Cœur de pirate – Drapeau blanc

Comment t’écrire que les journées demeurent longues?
J’admire le ciel qui s’étend pour faire de l’ombre
Et t’écrire, c’est dire au revoir, et pour de bon

On s’est bercées, enchantées, jetées d’un bord à l’autre
Pour me plaire, pour te plaire, je t’ai leurrée de voyages
De rester sage, et d’orées d’or

Et j’abdique, j’abandonne, j’en ai brûlé ton drapeau blanc
Tant que les notes résonnent, je jure qu’on peut arrêter le temps

Ne me laisse jamais seule
Ne me laisse jamais seule
Qu’on ne se laisse plus seules avec le temps

Silence sur silence qu’on gardait lors des confrontations
Qu’on avait, qu’on puisait hors de toutes les raisons
Pour s’enfuir loin de ces cloisons

Tandis qu’on se perd dans ces voies invalides
Ces instants qu’on perd à force de construire le vide
D’étreintes qui ne se tiennent que de raison

Et j’abdique, j’abandonne, j’en ai brûlé ton drapeau blanc
Tant que les notes résonnent, je jure qu’on peut arrêter le temps

Ne me laisse jamais seule
Ne me laisse jamais seule
Qu’on ne se laisse plus seules avec le temps

Et j’abdique, j’abandonne, j’en ai brûlé ton drapeau blanc
Tant que les notes résonnent, je jure qu’on peut arrêter le temps

Ne me laisse jamais seule
Ne me laisse jamais seule
Qu’on ne se laisse plus seules avec le temps

Qu’on ne se laisse plus seules avec le temps

Translated to English:

How to write to you that the days remain long?
I admire the sky that extends to shade
And to write to you is to say goodbye, and for goodWe were lulled, enchanted, thrown from one side to the other
To please me, to please you, I lured you on trips
To stay polite, and gold edges

And I abdicate, I give up, I’ve burned your white flag
As the notes resonate, I swear we can stop time

And never leave me alone
Never leave me alone
We can no longer be alone with time

Silence upon silence which we kept during confrontations
That we had, we drew out all the reasons
To run away from these partitions

While it is lost in these invalid ways
These moments we lose by force to construct the void
On hugs that stand as reason

And I abdicate, I give up, I’ve burned your white flag
As the notes resonate, I swear we can stop time

And never leave me alone
Never leave me alone
We can no longer be alone with time

And I abdicate, I give up, I’ve burned your white flag
As the notes resonate, I swear we can stop time

And never leave me alone
Never leave me alone
We can no longer be alone with time

We can no longer be alone with time

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s