L’Avis #39

http://www.podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/397-lavis-de-marie-39-lautomne-les-vacances-les-mineurs-29-octobre-2010

Bonjour, c’est Marie. Bienvenue sur mon podcast “ L’avis de Marie ”. Aujourd’hui nous sommes le 29 octobre et même si la météo est un peu triste, j’aimerais vous parler d’une histoire heureuse, celle des miraculés [1] chiliens, ces mineurs [2] qui ont passés 69 jours enfermés sous terre et qui enfin ont été libérés. C’est de saison, je vous parlerai de confitures et enfin vous raconterai mes vacances. Vous êtes bien installés ? Allons-y.

Hello, this is Mary. Welcome to my podcast “The opinion of Mary.” Today is October 29 and even if the weather is a little sad, I want to talk of a happy story, that of Chilean miracles [1], these miners [2] who have passed 69 days trapped underground, who were finally released. It’s the season, I will speak of jams and finally tell you my vacation. You are well seated? Let’s go.

Vous avez tous entendu parler de ces 33 mineurs chiliens enfermés depuis le 5 août au fond d’une mine au Chili, à plus de 600 mètres sous terre. Après 69 jours, ils ont enfin été libérés ! Et c’est je crois la plus grande mission de secourisme [3] jamais organisée. Cette opération de sauvetage est en fait une sacrée opération de communication. Il y a un peu plus d’un an, le Chili a subi [4] une catastrophe naturelle qui adévasté [5] le sud du pays et laissé beaucoup de gens sans ressources [6]. La crise a été mal gérée et la popularité du Président est devenue très mauvaise. En août dernier on apprend l’accident de ces mineurs. On reproche à l’Etat de ne pas assurer leur sécurité. Et quand on a constaté qu’ils étaient encore en vie, l’Etat a bien compris que c’était là une occasion de regagner sa popularité. Des moyens extraordinaires ont été employés, car le Chili a bien vu que les yeux du monde entier étaient tournés vers eux. C’était un peu comme une conquête de l’espace, mais elle s’est passée sous terre. Les scientifiques chiliens ont fait preuve de beaucoup d’inventivité [7] pour faire cette opération de sauvetage. Ils ont été aidés par des scientifiques du monde entier et même par la NASA. Cette opération de sauvetage est un vrai succès et est ainsi devenue une histoire de fierté [8] nationale.

You have all heard of the 33 Chilean miners trapped since 5 August in the depths of a mine in Chile, more than 600 meters underground. After 69 days, they have finally been released! And this is I think the biggest aid mission [3] ever held. This rescue operation is actually a sacred communication operation. It has been a little over a year, Chile had suffered [4] a natural disaster that devastated [5] the south of the country and left many people destitute. [6] The crisis was mismanaged and the popularity of the President became very bad. Last August we learned of the miner accident. One accuses the state of not ensuring their safety. And when we found that they were still alive, the state has understood that this was an opportunity to regain its popularity. Extraordinary means were used, as Chile saw that the eyes of the World were on them. It was like a conquest of space, but it has gone underground. Chilean scientists have shown great inventiveness [7] during the rescue. They were assisted by scientists from around the world and even by NASA. This rescue operation was a success and has become a sense of National pride [8].

Elle aura permis au Président de retrouver sa popularité. Et les mineurs sont devenus des vedettes planétaires. Quand ils ont été sous terre, ils ont reçu des tee-shirts dédicacés des stars de foot, des chapelets bénis par le pape, et le patron d’Apple Steve Jobs, leur a même offert des Ipod pour les aider à tenir pendant cette épreuve. Et aujourd’hui, ils inspirent même des réalisateurs de cinéma. Le monde entier a suivi leur aventure et à leur sortie, 2000 journalistes et bien sûr tous les membres de leur famille les attendaient. Vous imaginez l’émotion de ces mineurs ? Le soulagement qu’ils ont dû éprouver [9] à leur libération ? Quoique, si j’osais ; je me demande si le mineur dont la femme et la maîtresse
l’attendaient à la sortie, n’a pas pensé, ne serait-ce que quelques secondes, qu’il était bien mieux au fond de la mine avec ses copains à boire, à fumer et à écouter de la musique que de devoir, dehors, s’expliquer devant ses femmes !

It will permit the President to regain his popularity. And the miners have become global stars. When they were underground, they received T-shirts, autographed football stars, rosaries blessed by the Pope, and Apple boss Steve Jobs, even offered an Ipod to help them during this event . And now they even inspire filmmakers. The whole World followed their adventure and their outcome, 2,000 journalists and of course all the family members waiting for them. Imagine the emotion of these miners? The relief they must have felt [9] for their release? Though, if I dared; I wonder if the miner whose wife and mistress waiting for him at the exit, did not think, if only a few seconds, he was much better at the mine bottom with his friends drinking, smoking and listening to music than having, later, to explain to his women!

Je regarde par la fenêtre et qu’est-ce que je vois ? Rien. Rien car tout est gris. Ah si je vois de la pluie qui tombe. Il n y pas de doute, nous sommes bien en automne. Et moi quand il fait ce temps je n’ai qu’une envie, rester sous la couette et regarder de bons films. Mais bon ne croyez pas que je passe tout mon automne sous la couette, non, non, car l’automne c’est aussi le temps de confitures. Quand il fait beau et que le soleil m’appelle, je sors et si je ne vais pas faire de grandes ballades [10] dans les bois, je vais ramasser des pommes. Les pommes, c’est bon, mais que faire avec 11 kilos de pommes ? Des confitures bien sûr. Oui cette année, j’ai pour la première fois de ma vie, fais de la confiture. Il faut bien un début à tout. Alors voilà, j’ai épluché [11] mes pommes, je les ai cuites, ai rajouté du sucre. Avec certaines j’ai fait de la confiture, avec d’autres j’ai fait des gelées. Bref je me suis retrouvée avec une dizaine de pots de confiture. Mais qu’est-ce que je vais bien faire de tout cela ? Car il y a les pommes, mais cet été, il y avait aussi les framboises, les pêches. J’aime beaucoup la confiture, mais je ne crois pas pouvoir manger tout cela à moi toute seule. Alors j’en donne à droite et à gauche. J’en garderai peut-être pour Noël. Car de la confiture maison c’est un cadeau très chic, non ?

I look out the window and what do I see? Nothing. Nothing because everything is gray. Ah, if I see the rain falling. There is no doubt we are in Autumn. And me when it’s that time I have only one desire, to stay under the duvet and watch good films. But hey do not think I spend all my fall under the duvet, no, no, because the fall is also the time of jams. When weather is nice and the sun is calling me, if I go out and I will not do big ballads [10] in the woods, I’ll pick apples. Apples, it’s good, but what to do with 11 kilos of apples? Of course jams. Yes this year, I for the first time in my life, made jam. We must start somewhere. So here, I peeled [11] my apples, I’ve cooked, I added sugar. With some I have jam with others I made jellies. In short I found myself with a dozen jars of jam. But what am I going to do about all this? For there are apples, but this summer there were raspberries, peaches. I love the jam, but I don’t think I can eat it all by myself. So I give away right and left. I might keep for some for Christmas. For homemade jam is a very classy gift, right?

En automne, quand il fait gris, j’aime faire un grand feu dans la cheminée et me faire griller des marrons. Je trouve que c’est si agréable de rester au coin du feu, avec un bon livre quand dehors il pleut. Et puis l’automne, c’est aussi le temps des premières raclettes au fromage. J’en ai déjà mangé 3 fois depuis septembre, c’est vous dire ô combien le climat est rude [12] chez moi.

In the Fall, when it’s gray, I like a big fire in the fireplace and me roasting chestnuts. I think it is so nice to stay by the fire with a good book when it’s raining outside. And autumn is also the time of the first raclette cheese. I’ve already eaten it three times since September, that is to say, oh how the climate is harsh [12] at home.

Je vous ai dit que je vous raconterais mes vacances, mais le problème c’est que je n’ai rien fait pendant mes vacances. Oh non, je ne suis pas restée sous ma couette à regarder le plafond [13] de ma chambre. Non, bien sûr que non, mais je n’ai rien fait. Vous remarquez comme cette expression est déprimante ? Je n’ai rien fait, entendez par là que je ne suis pas partie. Comme si aujourd’hui, il y avait une nécessité à faire quelque chose d’extraordinaire pendant ses vacances ; faire du Trekking au Népal, faire du saut à l’élastique, partir le temps d’un week-end à New-York ! Aujourd’hui profiter du temps c’est avoir quelque chose de fascinant à raconter. Eh bien, ma vie est d’une banalité ahurissante [14] car je n’ai rien fait de tout cela. Et malgré tout, le temps a défilé [15] à toute allure [16]. Cela aussi c’est bizarre, notre désir demaîtriser [17] le temps, de profiter et de mettre à profit chaque journée. Après on s’étonne qu’on soit tellement stressé. On se stresse à vouloir occuper son temps. Bref, je n’ai rien fait, je me réveillais quand j’avais assez dormi, je prenais le temps de boire mon café en lisant les nouvelles sur internet. Et déjà c’était midi. Et puis je suis allée voir des amis, ai fait quelques courses et ai mis de l’ordre dans mes papiers. J’ai aussi fait de la peinture dans mon appartement.

I told you I would tell you about my vacation, but the problem is that I have not done anything on my vacation. Oh no, I did not stay under my duvet staring at the ceiling [13] of my room. No, of course not, but I did not do anything. You notice how that term is depressing? I did nothing, means that I did not leave. Like today, there was a need to do something special while on holiday; to do Trekking in Nepal, go bungee jumping, to spend a weekend in New York! Today enjoying the time is to have something fascinating to say. Well, my life is a staggering banality [14] for I have done none of these. And yet, time has marched [15] at full speed [16]. There is also an odd, desire to control [17] the time, to enjoy and take advantage of every day. After it is surprising that one is so stressed. We want to stress to spend our time. In short, I did not do anything, I woke up when I had slept enough, I took the time to drink my coffee while reading the news on the Internet. And it was already noon. And then I went to see friends, did some shopping and put some order in my papers. I also paint in my apartment.

J’ai peint en bleu la chambre à coucher et ai trouvé de jolis rideaux [18] prunes, j’ai peint en beige la chambre d’amis et ai mis de jolis rideaux blancs. J’ai aménagé [19] mon bureau que j’ai peint en blanc cassé et un autre mur, je l’ai ciré. Oui il y a la cire qu’on met sur les chaussures et il y a celle pour les murs. Disons que c’est une expérience artistique assez intéressante. On dirait que c’est un mur qui date de l’époque de Pompéi. Le salon, lui je l’ai peint en couleur blanc ivoire et en prune. Ah oui, j’ai aussi fait de la tapisserie. J’avoue être très fière de celle-ci. C’est une tapisserie que j’ai trouvé en promotion. Elle est rouge, avec de grosses fleurs blanches et quelques touches de noirs. Oui je sais tout cela à l’air très coloré, mais j’avoue, je trouve l’ensemble très esthétique. Qu’ai-je fait encore? Ah oui, avec mon père nous avons mis le carrelage [20] dans ma future cuisine. Un coup de pinceaux par ci, une pose de tapisserie par là, et hop, mes deux semaines de vacances se terminent. Ce n’est rien de bien extraordinaire, mais j’ai tout de même une petite satisfaction personnelle et c’est cela le plus important non ?

I’ve painted the bedroom blue and found pretty plum curtains [18], I painted the guest room beige and put up pretty white curtains. I moved [19] my desk that I painted in off-white and another wall, I waxed. Yes there is the wax you put on shoes and there is one for the walls. Call it an interesting artistic experience. Looks like it is a wall that dates from the time of Pompeii. The living room, I painted it white ivory and plum. Oh yes, I also made the tapestry. I must be very proud of it. It is a tapestry that I found on sale. It is red with large white flowers and some black keys. Yes I know all this has a very colorful air, but I confess, I find it all very aesthetic. What have I done yet? Oh yes, with my father we put the tiles [20] in my future kitchen. A brushstroke here, a tapestry laying there, and presto, my two week vacation ends. This is nothing extraordinary, but I still have a little personal satisfaction and that is most important right?

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. La prochaine fois nous parlerons de l’éducation en France et nous ferons un petit tour du côté de l’actualité. Laissez-moi un petit message sur http://www.podclub.ch et en attendant de vous retrouvez dans deux semaines, couvrez-vous ! A tout bientôt et portez-vous bien !

Well, that’s all for today. Next time we’ll talk about education in France and we will do a small review of the news. Leave me a little message on http://www.podclub.ch and I’ll see you again in two weeks, cover up! See you soon and keep well!

[1] miraculé : de miracle, un événement inexplicable, d’origine surnaturelle
[2] le mineur : celui qui travaille dans une mine, une galerie sous terre pour extraire du charbon par exemple
[3] secourisme : ensemble de moyens mis en place pour secourir, sauver des personnes ; ici : la mission de secourisme = l’opération de sauvetage
[4] subir : être victime de
[5] dévaster: détruire, casser
[6] sans ressources : sans maison, sans manger
[7] inventivité : imagination
[8] la fierté : être fier de ; ici : être satisfait d’être Chilien
[9] éprouver : ressentir
[10] la ballade : la promenade
[11] éplucher : enlever la peau d’un fruit
[12] rude : ici : le climat est froid
[13] le plafond : dans une pièce, il y a en haut, le plafond et en bas, le sol
[14] être d’une banalité ahurissante : ici : être banal, tranquille, tout sauf extraordinaire
[15] défiler : ici : passer, le temps passe vite
[16] à toute allure : très vite, rapidement
[17] maîtriser : contrôler
[18] le rideau : morceau de tissu qu’on met aux fenêtres
[19] aménager : ranger, organiser
[20] le carrelage : en céramique ou en pierre, on le pose sur le sol ou au mur, surtout dans les salles de bain et les cuisines

[1] miracle: miracle, an inexplicable event of supernatural origin
[2] the miner: one who works in a mine, an underground gallery to extract coal for example
[3] Aid: all means put in place to rescue, rescue people; here: the mission of aid = the rescue
[4] suffer: be a victim of
[5] devastate: destroy, break
[6] without resources: no house, no food
[7] inventiveness imagination
[8] pride: pride in; here be satisfied with being Chilean
[9] test: feel
[10] ballad: the walk
[11] peel: remove the skin of a fruit
[12] hard: here the climate is cold
[13] the ceiling: a room, there are upstairs, the ceiling and below the floor
[14] be a staggering banality: here be commonplace, quiet, all but extraordinary
[15] scroll: here: spend, time flies
[16] at full speed: fast, fast
[17] control: control
[18] the curtain cloth they put on windows
[19] arrange: store, organize
[20] tile: ceramic or stone, it is placed on the floor or wall, especially in bathrooms and kitchens

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s