L’Avis #16

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/248-lavis-de-marie-16-les-amis-la-fete-et-les-cadeaux-16-octobre-2009

Bonjour à tous, c’est Marie et je vous souhaite la bienvenue sur mon podcast ” l’avis de Marie “. Aujourd’hui nous sommes le 16 octobre et j’aimerais vous parler d’un évènement important pour moi : mon anniversaire. Ce podcast, c’est un peu une édition spéciale, un spécial anniversaire. Je vous parlerai non pas de mes questions existentielles [1] sur mon âge, non, non, je vous parlerai de la fête, car oui – et là je m’adresse aux moins de 30 ans – même à quarante ans on fait la fête. Je vous parlerai donc d’amitié, de fête et de cadeaux [2].

Hello everyone, this is Mary and I welcome you on my podcast “The Opinion of Mary.” Today is October 16 and I would like to tell you about an important event for me: my birthday. This podcast is just a special edition, a special anniversary. I not tell you of my questions existential s [1] on my age, no, no, I will talk about the party, because yes – and here I am addressing the under 30 – even forty years we made ​​the party. I will speak to you of friendship, celebration and gift . [2]

Au moment où je suis en train de vous écrire, je dois avoir environ deux heures trente de sommeil [3] derrière moi ! Je suis fatiguée, vous pouvez bien l’imaginer, mais je suis très heureuse et j’avais envie de vous faire partager ce moment-là. Comme je vous l’avais déjà raconté, j’ai fêté ce week-end mon anniversaire et pour que la fête soit réussie, j’ai invité mes amis. Mes amis habitent tous un peu loin de chez moi, ou plutôt devrais – je dire que c’est moi qui habite très loin de tous. Il y a les amis de Strasbourg, ceux avec qui j’ai partagé mes jeunes années, mes amis de ma vie strasbourgeoise et étudiante [4]. Il y a les amis de ma vie lyonnaise et les amis que j’ai rencontrés depuis que je suis installée ici. Il y a ceux rencontrés pendant les voyages ou simplement dans le quotidien [5].

As I’m writing to you, I must have been about half past two to sleep [3] behind me! I’m tired, you can well imagine, but I am very happy and I wanted to share with you this time. As I already told you, I celebrated this weekend for my birthday and the party to be successful, I invited my friends. My friends all live a little far from home, or should – I say that it was I who live very far from all. There are friends of Strasbourg, with whom I shared my youth, my friends and my life Strasbourg student [4]. There are friends of my life in Lyon and friends that I have met since I moved here. There are those encountered during travel or just in everyday life [5].

C’est drôle, mais je n’ai pas d’amis d’enfance. Je connais bien les filles de mon âge qui habitent mon village, mais je ne peux pas dire que nous soyons amies. L’amitié est une question d’affinité [6], d’expériences partagées, de chemin de vie, et surtout, l’amitié si elle est fidèle [7] n’est pas possessive. De tous ces gens dont je vous parle, il y en a certains que la vie a conduits en Angleterre, ou ailleurs, d’autres que la vie de famille ou professionnelleaccapare [8], mais même si nous ne partageons pas le quotidien, nous restons toujours très liés [9]. C’est cela l’amitié non ? C’est la notion pour laquelle ce proverbe : ” loin des yeux, loin du cœur ” ne fonctionne pas. Bien que nous ne nous voyions pas, nous ne nous oublions pas et nous nous aimons toujours.

It’s funny, but I have no childhood friends. I know the girls my age who live in my village, but I can not say that we are friends. Friendship is a matter of affinity [6], shared experiences, way of life, and above all, friendship if it is true [7] is not possessive. Of all these people I’m talking to you, there are some that life led in England or elsewhere other than the family or professional life monopolizes [8], but even if we do not share the everyday, we are always connected . [9] That’s not friendship? It is the notion why this proverb: “out of sight, out of heart” is not working. Although we do not see, we do not forget us and we still love.

Alors j’ai voulu réunir tous ces gens et ce n’est pas facile. Les gens sont aujourd’hui très occupés. Moi qui ai horreur de planifier, j’ai bien été obligée cette année de m’organiser un peu. Et c’est donc depuis le mois de mai que j’avais prévenu les gens de mon intention [10] de faire la fête. J’aurais dû m’y prendre plus tôt encore. Je le saurais pour la fête de mon cinquantième anniversaire !

So I wanted to bring together all these people and that’s not easy. People today are very busy. I who hate to plan, I have been obliged this year to organize a little. And so it is for the month of May I had warned the people of my intention [10] to party. I should go about it even earlier. I would know for the festival of my fiftieth birthday! 

De toute façon, je n’ai pas de place pour loger toutes les personnes que je désirais réunir et puis c’est aussi une question de coût. Nourrir [11] et abreuver [12] une quarantaine de personnes a déjà son prix, imaginez plus encore ! Bien sûr l’amitié n’a pas de prix, mais ce n’est pas un argument que mon banquier désire entendre !

Anyway, I have no place to house all the people I wanted to meet and then it is also a question of cost. Feeding [11] and drink [12 ] forty people already has a price, imagine more! Sure friendship is priceless, but it is not an argument that my banker wants to hear!

Donc entre ceux qui ont eu des imprévus [13] de dernières minutes, ceux qui habitaient vraiment trop loin, nous nous sommes tout de même retrouvés à une quarantaine de personnes et 22 de ceux-là ont logés[14] chez moi. Ma maison est devenue le temps d’un week-end une vraie colonie de vacances [15]. C’était génial. Bien sûr j’ai la chance d’avoir de la place, j’habite un ancien restaurant rappelez-vous.

So between those who have had unexpected [13] final minutes, those who really lived too far away, we are still found to forty people and 22 of these have accommodated [14] home. My home became Scent of a Woman a real summer camp . [15] It was great. Of course I am lucky to have space, I live in an old restaurant remember.

Avant cela, j’avais passé quelques week-ends à nettoyer la maison. Vous vous souvenez sans doute aussi que ma maison est en travaux, j’ai donc dû nettoyer le chantier [16]. Je suis allée acheter le vin chez un viticulteur alsacien et j’ai commandé les carpes chez le pisciculteur. Le menu était des carpes frites. C’était la spécialité de notre restaurant quand il était encore ouvert. Puis j’ai dressé les tables que j’avais placées en rond et préparé les lits. Je ne peux que loger douze personnes, j’ai donc demandé aux gens d’apporter leurs matelas.

Before that, I had spent a few weekends to clean the house. You probably also remember that my house is under construction, so I had to clean the site . [16] I went to buy wine at a Alsatian winegrower and I ordered the carp in the fish farmer. The menu was fried carp. It was the specialty of the restaurant when it was open. Then I prepared the tables that I had placed in circles and made ​​the beds. I can only accommodate twelve people, so I asked people to bring their mattresses.

Mes amis sont arrivés pour certains le vendredi soir et puis au compte goutte dans la journée du lendemain. Tout le monde a mis la main à la pâte et tous m’ont aidée à préparer les pommes de terre, la salade, les toasts apéritifs, à ouvrir les bouteilles … Le soleil était au rendez-vous, certains en profitaient assis sur la terrasse, les enfants jouaient au foot. Vers les 19 heures, le gros de la troupe [17] est arrivé. Là j’ai eu un petit moment de stress, il me fallait m’habiller, bien sûr je voulais me mettre en jolie tenue, j’étais après tout, la maitresse de maison [18] et la reine de la soirée !

My friends arrived for some Friday night and then drop into the account the next day. Everyone had a hand in the dough and all helped me to prepare potatoes, salad, appetizers toast, opening bottles … The sun was at the rendezvous, some took advantage of sitting on the terrace, the children played soccer. Around 19 pm, the main body [17] happened. There I had a moment of stress, I had to get dressed, of course I wanted to put me in pretty dress, I was after all, the hostess [18] and the queen of the evening!

Vous avez remarquez que lorsqu’on reçoit des invités, on ne mange à peine [19], on demande aux autres de manger, on veille [20] à ce qu’ils ne manquent [21] de rien, on les ressert, alors que soi-même on n’a presque rien avalé [22]. C’est une fois encore ce qui s’est passé. J’ai pourtant pu constater que les carpes préparées par mon frère étaient délicieuses. Une fois le repas pris, mes amis se sont occupés du gâteau, ils m’ont chanté une chanson et j’ai soufflé les bougies [23]. Et j’ai soufflé tout court, c’est à dire que là j’ai vraiment pu commencer à profiter [24] de la soirée. Nous avons dansé et fait la fête toute la nuit. Je crois bien qu’il était sept heures du matin quand je me suis couchée.

You notice that when receiving guests, we only eat only [19], it asks others to eat, it ensures [20] that they do lack [21] of nothing, one tightens them, while self -even it has almost nothing eaten . [22] This is again what happened. Yet I have found that the carp prepared by my brother were delicious. After the meal, my friends took care of the cake, sang me a song and I blew the candles . [23] I blew everything short of it is, that here I could really start to enjoy [24] of the evening. We danced and partied all night. I think he was seven in the morning when I went to bed.

À peine couchée, deux heures et demie plus tard, ce sont les enfants qui me réveillent. Je suis la maitresse de maison, je m’occupe de mes petits invités. La matinée se passe, à profiter du soleil automnale, à trainer [25], à déjeuner ensemble. Mais cela sent le départ. Les gens partent les uns après les autres. Certains restent encore un peu, mais je sais que demain je me retrouverai seule dans cette grande maison. Si ces retrouvailles [26] réchauffent mon cœur, le vide [27] n’en ai que plus grand quand tout le monde me quitte. Mais bon, j’ai fait mon plein d’amour et d’amitiés. L’hiver peut venir !

Just lay two hours and a half later, it is the children who wake me. I’m the hostess, I take care of my little guests. The morning passes, enjoying the autumn sun, hang [25], to lunch together. But it smells departure. People leave one after the other. Some stay a little longer, but I know that tomorrow I find myself alone in this big house. If these reunion [26] warms my heart, the vacuum [27] have but greater when everyone leaves me. But hey, I made ​​my full love and friendships. Winter can come!

La journée d’anniversaire est un moment très agréable. Cette journée nous semble être tout spécialement destinée, c’est le cadeau de la vie et si en plus il y a du soleil, le cadeau n’en est que plus beau. Les cadeaux ce sont ces petits gestes que l’on fait pour dire aux autres qu’on les aime. Moi j’adore faire des cadeaux, mais bien sûr, j’aime aussi en recevoir, enfin cela dépend desquels ! S’il n’est pas toujours facile de faire des cadeaux, je vous promets qu’il n’est pas non plus facile d’en accepter.  Vous en voulez lapreuve [28] ? J’ai, vous l’aurez compris, fêtez mes quarante ans. Je le précise afin que vous compreniez mieux l’humour qu’il me fallait avoir pour apprécier ces présents [29] reçus par une seule et même personne dont je préfère taire [30] l’identité. Alors, d’abord j’ai reçu une carte d’anniversaire, une carte sur laquelle on peut lire que quelqu’un de merveilleux désire me souhaiter un joyeux anniversaire. À côté du texte, un cadre dans lequel est dessiné  le corps d’une femme nue. Intriguée, j’ai ouvert la carte et alors que je découvrais que le corps de femme n’était en fait que la tête d’un chien, un rire fort et peu élégant aretenti [31]. C’est sans doute ce qui doit faire l’originalité de la carte ! Personnellement, moi j’avais beaucoup de mal à rire, mais comme je suis polie, j’ai souris car moi aussi j’ai de l’humour.

The anniversary day is a great time. This day seems to be specially designed, it is the gift of life and if in addition there is the sun, the gift is all the more beautiful. Gifts are these little things that we do to tell others you love them. I love giving gifts, but of course, I also like taking it, which finally it depends! If it is not always easy to make gifts, I promise you it is not easy to accept. You want the proof [28]? I have, you’ll understand, celebrate my forty years. I say this so that you understand better humor that I had to be to appreciate these present [29] received by a single person I prefer silence [30] identity. So, first I received a birthday card, a card on which one can read that wonderful someone wants to wish me a happy birthday. Next to the text, a framework is drawn the body of a naked woman. Intrigued, I opened the card and then I discovered that the woman’s body was actually that of a dog head, a strong and elegant little laughter sounded . [31] This is probably what should be the originality of the map! Personally, I had a hard laugh, but I’m polite, I smiled because I too of humor.

Ah, un deuxième cadeau ? Oh ! Une tasse avec la photo d’un petit chat ! Je dis merci tout en me demandant déjà à quelle petite fille je vais pouvoir faire plaisir ! Oh !  Mais ce n’est pas fini ? Un troisième cadeau ? Ah mais qu’est-ce donc cela ? Un biberon ? Mais je n’ai pas d’enfants ! Dessus une inscription sur laquelle est notée : ” l’antidote [32] des quarantenaires “. Je comprends donc que dans ce biberon je peux y mettre une boisson antirouille [33] car le corps à 40 ans devient sans doute moins souple, une boisson anticrise, contre sans doute la crise de la quarantaine, ou enfin je peux y mettre une boissonantimorosité [34], car les quarantenaires sont dépressifs ! Ce cadeau me laisse perplexe [35]. Non mais vous me voyez prendre mon verre de blanc dans un biberon ? Un quatrième cadeau arrive et là c’est le pompon, le final, l’apothéose, le bouquet [36], bref autant de mots pour désigner le cadeau qui me marquera le plus. Alors comment vous le décrire ? C’est un balai de toilette, un balai de toilette rouge sur lequel est écrit ?

Oh, a second gift? Oh! A cup with a picture of a kitten! I say thank you while already wondering what girl I can have fun! Oh! But this is not finished? A third gift? Ah, but what is that? A bottle? But I do not have children! Above an inscription on which is written: ” the antidote [32] quarantine “. So I understand that in this bottle I put a drink rust [33] because the body at age 40 becomes arguably less flexible, an anti-crisis drink, probably against the midlife crisis, or at least I can put a drink anti-gloom [34] because of quarantine are depressed! This gift leaves me perplexed . [35] No, but you see me take my glass of white wine in a bottle? A fourth gift arrives and there is the cake, the final, the apotheosis, bouquet [36] In short so many words to describe the gift that will mark me most. So how do you describe it? This is a toilet brush, a red toilet brush that says?

” Déjà 40  balais “. Alors il me faut vous expliquer qu’en français, dans un langage plus populaire, dire que j’ai 40 balais, veut dire que j’ai 40 ans. Un balai pour un an en somme. Enfin pour revenir à ce cadeau, je me suis posé la question de savoir si c’était moi qui était peut-être un peu tropcoincée [37], enfin qui manquait d’humour pour apprécier la valeur de ce cadeau ou si vraiment il y avait là un gros décalage [38] culturel. Ces cadeaux sont ceux – allez je vous le dit tout de même – de ma belle-sœur. Franchement [39], j’ai été polie [40], j’ai dit merci. Je me suis dit que c’était le geste qui comptait, mais tout de même, entre nous, ne trouvez-vous pas que c’est de l’argent jeté par les fenêtres [41], c’est à dire dépensé [42] pour rien ? C’est vrai quoi, je suis sûre qu’elle a dépensé au moins 30 euros pour ces 4 objets. Elle aurait mieux fait de m’en donner l’argent ! J’hésite même à retourner au magasin pour leséchanger [43], mais si cela se trouve les commerçants trop heureux d’avoir pu enfin se débarrasser de [44] ces objets, n’en voudront plus. Ah, je vous le dis, on ne choisit pas sa famille !

“Already 40 brooms.” So I need to explain in French, in a more popular language, say I’m 40 brooms, means I’m 40 years old. A broom for a year in all. Finally to return to this gift, I asked myself the question whether it was me who was perhaps a little too caught [37] Finally missing humor to appreciate the value of this gift or if he really there was a big shift [38] cultural. These gifts are those – I’ll tell you anyway – my sister. Frankly , [39] I was polite, [40] I said thank you. I thought it was the gesture that mattered, but still between us, do not you think that this is money down the drain [41], ie spent [42 ] for nothing? What is true, I’m sure she has spent at least 30 euros for these 4 items. She would have done better to give me money! I hesitate to even go to the store for exchange [43], but if it is too happy to have traders could finally get rid of [44] these objects do want more.

Heureusement qu’il y a les amis qui vous connaissent et qui vous gâtent [45]. Car vraiment j’ai reçu de très beaux cadeaux, et le plus beau à mes yeux est leur amitié.

Oh, I tell you, you do not choose your family! Fortunately there has friends who know you and who you spoil . [45] Because really I received great gifts, and most beautiful in my eyes is their friendship.

Voilà, je dois ranger la maison, remettre les matelas à leur place, enlever les ballons, jeter les bouteilles et dormir. Je vous retrouve dans 15 jours et vous parlerai alors de la malchance des avions ” Rafales “, des salaires des professeurs, de confiance et un peu de mes vacances. D’ici là n’hésitez pas à me laisser vos messages sur http://www.podclub.ch. Profitez du soleil et à bientôt !

 Here, I have to tidy up the house, put the mattress in their place, remove the balls, throw bottles and sleep. I’ll see you in 15 days and tell you so unlucky aircraft “gusts” of teachers’ salaries, trust and a little vacation. Until then do not hesitate to leave your messages on http://www.podclub.ch . Enjoy the sun and soon!

[1] existentiel(le) : adjectif ; de l’existence, la vie
[2] le cadeau : quand on offre quelque chose à quelqu’un c’est un cadeau
[2] existentiel(le) : adjectif ; de l’existence, la vie
[3] le sommeil : ici : j’ai dormi deux heures trente
[4] l(e) étudiant : personne qui fait des études supérieures
[5] l(e) quotidien : la vie de tous les jours
[6] l(a) affinité : accord, harmonie avec une autre personne
[7] fidèle : adjectif ; loyal, durable
[8] accaparer : verbe, qui occupe beaucoup
[9] lié(e) : être attaché
[10] l(a) intention : ici : j’avais le projet de faire la fête
[11] nourrir : donner à manger
[12] abreuver : donner à boire
[13] l(e) imprévu : qui arrive sans prévenir, sans être annoncé
[14] logé : adjectif ; ici : les gens ont dormi chez moi
[15] la colonie de vacances : structure qui accueille des enfants pendant les vacances
[16] le chantier : lieu où ont lieu des travaux
[17] le gros de la troupe : ici : la majorité des invités
[18] la maîtresse de maison : celle qui accueille dans sa maison
[19] à peine : presque pas
[20] veiller : faire attention à
[21] manquer : ne pas avoir ; ici : on regarde que les gens ont toujours à manger
[22] avaler : ici : manger
[23] la bougie : sur un gâteau d’anniversaire, il y a des bougies
[24] profiter : apprécier
[25] trainer : ne rien faire de particulier, prendre son temps
[26] les retrouvailles : nom féminin : fait de retrouver des personnes
[27] le vide : opposé à plein ; ici : la maison était pleine d’amis le temps d’un week-end, quand ils partent la maison est vide
[28] la preuve : ce qui vérifie, démontre, ici explication que je vais donner pour expliquer qu’il n’est pas facile de recevoir des cadeaux
[29] le présent : le cadeau
[30] taire : chut, ne pas dire
[31] retentir : qu’on entend tout à coup
[32] l(a) antidote : un remède, un médicament contre quelque chose
[33] l(e) antirouille : contre la rouille ; la rouille : oxyde d’un brun roux qui se dépose sur le fer et empêche l’utilisation
[34] l(a) antimorosité : contre la dépression
[35] perplexe : je ne sais pas trop quoi en penser
[36] le pompon, le final, l’apothéose, le bouquet : ici : mots pour exprimer ironiquement, le plus grand, le plus beau, le plus remarquable….
[37] coincé(e) : ici : rigide, pas ouverte
[38] le décalage : la différence
[39] franchement : vraiment
[40] poli(e) : bien élevé, respectueux
[41] jeter l’argent par les fenêtres : gaspiller : dépenser l’argent inutilement
[42] dépenser : utiliser l’argent
[43] échanger : ici : je donne les cadeaux, ils me donnent l’argent
[44] se débarrasser de : enlever ce qui est une gêne
[45] gâter : ici : combler, offrir beaucoup de cadeaux

[1] existential (the) : adjective; of existence, life
[2] the gift : when you offer someone something is a gift
[2] existential (the) : adjective; of existence, life
[3] sleep : here: I slept two thirty
[4] l (e) student : person with higher education
[5] l (e) Daily : the lives of all day
[6] l (a) affinity : agreement, harmony with another person
[7] faithful : adjective; loyal, lasting
[8] monopolize : verb, which occupies much
[9] bound (e) : to be attached
[10] l (a) intention : here: I had the draft party
[11] feed : give eating
[12] drink : give drink
[13] l (e) unexpected : that happens without warning, without being announced
[14] accommodated : adjective; here: people slept at home
[15] summer camp : structure that welcomes children during the holidays
[16] the construction site : the place where the work place
[17] the main body : here the majority of invited
[18] the housewife : one that welcomes in his house
[19] only : almost no
[20] ensure : be careful
[21] fail : not having; here we look at people always have to eat
[22] swallow : here eat
[23] the candle : a birthday cake, there are candles
[24] enjoy : enjoy
[25] Trainer : nothing make particular take his time
[26] reunion : female name: fact of finding people
[27] vacuum : opposite full; here: the house was full of friends for a weekend, when they leave the house is empty
[28] proof : the checks, demonstrate, here I will give explanation to explain it n ‘ is not easy to get gifts
[29] this : the gift
[30] silent : shhh, do not tell
[31] sound : one hears suddenly
[32] l (a) antidote : a cure, a medication against something
[33] l (e) Rust : against rust; rust: a tan oxide deposited on iron and prevents use
[34] l (a) anti-gloom : against depression
[35] perplexed : I do not know what to think in
[36] the pompom The final, the apotheosis, the bouquet : here words to express ironically, the greatest, the most beautiful, the most remarkable ….
[37] stuck (e) : here: rigid, not open
[38] offset the difference
[39] frankly : really
[40] Polished (e) : well mannered, respectful
[41] throwing money out the windows : waste: spending money unnecessarily
[42] spending : use the money
[43] exchange : here I give gifts, they give me money
[44] to get rid of : remove what is discomfort
[45] spoil : here: bridge, offering many gifts

 

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s