Listening Exercise – 7 Jours sur la planéte

Elsa Maudet, bonjour, Cécile Bourgneuf, bonjour. Elsa Maudet, hello, Cécile Bourgneuf, hello.
Alors selon vous, est-ce que le fait que quatre-vingt percent des jeunes s’informent via les réseaux sociaux, c’est une bonne chose, est-ce qu’on s’informe bien ? So according to you, does the fact that 80 percent of young people get information via social networks, is a good thing, is it that we are well informed?
On peut bien s’informer, il faut savoir auprès de qui on s’informe et donc trier, parce que potentiellement, tout le monde peut mettre des informations sur les réseaux sociaux. Donc si les jeunes savent un peu trier les sources, savent qui est fiable ou pas, et ont un certain esprit critique, ne prennent pas tout pour argent comptant, ils peuvent bien s’informer, mais il faut trier. We can be well informed, we must know to whom we are informed and therefore sort, because potentially, anyone can put information on social networks. So if young people know a little sort sources, know who is reliable or not, and have a critical mind, do not take everything for granted, they can be well informed, but must sort.
Vous, vous proposez donc à Libération un nouveau mode d’information, le Petit Libé, qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer dans cette aventure ? You, you’re proposing to release a new information guide, the Little Release, what made you want to embark on this adventure?
C’est parti d’une idée, en conférence de rédaction, on discutait ensemble et on s’est dit que ce serait bien de s’adresser aux enfants, de leur proposer des sujets, donc l’idée est partie un peu comme ça. Et puis ensuite, ça s’est imposé, on a décidé de faire le premier numéro en octobre sur les migrants, parce qu’à ce moment-là, on commençait à en parler beaucoup dans l’actualité. Ça a été notre premier numéro, et effectivement il y avait beaucoup de choses à dire, et on s’est rendu compte qu’il y avait une vraie demande et une vraie attente. It started with an idea, writing conference, together we talked and we thought it would be good to speak to children, they suggest topics, so the idea is a bit like that part. And then follows, it has emerged, it was decided to make the first issue in October on migrants, because at that time, we started to talk a lot in the news. It was our first issue, and indeed there were many things to say, and we realized that there was a real demand and a real expectation.
C’est insuffisant, selon vous, ce qui est proposé aujourd’hui pour les enfants, pour les jeunes, dans le domaine de l’information ? This is inadequate, according to you, what is proposed today for children, for young people in the field of information?
Umm, oui, il y a un manque quand même en tout cas sur le web. Sur le web, il y a très peu d’offres aujourd’hui, il existe quelques sites comme un jour un Actu, c’est très bien fait, sous format vidéo. Il y a quelques formats qui sont plutôt pas mal faits, mais pour la presse écrite, il n’y a pas grand-chose en termes de formats interactifs et ludiques. Umm, yes, there is still a lack in any case on the web. On the web, there are very few offers today, there are some sites like News one day, it’s very well done, in video format. There are some formats that are pretty good facts, but to the press, there is not much in terms of interactive and fun formats.
Donc c’est très interactif ce que vous proposez. On va voir des images qui vont défiler dans un instant. Est-ce que ce côté ludique est important ? So it’s very interactive what you offer. We’ll see images that will parade in a moment. Is this playfulness is important?
C’est important, parce que les dossiers qu’on fait sont assez longs, assez denses. This is important, because the records we do are quite long, quite dense.
Vous avez sorti huit numéros, rappelez-vous les thématiques abordées. You released eight numbers, remember the topics addressed.
On a commencé par les migrants, on a parlé de la COP vingt et un, des régionales, on a fait un dossier spécial au moment des attentats de Paris, ensuite on a fait un dossier sur l’état d’urgence. We started by migrants, we talked about the COP 21, of the regionals, it was a special record at the time of the attacks of Paris, then we made a record of the state of emergency.
L’insécuritié après les attentats. The insecurity after the attacks.
On a voulu un numéro plus léger après, parce qu’on trouvait que ça faisait beaucoup quand même, c’était un petit peu anxiogène, donc on a voulu un numéro léger, on l’a fait sur le 29 février, les secrets du 29 février. Après on est reparti sur de l’actu avec Zika et les épidémies, et mercredi sort un numéro sur la loi travail. We wanted a lighter issue number one after, because we felt that it was a lot anyway, it was a little anxiety, so we wanted a small number, it was done on the 29 February the secrets of 29 February. After we went back on the news with Zika and epidemics, and Wednesday released a number of labor law.
Comment on écrit pour les enfants ? La loi travail c’est quand même complexe, les régionales, dans les attentats également, comment… quelle ligne de conduite on se donne dans l’écriture ? How to write for children? The labor law is still complex, regional, also on the attacks, how…what course we give in writing?
On fait on se rend compte que c’est énormément de travail. On écrit toujours beaucoup trop au départ, et ensuite on réduit petit à petit notre texte. Il faut revenir à la base des choses, il faut expliquer, expliquer ce que c’est. Par exemple, quand on explique la loi travail, il faut revenir sur : qu’est-ce que c’est une entreprise, comment on travaille ? Qu’est-ce qu’un contrat ? Exactement, on revient sur le contrat, sur le salaire, les congés payés, le SMIC… One is made to realize that it is a lot of work.We always write too much at first, and then gradually reduce our text. We must return to the basic things, we must explain, explain what it is. For example, when explaining the work law, we must return to: what is a business, how it works? What is a contract? Exactly, we review the contract, the salary, paid leave, the minimum wage …
Donc on reprend le ba ba en fait. So we review the ABC’s actually.
C’est exactement ça. It’s exactly that.
On se rend compte qu’il y a pas mal d’adultes qui le lisent aussi, parce qu’eux-mêmes ont des informations pour les grands toute la journée, mais ils n’ont pas forcément saisi les bases. Donc l’effort qu’on fait pour les enfants, de tout réexpliquer, revenir à la base, finalement, il est assez utile plus largement. We realize that there are a lot of adults who read it too, because they themselves have information from adults all day, but they may not have grasped the basics. So the effort is done to children, to explain everything, return to base, finally, it is more broadly, quite helpful.
Et vous vous imposez, j’imagine aussi, une forme de neutralité, contrairement à la presse adulte. And you impose, I guess as a form of neutrality, unlike the adult press.
Complètement, c’est très important pour nous, parce que forcément, Libération est un journal de gauche. D’opinion… Completely, it is very important to us, because inevitably, Liberation is a leftist newspaper…of opinion …
D’opinion, ah, on pense que pour les enfants, c’est important d’être le plus impartial possible, le plus neutre possible. Après, il y a toujours la subjectivé du journaliste, parce qu’on choisit tel ou tel sujet, mais il n’empêche qu’on choisit bien nos mots, on fait très attention aux mots choisis, ils ont vraiment leur importance, pour que les enfants puissent construire eux-mêmes leur propre opinion. Of opinion, ah, it is believed that for children, it is important to be as impartial as possible, the most neutral as possible. After, there is always the subjective journalist, because you chose a particular subject, but nonetheless we choose our words well, we were very careful in word choice, they really are important, for kids can build for themselves their own opinion.
Sur l’état d’urgence, par exemple, c’était très compliqué. Parce que… On the state of emergency, for example, it was very complicated. Because…
Est-ce que vous vous faites aider par des spécialistes de l’enfance ? Did you get help from child specialists?
No, on s’est fait aider sur le dossier sur les attendats, on a demandé de l’aide à deux pédopsychiatres. Mais sinon, non, on fait tout nous-mêmes. No, we got help on the story on the attacks, we had asked for help from two psychiatrists. But otherwise, no, we do everything ourselves.
Vous avez un petit comité éditorial, qui vous relit ? You have a small editorial board that connects you?
Notre chef, parce qu’on travaille au service web, donc notre chef du service web nous relit, mais on a aussi des enfants qui nous relisent. Our leader, because we work in web service, so our Head of web we reread, but also children who we reread.
Vous avez une petite fille, je crois, qui en fait est votre première lectrice. You have a little girl, I think, which is actually your first reader.
C’est vrai qu’elle a un regard neuf sur ce qu’on fait, et elle va tiquer sur un mot qu’on aura employé, le mot “anecdote”, par exemple, elle ne connaissait pas, et ça, sur le coup, on n’a pas fait attention que le mot ne serait pas forcément compris. Donc elle nous aiguille sur les choses par forcément claires pour un enfant, même des concepts. Yes she has a fresh look at what we do, and she will wince on a word we have used the word “anecdote”, for example, she did not know, and that, at the time, we did not notice that the word is not necessarily understood. So she needles us on things that needs to be clear to a child, even concepts.
Dans l’idéal, on aimerait avoir le regard même d’une classe, si on avait plus de temps, parce qu’on travaille à côté sur d’autres sujets. Mais c’est vrai que d’avoir le regard au moins d’un enfant, ça nous permet de voir que tel ou tel mot n’est pas toujours compris. Par exemple, la dernière fois, j’ai fait relire le dossier sur la loi travail à ma nièce qui a huit ans, et qui, en le lisant, me disait c’est quoi le gouvernement ? Donc finalement des fois on pense qu’il y a des mots qui sont très simples, on se dit c’est logique, ils savent, et bien non, c’est pas toujours clair. Donc il faut expliquer, c’est le président de la République et ses ministres. Ideally, we would have the same look as a class, if we had more time, because we work alongside other subjects. But it is true that having the eyes of at least one child, it allows us to see that a particular word is not always understood. For example, the last time, I read the file on the labor law to my niece who is eight, and who, reading, asks me, what’s the government? So finally the time we think there are words that are very simple, you think it makes sense, they know, and no, it is not always clear. So you have to do is explain the president and his ministers.
Est-ce que vous allez précisément faire quelque chose lors de la prochaine présidentielle ? Did you specifically do something in the next presidential election?
Oui, ça on ne peut pas… Yes, that we can not…
En France et éventuellement aux Etats-Unis. In France and eventually in the United States.
En fait, en gros, nous ce qu’on fait à chaque fois c’est qu’on suit l’actualité. On se dit, les enfants entendent des sujets, à la télé, à la radio, autant que nous on en parle et qu’on les explique. Donc la présidentielle, que ce soit en France ou aux Etats-Unis, ils vont en entendre énormément parler. Donc on va en parler, aprés on ne sait pas encore comment, pour la présidentielle en France, par exemple, parce qu’il va falloir trouver les bons mots pour leur expliquer les partis, sans leur dire, tel parti c’est pas bien. Donc on a vraiment une approche différente de ce que fait Libé. Libé va prendre position sur des choses, nous on devra trouver les bons mots pour rester très factuel et très neutre à ce moment-là. In fact, by and large, we what we do each time is that following the news. We say, the children hear the subjects, on TV, on radio, as much as we talk about it and explaining it. So the presidential election, whether in France or the US, they will hear a lot about. So we’ll talk about it after we do not yet know how, for president in France, for example, because he’ll have to find the right words to explain the parties, without being told, that party is not good . So we really have a different approach to what Libération is. Libé will take a position on things, we we will find the right words to be very factual and very neutral at the same time.
Est-ce que ça vous semble important de commencer à s’informer très jeune ? C’est-à-dire dès le CP, CE1, CE2, au même titre que d’apprendre à lire, à compter. Does it seem important that you begin to learn very young? That is to say from the CP, CE1, CE2, as well as learning to read and count.
Oui, ça me semble essentiel. Parce que justement, aujourd’hui, il y a un flot d’informations terrible qu’on n’avait pas nous quand on était plus jeunes. Donc c’est important que les jeunes, dès le plus jeune âge, savent identifier déjà les médias, pour pas tomber dans du n’importe quoi sur internet, et puissent savoir ce qu’est Libération, le Figaro, le Parisian…Voilà. Et qu’ils puissent s’informer là où ils trouveront une bonne information. Yes, it seems to me essential. Precisely because today there is a terrible flood of information that we did not when we were younger. So it’s important that young people from a very young age, already know to identify the media, to avoid falling into the anything on the internet, and can know what Libération, Le Figaro, the Parisian … Here. And they can learn where they will find good information.
Vous dites quoi aux parents qui vont vous dire mais l’enfance, c’est le moment du jeu, et c’est ce qui doit prévaloir, finalement, la marche du monde, ils pourront essayer de la comprendre plus tard. What you say to parents who will tell you but childhood is the time of the game, and that is what must prevail ultimately how the world works, they will try to understand it later.
Déjà, on parle de sujets sérieux, etc. mais on l’enrobe dans un univers plus enfantin, grâce à la graphiste Emilie Coquard qui a aussi créé le Petit Libé, et donc on rend les choses ludiques. Donc c’est un format web interactif, qui existe aussi en papier, on en parlera peut-être, mais qui est vraiment à la base interactif. On veut aussi que les enfants s’amusent en découvrant l’actualité. Already, we talk about serious topics, etc. but is coated in a child’s world, thanks to the graphic designer Emilie Coquard who also created the Small Libe, so it makes things fun. So it’s an interactive web format, which also exists in paper, maybe we talk about it, but that is really the interactive basis. We also want that the children enjoy discovering the news.
Je rappelle que l’Education nationale propose depuis bientôt treinte ans la Semaine de la presse à l’école dans les établissements français en France, mais aussi à travers le monde, notamment les établissements de la mission laique française et de l’AEFE, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger. Est-ce que salon vous, ça peut servir d’amorce cette Semaine de la presse à l’école ?  I recall that the National Education proposes penalty payment for nearly annually the Week of the press to school in French institutions in France, but also worldwide, including establishments in the French secular mission of the AEFE, the ‘Agency for French education abroad. Are you living room, it can serve as a primer this Press Week at school?
Pour les enfants… For kids…
Pour les enfants qui n’ont pas forcément la possibilité de s’informer autrement que par le biais de cette semaine. For children who do not necessarily have the opportunity to learn other than through this week.
Complètement, ça leur permet de rencontrer des journalistes, ou de découvrir les médias en se rendant, comme ici, à TV5Monde, c’est essentiel. Sinon, ils ne trouveraient pas forcément d’autre moment. Parce qu’en plus, c’est soit aux enseignants, soit aux parents de les amener vers les médias. Donc la Semaine de la presse, pour cela, c’est l’idéal. C’est un moment, une semaine, qui permet aux enseignants d’expliquer comment fonctionnent les médias et qui permet aux journalistes de faire découvrir leur métier aux enfants. Completely, it allows them to meet journalists, or discover the media on the way, as here, to TV5MONDE is essential. Otherwise, they do not necessarily find another time. Because in addition, it is either teachers or parents to bring them to the media. So Weekly press, this is the ideal. This is a moment, a week, which allows teachers to explain how the media and allowing journalists to discover their work to children.
Merci à vous deux pour cette séance d’information et de nous aider à faire de nos enfants des citoyens éclairés. Thank you both for this briefing and to help us make our children informed citizens.
Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s