L’Avis #22

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/279-lavis-de-marie-21-reveillon-sms-vux-et-bonnes-resolutions-15-janvier-2010

Bonjour à tous, c’est Marie et je suis heureuse de vous accueillir sur mon podcast ” L’avis de Marie “. Aujourd’hui, 29 janvier 2010, le podcast vous est présenté par Allianz Suisse, votre partenaire d’assurance et de prévoyance de A à Z. J’aimerais tout d’abord, puisque nous venons tout juste d’entrer dans une nouvelle décennie [1], vous parler de la dernière, vous parler de ce qui a marqué les années 2000 à 2009. Ensuite, bien sûr, j’aurai une pensée pour Haïti, et puis pour oublier ces malheurs, je vous propose un bon bain [2]. Vous êtes prêts?

Hello, this is Mary and I am pleased to welcome you to my podcast “The Opinion of Mary.” Today, January 29, 2010, the podcast is brought to you by Allianz Suisse, your insurance partner and foresight of A to Z. I would like first of all, as we have just entered a new decade [1], you talk about the past, you talk about what marked the years 2000 to 2009. then, of course, I have a thought for Haiti, and then to forget these misfortunes, I propose a good bath [2 ]. Are you ready?

Nous voilà en 2010, nous entrons dans une nouvelle décennie. Mais que reste-t-il de la dernière? Je me suis posé la question et me suis demandé quels étaient les objets, les évènements qui ont marqué ma vie et notre société. Quand je repense à ces 10 dernières années, je pense à Georges Clooney et à son latte Macchiato. Je pense à l’I phone, à la Smart, au yoga, à la médecine naturelle, à IKEA, à Facebook et à internet en général. Et puis il y a surtout des changements de comportements [3]. Vous avez remarqué que les jeunes grandissent [4] de plus en plus tôt et que les adultes restent jeunes de plus en plus longtemps? Jouer à la PlayStation ou à la WI, écouter sa musique sur MP3 n’est plus une activité réservée aux plus jeunes. Les papys et les mamys [5] surfent sur internet, partent en voyage, divorcent  et rencontrent un nouveau partenaire sur le net.

It is 2010, and we enter a new decade. But what is left of the past? I asked the question and asked myself what were the objects and events that have marked my life and our society. Looking back on the past 10 years, I think of George Clooney and his latte macchiato. I think of the I phone, the Smart, yoga, natural medicine, IKEA, Facebook and the internet in general. And then there are mostly changes in behavior [3]. You have noticed that young people grow up [4] earlier and earlier and that young adults remain longer? Play PlayStation or WI, listen to his music on MP3 is no longer an activity reserved for young people. The grandpas and mamys [5] surfing the Internet, go traveling, divorce and meet a new partner on the Internet.

Parlons d’internet ; depuis 10 ans, je trouve que cela a pris beaucoup de place dans ma vie et même si je trouve que cela prend parfois trop de place, je me demande tout de même comment j’ai pu vivre sans. Internet c’est formidable car c’est une fenêtre ouverte sur le monde. Grâce à cette technologie, je peux me connecter au monde entier. Pourtant il y a un phénomène surprenant : plus nos communications se développent, plus notre fenêtre sur le monde s’ouvre, et plus nous nous replions [6] sur nous-mêmes, plus nous aimons nous occuper de notre petit univers et nous construire un petit nid douillet [7]. Les Français par exemple, dépensent environ 28 % de leur salaire [8] pour la maison et seulement 9% pour les loisirs. Dans ces 28% il y a le prix du loyer [9] et le chauffage bien sûr, mais il y a aussi l’argent dépensé pour le bricolage et la décoration. Avez-vous remarqué le succès du magasin IKEA et de toutes ces émissions [10] de bricolage qui passent à la télé ?

Internet talk; for 10 years, I found that it took much space in my life and although I find that it sometimes takes too much space, I wonder still how I could live without. Internet is great because it is an open window to the world. With this technology, I can connect to the world. Yet there is a surprising phenomenon: the more our communications develop, the more our window on the world opens, and we bend [6], the more we like to take care of our little universe and build ourselves a cozy nest. [7] The French, for example, spend about 28% of their salary [8] to the house and only 9% for leisure. In these 28% there the rental price [9] and of course heating but there is also the money spent on DIY and decorating. Have you noticed the success of the IKEA store and all these advertisements on [10] DIY showing on TV?

On veut créer un chez soi [11] sympathique et confortable. Pourquoi ? Peut-être parce que dehors le monde est menaçant [12].Il y a les tsunamis, les tremblements de terre, il y a les attentats, il y a les grippes, que ce soit celle du porc ou du poulet. Alors, on préfère cultiver son jardin [13]. On fait du yoga, des stages psychologiques pour mieux s’aimer, pour trouver son bonheur. Pourquoi ? C’est comme dans la publicité de l’Oréal, ” parce que je le vaux bien !”. Notre ” Moi ” est devenu tellement important qu’on lui consacre [14] un site sur internet. Sur Facebook, par exemple, on raconte sa vie passionnante : ” Suis allée dormir ” ; on publie ses œuvres photographiques : “Moi et mon chat ” ; on y écrit quelques réflexions philosophiques : ” Je n’aime pas les lundis “. Enfin, je me demande tout de même si nous ne devenons pas un peu trop narcissiques ?

We want to create a home [11] friendly and comfortable. What for ? Perhaps because the outside world is threatening [12]. There are tsunamis, earthquakes, there are attacks, there are flus, be it pork or chicken. So we prefer to cultivate our garden. [13] One does yoga, psychological training courses to love better, to find happiness. What for? It’s like the advertising of L’Oreal, “because I’m worth it!”. Our “I” has become so important that we have devoted to it [14] a site on the Internet. On Facebook, for example, recounts our fascinating life: “Went to sleep”; declare his photographic works: “Me and my cat”; some philosophical reflections are written in it: “I do not like Mondays.” Finally, I wonder still if we do not become too narcissistic?

” Misère, misère ! C’est toujours sur les pauvres gens que tu t’acharnés [15] obstinément [16]” Ce sont les paroles d’une chanson que chantait l’humoriste français Coluche. Je pense à cette chanson quand je pense à Haïti. Haïti, pauvre parmi les plus pauvres, a 80 % de sa population qui vit avec moins de 2 dollars par jour. Le pays allait célébrer son carnaval, mais en une minute le malheur s’est abattu [17] sur cette terre. Mardi 12 janvier à 16 h 53 (22 h 53, heure française), il y a eu un violent tremblement de terre [18] d’une magnitude 7 sur l’échelle de Richter, sur l’île d’Hispaniola qu’Haïti partage avec la République dominicaine. Mais c’est la partie occidentale et sa capitale, Port-au-Prince, avec plus de 2 millions d’habitants, qui ont été les plus durement touchées.

“Misery, misery! It is always the poor people that are willfully bitter [15]  [16]” These are the words of a song sung by the French comedian Coluche. I think this song when I think of Haiti. Haiti, the poorest poor, 80% of its population living on less than $2 a day. The country will celebrate its carnival, but in a minute misfortune has befallen [17] on this Earth. Tuesday, January 12 at 16 h 53 (22 h 53 French time), there was a violent earthquake [18] a magnitude 7 on the Richter scale, on the island of Hispaniola Haiti shares with the Dominican Republic. But it is the western part and its capital, Port-au-Prince, with over 2 million people who have been hardest hit.

Il y aurait des milliers de victimes [19] et des dégâts [20] considérables [21]. Le palais présidentiel, la cathédrale, des hôpitaux, des hôtels et des écoles se sont effondrés [22] comme des châteaux de cartes. Des milliers de personnes sont dans les rues, les morts [23] et les blessés [24] sont à même le sol [25] et les secours ont des difficultés à circuler dans les rues bloquées par les débris [26] des maisons. La catastrophe a provoqué la consternation [27] dans le monde entier et des opérations d’aide internationale s’organisent.

There would be thousands of victims [19] and significant damage [20]  [21]. The presidential palace, the cathedral, hospitals, hotels and schools collapsed [22] like a house of cards. Thousands of people are in the streets, the dead [23] and the wounded [24] are on the ground [25] and relief has difficulty navigating the streets blocked by house debris [26]. The disaster caused consternation [27] around the world and International aid operations are organized.

Et moi que puis-je faire ? Je ne m’appelle pas Angelina Joli, je ne peux pas donner un million de dollars. Je ne m’appelle pas George Clooney, je ne peux pas organiser un événement public pour récolter [28] de l’argent. Mais je peux envoyer un chèque à un organisme humanitaire ou acheter le CD de la chanson ” Un geste pour Haïti chérie ” que le rappeur Passi, Charles Aznavour et une quarantaine d’autres célébrités françaises chantent au profit [29] des victimes.

And I what can I do? I do not call myself Angelina Jolie, I can not give you a million dollars. I do not call myself George Clooney, I can not organize a public event to raise [28] money. But I can send a check to a humanitarian organization or buy the CD of the song “A gesture for Haiti darling” the rapper Passi, Charles Aznavour and some forty other French celebrities sing the benefit [29] victims.

On parle de chiffres et moi je pense toujours aux histoires personnelles de chacun. Je ne sais pas comment expliquer, mais je m’imagine que cela nous arrive, à nous, ici. Je m’imagine voir mon quotidien[30] qui tout à coup s’effondre. Je m’imagine chercher dans les débris les êtres chers. J’imagine les agressions pour quelques affaires, les vengeances [31], la peur, la violence, la douleur et j’en ai froid dans le dos [32]. Alors j’ai une pensée pour eux, et j’ai une pensée pour nous et je me dis que nous ne sommes vraiment que de petits insectes. Malgré nos technologies, nos sciences, nous sommes bien vulnérables[33] quand la terre se réveille et tremble. D’ailleurs, tremble-t-elle par vengeance ou par peur de ce que nous lui faisons subir [34] ?

There is talk of numbers and I still think the personal stories of each. I do not know how to explain, but I imagine this happens to us, to us here. I imagine seeing my daily life [30] suddenly collapse. I imagine in the debris searching for loved ones. I imagine some business aggression, revenge [31], fear, violence, pain and I shudder. [32] So I have a thought for them, and I have a thought for us and I think that we are really just small insects. Despite our technology, our science, we are vulnerable [33] when the earth wakes and trembles. Besides, she shakes out of revenge or fear of what we do it undergo [34]?

Je vais vous sembler bien futile [35] après cela, mais moi, pour oublier que la vie est dure, j’ai un petit rituel qui me fait me sentir mieux : je prends un bain et prendre un bain, c’est chez moi une longue préparation. D’abord, je commence par chauffer la salle de bain. Ensuite, j’allume aussi quelques bougies pour créer une jolie ambiance, puis j’installe mon lecteur I pod. Le temps que la pièce chauffe, je vais dans ma cuisine pour préparer un masque de soin à base de yaourt et de citron. C’est excellent pour la peau même si j’ai l’air [36] d’un monstre tout droit sorti d’un film d’horreur.

I will seem futile [35] after that, but me, to forget that life is hard, I have a little ritual that makes me feel better, I take a bath and take a bath, it’s my home a long preparation. First, I start by heating the bathroom. Then I also light some candles to create a lovely atmosphere and I install my player I pod. By the time the room warm, I go to my kitchen to prepare a treatment mask of yogurt and lemon. This is excellent for the skin even if I sound [36] like a monster straight out of a horror movie.

Bien que je ne pense pas que les monstres sentent le yaourt. Quand tout est prêt, je fais couler l’eau dans la baignoire. J’y ajoute soit du sel, soit de l’huile et si j’étais Cléopâtre, j’y mettrais du lait. En attendant que la baignoire se remplisse [37], j’applique mon masque sur mon visage et un autre à base de vinaigre et d’œufs sur mes cheveux. Je précise qu’après mon bain, je me douche pour me laver et ne pas sentir la vinaigrette ! Une fois la baignoire pleine, je jette mes vêtements et je commence ma gymnastique pour entrer dans mon bain.

Although I do not think the monsters smell like yogurt. When everything is ready, I start the water running in the tub. I add either salt or oil, and if I was Cleopatra, I put milk. Until the tub fills [37], I apply my mask on my face and the other vinegar-based and egg on my hair. I specify that after my bath, I shower to wash myself and not feel the dressing! Once full bath, I throw my clothes and I start my gymnastics to get into my bath.

Bizarrement il est toujours trop chaud. Alors j’y mets une jambe, la ressors et y mets l’autre, la ressors, bref cela peut prendre 5 minutes jusqu’ à ce que je puisse enfin m’y allonger et en profiter. C’est là aussi généralement qu’il se passe toujours un truc. Soit la musique s’arrête et je dois en ressortir, soit le téléphone sonne et je laisse sonner. Mais un jour, j’ai eu la peur de ma vie. Alors que je venais enfin de commencer à me détendre, j’entends, tout à coup, des bruits inhabituels [38] dans la maison. Quelqu’un était entré chez moi ! Vous vous rappelez, je vous avais raconté que j’habitais dans un ancien restaurant au bord d’une route. Il faut croire que les gens ont oublié que le restaurant est fermé car souvent il y en a qui rentrent chez moi pour me demander leur chemin, pour aller aux toilettes ou pour commander un café !

Strangely it is still too hot. So I put a leg, get out there and put the other, the get out, in short it can take 5 minutes until I could finally stretch out and enjoy myself. This is also usually it’s always something. Let the music stops and I have to stand in either the phone rings and I let it ring. But one day I got the fright of my life. So I finally just started to relax, I mean, suddenly, unusual noises [38] in the house. Someone entered my house! You remember, I told you I was living in an old restaurant on the edge of a road. It seems that people have forgotten that the restaurant is closed because often there are returnees that ask me on their way to use the toilet or to order a coffee!

D’habitude je trouve cela drôle [39], mais pas quand je suis dans mon bain ! Je vous laisse imaginer la peur que j’ai eue, la vitesse avec laquelle j’ai remis mes vêtements, sans prendre le temps de m’essuyer [40]. Le vinaigre et les œufs dans les cheveux, le yaourt sur le visage, je me suis retrouvée devant une personne qui aussi surprise que moi m’a demandé : ” C’est fermé ? ” ” Non, non entrez, il y a une soirée carnaval ! “. Non mais je rêve ! Depuis, avant toute préparation, mon premier geste est de fermer la porte de la maison à clé !

Usually I find it funny, [39] but not when I’m in my bath! You can imagine the fear that I had, the speed with which I gave my clothes, without taking time to wipe myself. [40] Vinegar and eggs in the hair, the yogurt on the face, I found myself in front of a person as surprised as me who asked me: “It’s closed?” “No, no enter, there is an evening carnival “. No but I dream! Since before any preparation, my first action is to close the door of the house to key!

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, je vous laisse, j’ai mon bain qui m’attend. On se retrouve dans 15 jours. Nous ferons un petit tour du côté de l’actualité qui je l’espère sera plus heureuse, je vous parlerai de carnaval et un peu de moi. N’oubliez pas de me laisser vos messages sur http://www.podclub.ch et d’ici là prenez soin de vous !

So that’s all for now, I leave you, I have my bath awaits me. We find ourselves in 15 days. We will do a short tour of the news side which I hope will be happier, I will talk about carnival and a little about myself. Do not forget to leave me your messages on http://www.podclub.ch and until then take care of you!

[1] la décennie : 10 ans
[2] le bain : prendre un bain c’est se mettre dans une baignoire remplie d’eau pour se laver
[3] le comportement : la façon d’être
[4] grandir : devenir grand, adulte
[5] la mamy et le papy : la grand-mère et le grand-père
[6] se replier : ici : se concentrer sur nous, s’intéresser à nous
[7] douillet : confortable
[8] le salaire : l’argent reçu contre un travail
[9] le loyer : la location, la somme payée pour habiter quelque part
[10] l(a) émission : programme de télévision
[11] le chez soi : la maison
[12] être menaçant : du verbe menacer, qui fait voir un danger
[13] cultiver son jardin : ici : se concentrer sur sa vie, sinon faire planter des légumes dans sa terre
[14] consacrer quelque chose à : passer du temps, donner
[15] s’acharner : insister, faire encore et encore
[16] obstinément : toujours et toujours
[17] s’abattre : tomber sur
[18] le tremblement de terre : quand la terre tremble, bouge
[19] la victime : la personne sur qui le malheur arrive
[20] le dégât : la destruction, la casse, la ruine
[21] considérable : très important
[22] s’effondrer : tomber
[23] le mort : le contraire du vivant, celui qui est en vie
[24] blessé : après un accident, si on n’est pas mort on peut être blessé, avoir une blessure, une jambe cassé par exemple
[25] le sol : par terre
[26] le débris : ici : les restes des maisons, les pierres, …
[27] la consternation : plus que l’étonnement, la surprise
[28] récolter : ici : rassembler, réunir de l’argent
[29] au profit de : pour
[30] le quotidien : la vie de tous les jours
[31] la vengeance : se venger, si quelqu’un nous fait du mal, on veut lui en faire aussi, on veut faire payer
[32] en avoir froid dans le dos : avoir des frisson de peur
[33] vulnérable : faible, sans protection, fragile
[34] faire subir : les actes qu’on fait a quelqu’un sans lui demander son avis
[35] futile : légère, sans conscience
[36] avoir l’air : ressembler à
[37] remplir : ici : mettre de l’eau dans la baignoire pour qu’elle soit pleine
[38] inhabituel : qui n’est pas normal, pas habituel
[39] drôle : rigolo, ha ha ha
[40] s’essuyer : quand on sort de son bain, on est mouillé, donc on s’essuie avec une serviette
[1] the decade: 10 years
[2] the bath: a bath is to put oneself in a bathtub full of water to wash
[3] behavior: how to be
[4] grow to become large, adult
[5] grandma and grandpa: the grandmother and the grandfather
[6] fold: here we focus on, interested in us
[7] soft: Comfortable
[8] wages: money received against work
[9] the rent: rent, the amount paid to live somewhere
[10] Issue: TV program
[11] the home: home
[12] be menacing threat of verb, which shows a danger
[13] cultivate his garden: here focus on his life, if not to plant vegetables in their land
[14] dedicate something to spending time, giving
[15] strive: to insist, again and again do
[16] stubbornly: Forever and ever
[17] befall: fall on
[18] the earthquake when the ground shakes, moves
[19] the victim: the person on whom misfortune arrives
[20] the damage: the destruction, breakage, ruin
[21] great: very important
[22] collapse: fall
[23] the dead: the opposite of life, one that is alive
[24] Injured after an accident, if you do not die can be hurt, have a injury, eg broken leg
[25] the ground: the ground
[26] the debris here: the remains of houses, stones, …
[27] consternation: more than astonishment, surprise
[28] harvest: here together, raise money
[29] for the benefit of: for
[30] everyday: everyday life
[31] revenge: revenge, if someone hurts us, we want to make it too, we want to pay
[32] have chilling: having shiver of fear
[33] vulnerable, weak, unprotected, vulnerable
[34] to subject: the fact that someone acts without asking her opinion
[35] futile: light, without conscience
[36] to look: like
[37] fill: here: put water in the tub to it is full
[38] unusual: that is not normal, not normal
[39] funny: funny, ha ha ha
[40] wipe: when you come out of his bath, wet, so we wiped with a towel

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s