Listening Exercise – 7 jours sur la planète – Paradis fiscaux

 

Lucie Watrinet, bonjour. Vous êtes spécialiste des questions fiscales pour le CCFD, le Comité catholique contre la faim et pour le développement, Terre Solidaire. Une ONG qui se bat depuis longtemps contre l’évasion et la fraude fiscale. Lucie Watrinet, hello. You are a specialist in tax matters for the CCFD, the Catholic Committee against Hunger and for Development, Terre Solidaire. An NGO that has long fought against evasion and tax fraud.
Ce qu’il faut bien comprendre, ça paraît un peu bizarre pour une ONG de solidarité internationale de s’intéresser à ces questions. Mais en fait, on est parti du constat que les pays en développement perdent énormément d’argent à cause des pratiques de fraude et d’évasion fiscale. What to understand, it seems a little odd for an international solidarity NGOs to address these issues. But in fact, we have the observation that developing countries lose a lot of money because of fraud and tax evasion practices.
On parle de milliers de milliards à l’échelle internationale. There is talk of trillions globally.
Exactement. Et en ce qui concerne les pays les plus pauvres, c’est dix fois l’aide publique au développement qui rentre. Donc, si on veut travailler sur les causes structurelles du mal développement, on pense que ce combat-là est fondamental. Exactly. And with regards to the poorest countries, there is ten times the official development assistance that leaves. So if you want to work on the structural causes of bad development, we think that this fight is fundamental.
Ça pourrait permettre de changer la face du monde. It could help change the face of the world.
Exactement. Ça peut permettre de lutter contre la pauvreté. Il faut bien comprendre que les impôts, ça doit servir à créer des services public de qualité, à redistribuer les richesses. Ce qui fonde une société c’est du lien social important et de l’argent qui doit bénéficier à tout le monde. Exactly. It can help in the fight against poverty. It must be understood that the taxes, that must be used to create quality public services redistributes wealth. That founding a company is an important social bond and the money should benefit everyone.
On imagine qu’on pourrait complétement éradiquer la malnutrition en récupérant ces milliers de milliards. We imagine that we could completely eradicate malnutrition by recovering the trillions.
Et bien d’autres problèmes, effectivement. And many other problems, actually.
Comment ça fonctionne ? Cette semaine, on a beaucoup parlé de sociétés écrans, de comptes offshore. Expliquez-nous comment fonctionne ce système très opaque. How does it work? This week, there was much talk of shell companies, offshore accounts. Explain how this very opaque system works.
Ce système est en fait, dans le concept, assez simple. L’idée, c’est que si vous êtes un riche particulier ou si vous avez des avoirs à cacher, vous contactez votre banque et vous lui dites, je voudrais créer une société écran, dont on ne pas connaître le propriétaire réel, dans un paradis fiscal. Il n’y a pas que le Panama. Et la banque va se retourner vers un cabinet d’avocats, comme celui qui est mis en cause dans le scandale, le cabinet Mossack Fonseca en l’occurrence, qui lui est spécialisé dans la création de sociétés offshore dont la plupart sont des sociétés écrans. L’idée, c’est de localiser dans un pays opaque un compte, une société. Et ce n’est pas vous qui apparaîtrez comme le propriétaire réel. Ce sera un prête-nom. On ne pourra jamais revenir jusqu’à vous. Très pratique, quand on veut essayer de cacher de l’argent au Fisc ou de blancher de l’argent sale issu de la criminalité, de la drogue voire du terrorisme. This system is in fact, in concept, quite simple. The idea is that if you are a wealthy individual or if you have assets to hide, you contact your bank and you tell him, I want to create a shell company, which we do not know the actual owner, in a Tax Haven. There are not Panamanian. And the bank will turn to a law firm, such as the one implicated in the scandal, the firm Mossack Fonseca, in this case, that it specializes in the creation of offshore companies, most of which are front companies . The idea is to locate in an opaque country, an account, a company. And it is not you who will appear as the real owner. It will be a nominee. It will never come back to you. Very handy when you want to try to hide money to the Tax Office or launder dirty money derived from crime, drugs and even terrorism.
Il y a la question des banques aussi qui sont censées quand même faire des contrôles sur les avoirs qu’elles reçoivent et qu’elles passent. Est-ce que là, le bât blesse ? There is also the issue of banks that are supposed to still make checks on the assets they receive and they pass. Is there the rub?
Le bât blesse, effectivement. The rub, in fact.
Les banques ne sont pas du tout censées aider leurs clients à cacher des avoirs. Si c’est avéré, il va falloir mettre en place des enquêtes et des sanctions très fortes. Ça, c’est première chose, et elles sont censées vérifier d’où viennent les avoirs, et ah, là, apparemment… Banks are not supposed to help clients conceal assets. If true, we have to set up investigations and strong sanctions. That’s the first thing, and they are supposed to check from where the assets, and ah, there, apparently …
Les banques ne jouent pas leur rôle. Banks do not play their part.
Les enquêtes vont le montrer. Par exemple, en France, la Société générale pointée du doigt pour avoir créé plus de neuf cent soixante-dix-neuf sociétés offshores via ce cabinet dans plus de six paradis fiscaux différents. Ce qu’il va falloir montrer, ce qui risque d’arriver, c’est que la Société générale soit pointée du doigt pour avoir aider des clients à cacher de l’argent dans des paradis fiscaux. The surveys will show. For example, in France, Société générale (French bank) pointed the finger to create more than nine hundred seventy-nine offshore companies via this firm in over six different tax havens. He will have to show, what may happen is that the Société générale is blamed for helping clients hide money in tax havens.
Qu’est-ce qu’il faut faire pour aller plus loin dans le combat contre ces paradis fiscaux ? Est-ce que l’OCDE, le G20 vont assez loin pour combattre ce fléau ? What to do to go further in the fight against tax havens? Does the OECD, the G20 go far enough to combat it?
On pense qu’il y a des avancées depuis quelques années et qu’il faut saluer mais qu’on est encore loin du compte. Nous, ce qu’on préconise, ce sont deux choses. La première c’est la transparence. On voit qu’au cœur de ce scandale, c’est opacité. Le miroir, c’est faisons la transparence. Déjà, en Europe, il faudrait que ce ne soit plus possible de créer des sociétés écrans, de se cacher. It is believed that there are advances in recent years and that is welcomed but we are still far short. What we are advocating are two things. The first is transparency. We see that at the heart of this scandal is opacity. The mirror is making transparency. Already in Europe, it would have been no longer possible to create shell companies to hide.
On parle du Panama mais en Europe, il y a également des paradis fiscaux. There is talk of Panama but in Europe there are also tax havens.
Notamment au Luxembourg, qui permettent de créer ce genre de sociétés écrans. D’abord, la transparence. Ensuite, on peut éventuellement demander aux banques de ne plus avoir de relations avec des pays qui proposent ce type de sociétés écrans pour essayer au maximum d’avoir une influence pour éradiquer cette opacité. Et la deuxième chose, qui nous semble très importante, c’est qu’il faut qu’il y ait des sanctions très fortes. Les investigations d’abord et ensuite des sanctions. Il ne s’agit pas simplement de récupérer l’argent. Il s’agit de poursuivre en justice les personnes qui ont fraudé mais également les intermédiaires, les banques ou les cabinets d’advocats. Il ne faut pas oublier que ce sont eux qui organisent ces montages. On les oublie trop souvent pour parler des grandes personnalités, mais si on veut s’attaquer au système, ce sont les intermédiaires, les banques qu’il faut viser. Including Luxembourg, for creating this kind of shell companies. First, transparency. Then we can possibly ask banks not to have relationships with countries that offer this type of front companies to try our best to influence to eradicate this opacity. And the second thing, which seems very important is that it needs to have very strong sanctions. First investigation, and then penalties. It is not simply a question of recovering the money. This is to prosecute those who committed fraud but also brokers, banks or lawyers. We must not forget that it is they who organize these fixtures. They are too often forgotten when talking about the great personalities, but if we want to tackle the system, are the intermediaries, banks must aim.
C’est vrai que c’est compliqué de poursuivre les fraudeurs. Il y a quand même douze chefs d’Etat et de gouvernement qui sont sur la liste dont six en activité. Et soixante y un personnalitités qui sont des proches ou des amis de Vladimir Poutine, de Bachar el-Assad, le roi du maroc, le président algérien, le président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou-Nguesso et j’en passe. C’est quand même difficile, c’est un combat ardu. It’s true that it’s complicated to prosecute fraudsters. There are still twelve heads of state and government who are on the list including six in activity. And sixty are personalities who are relatives or friends of Vladimir Putin, Bashar al-Assad, King of Morocco, Algerian President, the President of Congo – Brazzaville, Denis Sassou-Nguesso and so on. It’s still difficult, it is an uphill battle.
C’est un combat ardu et chacun doit essayer de pousser à son échelle. En France et en Europe, on a aussi une responsabilité, étant donné que les banques en question sont situées pour la plupart en Europe. Les banques qui ont organisé ces montages. Même si des chefs d’Etat ou des personnalitiés de plein de pays différents sont visés, a priori, ça passe essentiellement par nos banques à nous, ici en Europe. On peut aussi mettre la pression sur les banques pour que, non seulement, elles soient pour suivies s’il s’avère qu’elles ont facilité des activitiés illégales et aussi qu’elles renforcent leurs contrôles pour que l’argent sale de tous les pays du monde ne passe plus par elles. It’s an uphill battle and everyone must try to push its scale. In France and Europe, we also have a responsibility, given that the banks in question are located mostly in Europe. Banks who organized these fixtures. While the heads of state or personalities of different countries are targeted, at first sight, it goes through our bank to us here in Europe. We can also put pressure on banks, to not only do that, they are to follow it if it turns out that they facilitated illegal activities and as they strengthen their controls for dirty money from all countries of the world, it no longer requires them.
Merci beaucoup Lucie Watrinet pour cet éclairage sur ces fraudes fiscales à grande échelle. Je rappelle que vous êtes chargée des questions d’evasion fiscale pur le CCFD, le Comité catholique contre la faim et pour le développement, Terre Solidaire. Thank you very much for this Watrinet Lucie light on these large-scale tax evasion. I remember that you are responsible for matters of pure tax evasion CCFD, the Catholic Committee against Hunger and for Development, Terre Solidaire.

 

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s