L’Avis #33

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/354-lavis-de-marie-33-football-limaces-et-deluge-2-juillet-2010

Bonjour, c’est Marie. Bienvenue sur mon podcast ” l’avis de Marie “. Aujourd’hui 2 juillet, j’ai beaucoup de choses à vous raconter car la semaine a été riche en actualité. Je vais donc changer mes projets et vous le devinez, je vais vous reparler de football. Cela c’était prévu, mais ensuite étant donné les informations, je me dois de vous parler des catastrophes arrivées dans le Sud et pour être plus légère je vous dirai deux mots sur mon combat [1] quotidien contre les limaces. Vous êtes prêts?

Hello, this is Mary. Welcome to my podcast “The opinion of Mary.” Today July 2nd, I have many things to tell you, because the week was full of news. I will change my plans and you can guess, I’ll talk to you about football. This was expected, but then given the information, I have to talk about the disaster arrived in the South and to be lighter I will say two words on my daily fight [1] slugs. Are you ready?

” Adieu les Blöd” titre le Bild, Le Scottish Sun parle de ” la Révolution française ” et Le Times lui est content : ” Allez les Bleus, go home “.Voici les titres qu’on peut lire dans la presse internationale au sujet de l’équipe de France. En France ce n’est pas mieux, les Bleus ont déçu [2]. Ils ont montré l’image d’une équipe qui n’avait pas d’envie, pas de jeu, bref une équipe de France qui n’a pas voulu donner du spectacle et qui ont trop joué les starlettes. Les joueurs de l’équipe de France qui se permettent de fairegrève [3] ! Non mais je rêve ! C’est d’un ridicule ! Je ne vous dis pas l’image sur la scène internationale ! Alors, je vous résume cette situation incroyable qui fait rire le monde entier:

“Goodbye to the Blod” as the newspaper, The Scottish Sun says “the French Revolution” and The Times is content: “Les Bleus, go home”. Here we can read the headlines in the International press about the France team. In France it is not better, the Blues have disappointed [2]. They showed the image of a team that had no envy, no play, in short a France team that would not give the show and have played like starlets. The players of the France team who make it possible to strike [3]! No but I dream! This is ridiculous! I’m not telling you the image in the International arena! So I will summarize this incredible situation that made ​​the entire world laugh:

Je pense qu’aujourd’hui chacun sait dire un gros mot [4] en français puisque toute la presse a répété ce que la joueur Anelka aurait dit à Domenech à la mi-temps de la rencontre France-Mexique. Bon, je ne pense pas que ce soit exceptionnel d’entendre des gros mots sur un terrain de foot, c’est vrai quoi, ce sont des footballeurs et non pas des hommes de lettres. Je ne comprends même pas pourquoi on en fait tout un fromage, c’est à dire pourquoi on en fait toute une histoire. Bien sûr, cela ne se fait pas de parler sur ce ton à son entraîneur, où est le respect ? Mais enfin où est le respect dans notre société ? Non, le problème c’est que la presse a été témoin de [5] tout cela et en a parlé dans les journaux. C’est pourquoi je pense que devant ces mots irrespectueux [6], Domenech, l’entraîneur, ne pouvait pas faire autrement que de renvoyer son auteur. C’est une question de principe.

I think today everyone knows how to say a bad word [4] since the entire French press has repeated it, Anelka, the player, reportedly told Domenech at Halftime France when they met Mexico. Well, I do not think it’s unusual to hear bad words on a football field, how this is true, they are footballers and not men of letters. I do not even understand why we made a whole cheese, that is why we made a fuss. Of course this does not happen to speak in this tone to his coach, where is the respect? But then where is the respect in our society? No, the problem is that the press has witnessed  [5] all this and spoke about it in the newspapers. That’s why I think these words before disrespectful [6] Domenech, the coach, could not help but return its author. It is a matter of principle.

Ensuite ce n’est pas fini, le lendemain les joueurs viennent sur le terrain d’entraînement, mais refusent de s’entraîner ! C’est leur manière de protester contre le renvoi de leur copain. A quelques jours d’un match super important, les voilà qui font un caprice. Ils pensent sans doute qu’ils sont trop bons ! Après cela comment voulez vous que nous, Français, ayons une réputation sérieuse? Même nos footballeurs font grève ! Ils auraient mieux fait de montrer tant de solidarité [7] sur le terrain et de jouer ensemble. Ensuite, et toujours devant les caméras, le ton monte entre l’entraineur physique et le capitaine de l’équipe. Puis c’est le directeur délégué de la Fédération [8] qui démissionne. Voilà, le foot français c’est Dallas, Dynastie [9] et Big Brother en même temps.

Then it is not finished, the next day the players come to the training ground, but refuse to practice! It is their way of protesting against the dismissal of their buddy. A few days of a super important game, here they are a whim. They probably think they are too good! After that how you want we French have a serious reputation? Even our footballers go on strike! They would have done better to show both solidarity [7] on the ground and playing together. Then, and always before the cameras, the tone rises between physical trainer and the captain of the team. Then it is the Managing Director of the Federation [8] who resigns. There, the French football is Dallas, Dynasty [9] Big Brother at the same time.

En France c’est devenu une affaire d’Etat, d’ailleurs les joueurs sont convoqués dans le bureau du Président de la République ! Va-t-il les mettre au coin [10]? J’aimerais bien être une petite souris pour voir cela !

In France it became a matter of state, d Besides the players are summoned to the office of President of the Republic! Will he put the corner [10]? I would like to be a little mouse to see that!

Je vous ai dit que j’avais un petit carré de terre ou j’essaie de faire pousser des salades ? C’est mon petit potager. Oh il n’est pas bien grand, j’y ai mis des radis, de la salade et des fleurs. C’est que c’est du travail ; enlever les mauvaises herbes, arroser, enfin en ce moment ce n’est pas vraiment utile et surveiller mes petites plantations et veiller [11] à ce qu’elles ne soient pas mangées par d’autres que moi. Oui, souvent il m’est arrivée d’aller dans le jardin me chercher une salade ou des fraises et puis plus rien, nada, tout avait été mangé par les escargots. Ben tiens l’autre jour encore. Mon oncle, celui qui a la main verte, m’avait donné quelques plants de fleurs. Arrivée à la maison je les plante sur le côté de la maison. Le lendemain, c’est à dire à peine 12 heures plus tard, je vais pour les arroser car de ce côté de la maison, malgré la pluie, le sol est très sec. Il n y avait plus rien, sinon quelques petites tiges par ci et quelques petites feuillesgrignotées [12] par là. Les limaces, ces horribles bestioles [13] toute rouge de la famille des escargots ont tout mangé. Ah, elle se sont régalées, elles ont adorées mes fleurs. Ah non, quand ce ne sont pas les gens qui me coupent mes fleurs faut-il que ce soit les limaces qui me les mangent. Et là j’ai honte mais je me suis vengée. D’habitude, je n’aime pas faire cela, mais je suis allée chercher le produit anti-limaces et j’en ai mis partout. C’est horrible comme elles se tordent [14] de douleur. Ma mère faite pire [15], elle met du gros sel sur les limaces. C’est horrible aussi. Je sais que certain mettent un verre de bière dans la terre pour les attirer. Mourir noyé dans de la bière ou asséché [16] par le sel, je ne sais pas ce qui est plus doux. Ah je vous le dit la vie est un combat et les armes sont cruelles !

I told you I had a small square of land or I try to grow salads? This is my small vegetable garden. Oh it is not very big, I put radish, salad and flowers. Is that it is work; remove weeds, watering, then right now it’s not really useful and watch my small plantations and ensure [11] that they are not eaten by other than me. Yes, it often happened to me to go in the garden and get me a salad or strawberries and then nothing, nada, everything had been eaten by snails. Ben would like the other day. My uncle, who has a green thumb, gave me some flower plants. Got home I plant them on the side of the house. The next day, ie barely 12 hours later, I’m going to water because this side of the house, despite the rain, the soil is very dry. Ny He was nothing if not a few stems and few leaves it nibbled [12] there. Slugs, these horrible  creatures [13] red with the family of snails ate it. Ah, she is feasted, they adored my flowers. Ah no, when these are not people who cut me my flowers he has to be slugs that eat me. And there I am ashamed but I avenged. I usually do not like that, but I picked the slug product and I put everywhere. It’s horrible as they writhe [14] pain. My mother made worse [15], it puts coarse salt on slugs. It is horrible too. I know that some put a glass of beer in the ground to attract them. Drown in beer or dried [16] by salt, I do not know what is softer. Ah I told you life is a struggle and weapons are cruel!

Le temps de ce mois de juin était tout de même impressionnant non ? Un vrai temps de novembre, du brouillard, de la pluie et par endroit près de chez moi même de la neige. Ah, c’est clair, mes géraniums font la tête et je ne suis pas prête de manger de la salade de mon potager. Mais nous ici nous avons de la chance. Vous avez vu dans le Sud de la France par exemple ? Un vrai déluge [17] ! En quelques heures, il est tombé l’équivalent de plusieurs mois de pluie. J’ai vu des images impressionnantes à la télévision. Des maisons dont même le toit avait disparu sous l’eau, des voitures entrainées par le courant, des trous dans le sol. Pour vous laisser imaginer la force de l’eau, il y avait une image où on voyait, une station service c’est à dire là où on va prendre de l’essence, être emportée par l’eau. Incroyable. Tout cela ressemblait par instant au film, pour ceux qui l’ont vu, 2012. Cela fait froid dans le dos. Il y a la catastrophe et il y a l’après catastrophe. Vous imaginez ? On n’imagine pas toutes les conséquences. Les animaux morts par exemple qu’il faut ramasser maintenant 3000 moutons et 100 chevaux ont été emportés par le torrent. Pour les sinistrés, c’est à dire les victimes, les simples citoyens mais aussi les commerçants, les artisans, les agriculteurs ou les industriels il faut ranger, nettoyer. Aujourd’hui les militaires aident la population à enlever les épaves [18] de voitures, les frigos, les meubles qu’on ne peut plus utiliser, il faut aussi surveiller les magasins détruits pour qu’ils ne soient pas l’objet de vols.

The time this June was still impressive right? A real-time November, fog, rain and in places near me even snow. Ah, that’s clear, my geraniums are head and I’m not ready to eat salad from my garden. But here we are in luck. You saw in the South of France for example? A real deluge [17]! Within hours, he fell the equivalent of several months of rain. I saw some impressive images on television. Houses with even the roof had disappeared under water, entrained by the current cars, holes in the ground. To let you imagine the force of the water, there was a picture where we saw a service station that is where we will get gas, being carried away by the water. Incredible. All this time resembled the movie, for those who saw, 2012. This is chilling. There disaster and there after the disaster. Can you imagine? We can not imagine the consequences. Dead animals such need now collect 3,000 sheep and 100 horses were swept away by the torrent. For the victims, ie the victims, ordinary citizens but also traders, artisans, farmers or industrialists must tidy, clean. Today the military help the population to remove wrecks [18] cars, fridges, furniture that can no longer be used, it must also monitor the destroyed shops for they are not subject to theft .

Bien sûr que c’est terrible d’avoir tout perdu, mais nous sommes en France et il y a une assurance. Ces gens vont recevoir de l’aide pour tout reconstruire, ailleurs ce n’est pas toujours le cas. Je pense à ces malheureux au Brésil ou alors à ceux qui comme au Kirghizstan en ce moment ont tout perdu à cause des conflits et des guerres. Il y a une image qui m’a marquée, celle d’une petite dame âgée toute seule en train de pleurer devant sa maison détruite. Que va-t-elle devenir cet hiver ? Personne ne s’en soucie. Ah je vous le dis, heureusement qu’il y a le foot pour nous faire oublier le malheur des uns. C’est ce qui est cruel dans la vie !

Of course it is terrible to have lost everything, but we are in France and there is insurance. These people will receive help to rebuild everything, otherwise it is not always the case. I think of those unfortunate in Brazil and then to those who like to Kyrgyzstan at the moment have lost everything because of conflicts and wars. There is an image that struck me, that of a little old lady herself crying in front of his house destroyed. What will become of her this winter? Nobody cares. Oh, I tell you, fortunately there is football to make us forget the misfortune of one. This is what is cruel in life!

Voilà, je vais aller surveiller mon jardin, mon petit carré de terre, loin de la misère de ce monde et loin des provocations des médias. Nous nous retrouvons dans deux semaines, avant la grande pause de cet été, et cette fois je vous parlerai de vacances. Laissez-moi en attendant vos réactions sur http://www.podclub.ch et soyez heureux. A tout bientôt !

Here, I’ll go watch my garden, my little square of land, away from the misery of this world and away from the media provocations. We meet in two weeks before the big break this summer, and this time I will talk about holidays. Let me while waiting for your feedback on http://www.podclub.ch and be happy. See you soon!

[1] le combat : la guerre, la lutte
[2] déçu : de la déception, on attendait quelque chose et ce n’est pas arrivé
[3] la grève : la manifestation de son mécontentement
[4] le gros mot : le mot qui n’est pas joli, une insulte
[5] être témoin de : voir, entendre quelque chose
[6] irrespectueux : qui ne respecte pas
[7] la solidarité : ici : jouer ensemble, être unis
[8] la Fédération Française de Foot
[9] Dallas et Dynastie : le nom de séries télévisées américaines
[10] mettre quelqu’un au coin : quand à l’école on n’est pas gentil, la maîtresse pour nous punir nous met au coin, c’est à dire dans le coin du mur, le dos tourné à la classe
[11] veiller : faire attention à
[12] grignoter : manger
[13] la bestiole : l’animal
[14] se tordre : se replier, ici : se tordre de douleur, quand on a très mal, on ne reste pas droit, on se tord
[15] pire : plus horrible encore
[16] assécher : devenir sec
[17] le déluge : quand il pleut beaucoup, on parle de déluge, en référence au Déluge dans la Bible avec Noé
[18] l(a) épave : ici : le reste de la voiture

[1] the fight: the war, the fight
[2] disappointed: the disappointment, we expected something and it did not happen
[3] strike: the manifestation of dissatisfaction
[4] the dirty word: the word that is not pretty, insulting
[5] witness: see, hear something
[6] disrespectful: that does not respect
[7] solidarity: here play together, be united
[8] the French Federation of Football
[9] Dallas and Dynasty: the name American television series
[10] put someone on the corner: when school is not nice, mistress to punish us puts us in the corner, ie in the corner of the wall, his back to class
[11] ensure: be careful
[12] snack: eat
[13] the beast: the animal
[14] twist: fold here: writhing, when you have a lot, we do still not right, it is wrong
[15] worse: even more horrible
[16] dry up becoming dry
[17] the flood: when it rains a lot, we talk deluge, referring to the Flood in the Bible with Noah
[18] wreck: here the rest of the car

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s