Française Facile Podcast Video – 7

https://www.youtube.com/watch?v=cKTEEXEfvQA

Note: This video is over 14 minutes, and is just the host of the website talking to the camera in a single take. Although seeing him speak makes translation and listening easier, it is a long video and pushes us a bit.

Bonjour, et bienvenue sur podcastfrançaisfacile.com. Cette vidéo accompagne le dialogue intitulé « à propos de travail ». Alors cette vidéo est complètement improvisée. Contrairement au dialogue qui sont lus, là je vais juste faire l’explication de cette vidéo en lisant le dialogue que vous trouverez sur le site.

Si vous n’étes pas sur le site et que vous regardez la vidéo sur Youtube. Je vous invite d’abord à écouter le dialogue sur le site. Et donc à partir de ce dialogue, je vais faire quelques remarques en le relisant avec vous.

J’espère que ça vous sera utile dans votre apprentissage du français. Alors dans ce dialogue, vous avez deux personnes qui parlent comme dans la quasi-totalité des dialogues qui sont sur le site…et vous avez donc deux voisins…et c’est la voisine qui dit « Alors, vous avez trouvé un travail ? « Comme ça, de manière assez directe. Et l’autre dit « non, toujours pas. » « C’est vrai que ce n’est pas facile en ce moment avec la crise. »

Alors, ici ça fait référence à la situation de l’emploi en France. Si vous écoutez un petit peu la radio française, si vous vous intéressez un peu à la société française, vous devez savoir qu’il y a de gros problèmes de chômage en France.

Vous avez de très nombreuses personnes qui sont concernés par le chômage et donc c’est un sujet des discussions parmi d’autres. Et donc, cette dame dit « ce n’est pas facile en ce moment avec la crise ».

Ce n’est pas facile « C’est difficile. En ce moment = maintenant, ces derniers temps. Avec la crise = il s’agit de la crise économique. Bon alors, tous les gens de ma génération entendent parler de la crise depuis leur naissance.

On ne se rend plus trop compte si c’est la crise où la situation normale au bout d’un moment, mais pour les gens qui sont plus âgés, qui ont vu la France sous de meilleur jours, cette référence à la crise est constante.

Et le garçon lui, il voit ça de manière assez…on va dire philosophique, optimiste puisqu’il dit « Oui, mais bon, il ne faut pas trop se plaindre, c’est encore pire ailleurs. « Il y a d’autres pays bien pires en matière économique la situation française les français.

Les Français se plaignent très souvent en distant « ça  va mal, c’est une catastrophe » Mais, vue de l’extérieur ce n’est pas si horrible que ça. Il y a quand même beaucoup de choses…beaucoup de possibilités en France et lui semble le savoir.

Et cette dame reste attaché à son image et de la France peut-être dans les années soixante-dix à l’époque des trente glorieuses et elle dit « Oui mais quand mon temps tout le monde travaillait »

Ça  fait référence au plein emploi que les gens de ma génération ne connaissent pas. Mais, ceux de la génération de mes parents, eux, ont eu la chance de connaître le plein-emploi. Le plein emploi,  ça  signifie que tout le monde travaillait, tout le monde avait un travail, il y avait très peu de chômage à cette époque. Il y en avait mais la situation est réelle. C’est que la France avait plutôt besoin de faire venir des gens pour travailler tellement il y avait de travail.

Et elle lui demande « Vous cherchez dans quoi ? » : Dans quoi ici signifie dans quel secteur, dans quelle activité, quel genre de travail est-ce que vous cherchez ? Et il lui dit « Dans le bâtiment » « J’ai  été peintre en bâtiment »

Alors le peintre, c’est la personne qui va mettre de la peinture. Mais, quand on dit peintre en bâtiment, en fait c’est la personne qui va s’occuper de tous les travaux d’intérieur d’une maison, ça ne sera pas forcément seulement la peinture.

Ça peut tout à fait être aussi…d’ailleurs, j’ai dit l’intérieur, mais ça peut être extérieur. C’est la personne qui va donc peindre, bien entendu, mais c’est aussi la personne qui va s’occuper très souvent des plâtres, des plafonds, en fait, tous les enduits, tout ce qui va permettre ensuite de poser la peinture, ça peut être aussi, d’ailleurs, du papier peint…et puis pourquoi pas, les moquettes.

En réalité les gens qui sont peintres en bâtiment savent à peu près faire…à part l’électricité, et encore, à part l’électricité et la plomberie ils s’occupent d’à peu prés tout. Et donc il dit “Si vous connaissez quelqu’un qui cherche un bon peintre, vous me faites signe. » « Vous me faites signe » signifie vous m’avertissez, vous m’envoyez un message, vous me le dites, dites-le moi, vous me faites signe, faites-moi signe…

Et…bonne nouvelle ! Elle lui dit « puisque vous êtes peintre, et bien, justement il y a  quelqu’un qui cherche un peintre. Et il s’agit de Monsieur Bouc. Monsieur Bouc qui lui disait que les jeunes, « ils sont au chômage, mais ils ne veulent pas travailler, ils ne veulent pas travailler ».

Alors, ça aussi, c’est quelque chose qu’on entend très souvent. Il ya aura toujours des gens pour dire que les gens qui sont au chômage, c’est de leur faute. Bon, ça discute ! Mais bon, c’est quelque chose qu’on on peut entendre, les jeunes ne veulent pas travailler…voilà.

Voilà. Peut-être que vous avez déjà entendu ça. En tout cas, la dame, dans le dialogue, dit que monsieur Bouc le dit. Est-ce qu’il le dit vraiment ? Et il cherche quelqu’un en ce moment. Donc ça c’est la bonne nouvelle.

« Mais c’est pas peintre ». Sous entendu ce n’est pas un peintre que monsieur Bouc cherche en ce moment. Et vous n’avez qu’à aller le voir si ça vous intéresse. Donc, si vous êtes intéressé pour travailler avec Monsieur Bouc et bien vous n’aurez qu’à aller le rencontrer, vous n’aurez qu’à aller le voir.

Et le monsieur dit « Bien sûr ça m’intéresse. « évidemment, bien sûr, je suis très intéressé « Et, je peux le trouver où ? « Le=C’est monsieur Bouc. Trouver=le rencontrer, le voir.

« Il est au chantier. » Le chantier, c’est l’endroit où travaille Monsieur Bouc. « Allez le voir directement là-bas, il fait sa pause entre midi et deux « faire une pause signifie s’arrêter au travailler pendent un certain temps : dix minutes, une heure, deux heures.

En France très souvent, la pause déjeuner dure entre trente minutes et deux heures grand maximum…mais c’est possible. Ça dépend en fait du type de travail que vous avez, ici. Monsieur Bouc, s’i l prend une pause de deux heures, c’est qu’il fait un travail très physique.

Quand on fait un travail très physique, une pause ce n’est pas trente minutes. Sinon on ne tient pas la journée. Et donc, le garçon demande des précisions. Il lui dit « au chantier, près de la gare » = au chantier qui est situé près de la gare. « Je peux rencontrer Monsieur Bouc au chantier qui est  près de la gare.

Et sa voisine lui dit « Vous le gardez pour vous » C’est-à-dire n’en parlez pas à quelqu’un d’autre. Vous le gardez pour vous, c’est un secret, je vous dis quelque chose, mais c’est secret, vous ne le répétez pas. « Vous le gardez pour vous ». Il n’est quand même pas comment je me suis occupée, Monsieur Bouc. »

Monsieur Bouc n’est pas quelqu’un de commode. Monsieur Bouc n’est pas très facile à vivre au quotidien enfin, c’est l’avis de la voisine. Peut-être que Monsieur Bouc a une manière de parler qui est un peu agressive. Peut-être que Monsieur Bouc n’est pas toujours très poli je ne sais pas.

Peut-être que Monsieur Bouc a mauvais caractère. En tout cas, elle trouve qu’il n’est pas commode. Et, le jeune homme dit, « Ne vous inquiétez pas, j’ai l’habitude » Il est très motivé… » « En tout cas, merci pour l’info » = Je vous remercie pour cette information. « Si ça marche, je vous invite au resto » Si ça marche = Si j’ai le job si Monsieur Bouc m’accepte sur le chantier.

Je vous rappelle que Monsieur Bouc ne cherche pas un peintre en bâtiment, mais le garçon, lui, est prêt à tout faire,  à priori ça pourrait tout à fait fonctionner. » Si ça marche, je vous invite au reste «  Il dit ça un petit peu sur le ton de la plaisanterie mais pas forcément.

Si Monsieur Bouc me prend, je vous invite au restaurant, je vous invite à déjeuner ou bien à dîner. Et sa voisine va lui dire, « ça va faire jaser dans le quartier » C’est-à-dire que, dans le quartier où ils habitent, ça va jaser, on va beaucoup parler de ça.

Bon je suppose que si cette voisine est un peu âgée et que lui il est très jeune, je ne sais pas si ça va vraiment jaser dans le quartier, mais c’est peut-être aussi une réponse mais sur le ton de la plaisanterie.

Si on nous voit tous les deux au restaurent, les gens vont en parler en pensant qu’il y a quelque chose entre nous. C’est un petit peu sur le ton de l’humour, ici. Et ils se saluent en disant “Allez, bonne journée ». bonne journée, ah bonne journée….

Alors bonne journée, on l’utilise le matin pour dire au revoir à quelqu’un et on peut l’utiliser aussi  l’après-midi, on va dire…jusqu’au milieu de l’après-midi : vers trois heures. On ne le dira plus le soir cinq heures, ça me parait un tard pour dire bonne journée.

Bonne journée, c’est une expression du matin du midi et du début de l’après-midi. Voilà, c’est tout pour ce texte, c’est tout pour ce dialogue. Je vous invite à le réécouter sur le site et à répondre aux questions. Vous pouvez aussi le revoir ou plutôt ne pas revoir cette vidéo mais la réécouter.

Cette fois sans lire les sous-titres afin de bien se concentrer sur ce que je dis et ça devrait vous aider à progresser en tout cas en compréhension orale. Et aux quelques fois on me demande comment progresser en expression orale

Et quelquefois on me demande comment progresser en expression orale, alors bien sûr pour progresser en expression orale il faut parler et quand on est tout seul et qu’un n’a pas de personne à qui parler. Il y a quand même une technique qui consiste à répéter juste après avoir entendu les phrases.

Par exemple, quand je dis par exemple, il suffirait pour vous de dire « par exemple” Et de<<<et là vous dites « Et de… » répéter …et  là vous dites « répéter »…et vous faites comme ça jusqu’à la fin de la vidéo en essayant de répéter à peine une seconde, une demi second après avoir entendu le mot.

Et ça, ça devrait vous aider aussi à progresser à l’oral, pas seulement en compréhension orale, mais aussi en expression orale. Dans ce cas- là, surtout ne lisez pas, vous vous contentez d’entendre de bien répéter avec la même prononciation vraiment le plus proche possible. Ne lisez surtout pas au moment où vous dites, au moment ou vous répétez ce que vous entendez.

Voilà ! Je vous remercie je vous souhaite une bonne continuation sur le site www.podcastfrancaisfacile.com et je vous dis à très bientôt.

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s