Today’s Headline News

This website has “easy french news“, which includes a transcript that accompanies the MP3 audio. Their format allows me to focus on different ways of using the material. I can choose to only listen to the audio, from the main page linked above….

audio-only

or I can choose to listen and read the transcript using this site:

https://savoirs.rfi.fr/fr/apprendre-enseigner/langue-francaise/journal-en-francais-facile-0501-20h00-gmt

full-transcript-and-audio

Today’s news may then be reviewed and translated….

Juliette Jacquemin :
Merci d’écouter RFI, il est 21h ici à Paris, 20h en temps universel. C’est l’heure du journal en français facile, et c’est avec vous Sylvie Berruet. Bonsoir !

Sylvie Berruet :
Bonsoir Juliette, bonsoir à tous.

JJ :
A la une de l’actualité, ce soir, ce nouvel attentat en Turquie : une voiture piégée a explosé à Izmir, dans l’ouest du pays. Il y a deux morts. L’attaque n’a pas été revendiquée, mais le pouvoir accuse les terroristes kurdes.

SB :
A la une de l’actualité également, cette vidéo sordide postée sur internet : on y voit quatre jeunes américains noirs torturer un homme blanc, handicapé, en criant des insultes racistes. Ils ont été interpelés par la police.

JJ :
Nous découvrirons aussi qui est Tim Barrow, le nouvel ambassadeur britannique auprès de l’Union Européenne, nommé après la démission de l’ancien représentant cette semaine. C’est lui qui devra mener les négociations du Brexit.

SB :
Et puis vivre près des grandes routes augmente les risques d’avoir la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démence. La faute à la pollution… C’est une étude britannique qui le révèle.

JJ :
C’est décidément un début d’année bien sombre pour la Turquie : 5 jours après l’attaque contre une discothèque, à Istanbul, qui a fait 39 morts, un nouvel attentat à eu lieu à Izmir, dans l’ouest du pays, cet après-midi.

SB :
Une voiture piégée a explosé devant le palais de justice. L’attentat à fait au moins deux morts, dont un policier. Deux terroristes ont été tués, mais un troisième est toujours recherché par la police. Alexandre Billette.

C’est peut-être un massacre encore plus sanglant qui a été évité, car ce n’est pas seulement une voiture chargée d’explosifs qui devait être déclenchée : les trois hommes ont d’abord quitté le véhicule avant de le faire exploser, puis avaient visiblement l’intention de poursuivre l’assaut, on a retrouvé auprès des corps de deux terroristes des fusils d’assaut et au moins huit grenades offensives, tandis que selon les autorités locales une autre voiture piégée a été retrouvée à proximité et a été désactivée par les policiers. L’explosion a eu lieu devant le parking adjacent au tribunal d’Izmir, sur les premières vidéos diffusées on entend clairement des échanges de coups de feu et les premières images sur internet montraient deux hommes inanimés au sol, lourdement armés. Cinq jours après l’attaque de la discothèque d’Istanbul la thèse de l’État islamique a été rapidement évoquée, mais le gouverneur d’Izmir a déjà affirmé lui, que l’attaque portait la signature du PKK.

JJ :
Le PKK, c’est à dire le Parti des travailleurs du Kurdistan, un groupe armé qui a été responsable de plusieurs attentats dans le pays l’an dernier.

SB :
Les Nations Unies dénoncent un crime de guerre en Syrie : la population de Damas est privée d’eau potable depuis deux semaines.

JJ :
Cela concerne 5 millions et demie d’habitants. Depuis le 22 décembre dernier ils n’ont plus accès à l’eau à cause de la violence des combats qui opposent le régime et les groupes rebelles.  L’armée de Bachar el Assad bombarde surtout la ville de Wadi Barada, juste à côté de Damas, malgré le cessez le feu, qui dure officiellement depuis une semaine dans le pays.

SB :
C’est une affaire qui émeut les Etats-Unis : quatre jeunes adultes noirs viennent d’être arrêtés à Chicago dans le nord du pays.

JJ :
Ils sont soupçonnés d’avoir enlevé un jeune handicapé blanc, et de l’avoir torturé en criant des insultes racistes. Ils ont été retrouvés parce qu’ils se sont filmés, en direct, sur internet. Les explications de Christophe Paget.

“Comment peut-on traiter un autre être humain de cette manière” : c’est la question que se posait ce mercredi le chef de la police de Chicago. Les quatre jeunes adultes noirs, deux garçons et deux filles, ont d’abord enlevé le jeune blanc – qui souffrirait de problèmes mentaux. Ils l’auraient retenu entre 24 et 48 heures avant de commencer à le torturer. La vidéo les montre en train de fumer et de rire pendant qu’ils lacèrent ses vêtements, lui jettent des cendres de cigarettes et coupent au couteau un morceau de son cuir chevelu. On les entend également répéter « Fuck Donald Trump, fuck white people ». La victime âgée de 18 ans a été retrouvée errant dans la rue, elle est sortie de l’hôpital où elle avait été admise mais reste traumatisée et a du mal à communiquer avec les enquêteurs. Des enquêteurs, a indiqué la police, qui vont maintenant devoir déterminer si ce crime a été motivé par la haine. En 2016, Chicago a connu son taux de violence le plus important en 20 ans : 762 homicides ont été enregistrées, soit plus que la combinaison New York / Los Angeles, deux villes pourtant plus importantes. Dans un tweet en début de semaine, le président élu Donald Trump suggérait à Chicago de demander une aide au niveau fédéral si elle n’arrivait pas à faire baisser la violence.

SB :
Aux Etats-Unis, Donald Trump continue à essayer de faire pression sur les grands groupes automobiles.

JJ :
Il menace sur Twitter l’entreprise Toyota de lui faire payer des taxes très élevées, à la frontière, si le constructeur ouvre une usine au Mexique, comme c’est prévu. Le futur président américain avait déjà menacé General Motors de la même manière, mardi. Alors que de son côté, l’entreprise Ford, elle aussi critiquée par Donald Trump, a renoncé à construire une usine prévue au Mexique en début de semaine.

SB :
Construire de nouvelles prisons, pour éviter de reproduire le massacre de Manaus : c’est la proposition du président brésilien Michel Temer.

JJ :
Lundi à Manaus dans le nord du Brésil, 56 détenus ont été tués lors d’un affrontement entre deux bandes rivales. Le pire massacre depuis 20 ans dans le pays. Jusqu’ici le président Michel Temer était critiqué pour son silence. Aujourd’hui il propose donc la création d’une trentaine de nouvelles prisons, pour éviter la surpopulation.

SB :
Le portrait du nouvel ambassadeur du Royaume-Uni auprès de l’Union européenne commence à se dessiner.

JJ :
Tim Barrow a été nommé hier par Teresa May après la démission surprise de l’ancien représentant, Ivan Rogers, qui est parti en dénonçant le manque de préparation du gouvernement
à propos du Brexit, la sortie de Londres de l’Union Européenne. La dirigeante britannique l’a choisi parce qu’il est expérimenté, ùais c’est aussi un signe qu’elle a adressé aux hauts fonctionnaires, Quentin Dickinson.

La vitesse inhabituelle dont a fait preuve le gouvernement britannique pour annoncer l’identité du successeur de sir Ivan Rogers est analysée ici, comme procédant de la volonté de rassurer les fonctionnaires britanniques très mal à l’aise depuis la victoire du Brexit il y a six mois et constamment critiqués pour leur peu d’enthousiasme à épouser les thèses lacunaires et irréalistes de la frange europhobe de leur classe politique. Sur le papier sir Tim Barrow jusqu’ici directeur de la politique au ministère des affaires étrangères, paraît être de la même trempe que son prédécesseur : même groupe d’âge, même grade, lui aussi armé chevalier par la reine, seule la barbe de M. Barrow lui confère un aspect plus lisse et moins courroucé que celui de M. Rogers. Mais en y regardant de plus près on s’aperçoit que le nouvel ambassadeur est davantage aux ordres, et que son expérience des affaires européennes quoique réelle se limite aux questions de sécurité et de défense, c’est à dire précisément celles qui resteront extérieures à toute négociation du Brexit. Le choix de M. Barrow marque aussi et ce n’est pas neutre le retour au MAE de ce poste passé depuis quelques temps aux mains de la direction du Trésor. Il lui reviendra de remotiver les quelques 200 fonctionnaires de la représentation permanente du royaume uni auprès de l’UE, après le départ de M. Rogers, d’ailleurs précédé par celui de son adjoint.

SB :
Un ancien premier ministre du Kosovo en ce moment en prison en France après avoir été arrêté mercredi à l’aéroport de Mulhouse dans l’est du pays.

JJ :
Ramush Haradinaj a été mis en détention en attendant une demande de transfert vers la Serbie. C’est la Serbie en effet qui avait émis un mandat d’arrêt international, contre lui, en 2004. Elle l’accuse de crime de guerre au moment de la guerre du Kosovo, en 1998-99. Le Kosovo dénonce aujourd’hui son arrestation.

SB :
C’est une étude alarmante publiée par le très sérieux journal britannique The Lancet cette semaine : il affirme que plus on habite près d’une grande route, plus on a de chance d’avoir une maladie mentale.

JJ :
D’être atteint de démence par exemple ou encore d’être touché par la maladie d’Alzheimer, pour les plus âgés. Quel lien y a-t-il entre les deux ? Eh bien contrairement à ce qu’on pourrait penser au départ, ce n’est pas le bruit des voitures qui rendrait fou… Simon Rozé nous en dit plus.

Aujourd’hui, plus d’un humain sur deux vit dans une zone urbaine. Selon l’organisation mondiale de la santé, environ 50 millions de personnes sur Terre souffrent de démence, comme la maladie d’Alzeihmer. Le lien entre les deux ? Et bien cela pourrait être le trafic routier : c’est ce que montre une étude canadienne publiée dans le journal The Lancet. Les chercheurs ont analysé les données de 6 millions et demi d’habitants de la province de l’Ontario, une population dans laquelle ils ont recensé le nombre de personnes atteintes de démence. En croisant ces données avec celles du trafic routier, ils ont trouvé une corrélation : plus une personne vit près d’un axe fréquenté, plus elle a une chance d’être atteinte de dégénérécence neurologique. Selon cette étude, ce ne serait pas le bruit des voitures et des camions qui rendrait fou, mais la pollution, notamment le dioxyde d’azote et les particules fines, émis par les véhicules motorisés. Ces polluants peuvent pénétrer dans le système sanguin via les poumons, et atteindre ensuite le cerveau, où ils font de gros dégâts. Assez logiquement, cet effet néfaste du trafic dépend de la distance par rapport à l’axe routier : moins de 100 mètres, c’est une chance sur 20 supplémentaire de développer la maladie. A plus de 200 mètres cependant, la pollution n’a plus d’influence.

SB :
Simon Rozé. 18.000 euros pour acheter six lettres écrites à la main Mais pas n’importe lesquelles : il s’agit de lettres écrites par la princesse Diana.

JJ :
Lady Di, morte en 1997, avait écrit ces lettres à un majordome du palais de Buckingham, dans les années 1980 et 1990. Elle y parle notamment de la naissance de son deuxième fils, Harry. Elle y raconte sa vie quotidienne. Les lettres ont été vendues aux enchères. RFI, 21h10, merci Sylvie Berruet. Très belle soirée sur la radio du monde.