Listening Exercise – 7 jours sur la planète – La polémique de la réforme orthographique avec Patrice Gélinet

Patrice Gélinet, bonjour.

Bonjour.

Vous êtes président du groupe de travail langue française et francophonie au Conseil supérieur de l’audiovisuel. Est-ce que cette polémique a lieu d’être selon vous ?

You are president of the French language and Francophone working group to the Superior Council of Audiovisual. Does this controversy have a place according to you?

La langue française, c’est une langue vivante, et comme tout ce qui est vivant, elle doit évoluer, que ce soit dans son vocabulaire, dans sa syntaxe, et dans son orthographe. Il ne faut pas oublier une chose. Quand le français est devenu la langue parlée en France et aujourd’hui dans le monde entier, c’était il y a à peu près cinq siècles. Il n’était ni parlé ni écrit de la même manière qu’aujourd’hui et aujourd’hui, nous ne pourrions pas comprende la manière dont Du Bellay, dont François 1er pouvaient écrire. Donc je crois qu’il faut admettre de l’orthographe. Il faut qu’il y ait des règles malgré tout, s’il n’y a plus de règles, c’est du laxisme. Mais un excès de purisme, à mon avis, peut nuire effectivement à la langue française.

The French language is a living language, and like any living thing, it must evolve, either in its vocabulary, its syntax, and spelling. We must not forget one thing. When the French became the language spoken in France and now in the world that was about five centuries ago. It was neither spoken nor written in the same way as today and today we could not comprehend how Du Bellay, including François the 1st could write. So I believe we must agree on spelling. There must be rules anyway, if there are more rules is lax. But an excess of purism, in my opinion, can actually hurt the French.

Pourtant, c’est l’ancien enseignant qui parle.

Yet it is the former teacher who speaks.

C’est l’ancien enseignant tout à fait, mais j’étais enseignant, j’ étais ensuite pendant des années à Radio France, à France Culture et à France Inter. Mais justement, si ça va dans le sens de la simplification, ce n’est pas un mal. Je ne pense pas vraiment qu’une réforme de l’orthographe, d’autant plus qu’elle est mesurée elle est modérée, puisse nuire à la langue française. Encore une fois du temps de Françoise premiere il y avait un million de Français qui parlaient le français, dans le royaume de Françoise primiere le dixième de la population. Aujourd’hui, vous êtes bien placés pour le savoir à TV5 Monde, il y a deux cent quatre-vingt de personnes qui parlent le français, et en 2040, 740 milliard. Donc ce n’est pas l’évolution de l’orthographe telle qu’elle se pratique depuis des siècles qui met en danger le français.

It was the former teacher entirely, but I was teaching, I was then for years at Radio France, France Culture and France Inter. But rightly if it goes in the direction of simplification, it is not an evil. I do not really think that spelling reform, especially as it is measured it is moderate, could harm the French language. Again the first French period there were a million French who spoke French in the kingdom of Francoise the first, a tenth of the population. Today, it is well known by TV 5 World (note: the channel’s name), in 2014 people who speak French, and 2040, 740 million. So it is not the evolution of  spelling as practiced for centuries that endangers the French.

Ce qui peut mettre en danger le français, c’est quand même tous ces anglicismes, dans lesquels on verse de façon presque naturelle aujourd’hui.

Which may endanger the French, it’s still all these anglicisms, in which one speaks in a natural manner today.

Oui, et de plus en plus. Vous savez que le CSA reçoit un certain nombre de plaintes d’auditeurs, les chaînes de radio et de télévision aussi, leurs patrons reçoivent des plaintes, de gens qui se plaignent de plus en plus, à 60, 70% de l’abus des anglicismes, je dis bien l’abus. Ces n’est pas l’utilisation de mots étrangers, nous avons dans notre vocabulaire beaucoup de mots qui viennent de l’étranger, pas seulement de l’anglais, mais aussi de l’arabe, amiral, algèbre, algorithme, tout ça vient de l’arabe. Mais là où ça devient un peu ridicule, c’est lorsqu’un mot anglais remplace un mot française équivalent.

Yes, and increasingly. You know that the CSA receives a number of complaints from listeners, radio and television channels also their bosses receive complaints from people who complain more, to 60, 70% of abuse anglicisms, I mean abuse. This is not the use of foreign words in our vocabulary we have many words that come from abroad, not only in English but also in Arabic…admiral, algebra, algorithm, it all comes Arabic. But where it gets a little ridiculous is when an English word replaces an equivalent French word.

À ce sujet, je vous propose voir un petit clip sur cet usage immodéré de l’anglais. Est-ce que cette deuxième journée consacrée à la langue française dans les médias, c’est aussi pour faire la leçon aux journalistes, parce qu’on dit, par exemple, talk show, direct live, one-man show, newsroom, stand-up et j’en passe…

In this regard, I suggest you see a short clip of this excessive use of English. Does this second day dedicated to the French language in the media, it is also to lecture reporters, because it is said, for example….talk show, live live, one-man show, newsroom, stand -up and so on …

Non, ce n’est pas pour faire la leçon. D’abord, je vous signale que cette opération, la Journée de la langue française, a été sontanément acceptée par toutes les radios et les télévisions, non seulment en France, mais aussi au Canada, en Belgique et en Suisse. D’autre part, nous ne sommes pas des maîtres d’école, Il s’agit de sensibiliser les journalistes au rôle qui est le leur dans la practique de la langue française. Quand on sait que les Français, et je ne parle que des Français de France, passent entre trois et quatre heures devant leur poste de radio et de télévision, on imagine, dans la mesure où on a tendance à finalement parler comme on entend parler à la radio ou a la télévision, le rôle essentiel que vous pouvez jouer. J’ai été professeur pendant des années, je m’addressais à une vingtaine ou à une trentaine d’éleves. Aujourd’hui, dans cette émission, il y a des centaines de milliers de gens qui nous écoutent. Voyez donc importance dans l’importance dans l’entretien de la langue française qui est la vôtre.

No, this is not to lecture. First, I point this out, the Day of the French language, was spontaneously accepted by all radio and television, not ONLY in France, but also in Canada, Belgium and Switzerland. On the other hand, we are not schoolmasters. This is to sensitize journalists to the role that is theirs in the Practical French language. When you know that the French, and I only speak the French of France, passes between three and four hours in front of their radio and television, one imagines, to the extent that they tend to eventually speak as we hear in radio or television, the essential role that you can play. I was a teacher for years, I would address about twenty or thirty pupils. Today, in this issue, there are hundreds of thousands of people listening. Just see the importance in importance in the maintenance of the French language that is yours.

Ça c’est l’usage de la langue, mais il y a également l’usage de la langue avec le téléphone. C’est un autre registre que je voudrais aborder avec vous. Puisqu’on tend à communiquer de plus en plus par SMS, qu’est-ce que vous dites de cette nouvelle forme de communication en français très particulière ?

It is the use of language, but it is also the language used on the phone. This is another level that I would like to discuss with you. Since we tend to communicate more and more via SMS, what do you say about this new form of communication very particular French?

C’est une abréviation, le SMS, on utilise les abréviations depuis des années. Maintenant on le fait de plus en plus grâce aux téléphones. Vous n’avez pas dit smartphones, on pourrait aussi dire ordiphone. Il y a des mots qu’on peut trouver qui conviennant tout à fait à la description. On peut voir un petit clip là aussi sur ce langage très particulier, qui est souvent difficulement déchiffrable pour nous autres adultes, très ignares par rapport à ce type de communication.

This is an abbreviation, the SMS is used abbreviations for years. Now we do it more and more with phones. You do not say smartphones, one could also say ordiphone (?). There are words that can be found that are convenient to make a description. You can see a short clip again on this very special language, which is often difficult for us adults to decipher, very ignorant in relation to this type of communication.

Une réaction ?

A reaction ?

Le SMS, ça ne me dérange pas trop, l’important, c’est qu’il ne devienne pas la nouvelle orthographe. Ce qui est important, c’est que les gens se comprennent. À quoi ça sert une langue ? Ça sert à ce que les gens qui vivent dans une société puissent se comprende, donc c’est un facteur de cohésion sociale. Si jamais on sort des règles, même si celles-ci doivent évoluer, plus personne ne se comprend, et au lieu d’être un facteur de cohésion sociale, ça devient un facteur de division. Et dieu sait si dans le monde d’aujourd’hui, et notamment en France, on n’en a pas besoin.

SMS, it does not bother me too much, the important thing is that it does not become the new spelling. What is important is that people understand. What good is a language? It is that people who live in a society may be understood, so this is a factor of social cohesion. If ever we leave the rules, even if they have to evolve, no one understands, and instead of being a factor of social cohesion, it becomes a divisive factor. And who knows in today’s world, and particularly in France, we do not need.

Merci beaucoup Patrice Gélinet pour cet éclairage sur la langue française.

Thank you very much Patrice Gélinet  for this clarification on the French language.

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s