre, la lutte
[2] déçu : de la déception, on attendait quelque chose et ce n’est pas arrivé
[3] la grève : la manifestation de son mécontentement
[4] le gros mot : le mot qui n’est pas joli, une insulte
[5] être témoin de : voir, entendre quelque chose
[6] irrespectueux : qui ne respecte pas
[7] la solidarité : ici : jouer ensemble, être unis
[8] la Fédération Française de Foot
[9] Dallas et Dynastie : le nom de séries télévisées américaines
[10] mettre quelqu’un au coin : quand à l’école on n’est pas gentil, la maîtresse pour nous punir nous met au coin, c’est à dire dans le coin du mur, le dos tourné à la classe
[11] veiller : faire attention à
[12] grignoter : manger
[13] la bestiole : l’animal
[14] se tordre : se replier, ici : se tordre de douleur, quand on a très mal, on ne reste pas droit, on se tord
[15] pire : plus horrible encore
[16] assécher : devenir sec
[17] le déluge : quand il pleut beaucoup, on parle de déluge, en référence au Déluge dans la Bible avec Noé
[18] l(a) épave : ici : le reste de la voiture

[1] the fight: the war, the fight
[2] disappointed: the disappointment, we expected something and it did not happen
[3] strike: the manifestation of dissatisfaction
[4] the dirty word: the word that is not pretty, insulting
[5] witness: see, hear something
[6] disrespectful: that does not respect
[7] solidarity: here play together, be united
[8] the French Federation of Football
[9] Dallas and Dynasty: the name American television series
[10] put someone on the corner: when school is not nice, mistress to punish us puts us in the corner, ie in the corner of the wall, his back to class
[11] ensure: be careful
[12] snack: eat
[13] the beast: the animal
[14] twist: fold here: writhing, when you have a lot, we do still not right, it is wrong
[15] worse: even more horrible
[16] dry up becoming dry
[17] the flood: when it rains a lot, we talk deluge, referring to the Flood in the Bible with Noah
[18] wreck: here the rest of the car

L’Avis #32

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/349-lavis-de-marie-32-les-call-center-le-festival-de-cannes-la-coupe-du-monde-de-foot-18-juin-2010

Bonjour, c’est Marie. Bienvenue sur mon podcast ” l’avis de Marie “. Nous sommes le 18 juin  et il y a 70 ans, c’est à dire en 1940 le général de Gaulle, grande personnalité française, a prononcé un discours à la radio de la BBC pour appeler les Français à lutter contre l’Allemagne nazie. Ce discours est vu comme le symbole de la Résistance [1] française. Moi, aujourd’hui, je vous appelle à lutter contre les appels téléphoniques commerciaux. Puis je vous parlerai du festival de Cannes, glorieux pour les Français, et de foot, beaucoup moins glorieux !

Hello, this is Mary. Welcome to my podcast “The opinion of Mary.” It is June 18th and 70 years ago, that is to say in 1940, General de Gaulle, a great French personality, made ​​a speech on the BBC radio to call the French to fight against Nazi Germany. This speech is seen as the symbol of the French resistance [1]. I, today, I call you to fight against commercial calls. Then I will talk of the Cannes festival, glorious for the French, and football, much less glorious!

Imaginez que vous rentriez à la maison après une longue journée de labeur, c’est à dire après une longue journée de travail. Il est 20 heures 30, vous n’avez qu’une envie : enlever vos chaussures, mettre une bonne musique, vous préparer à manger, boire un petit thé, quand tout à coup, le téléphone sonne. A cette heure-ci, cela ne peut être que votre mère ou une amie. Vous décrochez et là vous entendez une voix, qui d’abord prononce [2] mal votre nom de famille et qui ensuite, sans que vous n’ayez eu le temps de réagir, commence à tenir un discours de 3 minutes, discours pendant lequel vous êtes avec votrecombiné [3] dans la main sans pouvoir placer un seul mot. Voilà, vous êtes en ligne avec l’un des nombreux centres d’appels, ces organismes qui vous téléphonent soit pour un sondage [4], soit pour vous vendre quelque chose.

Imagine that you return home after a long day of work, that is, after a long work day. It is 8:30 p.m., you have only one desire: to take off your shoes, put a good music, you prepare a meal, drink a little tea, when suddenly the phone rings. At this hour, it can only be your mother or a friend. You pick up and there you hear a voice, who first badly pronounces [2] your last name and before you have time to react, starts to hold a 3-minute speech, during that speeche you are with your handset [3] in hand without being able to get off a single word. Now you’re connected to one of many call centers, these organizations who call you or for a survey [4], or to sell you something.

Moi, l’autre jour c’était un organisme caritatif qui m’a appelée. La personne cherchait de l’argent pour les enfants des pays pauvres. L’action est sans doute noble, c’est à dire que la motivation est normalement généreuse, bonne, car elle est là pour aider les plus malheureux. Le problème, c’est  qu’il est 20 heures 30, que je suis fatiguée, que j’ai mon repas sur le feu et que je n’ai pas envie de me sentir responsable de la misère dans le monde. Je suis restée polie avec la personne, mais bizarrement, après avoir raccroché[5], je me suis sentie coupable [6] et je n’avais plus faim.

Me, the other day it was a charitable organization that called me. The person seeking money for children in poor countries. The action is undoubtedly noble, that is to say that motivation is usually generous, good because it is there to help the unfortunate. The problem is that it is 8:30 p.m., I’m tired, I have my meals on the fire and I did not want to feel responsible for the misery in the World. I remained polite to the person, but oddly, after hanging up [5], I felt guilty [6] and I was not hungry.

Le problème c’est que des appels provenant de ces centres d’appels, il y en a beaucoup et tous n’ont pas de but humanitaire, mais tous veulent de l’argent. Pendant les deux semaines où j’étais à la maison à cause de mon arrêt maladie [7], j’ai découvert l’horreur de ce harcèlement [8] téléphonique. On vous téléphone pour vous vendre de l’huile d’olive d’Italie pour le superbe prix de 100 euros, on profite de la mode de l’écologie pour vous vendre des systèmes de chauffage écologique… Le problème, c’est que dans leurs discours très rapidement dit, vous pouvez comprendre qu’ils téléphonent au nom de l’Etat [9], donc que ce sont des appels officiels, mais non, ce sont des entreprises privées qui veulent vendre, vous faire consommer. Ah c’est qu’ils sont très habiles[10], ils savent comment faire pour vous garder longtemps au téléphone et ensuite vous n’arrivez plus à raccrocher. Au bout de deux jours, après avoir reçu plusieurs appels de ce genre, j’ai tout simplement décroché [11] mon téléphone.

The problem is that calls from these call centers, there are many and not all have a humanitarian goal, but all want money. During the two weeks I was at home because of my sick leave [7], I discovered the horror of that telephone harassment [8]. On your phone to sell you of the Italian olive oil for the stunning price of 100 euros, you can enjoy the fashion ecology to sell you ecological heating systems … The problem is that their speech is said very quickly, you believe that they are calling on behalf of the State [9], and that they are official calls, but no, they are private companies that want to sell, for you to consume. Ah, they are very clever [10], they know how long to keep you on the phone and then you do not get to hang up. After two days, after receiving several calls like this, I just hang up [11] my phone.

Il y a bien la solution de leur raccrocher au nez, c’est à dire de tout simplement couper la conversation en plein milieu d’une phrase, mais je n’aime pas faire cela, car franchement je n’aimerais pas avoir à faire ce métier. Cela doit est vraiment ingrat, c’est à dire qu’il n’y a pas de satisfaction, pas de reconnaissance, de merci.

There are many solutions to hanging up in their faces, that is to simply cut the conversation in the middle of a sentence, but I do not like doing this, because frankly I would not have to do this job. This should be really ungrateful, ie there is no satisfaction, no recognition, thank you.

Bien sûr que si je reçois ce genre d’appel et que la personne est agressive, je n’ai aucune mauvaise conscience [12] à dire tout de go que je ne suis pas intéressée. Peut-être que la prochaine fois je pourrais imiter mon répondeur et dire ” Bonjour vous êtes sur le répondeur de Marie, je ne suis pas à la maison, merci de ne plus me rappeler “. Mon père lui leur répond en dialecte, en alsacien, c’est certain, ils n’insistent pas. Et vous, comment faites-vous ? Si vous avez de bonnes idées, merci de me laisser un message pour me les faire connaître, car en ce moment lorsque le téléphone sonne, je n’ai plus le courage de répondre.

Of course if I get that kind of appeal and that the person is aggressive, I don’t have any bad conscience [12] to say straight out that I’m not interested. Maybe next time I could imitate my answering machine and say “Hello you are on the answering machine of Mary, I’m not at home, thank you not to call me.” My father himself answers them in dialect, Alsatian, for sure, they do not insist. And you, how are you? If you have good ideas, thank you to leave me a message to let them know me, because at the moment when the phone rings, I do not have the courage to answer.

Je voulais vous dire deux mots sur le 63e Festival de Cannes, la plus prestigieuse et médiatique [13] manifestation cinématographique au monde. Cannes, c’est le côté glamour avec des strass et des paillettes [14], les seins de Sophie Marceau [15], le sourire ultra Bright de Sharon Stone [16], les rivières de diamants, les starlettes [17] et le tapis rouge. Cannes, c’est aussi 10 jours de compétition où un jury va récompenser des réalisateurs, des acteurs et qui va choisir le meilleur du 7e art [18].

I wanted to say a few words on the 63rd Cannes Film Festival, the most prestigious and media [13] film event in the world. Cannes is the glamor with rhinestones and sequins, [14] the breasts of Sophie Marceau [15], the ultra Bright Smile Sharon Stone [16], diamond rivers, starlets [17] and Red carpet. Cannes is also 10 days of competition in which a jury will reward the directors, actors and who will choose the best of the seventh art. [18]

Les années précédentes la Palme d’or, c’est à dire le nom donné à ce prix, a été donné à des films comme ” La leçon de Piano “, de Jane Campion, ” Pulp fiction ” de Quentin Tarantino, ” Le Pianiste ” de Roman Polanski, des films que sans doute vous avez vus car ils ont fait beaucoup d’entrées dans les salles de cinéma. Cette année le jury du Festival avait pour président Tim Burton [19], un cinéaste qui aime l’étrange[20]. C’est peut être la raison pour laquelle cette année, la Palme d’or a été donné à un film bizarre, hypnotique, surnaturel [21]. C’est le film ” Boonmee “, du Thaïlandais, dont je vais essayer de donner le nom sans me tromper, Apichatpong Weerasethakul. C’est un film sans doute très inventif, magique pour un public de cinéphiles, c’est à dire d’amoureux de cinéma, d’intellectuels aux goûts pointus [22], mais c’est aussi un film sans doute drôlement rasoir, c’est à dire ennuyeux, long, lent, trop intellectuel pour les autres, c’est à dire pour nous, le grand public.

In previous years the Golden Palm, ie the given name at this price, was given to films like “The Piano Lesson”, Jane Campion, “Pulp Fiction” by Quentin Tarantino, “The Pianist” by Roman Polanski, the movies no doubt you have seen as they have done many entries in the cinemas. This year the jury of the Festival was to president Tim Burton [19], a filmmaker who loves the strange [20]. That may be why this year, the Golden Palm was given a bizarre film, hypnotic, supernatural. [21] This is the film ‘Boonmee’, the Thai, which I will try to give the name without wrong, Apichatpong Weerasethakul. This is a movie probably very inventive, magic for an audience of moviegoers, ie cinema lovers, intellectuals tastes sharp [22], but it’s also a film without a doubt razor slow, ie boring, long, slow, too intellectual for others, that is, for us, the public.

Pourquoi le jury a-t-il choisi un tel film ? A-t-il pensé à la crise sanglante en Thaïlande ? S’est-il dit que la Palme serait plus utile à un Weerasethakul arrivé à Cannes sans producteur, c’est à dire sans argent, qu’à un cinéaste occidental qui n’aura pas de problème pour trouver des sous.

Why did the jury chose such a film? Have they thought about the bloody crisis in Thailand? Have they said that the Palm would be more useful to a Weerasethakul who came to Cannes without producer, ie without money, only a Western filmmaker who will have no problem getting in.

Il y a d’autres films qui ont été primés, c’est à dire qui a reçu un prix.Il y a ” Des Hommes et des Dieux ” de Xavier Beauvois, qui raconte l’histoire vraie des 7 moines Français assassinés [23] et décapités [24] en Algérie en 1996. Il y a ” Un homme qui crie ” de Mahamat Saleh Haroun, le premier film africain en compétition à Cannes depuis 10 ans. Cette année, c’est sur, le Festival a sans doute voulu donner au cinéma un rôle éducateur, une fenêtre sur le monde.

There are other films that have won awards, ie who received a prix.Il is “Of Men and Gods” by Xavier Beauvois, which tells the true story of seven French monks murdered [23] and beheaded [24] in Algeria in 1996. There is “A Screaming Man” by Mahamat Saleh Haroun, the first African film in competition at Cannes for 10 years. This year it is on, the Festival has probably wanted to give an educator film role, a window on the world.

Oui je voulais vous parler du festival de Cannes pour lancer une dernière fois un Cocorico de victoire française, une dernière petite manifestation de fierté pour le cinéma français récompensé plusieurs fois : le prix d’interprétation pour l’actrice française Juliette Binoche, le Grand Prix pour le film dont je vous ai parlé plus haut, ” Des Hommes et des Dieux ” et le prix de la mise en scène. Oui je voulais vous montrer que le cinéma français lui est talentueux contrairement à son football et je voulais juste encore un peu profiter de ces victoires avant d’entrer dans une période de défaites [25], de silence et de tristesse. Car oui à partir du 11 juin débute la coupe du monde de foot et avec elle le lynchage de mon pays. Qu’est ce que le lynchage ? C’est la défaite et la honte publique ! Quoi j’exagère ?

Yes I wanted to talk about the Cannes festival to launch one last time a French victory Cocorico, one last small pride event for French cinema rewarded several times: the award for interpretation of the French actress Juliette Binoche, the Grand Prix for the film which I mentioned above, “Of Men and Gods” and Price staging. Yes I wanted to show you that French cinema is our gift unlike our football and I just wanted a little advantage of these victories before entering a period of losses [25], silence and sadness. Because yes from June 11 begins the World Cup soccer and with it the lynching of my country. What is lynching? This is the public shame and defeat! What I exaggerate?

Non mais vous avez vu le match amical contre la Chine ? C’était nul, minable. Mais enfin vous êtes d’accords, la Chine n’est pas connue pour ses talents footballesques. La France, elle, elle a ses Bleus, les Bleus qui ont gagné la coupe du monde en 1998 et la coupe d’Europe en 2000. J’aurais compris que la Chine nous batte en arts martiaux, mais pas en foot ! Ah non, si les Bleus jouent ainsi pendant la compétition, ils peuvent déjà préparer leurs valises pour rentrer en France. Même sur Facebook, on se moque [26] déjà d’eux. Il y a un groupe qui s’appelle ” La France ira loin, c’est vrai que l’Afrique du sud, ce n’est pas la porte à côté ! “. Je vous explique, l’expression ” aller loin ” a un double sens ; on peut aller loin au niveau de la distance et on peut aller loin dans la réussite. Et bien sûr quand on dit que ” ce n’est pas la porte à côté “, on veut dire que c’est loin au niveau des kilomètres. Vous voyez l’humour ?

No, but you saw the friendly against China? It was so bad, lousy. But finally you agreements, China is not known for its footballesques talents. France, she, she’s Blues, the Blues have won the World Cup in 1998 and the European Cup in 2000. I would have understood that China beat us in martial arts, but not in football! Oh no, if the Blues play well during the competition, they can already prepare their bags to return to France. Even on Facebook, it mocks [26] of them already. There is a group called “France will go far, it is true that South Africa, it’s not next door!”. Let me explain, the phrase “go away” has a double meaning; one can go far in the distance and we can go far in success. And of course when we say “it’s not next door”, we mean that this is far in terms of kilometers. You see the humor?

De plus en ce moment il y a une vraie polémique. Certains politiciens critiquent le fait que l’équipe de France loge dans hôtel très luxueux. Les Chinois, eux sans doute sont dans un camping, car c’est bien connu, le confort diminue [27] la combativité [28]. D’ailleurs les estomacs [29] vides sont bien plus dangereux ! Habitués au luxe, nos petits Français sont sans doute moins volontaires, moins combatifs. L’avenir nous le dira !

And right now there is a real controversy. Some politicians criticize the fact that the France team fits in very luxurious hotel. The Chinese, they are probably in a camping because it is well known, comfort decreases [27] the fighting. [28] Besides stomachs [29] voids are much more dangerous! Accustomed to luxury, our little French are probably less voluntary, less combative. The future will tell!

Voilà c’est tout pour aujourd’hui. N’oubliez pas de me laisser vos trucs et astuces [30] pour ne plus avoir d’appels téléphoniques des calls center sur http://www.podclub.ch. Nous nous retrouvons dans deux semaines, nous parlerons encore de mondial, de BBQ et d’audace. D’ici là, prenez soin de vous, profitez du soleil. A bientôt.

That’s all for today. Do not forget to leave me your tips [30] to have no more phone calls center calls on http://www.podclub.ch. We are in two weeks, we still talk about World, BBQ and daring. Until then, take care of yourself, enjoy the sun. See you soon.

[1] la résistance : la lutte
[2] prononcer : dire
[3] le combiné : la partie du téléphone dans laquelle on parle
[4] le sondage : questionnaire
[5] raccrocher : reposer le combiné
[6] se sentir coupable : se dire : ” c’est ma faute ”
[7] l(e) arrêt maladie : c’est un papier donné par le médecin car on ne peut pas aller travailler
[8] le harcèlement : du verbe harceler, insister, déranger, ” attaquer ” sans arrêt
[9] l(e) Etat : le gouvernement
[10] habile : adroit, intelligent
[11] décrocher : enlever le combiné du téléphone
[12] avoir mauvaise conscience : ici : avoir honte, avoir un sentiment de culpabilité
[13] médiatique : où la presse est très pressante
[14] les strass et les paillettes : tout ce qui brille
[15] les seins de Sophie Marceau : ici : pour parler de la beauté des stars et Sophie Marceau est célèbre pour la beauté de ses seins, sa poitrine
[16] le sourire ultra Bright de Sharon Stone : toujours de la beauté des stars et des dents très blanches de Sharon Stone
[17] la starlette : jeune actrice qui rêve d’une carrière de star
[18] le 7e art : le cinéma
[19] Tim Burton : le réalisateur de ” l’étrange Noël de Mr Jack “, d’ ” Edward aux mains d’argent ” et d’ ” Alice ”
[20] l(e) étrange : le particulier, tout ce qui n’est pas normal
[21] surnaturel : aux phénomènes étranges, qui ne sont pas normaux
[22] pointu : ici : qui est très spécialisé
[23] assassiné : tué
[24] décapité : coupé la tête
[25] la défaite : quand on perd, le contraire de la victoire
[26] se moquer de : rire de
[27] diminuer : baisser
[28] la combativité : la rage, l’envie de combattre, de se battre, de gagner
[29] l(e) estomac : le ventre
[30] le truc, l’astuce : le conseil

[1] Resistance: the fight
[2] say: say
[3] the handset: the part of the phone where we talk
[4] the survey: Questionnaire
[5] hang up: replace the handset
[6] feel guilty: say: “this is my fault
[7] sick: it is a paper given by the doctor because we can not go to work
[8] harassment the verb harass, stress, disturb,” attack “all the time
[9] state: the government
[10] clever: clever, intelligent
[11] win: remove the telephone
[12] have a bad conscience: here: shame, a sense of guilt
[13] media: where press is very pressing
[14] rhinestones and glitter: all that glitters
[15] breasts of Sophie Marceau: here to talk about the beauty of the stars and Sophie Marceau is famous for the beauty of her breasts, her chest
[16] ultra Bright Smile Sharon Stone: always the beauty of the stars and very white teeth Sharon Stone
[17] starlet: young actress who dreams of a career star
[18] the seventh art: cinema
[19] Tim Burton: the director of “The Nightmare Before Christmas Mr Jack” of “Edward Scissorhands” and “Alice”
[20] strange: the individual, whatever n is not normal
[21] supernatural: the strange phenomena, which are not normal
[22] pointed: here is very specialized
[23] murdered: killed
[24] beheaded: cut off the head
[25] defeat: when we lose, the opposite of victory
[26] mocking: laugh
[27] decrease: down
[28] combativeness: rabies, the desire to fight, to fight, to win
[29] stomach: the stomach
[30] the trick, the trick: advice

L’Avis #31

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/346-lavis-de-marie-31-la-scoumoune-un-peu-dhumanite-dans-ce-monde-de-brut-2-juin-2010

Bonjour, c’est Marie. Bienvenue sur mon podcast ” l’avis de Marie “. Aujourd’hui 2 juin, c’est en quelque sorte une édition spéciale, un podcast un peu particulier. Pourquoi ? Car c’est de l’hôpital que je vous écris, enfin si je veux être honnête, c’est vrai que c’est de là que j’ai commencé à vous écrire et c’est de la maison que je termine. Je suis en arrêt maladie et donc en convalescence [1]. Aujourd’hui je vous demande donc d’être particulièrement gentils. Je vous parlerai tout d’abord de scoumoune, c’est-à-dire de malchance, et puis, vous verrez que l’humanité [2] se divise en deux, il y a ceux qu’on préfère oublier et puis il y a ceux qu’on n’oubliera jamais.

Hello, this is Mary. Welcome to my podcast “The opinion of Mary.” Today June 2, it is somehow a special edition, a rather special podcast. What for ? For it is the hospital that I write, then if I want to be honest, it is true that this is where I started to write and it is at home that I finish. I’m sick and thus in recovery [1]. Today I ask you to be particularly nice. I will tell you first of all Scoumoune, that is to say, bad luck, and then you will see that humanity [2] is divided into two, there are those that prefer to forget and then there those you never forget.

Evidemment si nous étions nés au Darfour ou entre deux attentats au Liban, notre notion de chance et de malchance serait tout à fait autre. Tout est relatif, mais enfin il est des jours, vous serez d’accord avec moi, où tout va mal. Parfois ces jours se prolongent [3] en plusieurs jours voire même en période. D’ailleurs lorsque ces petits malheurs arrivent, on dit: ” jamais deux sans trois “, c’est-à-dire qu’il faut s’attendre à voir, une puis deux catastrophes et accueillir [4] la troisième avec philosophie. Ensuite normalement selon cette loi [5] de la série, vous êtes tranquilles pour quelques temps, car après la pluie, vient le beau temps. Pendant ces temps où tout va mal, où se succèdent les accidents, on dit qu’on a la poisse, la scoumoune, c’est à dire qu’on est dans une période où la chance nous a abandonnés.

Obviously if we were born in Darfur or between two attacks in Lebanon, our notion of luck and bad luck would be quite another. Everything is relative, but anyway there are days, you will agree with me, where everything goes wrong. Sometimes these days are prolonged [3] for several days or even a period. Moreover, when these little misfortunes arrive, they said, “never two without three”, that is to say that we should expect to see, then two disasters and a host [4] the third philosophically. Then normally according to this law [5] of the series, you are quiet for some time, because after the rain comes the good weather. During those days when everything goes wrong, where accidents are succeeding, we say we have bad luck, the Scoumoune, ie we are in a period where luck has abandoned us.

Ces derniers temps, c’est donc ce qui m’est arrivé, les incidents se succédaient, je pensais en avoir fini qu’une autre série commençait. Un matin, je rate le train, puis la photocopie oublie un papier et, ce sont des documents incomplets que je distribue, j’ai droit aux réflexions de certains étudiants, normal, ensuite un autre, un peu plus tard me fait des  reproches, c’est injuste, je n’ai rien fait, c’est juste lui qui est stressé. Parfois, certains jours,  il y a des choses étranges dans l’air, comme des restes du volcan islandais, ces jours là, quand tout va mal, moi je n’ai qu’une envie : rentrer chez moi tranquillement. Mais quand la scoumoune est dans l’air, il ne faut même pas y penser ! Vous allez comprendre pourquoi.

Recently, it is what happened to me, incidents succeeded, I thought I had finished another series began. One morning I miss the train and then photocopy paper and forget, these are incomplete documents that I distributed, I am entitled to the reflections of some students, normal, then another, later blames me, it’s unfair, I did not do anything, it’s just he who is stressed. Sometimes some days there are strange things in the air, as the remains of the Icelandic volcano, on those days when everything goes wrong, I have only one desire: to go home quietly. But when Scoumoune is in the air, so do not even think about it! You will understand why.

Comme d’habitude après le travail, j’ai pris le train, comme d’habitude il était bondé, c’est-à-dire plein à craquer, plus une seule place assise. Bref, je suis restée dans le couloir. A Lyss, de nombreux voyageurs descendaient du train. Avant que d’autres ne remontent, je voulais me trouver une place assise. J’étais dans un de ces trains à étage [6], d’habitude, je monte toujours m’assoir au premier, mais ce jour-là je suis restée en bas. Il y a au rez-de-chaussée [7] un compartiment séparé par une porte en verre qui s’ouvre et se ferme automatiquement grâce à des capteurs. Moi ce jour-là je devais être transparente [8], car les capteurs ne m’ont pas captée et paf ! Au moment où je passais, la porte s’est refermée sur moi et je me suis pris la porte dans la tête. Trop c’est de trop, je ne sais plus si j’ai alors pleuré parce que j’avais mal, parce que j’en avais assez ou parce que j’avais eu peur. J’ai mis ma main sur ma tête et je saignais [9], j’ai voulu aller aux toilettes et, bien sûr elles étaient fermées !

As usual after work, I took the train, as usual it was packed, that is to say packed, not a single seat. In short, I stayed in the corridor. A Lyss, many travelers off the train. Other place only go back, I wanted to find me a seat. I was in one of these trains to floor [6], usually I always sit up at first, but that day I sat down. There are at ground floor [7] a separate compartment with a glass door that opens and closes automatically through sensors. Me that day I had to be transparent, [8] because the sensors have not picked up and bam! When I passed the door closed on me and I took the door in the head. Too much is too much, I do not remember if I cried then because I was wrong, because I was tired or because I was afraid. I put my hand on my head and I was bleeding [9], I wanted to go to the bathroom, and of course they were closed!

Et pas un seul contrôleur entre Berne et Bienne. Arrivée à Bienne, j’ai tout de même cherché un contrôleur pour lui signaler l’accident et lui demander de réparer cette porte, moi j’ai la tête dure, mais imaginez que ce soit un enfant ou une personne âgée qui se la prenne. Il me tend une carte en me rassurant que je n’avais pas grand-chose car si j’avais un traumatisme je ne serais pas capable de parler !! Bien sûr, j’avais mal à la tête, mais je ne m’en étais pas inquiétée plus que cela, on se cogne [10] le doigt de pied, on a mal au doigt de pied, on se cogne la tête, on a mal à la tête, mais le problème est que trois jours plus tard, prise de malaise, j’ai voulu avoir un avis médical, je suis donc passée à l’hôpital et ils m’ont gardée. Une contusion [11] cérébrale, cela se surveille[12]. Ah tiens, s’il y en a parmi vous qui travaillent à la SBB, dites leur que j’apprécierai qu’ils répondent à mon courrier. Affaire à suivre, alors je ne sais pas si la malchance existe, mais en tout cas, je crois mériter là que le soleil brille à nouveau.

And not a single controller between Bern and Biel. Arrival in Bienne, I still looked for a controller to report the accident to him and ask him to fix that door, I have a hard head, but imagine that it is a child or an elderly person who takes it . He hands me a card by reassuring me that I did not have much because if I had an injury I would not be able to speak !! Sure, I had a headache, but I was not worried me more than that, it bumps [10] the toe was sore toe, head you bump it has a headache, but the problem is that three days later, malaise decision, I wanted to have a medical opinion, so I went to hospital and they kept me. A contusion [11] brain, it is monitored. [12] Ah well, if any of you working at SBB, tell them I appreciate they respond to my mail. Stay tuned, so I do not know if there is bad luck, but in any case, I think I deserve where the sun shines again

Ce qui m’a choquée quand je me suis pris la porte dans la tête; c’est l’indifférence totale des gens. Pensez-vous que quelqu’un soit venu me demander comment j’allais ? Pas une, mais pas une seule personne ne s’est inquiétée [13] et je saignais de l’arcade sourcilière, c’est-à-dire au dessus de l’œil. Une dame d’une cinquantaine d’année, une dame qui sans doute souhaite qu’on dise d’elle que c’est une dame respectable, était assise en face de moi, pensez-vous qu’elle m’ait demandé comment j’allais, si j’avais besoin de quelque chose ?? Rien, nada, elle a même évité de croiser mon regard ! C’est incroyable tout de même, cette ignorance, cet individualisme. Une amie plus âgée m’avait un jour raconté que sa fille avait eu un malaise dans la gare, elle est tombée en plein milieu du quai, personne n’est allé vers elle, tous s’imaginaient que c’était une droguée… et c’est bien connu n’est ce pas, touchez une droguée et vous deviendrez drogués ! Non, je vous assure, c’est la bêtise qui semble être contagieuse [14] ! Cette jeune fille donc allongée sur le sol de la gare a été sauvée par un black [15]. Je vous raconte cela car quand j’entends ces gens qui se veulent respectables me dire que la jeunesse n’a plus de valeur et qu’il y a trop d’étrangers, moi je me dis que si les hommes mettaient leur énergie à lutter contre la bêtise, on se porterait tous mieux.

What shocked me when I took the door in the head; it is the total indifference of the people. Do you think someone came to ask me how I was? Not one, but not one person has expressed concern [13] and I was bleeding from his eyebrow, that is to say above the eye. A lady of about fifty years, a lady who probably wants to be told that it is a respectable lady, sat in front of me, do you think she asked me how j ‘would, if I need something ?? Nothing, nada, she even avoided meeting my eyes! It’s amazing all the same, this ignorance, this individualism. An older friend had once told me that her daughter had felt unwell at the station, she fell in the middle of the dock, no one has gone to her, all imagined that it was a drug addict .. . and it is well known, is not it, touch a junkie and you will become addicted! No, I assure you, it’s stupidity that seems to be contagious [14]! So this young girl lying on the floor of the station was saved by a black. [15] I tell you this because when I hear those people who want respectable tell me that youth has more value and there are too many foreigners, I think that if people put their energy to fight against stupidity, we would all be better

Heureusement, il y a dans la vie de belles rencontres. Il y avait d’abord pour moi, pendant ce séjour à l’hôpital, une des femmes de ménage hispanophone, avec qui j’en ai profité pour pratiquer mon espagnol. Et puis il y avait ma voisine de chambre, elle s’appelle comme moi, elle a 82 ans et tenait un restaurant. Que de points de ressemblances, mais elle, elle était mariée et veuves trois fois ! Bon là, elle a carrément de l’avance sur moi. C’est une petite mamie, toute vive, toute charmante avec qui j’ai passé vraiment du bon temps. Ce n’est jamais drôle d’être à l’hôpital et le temps est souvent bien long, mais avec elle c’était un vrai plaisir. Quand j’allais mieux, on mangeait ensemble sur la table de la chambre et quand les filles de salles [16] venaient pour enlever nos plateaux repas, on recommandait du café, parfois j’avais plus l’impression d’être dans un salon de thé qu’à l’hôpital.

Fortunately, there are in the life of beautiful meetings. There were first for me, during this hospital stay, one of the women of Hispanic household, with whom I have the opportunity to practice my Spanish. And then there was my roommate, her name like me, she is 82 years old and ran a restaurant. What similarities points, but she was married and widowed three times! Well, she has squarely ahead of me. It is a small granny, all lively, charming all with whom I really had a good time. It’s never fun being in the hospital and the weather is often very long, but it was a real pleasure. When I was better, we ate together on the table in the room and when the girls rooms [16] came to take away our lunch trays, it was recommended coffee, sometimes I had the impression of being in a living room Tea at the hospital.

C’est une coquine, car à chaque fois que le médecin ou un infirmier passait, elle avait un petit commentaire ” Il a de beaux cheveux lui “, ou encore, ” Lui, il a de beaux yeux “. Je me souviens, elle a absolument voulu regarder le début de l’élection de Mister suisse, et  le lendemain lorsque sa fille est venue lui rendre visite, sa première question a été de savoir si son candidat préféré avait gagné l’élection. Il faut croire qu’elle a, malgré son grand âge, du goût, car c’était bien lui le vainqueur ! Elle avait souvent la visite de sa fille et de deux de ses petits enfants et je ne sais pas pourquoi, peut-être parce que je partageais avec eux le chocolat que je recevais, ils m’ont un jour apporté chacun un petit cadeau fait maison : un petit cœur et un appareil photo en bois ! J’ai vraiment été émue. Ma nouvelle copine a quitté l’hôpital un jour avant moi, mais dès le lendemain matin elle m’a téléphoné pour prendre de mes nouvelles et je lui ai promis de passer la voir dès que j’irai mieux. Il est des rencontres qui vraiment redonnent le sourire.

It’s a naughty, because each time the doctor or nurse spent, she had a small comment “He has nice hair it,” or, “He, he has beautiful eyes.” I remember, she absolutely wanted to watch the start of the Mister Switzerland election and the next day when his daughter came to visit him, his first question was whether their preferred candidate had won the election. You have to believe it, despite his great age, taste, because it was him the winner! She often visited her daughter and two grandchildren and I do not know why, maybe because I shared with them the chocolate I received, they brought me one day each a small homemade gift : a small heart and a wooden camera! I was really moved. My new girlfriend left the hospital a day before me, but the next morning she phoned me to take from me and I promised him to go see her as soon as I get better. There are meetings that really give back a smile.

Je vous laisse, je sens que déjà je fatigue, les neurologues me disent que ma fatigue est tout à fait normale et qu’il me faut me reposer, ne pas trop en faire. De toute façon je sens bien que je n’ai pas encore tous mes moyens. Je vous retrouve dans deux semaines et j’espère que d’ici là j’aurais retrouvez toute ma tête. J’aurais alors pris le temps de lire les journaux  et d’être attentive au monde. En attendant, laissez-moi vos messages sur http://www.podclub.ch et d’ici-là, faites bien attention à vous, regardez où vous mettez les pieds, et allez vers les autres. A bientôt

I leave you, I feel like I get tired already, neurologists tell me that my fatigue is quite normal and I need to rest, do not overdo it . Anyway I feel that I have not all my means. I’ll see you in two weeks and I hope that by then I would find my head. Then I would have taken the time to read newspapers and to be attentive to the world. Meanwhile, let me your messages on http://www.podclub.ch and until then, take care of you, watch where you step, and go to another. See you soon

[1] la convalescence : période qui suit une maladie et pendant laquelle on reprend des forces
[2] l(a) humanité : ici : bonté, pitié, sensibilité
[3] se prolonger : durer
[4] accueillir: recevoir
[5] la loi : la règle
[6] l(e) étage : exemple : j’habite au 1er étage, Paul au-dessus de moi, c’est à dire au 2e étage
[7] le rez-de-chaussée : c’est entre la cave et le premier étage
[8] transparente: qu’on ne voit pas
[9] saigner: perdre du sang
[10] se cogner : se heurter, recevoir ou prendre un coup, un choc
[11] la contusion : ce n’est pas cassé, mais c’est un choc, comme un traumatisme
[12] se surveiller : observer, faire attention à
[13] s’inquiéter: se faire du souci
[14] contagieuse : qu’on attrape facilement
[15] le black : homme de race noir, terme qui en France est tout à fait politiquement correct
[16] la fille de salle : une femme qui travaille dans un hôpital, qui apporte les repas, fait les lits

[1] convalescence: period after illness and during which the forces taken up
[2] humanity: here: kindness, compassion, sensitivity
[3] extend: last
[4] welcome: receive
[5] the law: the rule
[6] floor: example: I ‘ lives on the 1st floor, Paul above me, ie the 2nd floor
[7] on the ground floor: it is between the basement and the first floor
[8] transparent: we do not see not
[9] bleed: bleed
[10] bump: encounter, receive or take a hit, shock
[11] bruise: it’s not broken, but it’s a shock, such as trauma
[12] to monitor: observe, pay attention to
[13] worry: worry
[14] contagious: you catch easily
[15] the black: black man race, a term which in France is quite politically correct
[16] room of the girl: a woman who works in a hospital, bringing meals, made ​​the beds

L’Avis #30

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/335-lavis-de-marie-30-brigade-verte-esclandre-et-barefooting-21-mai-2010

Bonjour à tous et bienvenue sur mon podcast ” L’avis de Marie “. Aujourd’hui 21 mai, nous parlerons essentiellement de nature. D’abord, vous verrez comment je peux perdre mon sang froid, c’est à dire comment je peux entrer dans une grande colère devant le comportement irrespectueux [1] de certains. Ensuite, je vous présenterai la Brigade verte, notre police de la nature, enfin nous enlèverons nos chaussures pour marcher pieds nus dans l’herbe ou ailleurs.

Hello everyone and welcome to my podcast “The opinion of Mary.” Today May 21, we will talk mainly about nature. First, you will see how I can lose my temper, that is how I can get very angry at certain disrespectful behavior [1]. Then I will present the Green Brigade, our nature police, then we will remove our shoes to walk barefoot in the grass or elsewhere.

L’autre jour, j’étais un peu malade, pas très en forme et donc assez à fleur de peau. Vous connaissez cette expression ? C’est à dire que j’étais hyper sensible. Je vous donne ces détails car ils ont de l’importance pour la suite de l’histoire. J’allais à la pharmacie pour m’acheter un produit qui allait soigner mon rhume [2] et sur la route qui va au village, je regarde par hasard, sur le côté, et qu’est-ce que je vois ? Des sacs en plastiques simplement lancés au bord de la route, dans la forêt: pas un, pas deux, mais quatre sacs en plastiques. Sans doute quelqu’un qui venait de s’acheter une marchandise en Suisse et qui de peur de croiser les douaniers [3] à lancer les emballages [4], comme cela simplement dans la forêt. Vous, je ne sais pas, mais moi, quand je vois cela, je vois rouge. Ça c’est une autre expression pour dire que cela m’énerve, que cela me révolte. Si le coupable, c’est à dire la personne qui avait fait cela, se trouvait là, devant moi, je crois bien que je serais capable du pire [5].

The other day I was a bit sick, not very fit and therefore quite on edge. You know that expression? That is, I was hyper-sensitive. I give you these details because they are important for the rest of the story. I went to the drugstore to buy a product that would cure my cold [2] and on the road leading to the village, I looked by chance on the side, and what do I see? Plastic bags just thrown to the roadside in the forest: not one, not two, but four plastic bags. Probably someone who came to buy a commodity in Switzerland and for fear of crossing the customs [3] launched the packaging [4], simply like that, in the forest. You, I do not know, but for me, when I see that, I see red. That’s another expression to say it irritates me, it disgusts me. If the culprit, that is to say the person who had done this, was there before me, I think I’d be capable of the worst. [5]

Evidemment, je m’arrête et ramasse tout cela. Il y en avait tellement que cela tenait à peine dans le coffre de ma Diane, ma voiture. J’étais énervée, mais je vous rappelle que malade, j’étais plus sensible encore et donc mon énervement était plus grand encore. Je suis allée tout de go voir les ” hommes du village ” que je savais être en train de faire du bois. Parmi eux, il y avait le maire [6]. Je ne savais pas ce que je voulais exactement, mais je voulais qu’on fasse des contrôles, qu’on arrête, qu’on punisse, qu’on brûle [7] sur un bûcher [8] les auteurs de cet acte incivique[9], un acte indigne d’un citoyen du monde. Je me rends [10] donc là où se trouvaient les hommes et là franchement, ils ont dû me prendre pour une folle.

Obviously, I stop and pick them all up. There were so many that this was just in the trunk of my Diana, my car. I was nervous, but I remind you that sick, I was even more sensitive, so my excitement was even greater. I went straight out to see the “men of the village” that I knew to be doing the wood. Among them, there was the [6] mayor. I did not know what I wanted exactly, but I wanted that we would do inspections, that we stop, that we punish, we burn [7] at the stake [8] the uncivil perpetrators [9], an unworthy act of a World citizen. I go [10] to where the men were and frankly, they had to take me for a crazy.

Après les avoir salués, tout de même, je les ai invités à venir voir ce qu’il y avait dans mon coffre : ils ont constaté oui, que pouvaient-ils faire d’autre, sinon appeler les Brigades vertes dont je vous parlerai dans quelques lignes. C’est quand un homme du village a fait une réflexion que je crois bien avoir eu la moutarde qui m’est montée au nez, c’est alors que j’ai craqué, que j’ai en fait complètement explosé. Il venait de me dire, je cite : ” Ah, mais j’ai vu tous ces sacs il y a quelques jours déjà “. Et moi de lui répondre : ” Quoi ? tu les as vus et tu ne les as pas ramassés ? “. Moi je n’emprunte que rarement cette route puisque je vais rarement au village, mais lui, il y passe 4 fois dans la journée. Et c’est là qu’il a rajouté : ” Ben oui, je ne ramasse pas la merde des autres “. Pardonnez ce gros mot, mais c’est ce qu’il a dit ! Et là j’étais abasourdie, sidérée, c’est à dire que j’étais sans voix. Enfin, je ne l’étais pas longtemps, car c’est cette phrase qui m’a fait sortir de mes gons !

After greeting them, all the same, I invited them to come and see what was in my trunk: they found so, what else could they do, otherwise called green Brigades which I will discuss in few lines. This is when a man from the village was thinking that I believe I had mustard which is mounted on me, that’s when I fell, I actually completely exploded. He had just told me, I quote: “Ah, but I saw all these bags a few days ago already.” And I answer him: “What you saw and you have not picked them up?”. I rarely borrows this road since I rarely go to the village, but he, he passed it 4 times a day. And there he added: “Yeah, I do not pick up the shit of others.” Forgive this big word, but that’s what he said! And there I was shocked, stunned, that is to say that I was speechless. Finally, I was not long, because it is this phrase that took me out of my joints!

C’est cette phrase qui m’a fait réagir, un peu violemment peut-être. ” Ah ça oui, il faut que la voiture brille, il faut que la maison soit jolie, mais alors ce qui se passe à l’extérieur de chez soi, là rien à faire ! Mais, si ces sacs je ne les avais pas ramassés, qui l’aurait fait ? Dans 3 ans, il n’y aurait plus que des papiers et des sacs plastiques le long de la route. C’est cela la nature qu’on veut laisser à nos enfants… ? Moi cela ne me dérange pas de ramasser la merde des autres, ce qui me gêne c’est ce comportement égoïste ! ” Et je suis remontée dans ma Diane, et je suis partie. Il paraît que le ridicule ne tue pas, c’est vrai, vous croyez ? En tout cas je n’ai pas améliorée mon image de marque !

It is this sentence that made me react, some perhaps violently. “Ah yes, the car must shine, we need the house to be nice, but then what happens outside home, is nothing to do! But, if these bags I had not picked up the which would have done? in three years, there would be more than paper and plastic bags along the road. This is the nature that we want to leave our children …? Me this do not mind picking up the shit of others, what bothers me is this selfish behavior! “and I lift my Diane, and I left. It seems that ridicule does not kill, it’s true, you believe? Anyway I did not improve my brand!

Alors nous y voilà, que sont les Brigades vertes ? Ce sont les policiers de la nature. Ils ramassent les déchets [11], donnent parfois des procès verbaux [12] s’ils trouvent ceux qui polluent [13] la nature. Ils luttent contre la pollution [14], s’occupent des animaux perdus. Quand au printemps il y a beaucoup degrenouilles [15], ce sont eux qui mettent des petites barrières le long des routes pour qu’elles ne se fassent pas écraser par les voitures. Ce sont eux aussi qui agissent [16] dans les zones où il y a trop de moustiques. Ce sont aussi des policiers de la route, mais ce sont surtout les gardiens de la nature. Parfois ils vont aussi dans les écoles et apprennent aux enfants le b.a.-ba, c’est à dire les règles de base des gestes civiques et respectueux envers  la nature. C’est une exception alsacienne, cela n’existe qu’en Alsace, ils remplacent ceux qu’on appelait alors les gardes-champêtres.

So here we are, what are the green Brigades? These are the police of nature. They pick up the waste [11] sometimes give the minutes [12] if they find those who pollute [13] nature. They fight against pollution [14], deal with lost animals. When the spring there are many frogs [15], it is they who put small barriers along roads so that they do not form over by cars. They are the ones that act as [16] in the areas where there are too many mosquitoes. These are also officers from the road, but it is mainly the guardians of nature. Sometimes they also go into schools and teach children the basics, that is to say the basic rules of civil actions and respect for nature. This is an Alsatian exception, it exists only in Alsace, they replace those then called the rural guards.

Evidemment 68 hommes pour 283 communes dans tout le département du Haut-Rhin, cela ne fait pas beaucoup, mais disons que c’est déjà pas mal. Vous pouvez les rencontrer au hasard des chemins de terre mais aussi sur les routes, ils sont à VTT, à cheval et bien sûr en voiture car le territoire est grand. Ils me font penser à ces policiers canadiens sur leur cheval et cela leur donne un air très digne. Après avoir fait mon ” sketch ” dans le village, c’eux qui sont venus et qui ont repris les déchets. Ils font une enquête, c’est à dire qu’ils recherchent à qui appartiennent les sacs, et avec un peu de chance, ils pourront retrouver les coupables [17] et leur faire passer l’envie de recommencer.

Obviously 68 men for 283 towns throughout the department of Haut-Rhin, there’s not much, but they say that it is not bad. You may experience random dirt roads but also on the roads, they are biking, riding and of course by car because the area is great. They make me think of those Canadian police on their horses and this gives them a dignified air. After my “sketch” in the village, the ones who came and took over the waste. They investigated, that is to say they are looking into who owns the bags, and with a little luck, they will find those responsible [17] and make them want to start over.

C’est le printemps, et quand il fait beau et chaud, moi j’adore enlever mes chaussures et marcher pieds nus. Mais peut-être avez-vous déjà croisé en ville, dans le train ou ailleurs des gens sans chaussures. Ce sont des barefooteurs, c’est à dire des gens qui revendiquent [18] le droit de se promener pieds nus dans la nature, mais aussi en ville. Pour eux, c’est un art de vivre, un moyen de communiquer avec la nature. C’est étrange et je n’ose imaginer la tête de ma mère si elle me voyait me promener pieds nus : elle me traiterait de va-nu-pieds [19], c’est à dire de vagabonde. Dans le passé, dans des temps plus durs, seuls ceux qui n’avaient pas d’argent se promenaient ainsi. C’était les plus pauvres parmi les pauvres. Aujourd’hui tout a bien changé, aujourd’hui est né le mouvement des barefooteurs. Loin d’être des va-nu-pieds, c’est un mouvement plutôt à la mode chez les Hollandais, les Allemands, mais aussi chez quelques Français : ce n’est pas une forme de rébellion [20], mais un art de vivre.

It’s spring, and when it’s nice and warm, I love to take my shoes and walk barefoot. But perhaps you have already met in the city, on the train or wherever, people without shoes. These are barefooteurs, ie people who claim [18] the right to walk barefoot in nature, but also in town. For them, it’s a lifestyle, a way to communicate with nature. It’s strange, I can not imagine the head of my mother if she saw me walk barefoot she call me a bare-feet [19], ie vagabond. In the past, in harder times, only those who do not have money and walked. It was the poorest of the poor. Today everything has changed today was born the movement of barefooteurs. Far from being bare-feet, it is a movement rather fashionable among the Dutch, the Germans, but also among some French: this is not a form of rebellion [20] but an art live.

Les adeptes [21] ont leur site sur internet : Ils se rassemblent pour de petits évènements, ils échangent des informations, y donnent les adresses de restaurants dans lesquels ils peuvent se rendre pieds nus et échangent leur point de vue pour donner leurs conseils pour marcher pieds nus, car, vous pensez bien que cela demande une certaine technique. En marchant dans la nature, il faut éviter les petits cailloux, les morceaux de bois, d’ailleurs pour s’entraîner, il existe des parcs spéciaux pour les barefooteurs. En ville évidemment, il y a d’autres dangers, il faut éviter de marcher sur du verre et il y a aussi des problèmes d’hygiène.

Proponents [21] have their site on the Internet: they assemble themselves for small events, they exchange information, will provide the addresses of restaurants where they can go barefoot and exchange their views to give advice to walk barefoot, because you think that it takes a certain technique. Walking in nature, avoid small stones, pieces of wood, also for training, there are special parks for barefooteurs. In the city of course, there are other dangers, avoid walking on glass and there are also hygiene problems.

Mais bien sûr il y a toujours des podologues, les docteurs des pieds, qui trouvent les arguments qui encouragent la pratique du barefooting. Selon eux, marcher pieds nus permettrait d’apprendre à mieux marcher et donc à éviter les problèmes de dos. Mais, si marcher pieds nus serait bon pour la santé, on se trouve face à un problème de législation, un problème de loi [22] : peut-on marcher pieds nus partout ? Un magasin, un restaurant peut-il vous interdire l’entrée si vous êtes sans chaussures ? Peut-on aller pieds nus au travail ? En France, il est une loi qui dit qu’il est interdit de refuser à un consommateur la vente d’un produit ou la prestation d’un service, sauf motif légitime [23].

But of course there are always podiatrists, foot doctors, who find the arguments that encourage the practice of barefooting. According to them, walking barefoot would learn to walk better and thus avoid back problems. But if walking barefoot is good for health, we are faced with a problem of law, of law issues [22]: can walk barefoot everywhere? A shop, a restaurant Can you deny entry if you are without shoes? Can we go barefoot at work? In France there is a law that says it is illegal to refuse to sell a consumer a product or providing a service, other legitimate reason. [23]

Etre pieds nus est-ce un motif légitime ? C’est sans doute pour éviter ce genre de problématique que chez de nombreux commerçants on peut lire “Tenue [24] correcte exigée “. En tout cas, que la loi l’autorise ou non, je n’ose imaginer le regard méprisant de mes concitoyens si je venais à l’une de nos réunions villageoises pieds nus, ou encore le regard de la serveuse du café chic où je vais boire mon café si elle me voyait sans chaussures. Le jugement des autres est parfois plus dissuasif [25] que la loi. Moi, heureusement j’aime trop les chaussures pour ne plus en porter et si je me mets pieds nus, c’est seulement pour sentir l’herbe sous mes pieds.

Being barefoot is this a legitimate reason? This is probably to avoid this type of problem than many traders reads “Dress [24] correct required”. In any case, as permitted by law or not, I can not imagine the contemptuous gaze of my constituents if I came to one of our village meetings barefoot, or the eye of the waitress chic café where I will drink my coffee if she saw me without shoes. The judgment of others is sometimes more dissuasive [25] the law. I, fortunately I really like shoes no longer wear and if I put my bare feet, only to feel the grass under my feet.

Voilà, je vous laisse découvrir le plaisir de vous déchausser et de faire quelques pas dans la rue, rien que pour voir la réaction de vos voisins ! Mais avant, allez donc faire un tour sur http://www.podclud.ch et laissez-moi un message. Je vous retrouve exceptionnellement le 2 juin et vous parlerai de scoumoune, c’est à dire de malchance et d’actualité. D’ici là, prenez soin de vos pieds !

Well, I’ll let you discover the pleasure of taking off your shoes and taking a few steps in the street, just to see the reaction of your neighbors! But first, go and take a ride on http://www.podclud.ch and leave me a message. I find you unusually June 2 and you talk about Scoumoune, ie bad luck and topical. Until then, take care of your feet!

[1] irrespectueux : sans respect
[2] le rhume : quand on a le nez qui coule et qu’on se mouche
[3] le douanier : celui qui est à la  frontière et qui surveille les passages
[4] l(e) emballage : le papier, le plastique dans quoi est emballé, mis ce qu’on achète
[5] le pire : la plus mauvaise chose
[6] le maire : le chef du village
[7] brûler : mettre le feu
[8] le bûcher : tas de bois où on met le feu
[9] incivique : qui n’est pas civique, pas digne d’un citoyen, irrespectueux
[10] se rendre : aller
[11] le déchet : les détritus, les ordures, tout ce qu’on jette
[12] le procès verbal : l(a) amende, ce qu’il faut payer si on a fait une faute
[13] polluer : salir
[14] la pollution : ce qui dégrade, nuit, salit
[15] la grenouille : petits animaux qui font croac croac
[16] agir : faire quelque chose
[17] le coupable : le responsable, celui qui a fait
[18] revendiquer : réclamer, assumer
[19] le va-nu-pieds : misérable qui vit en vagabond
[20] la rébellion : la révolte
[21] l(e) adepte : la personne qui pratique une activité
[22] la loi : la règle fixé par les hommes
[23] légitime : qui est reconnu, accepté par la loi
[24] la tenue : ici : ensemble de vêtements que l’on porte
[25] dissuasif : qui enlève l’envie de faire

[1] disrespectful: without respect
[2] cold: when you have a runny nose and that we fly
[3] Customs: one that is at the border crossings and monitors
[4] packaging: paper, plastic in which is packaged, put what you buy
[5] the worst: the worst thing
[6] Mayor: the village chief
[7] burn: fire
[8] the stake: woodpile where they set fire
[9] uncivil: not civic, not worthy of a citizen, disrespectful
[10] get there: go
[11] the waste: trash, garbage, everything that is thrown
[12] the minutes: the (a) fine, I have to pay if we made a mistake
[13] pollute: dirty
[14] pollution: which degrades, night, dirty
[15] frog: small animals that make croac croac
[16] Action: do something
[17] the culprit: the manager, the one who made
[18] claim: claim, take
[19] the bare-feet, living in miserable vagabond
[20] rebellion: revolt
[21] follower: the person practicing an activity
[22] the law: the rule set by men
[23] legitimate: that is recognized and accepted by law
[24] holding: here set of clothes that you wear
[25] deterrent: that removes the urge to do

L’Avis #29

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/329-lavis-de-marie-29-trop-tard-affaire-conclue-fille-du-siecle-7-mai-2010

Bonjour, bienvenue sur mon podcast ” L’avis de Marie “. Aujourd’hui 7 mai, j’aimerais vous expliquer tout d’abord quelques petites choses à propos de ce podcast, puis je vous raconterai ma manière de conclure des affaires et enfin vous serez les témoins de l’impact du printemps sur ma vie et plus particulièrement sur ma consommation frénétique [1] de technologies.

Hello, welcome to my podcast “The opinion of Mary.” Today May 7, I would like to explain first a few things about this podcast, then I will tell you my way of closing deals and then you will be the witnesses of the impact of spring on my life and especially on my frantic consumption [1] technologies.

Nous enregistrons les textes une semaine avant que vous puissiez les entendre. Nous les écrivons donc un peu plus tôt encore. Moi, personnellement, c’est vrai que je m’y prends toujours un peu trop tard. Je travaille dans l’urgence et cela a toujours été ainsi depuis l’université. J’écris assez vite, l’inspiration vient assez facilement, mais j’attends toujours le dernier moment, car ne sait-on jamais si un événement important devait arriver, il faudrait en parler. Par exemple, lorsque le Volcan au nom impossible à prononcer a fait éruption en Islande et que 135 milles personnes dans le monde ont été bloquées et que les compagnies aériennes étaient menacées de faire faillite [2], mon texte était déjà enregistré. Bien sûr, que si cela était arrivé au moment où j’écrivais mon texte, j’en aurais parlé. Bien sûr que j’aurais fait quelques réflexions sur la force de la nature et sur la faiblesse de l’homme quand celle-ci se réveille.

We store texts a week before you can hear them. So we write a little early yet. Personally, it’s true that I always take me a little too late. I work in a hurry and always has been that way since college. I write fast enough, the inspiration comes easily enough, but I always wait for the final because no one never knows if a major event were to happen, we should talk. For example, when the volcano in the name unpronounceable erupted in Iceland and that 135 000 people worldwide have been blocked and that airlines were under threat of bankruptcy [2], my text was already registered. Of course, if this had happened when I was writing my text, I would have mentioned it. Of course I would have made some reflections on the power of nature and the weakness of man when it wakes up.

Bien sûr que je me serais un peu moquée, gentiment des vacances forcées [3] de certains. J’aurais eu une petite pensée pour mon chef qui lui était parti à Majorque et qui n’a pas pu rentrer à la date prévue. Quand cela arrive à mon patron c’est rigolo, mais bien sûr, j’aurais eu une petite pensée compatissante [4] pour ceux qui ont dû payer des nuitées [5] supplémentaires. Certains, peut-être, ont-ils dû faire la vaisselle dans les hôtels pour se payer une chambre. Mais voilà, je n’en parlerai pas car déjà la presse, elle n’en parle plus, les avions décollent à nouveau, la vie normale a repris son cours… C’est drôle comme l’être humain n’aime pas se souvenir de ce qu’il ne maîtrise pas !

Of course I would have just laughed, gently forced holidays [3] certain. I would have had a thought for my boss who had left him in Majorca and did not get back on schedule. When this happens to my boss is fun, but of course, I would have had a thought compassionate [4] for those who had to pay the nights [5] further. Some, perhaps, did they have to do the dishes in the hotels to pay for a room. But now, I will not speak for the press already, it speaks more planes take off again, normal life resumed its course … It’s funny how human beings do not like remember that it does not control!

Ma voiture étant pour le moment en panne, je roule avec une Diane, vous savez cette vieille voiture de la marque Citroën. La mienne est de 1973. J’ai toujours l’impression d’être en vacances quand je conduis cette voiture. Les deux seuls problèmes sont les courants d’air et le démarrage. Lorsque je m’arrête quelque part, je ne suis jamais certaine de pouvoir repartir. Comme elle n’est pas bien lourde, elle est assez facile à pousser, mais c’est toujours assez gênant de demander à des passants de pousser. Ensuite, il y a plein de courants d’air [6] dans la voiture. Comme chez moi, le matin il fait encore assez frais, il y a toujours de l’air frais qui circule dans la voiture. D’ailleurs le week-end dernier je l’ai passé au lit, car j’avais pris froid. Maintenant qu’il fait chaud, c’est plutôt agréable, je peux même ouvrir le toit ; c’est certainement la seule décapotable que je puisse me payer.

My car is currently down, I roll with Diane, you know that old car Citroën. Mine is 1973. I always like being on holiday when I drive this car. The only two problems are drafts and starting. When I stop somewhere, I’m sure I can never leave. As she is not very heavy, it is fairly easy to grow, but it’s still embarrassing enough to ask passers pushing. Then there are plenty of drafts [6] in the car. Like home in the morning it’s still cool enough, there is always fresh air circulating in the car. Besides, the last weekend I spent in bed because I had taken cold. Now it’s hot, it’s kind of nice, I can even open the roof; it is certainly the only convertible that I can pay me.

Avant de pouvoir l’utiliser, il fallait  que je mette de nouveaux pneus [7]. C’est un ami qui me les a montés. Je devais la récupérer [8] chez un de ses collègues. Celui-ci est vendeur de vélos. Il préparait une exposition de vélos et en avait donc déjà exposé quelques-uns. Je cherchais depuis quelque temps un VTT, c’est à dire un vélo tout terrain, puisque le mien avait été volé, et puis si un jour ma Diane elle aussi tombait en panne, il me resterait au moins un moyen de locomotion [9] ! Je regarde les prix, les vélos, leur couleur. J’en essaie-un, il me plaît, on discute du prix, je suis de plus en plus séduite par ce vélo. En me levant le matin même, jamais je n’aurais imaginé acheter un VTT ce jour-là. C’est pourtant ce que j’ai fait. On dit que ” l’occasion fait le larron [10] “, comprenez que devant l’occasion favorable, on passe à l’action.

Before you can use it, I had to put new tires [7]. A friend who mounted them to me. I had to get it back [8] with one of his colleagues. This seller is bikes. He prepared a bike and had therefore already exposed exhibit few. I was looking for some time an ATV, ie a mountain bike, because mine had been stolen, and then if one day my Diane also broke down, I would stay at least a means of transport [9] ! I look at the price, bicycles, color. I try-one, I like it, we discuss the price, I am increasingly fascinated by this bike. When I got up that morning, I would have never imagined to buy an ATV that day. Yet that is what I did. It is said that “opportunity makes the thief” [10], to understand that the favorable opportunity, it takes action

Bref, mon nouveau copain vendeur de vélos se proposait de m’offrir les lumières, un cadenas [11], et quand il a été d’accord de m’offrir une selle [12] plus confortable, j’ai décidé de l’acheter. Pour conclure l’acte de vente, je lui serre la main [13]. Pour moi, c’est un pacte et cela a la valeur d’un acte de vente. Le vélo devait d’abord être préparé, j’allais venir le chercher quelques jours plus tard et nous n’allions pas rediscuter du prix. J’ai vu à son regard [14], qu’il a été surpris et d’ailleurs il me l’a confirmé : ” Cela faisait longtemps que je n’avais pas conclu [15] un marché ainsi “, m’a-t-il dit. C’est un geste que j’ai vu mon père faire. A l’époque, c’était ainsi, une poignée de main [16] et l’affaire était conclue. C’était l’époque où la loyauté, l’honnêteté [17], la parole étaient des valeurs qu’on respectait. Aujourd’hui tout est compliqué, tout est analysé, classé, signé, aujourd’hui la parole est diffuse, bruyante [18] et omniprésente [19, mais elle a perdu de sa valeur. Parfois je me demande si ma Diane, n’est pas une machine à remonter le temps [20]!

In short, my new bicycle dealer boyfriend proposed to offer me the lights, a lock [11] and when he agreed to offer me a seat [12] more comfortable, I decided the buy. To conclude the deed, I shook his hand. [13] For me it is a pact and that the value of a bill of sale. The bike should first be prepared, I was going to pick him up a few days later and we were not going to renegotiate the price. I saw in his eyes, [14] he was surprised and moreover it confirmed it: “For a long time I had not concluded [15] a market as well,” me -t he said. It is a gesture that I saw my father do. At the time, it was well, a handshake [16] and the case was concluded. It was the time where loyalty, honesty, [17] the word that values ​​were respected. Today everything is complicated, everything is analyzed and classified, today signed the word is diffuse, noisy [18] and omnipresent [19, but it has lost its value. Sometimes I wonder if my Diana, is not a machine back in time [20]!

Vous vous souvenez en une semaine tous mes appareils technologiques m’avaient abandonnée : la voiture, le téléphone portable, l’ordinateur. Mais voilà qu’en une autre semaine je suis devenue une fille du siècle, c’est à dire qu’aujourd’hui, j’appartiens vraiment à ce siècle et représente la fille moderne qui possède les technologies modernes. En effet, en une semaine j’ai fait chauffer ma carte bleue : C’est une expression qu’on utilise quand on l’utilise beaucoup. C’est mon banquier qui va être content, mais bon, cette frénésie, cette boulimie [21] ne m’arrive fort heureusement pas tous les mois et entre nous j’espère que ce ne sera pas avant très longtemps.

You remember in a week all my technological devices had abandoned me: the car, the cell phone, the computer. But here in another week I became a daughter of the century, ie today I really belong to this century and represents the modern girl who has the modern technologies. Indeed, in a week I heated my credit card: It’s an expression we use when we use it a lot. This is my banker will be happy, but hey, this frenzy, this bulimia [21] strong will hopefully not happen to me every month and between us I hope it will not be for very long.

J’ai donc commencé par l’achat d’un superbe VTT. J’ai continué en allant chez mon opérateur de téléphonie et là de nouvelles négociations ont commencées. Elles ont été plus dures à mener. J’ai eu droit à de beaux gestes commerciaux et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé de m’offrir un Iphone. Eh oui, grâce à lui, j’ai fait un bond de 50 ans dans la technologie. En effet, jusque-là j’avais un téléphone aussi vieux que Mathusalem, comprenez qu’il était vraiment archaïque et vieux, tellement ancien que je ne pouvais même pas faire de photos. Vous imaginez !! Tout ce que je pouvais faire, c’était téléphoner. Bon en même temps, on n’en demande pas plus à un téléphone. Alors vous imaginez un Iphone, c’est le nec plus ultra, c’est la Mercedes de la téléphonie. Depuis, dans le train, j’ai laissé tombé le sudoku et me consacre [22] à mes nouvelles applications. Bref, je m’amuse. Moi qui n’ai jamais vraiment été une fan de technologie, je dois bien avouer que j’y prends grand plaisir.

So I started by buying a superb mountain biking. I kept going with my telephone operator and there have started new negotiations. They were harder to take. I was treated to beautiful goodwill gestures and that’s why I decided to offer me a Iphone. Yes, thanks to him, I jumped 50 years in technology. Indeed, until then I had a phone as old as Methuselah, understand it really was archaic and old, so old that I could not even make pictures. Imagine !! All I could do was call. Well the same time, we ask no more than a phone. So imagine an Iphone is the ultimate, it’s the Mercedes of telephony. Since, on the train, I dropped sudoku and devote myself [22] to my new applications. In short, I have fun. I, who have never really been a fan of technology, I must admit that I take great pleasure. I hope it will not be for very long.

Enfin cela c’était mercredi. Jeudi soir, mon ordinateur recommence à avoir des problèmes, je n’arrive plus à me connecter sur internet, le clavier se dérègle [23], les fichiers ne s’ouvrent pas. Je crois bien que cet ordinateur a depuis un mois décidé de me gâcher [24] la vie. Plutôt que de le jeter par la fenêtre, le lendemain, je vais immédiatement dans un grand magasin d’informatique, directement au rayon Macintosh. Pourquoi ? Mon premier ordinateur acheté en 1999 était un Mac, mon deuxième aussi d’ailleurs. Je suis revenue à mes premiers amours, je suis revenue vers le Mac après seulement deux ans d’infidélité [25]!

Finally it was Wednesday. Thursday night, my computer starts to have problems, I am unable to connect me on the internet, the keyboard goes awry [23], the files will not open. I believe that this computer has last month decided to spoil me [24] life. Instead of throwing it out the window the next day, I will immediately into a large computer store, directly to the Macintosh section. What for ? Bought my first computer was a Mac in 1999, my second for that matter. I returned to my first love, I returned to the Mac after only two years of infidelity [25]!

Je discutais du prix, hésitais tout de même en pensant à mon banquier, quand on me propose un rabais et un cadeau : on m’offrait le programme Office de Windows. Je ne pouvais donc plus hésiter [26], 20 minutes plus tard je suis ressortie avec mon nouveau Mac pour moins de 1000 euros ! Je sais bien que le printemps est le temps du renouveau, mais tout de même j’ai fait très fort : En une semaine, je me suis trouvé un nouveau vélo, un nouveau téléphone et un nouvel ordinateur ! Il ne me manque plus qu’un nouvel homme et je serai une femme comblée. Mais attendez le printemps n’est pas fini !

I was discussing the price, hesitated still thinking about my banker when I was offered a discount and a gift: I was offered the Windows Office program. So I could not hesitate [26], 20 minutes later I emerged with my new Mac for less than 1000 euros! I know that spring is the time of renewal, but still I made very clear: In one week, I found myself a new bike, a new phone and a new computer! All I need more than a new man and I’m a fulfilled woman. But wait spring is not over!

Je n’ai pas envie d’arrêter de vous écrire, car depuis que je pianote sur ce clavier très stylé, très class, je suis inspirée, j’ai beaucoup d’idées. Mais bon, dehors, le soleil brille et j’ai des fleurs à planter. Je vous retrouve dans 2 semaines et je vous parlerai de brigade verte, notre police verte et de pieds nus. Prenez le temps de me laisser vos réactions sur http://www.podclub.ch. En attendant de nous retrouver, portez-vous bien !

I did not want to stop writing to you because since I strums on this stylish keyboard, very class, I am inspired, I have many ideas. But hey, outside, the sun is shining and I planted flowers. I’ll see you in two weeks and I will talk about green brigade, police and our green barefoot. Take the time to leave me your feedback on http://www.podclub.ch. While waiting to meet again, keep well!

[1] frénétique : enthousiaste, passionné
[2] faire faillite : fermer l’entreprise car il n’y a plus d’argent
[3] forcé : ici : des vacances qu’on est obligé de prendre
[4] compatissante : je partage la souffrance de ceux qui ont dû rester en vacances
[5] la nuitée : la nuit d’hôtel
[6] le courant d’air : passage d’air froid
[7] le pneu : les roues de la voiture
[8] récupérer : reprendre, retrouver
[9] le moyen de locomotion : un moyen de transport
[10] le larron : le voleur
[11] le cadenas : ici : l’objet pour attacher le vélo pour qu’il ne soit pas voler
[12] la selle : sur le vélo, là où on s’assoit
[13] serrer la main : donner la main, quand on se dit bonjour, par exemple, on se serre la main, on se donne une poignée de main
[14] le regard : du verbe regarder
[15] conclure : régler, se mettre d’accord
[16] la poignée de main : quand on se serre la main
[17] l’honnêteté : la franchise, la droiture, la bonne foi
[18] bruyant : ce qui fait du bruit
[19] omniprésente : toujours présente
[20] remonter le temps : revenir en arrière, retourner dans le passé
[21] la boulimie : quand on arrête pas de manger ; ici : quand on n’arête pas de dépenser son argent
[22] se consacrer : passer du temps à faire quelque chose
[23] se dérégler : ne plus être en règle,
[24] gâcher : troubler, déranger, enlever le plaisir
[25] l’infidélité : quand on n’est pas fidèle, quand on trompe
[26] hésiter : ne pas savoir choisir, on hésite

[1] frenetic: enthusiastic, passionate
[2] bankruptcy: close the business because there is more money
[3] forced: here: holiday we are obliged to take
[4] compassionate: I share the pain of those who had to stay on vacation
[5] night: hotel at night
[6] The air stream: cool air passage
[7] the tire: the car’s wheels
[8] recover: back, back
[9] the locomotion means: a means of transport
[10] the thief, the thief
[11] the padlock: here: the object to attach the bike it is not flying
[12] the seat: the bicycle, where you sit
[13] shake hands: shake hands when you say hello, for example, we shake hands, we give a handshake
[14] look: the look verb
[15] concludes: settle, agree
[16] the handshake: when you shake hands
[17] honesty: openness, honesty, good faith
[18] noisy: it makes noise
[19] omnipresent: always present
[20] back in time: to go back, back in time
[21] bulimia: when not stop eating; here: when one does not spend his money edge
[22] focus: spend time doing something
[23] go awry: no longer in good standing,
[24] spoil: disturb, disturb, take the fun
[25] infidelity: when one is not faithful when one deceives
[26] hesitation choose not to know, one hesitates