L’Avis #56

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/504-lavis-de-marie-56-nouvelle-communication-les-saints-et-la-meteo-lete-15-juillet-2011

Bonjour, bienvenue sur mon podcast “ L’avis de Marie ”. Aujourd’hui nous sommes le 15 juillet et pour notre dernier podcast avant notre pause estivale [1], je vais vous parler de vacances, mais aussi de saints [2] et de météo, car oui, ce sont eux qui font la pluie et le beau temps. Mais tout d’abord une réflexion sur nos nouveaux moyens de communiquer, suite à un bien triste fait divers [3].

Hello, welcome to my podcast “The opinion of Marie”. Today is July 15 and our last podcast before the break summer [1], I’ll talk about holidays, but also saints [2] and weather, because yes, it is they who make the rain and good weather. But first thinking about new ways to communicate, following a sad news item [3].

Rappelez-vous quand nous allions à l’école, il y avait toujours des élèves qui étaient nos copains et puis d’autres avec qui, comment dire, on ne s’entendait pas bien, ceux qu’on n’aimait pas. Pourquoi on ne les aimait pas ? oh, pour des trucs tout bêtes, les mêmes qui font que plus tard, il y a des collègues de travail qu’on apprécie et d’autres non, des gens qui deviennent nos amis et d’autres qui ne nous intéressent pas. C’est une question de chimie, d’affinité [4], de paraître [5] sans doute aussi. Enfin, on ne peut pas plaire à tout le monde et c’est ainsi. Pourtant quand on est adulte, on sait rester poli, enfin normalement, on se contente du bonjour, bonsoir, car nous sommes bien élevés.

Remember when we went to school, there were always students who were our friends and then others with whom, how to say, we did not get along well, the ones we did not like. Why did not we love them? Oh, for everything stupid, the same ones that make that later, there are colleagues of work that we appreciate and others not, people who become our friends and others that do not interest us. It is a matter of chemistry, of affinity [4], to be published [5] probably also. Finally, we can not please everyone and that is how it is. Yet when you are an adult, you know how to stay polite, and finally, normally, we just happily say good-night, because we are well behaved.

Quand on est adulte, on est plus diplomate ou plus hypocrite, appelez cela comme vous voulez. Quand on a 13 ans, on est plus à fleur de peau, c’est à dire, on est beaucoup plus sensible, et on ne contrôle pas toujours les émotions. Quand on n’aime pas quelqu’un on le fait sentir, et parfois un simple petit différend [6] peut se terminer en drame. C’est ce qui s’est passé dernièrement dans une petite ville du sud de la France. Deux camarades de classe de 13 ans n’étaient plus vraiment copines pour une histoire de garçon. Sans doute qu’ensuite, il y a eu des disputes, des moqueries [7] et même des bagarres et le soir sur Facebook cela continuait et tout a pris del’ampleur[8].

When you’re an adult, you’re more diplomatic or hypocritical, call it whatever you want. When we are 13 years old, we are more skinny, that is, we are much more sensitive, and we do not always control the emotions. When someone does not like it is felt, and sometimes a simple little dispute [6] can end in tragedy. This is what happened lately in a small town in the south of France. Two 13-year-old classmates were no longer really girlfriends for a boy story. No doubt then, there have been arguments, teasing [7] and even fights and evenings on Facebook and this continued all took to the scale [8].

L’une des jeunes filles n’est plus retournée à l’école de peur de croiser sa rivale. La mère a même emmené sa fille porter plainte à la gendarmerie. Mais personne ne pensait que le grand frère de 15 ans allait attendre la rivale pour venger [9] sa sœur.

One of the girls did not return to school for fear of meeting her rival. The mother even took her daughter to file a complaint with the cops. But no one thought that the big brother aged 15 would wait for the sister’s rival for revenge [9].

Il l’a violemment jetée à terre et la jeune fille est morte de ses blessures. Pourquoi une simple querelle de jeunes filles a-t-elle fini en drame ? De nombreux spécialistes ont accusé [10] les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter d’avoir envenimé la situation, c’est à dire de l’avoir aggravée. Les mots échangés sur ces sites sont mal interprétés, amplifiés, détournés… Il manque le regard, l’intonation, l’émotion d’un vrai échange. Et surtout ces sites font circuler une rumeur [11] et sans doute qu’une des jeunes filles s’est retrouvée isolée et victime de harcèlements[12]. S’il y avait eu un vrai dialogue, les choses auraient été plus claires, il n’y aurait pas eu ces quiproquos[13] et cette montée de haine [14]. Mais voilà, c’est ce qui est ironique, dans ce monde de télécommunication, nous ne savons plus comment communiquer.

He violently threw her to the ground and the girl died of her wounds. Why has a simple quarrel of young girls ended in drama? Many experts have accused [10] social networks like Facebook, Twitter to have inflamed the situation, ie to have worsened. The words exchanged on these sites are misinterpreted, amplified, diverted … It lacks the look, the intonation, the emotion of a real exchange. And above all these sites are circulating a rumor [11] and probably one of the girls became isolated and victim of harassment . [12] If there was a real dialogue, things would have been clearer, it would not have these misunderstandings [13] and the rise of hatred . [14] But that is ironic, in this world of telecommunication, we no longer know how to communicate.

Vous souvenez-vous du 8 juin ? Le 8 juin c’était la Saint Médard et quel temps faisait-il ce 8 juin ? Il pleuvait et connaissez-vous le très connu dicton : ” S’il pleut à la Saint Médard, il pleuvra 40 jours ” ? Et c’était bien parti pour qu’il pleuve 40 jours, souvenez-vous ! Il a effectivement plu, mais heureusement que le 11 juin la pluie a cessé et là c’est bon signe car  le dicton continue ainsi ” vient le bon Saint Simon, c’est à dire le 11 juin, qui peut encore tout raccommoder “, c’est à dire, nous annuler les prévisions de Médard et nous assurer du beau temps. Et puis, je ne sais pas si vous aviez été attentifs, mais Saint Simon a fait du bon travail, la météo était plutôt agréable ! Ces dictons viennent de l’époque où les gens étaient encorecroyants [15] et pour la plupart des paysans [16], dont les travaux dans les champs étaient rythmés par les saisons et les caprices [17] de la météo. Leur survie [18] dépendait du ciel, d’ailleurs on disait : ” Juillet sans orage, famine [19] au village “.

Do you remember June 8? June 8th was Saint Medard and what was the weather on June 8th? It was raining and you know the well-known saying: “If it rains at Saint Medard, it will rain 40 days”? And it was good for it to rain 40 days, remember! It did indeed rain, but fortunately that on June 11 the rain stopped and there is good sign because the saying continues thus “comes the good Saint Simon, that is to say on June 11, which can still mend everything, That is, we cancel Medard’s forecasts and assure us of the fine weather. And then, I do not know if you had been attentive, but Saint Simon did a good job, the weather was pretty nice! These sayings come from the time when people were still believers [15] and for most farmers [16], whose work in the fields were punctuated by the seasons and the whims [17] of the weather. Their survival [18] depended on the sky, moreover it was said: “July without storms, famine [19] the village.”

Et voyez comme les temps changent, aujourd’hui nous préférons qu’il n’y ait pas d’orage en juillet, c’est mieux pour aller à la piscine, car orage ou non, nos supermarchés sont toujours pleins. Ces nombreux dictons qui dictaient les travaux dans les jardins fonctionnent encore aujourd’hui et sont suivis par ceux qui veulent avoir la main verte, c’est à dire qui veulent bien faire pousser les légumes dans le jardin. Sachez donc que si vous vouliez une belle récolte, il fallait mettre son fumier [20] la nuit qui précède la Saint Jean, c’est à dire le 24 juin, qu’à la Saint Henri, soit le 13 juillet, vous planterez vos céleris, qu’à la Sainte Croix, c’est à dire le 13 septembre, vous ramasserez vos pommes et que le temps qu’il fait le 1er août dure 4 jours. Je donne aussi une information importante à tous ceux qui ont des poules, comment cela vous n’avez pas de poules ? Enfin si vous en avez, inutile d’attendre vos œufs le 14 août car la ponte [21] est faible. Vous n’y croyez pas ? Je vous laisse vérifier. Vous souvenez-vous de la météo du 1er janvier ? S’il a fait beau, nous aurons un beau mois d’août. C’est ce qu’on verra. Le monde change, mais la nature, elle, elle fait ce qu’elle a à faire.

And see how the times change, today we prefer that there is no storm in July, it is better to go to the pool, because storm or not, our supermarkets are always full. These many sayings that dictated the work in the gardens still work today and are followed by those who want to have the green hand, that is to say who want to grow the vegetables in the garden. Know then that if you wanted a good harvest, he had put his manure [20] the night before St. Jean, ie on June 24 at the Saint Henri, on 13 July and plant your Celery, that at the Holy Cross, that is to say on the 13th of September, you will gather your apples and that the time that it makes the 1st August lasts 4 days. I also give important information to all those who have chickens, how you do not have chickens? Finally if you have, no need to wait your eggs Aug. 14 because the egg [21] is low. You do not believe in it ? I’ll let you check. Do you remember the January 1 weather? If it was fine, we shall have a beautiful August. That’s what we are going to see. The world is changing, but nature is doing what it has to do.

Si les saints sont sympas, l’été sera beau. Et l’été c’est sympa car déjà les gens sont plus souriants, enfin certains, et même si on ne part pas en vacances, on se sent un peu en vacances; on profite de longues soirées d’été, on mange dehors, on fait griller des saucisses, on va au cinéma en plein air, on passe ses soirées dans des festivals de musique, on va boire des coups dans les fêtes de village… Bref, en été, il y a beaucoup de choses à faire et personnellement, l’été est une saison fatigante. C’est vrai, avec toutes les activités proposées, je ne dors pas beaucoup, et il m’est difficile de ne rien faire. De plus, c’est la saison où j’ai aussi le plus de travail : le jardin à arroser, les fruits à ramasser, les soirées à organiser. Et puis il y a aussi le stress d’organiser ses vacances à la dernière minute, trouver une location ou un séjour. C’est incroyable, non ? Se stresser pour partir en vacances.

If the saints are friendly, summer will be beautiful. And summer is nice because already people are smiling, finally some, and even if we do not go on holiday, we feel a bit on holiday; We enjoy long summer evenings, we eat outside, we grill sausages, we go to the open air cinema, we spend his evenings in music festivals, we will drink blows in the village festivals … In short, in summer there are many things to do and personally, summer is a tiring season. It is true, with all the activities proposed, I do not sleep much, and it is difficult for me to do nothing. Moreover, it is the season when I also have the most work: garden to water, fruit to pick up, evenings to organize. And then there is also the stress of organizing your vacation at the last minute, finding a rental or a stay. It’s amazing, is not it? Stress to go on holiday.

Et vous-même partez-vous en vacances ? Les Français, cette année, sont 45 % à rester chez eux, pour des raisons économiques, ils veulent économiser [22] de l’argent. Et les 55 % qui partent se serreront la ceinture, c’est à dire feront attention à leurs dépenses. La majorité desestivants [23] a ainsi privilégié des vacances économiques : 33 % d’entre eux séjourneront dans leur famille, 14 % dans un camping et 9 % chez des amis. C’est comme moi, moi cette année, pas de grand voyage non plus. Je dois économiser un peu, vous vous souvenez j’ai fait quelques dépenses derniers temps. Mais je vais un peu bouger tout de même, je devrais normalement aller dans le Sud-Ouest avec mon oncle pour une expédition de vin. Nous avons décidé de faire le tour des vignerons [24] bordelais. Puis je passerai voir des amis à droite et à gauche, c’est à dire, par-ci, par-là, un peu au hasard de ma route. Oh, mais je vais me laisser porter par le temps. On court déjà toute l’année alors pourquoi encore courir pendant ses vacances ? Oh non, moi je vais juste prendre le temps, profiter du temps qui passe et me dire que j’ai tout le temps.

And do you go on vacation? The French this year are 45% to stay at home for economic reasons, they want to save [22] money. And the 55% who leave will tighten their belts, that is to say will pay attention to their expenses. The majority of vacationers [23] has favored economic holiday: 33% of them staying in their family, 14% in a campground and 9% with friends. It’s like me, me this year, no big trip either. I have to save a bit, you remember I made some spending lately. But I’m going to move a bit anyway, I should normally go southwest with my uncle for a wine expedition. We decided to tour the wineries [24] Bordeaux. Then I will go and see friends on the right and on the left, that is to say, here and there, a little at random on my road. Oh, but I’m going to let myself be carried by time. We run already all year so why still run during his holidays? Oh no, I’ll just take the time, enjoy the passing time and tell me I have all the time.

Voilà, je vous souhaite à toutes et à tous un très bel été et quoique vous fassiez, profitez-en, regarder passer les nuages, écoutez les petits oiseaux, faites-vous plaisir. Nous nous retrouvons le 2 septembre surwww.podclub.ch. D’ici-là, prenez soin de vous, revenez bronzés et reposés. A tout bientôt et très, très bonnes vacances. Prenez soin de vous, je vous embrasse.

Well, I wish you all and all a great summer and whatever you do, enjoy it, watch the clouds, listen to the birds, enjoy yourself. We meet on September 2 http://www.podclub.ch . By then, take care of yourself, come back tanned and rested. At all soon and very, very good holidays. Take care of yourself, I embrace you.

[1] estival : de l’été
[2] le Saint : personne qui a été canonisée par l’Eglise catholique ; le calendrier fête chaque jour un saint
[3] le fait divers : dans le journal, c’est la rubrique où on lit des accidents, des meurtres, des vols…, tous ces ” accidents ” sont des faits divers
[4] l(a) affinité : l’harmonie, la ressemblance…
[5] le paraître : à la différence de l’être
[6] le différend : le désaccord, le litige
[7] la moquerie : quand on rit de quelqu’un
[8] prendre de l’ampleur : prendre de l’importance
[9] venger : réparer une offense en punissant
[10] accuser : accuser quelqu’un est dire que ce quelqu’un est coupable
[11] la rumeur : ce qu’on raconte mais dont les sources ne sont pas vérifiées
[12] le harcèlement : mobbing
[13] le quiproquos : le malentendu, la maladresse, la confusion
[14] la haine : le contraire de l’amour
[15] le croyant : celui qui croit
[16] le paysan : l’agriculteur, l’exploitant agricole
[17] le caprice : désir changeant, instabilité
[18] survie : le fait de vivre
[19] la famine : manque d’aliment, on a faim
[20] le fumier : dans une ferme, là où on met la paille utilisée dans les écuries, là où il y a les vaches. C’est un tas qui ne sent pas bon, car c’est de l’herbe mélangée à du caca de vache et d’autres choses, comme des restes de cuisine par exemple.
[21] la ponte : quand une poule pond un œuf
[22] économiser : mettre de l’argent de côté
[23] l(e) estivant : le vacancier
[24] le vigneron : le marchand de vin

[1] summer : summer
[2] the Holy : who was canonized by the Catholic Church; Calendar celebrates every day a holy
[3] the news story : the newspaper is the section where we read of accidents, murders, robberies … all these “accidents” are various facts
[4] affinity : harmony, likeness …
[5] the look : unlike being
[6] the dispute : the disagreement, the dispute
[7] mockery : when someone laughs a
[8] grow : grow in importance
[9] revenge : repair an offense punishing
[10] blame : blame someone say that someone is guilty
[11] the rumor : what they say but whose sources are not checked
[12] harassment : mobbing
[13] the misunderstandings : misunderstanding, clumsiness, confusion
[14] hatred : the opposite of love
[15] the believer : he who believes
[16] the farmer : the farmer, the farmer
[17] caprice : changing desire, instability
[18] survival : the fact of living
[19] famine : lack of food, it hungry
[20] manure : a farm where we put the straw used in stables, where there are cows. It is a heap that does not smell good, because it is grass mixed with cow poo and other things, like kitchen remnants for example.
[21] laying : When a hen lays an egg
[22] save : put money aside
[23] summer visitor : the holiday
[24] the wine : the wine merchant

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s