L’Avis #65

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/562-lavis-de-marie-65-hysterie-collective-tgv-et-noel-13-janvier-2012

Bonjour, soyez les bienvenus sur mon podcast “ L’avis de Marie ”. Aujourd’hui nous sommes le 13 janvier et c’est notre premier podcast de cette nouvelle année 2012. Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente nouvelle année, qu’elle vous apporte toutes les joies et tous les bonheurs dont vous rêvez et que cette année soit riche en belles surprises. En ce qui concerne notre podcast, j’aimerais vous parler de mon sapin [1], puis je vous raconterai mon voyage en TGV mais tout de suite, quelques différences dans la manifestation d’un deuil [2] national.

Hello, welcome to my podcast “The opinion of Mary”. Today is January 13th and it is our first podcast of this new year 2012. I wish you all an excellent new year, that it brings you all the joys and all the happiness you dream of and that this year is rich in beautiful surprises. Regarding our podcast, I’ll tell you about my tree [1] and I will tell you of my journey by train but right now, some differences in the manifestation of National mourning [2].

Peu avant Noël, deux hommes ont quitté la scène politique et ce monde : l’ancien président tchèque Vaclav Havel et le président nord coréen Kim Jong Il. Le premier, un intellectuel, un artiste et un homme politique était le héros de la ” révolution de velours “, cette révolution qui a marqué la fin du régime communiste tchécoslovaque et qui a ainsi mis fin à la République socialiste tchécoslovaque. Le second était un dictateur qui se faisait appeler ” Dirigeant bien-aimé ” mais qui a dirigé son peuple d’une main de fer, c’est-à-dire avec sévérité sans même hésiter à l’affamer [3].

Shortly before Christmas, two men left the political scene and this world: former Czech President Vaclav Havel and North Korean President Kim Jong Il. The first, an intellectual, an artist and a politician, was the hero of the velvet revolution, which marked the end of the Czechoslovak communist regime and thus put an end to the Czechoslovak Socialist Republic. The second was a dictator who called himself “Officer beloved” but who led his people with an iron hand, that is to say sternly not even hesitating to starve [3].

Moi ce qui m’a surprise c’est le contraste des images vues à la télévision. Une émotion sincère et une vraie tristesse se lisaient sur les visages des milliers de citoyens ordinaires tchèques venus rendre un dernier hommage à celui qui a leurs yeux était le ” combattant pour la liberté “. Des délégations [4] de tous les pays et des centaines de représentants de la société civile sont d’ailleurs venues saluer cet homme sincèrement aimé.

What surprised me is the contrast of the images seen on television. A sincere emotion and a real sadness were read on the faces of the thousands of ordinary Czech citizens who came to pay a final homage to the one who had their eyes was the “freedom fighter”. Delegations [4] of all countries and hundreds of representatives of civil society also came to sincerely salute this loved man.

En Corée du Nord, la manifestation de la population m’a vraiment étonnée. Ce n’était pas une discrète tristesse, non le spectacle était assez surréaliste. Des pleurs, des cris, des gens qui se roulaient par terre, des crises d’hystérie, comme s’ils pleuraient la disparition [5] d’un être cher, d’un proche. Et là, tout de même je me pose la question de savoir si tout cela est sincère [6] ou si ce n’est que le résultat de l’oppression dans laquelle vivent les Coréens. Ne pas pleurer devant les caméras serait sans doute dangereux pour leur vie. Comment pouvons-nous imaginer cela, nous autres qui vivons dans des démocraties ?

In North Korea, the demonstration of the population really surprised me. It was not a discreet sadness, the show was quite surreal. Crying, screaming, people were rolling on the ground, fits of hysteria, as if they mourned the loss [5] of a loved one, a relative. And there, still I ask myself whether this is true [6] or if it is only the result of oppression in which Koreans live. To not cry in front of the cameras would probably be dangerous for their lives. How can we imagine this, we who live in democracies?

Toute la cérémonie des funérailles était une véritable mise en scène théâtrale pour rappeler la grandeur de leur chef disparu. Les images diffusées à la télévision sont contrôlées et sans doute que toutes ces scènes de crises de larmes collectives n’étaient que des images de propagande pour glorifier [7] la puissance du dictateur et justifier [8] le régime totalitaire. D’ailleurs aucune délégation étrangère et aucune télévision étrangère n’ont été invitées et ne peuvent témoigner [9] de la réalité. En France, de telles réactions seraient inimaginables. Peut-être que si Johnny Halliday, notre rockeur depuis plus de soixante ans, venait à disparaître [10], y aurait-il des foules de fans endeuillées [11], mais jamais les Français ne se rouleraient par terre en criant et en pleurant la mort d’un politicien. Pourquoi ? Un proche de Nicolas Sarkozy a dernièrement affirmé : ” Les Français n’aiment personne, donc ils n’aiment pas les politiques “. C’est peut-être cela la démocratie, non ?

The whole ceremony of the funeral was a true theatrical staging to recall the greatness of their missing leader. The images on television are controlled and no doubt all these scenes of collective crying spells were only propaganda images to glorify [7] the dictator’s power and justify [8] the totalitarian regime. Besides, no foreign delegation and no foreign TV have been invited and can testify [9] of reality. In France, such reactions would be unimaginable. Maybe if Johnny Halliday, our rocker for more than sixty years, were to disappear [10], there would be crowds of fans mourning [11] but never would the French be rolling on the floor screaming and crying over the death of a politician. Why ? A close friend of Nicolas Sarkozy recently said: “The French do not like anyone, so they do not like politicians.” Maybe that’s democracy, right?

Avez-vous déjà pris le TGV, je parle de la nouvelle ligne, celle qui relie Zurich à Paris ? J’ai eu l’occasion de la tester, c’était un cadeau qu’on m’a fait et bien sûr je me suis dépêchée d’en profiter. Je sais cela fait très chic, car je suis partie le matin de Bâle pour passer une journée dans la capitale française, pour y faire mes achats de noël et rentrer le soir même. Un trajet [12] dure 3 heures et 3 minutes, un saut de puce en somme, c’est une expression pour vous faire comprendre que le trajet semble vraiment, mais vraiment très court, que Paris est là, juste à côté. J’ai à peine eu le temps de brancher mon Ipod sur mes oreilles, de lire quelques pages de mon roman, de prendre mon petit déjeuner, que déjà la demoiselle de Paris, je veux parler de la Tour Eiffel se dressait devant moi.

Have you ever taken the train, I talk about the new line, which connects Paris to Zurich? I had the opportunity to test it, it was a gift that was given to me and of course I hurried to enjoy it. I know this is very chic, because I left the morning from Basel to spend a day in the French capital, to make my purchases of Christmas and to return the same evening. A trip [12] takes 3 hours and 3 minutes, a short hop on the whole, it is an expression for you to understand that the journey seems really, really short, that Paris is there, just next door. I barely had time to plug my Ipod on my ears, to read a few pages of my novel, to have my breakfast, that already the young lady of Paris, I mean the Eiffel Tower stood before me.

D’autant plus que c’est assez merveilleux, j’ai même eu droit à un plateau petit-déjeuner offert, je me serais crue dans un avion. En effet si vous prenez la ligne internationale, on vous offre le plateau repas. Bon je ne vous ai pas dit, mais j’ai eu l’honneur de voyager en première. La grande classe quoi. Quand je l’ai raconté à ma mère, la première chose qu’elle m’ait dite, et je vous assure que c’était un cri du cœur : ” Quoi ? Et tu y es allée habillée comme cela ? ” Ben quoi ? J’avais mis un jean. Depuis quand faut-il pour voyager en première classe se mettre sur son 31 [13] ?

Especially since it’s quite wonderful, I even got a complimentary breakfast tray, I would have believed in a plane. Indeed if you take the international line, you are offered the meal tray. Well I did not tell you, but I had the honor of traveling first. The great class what. When I told my mother the first thing she said to me, and I assure you it was a cry from the heart: “What, and you went dressed like that?” Ben what? I put on jeans. Since when does it take to travel first class to get in its 31 [13]?

J’espère que vous avez passé de belles fêtes ? Pour ma part, j’avais invité ma famille à manger le 25 décembre, le jour de noël. C’est depuis quelques temps une tradition. Je m’occupe des achats, je prépare la salle, je mets le feu dans la cheminée, je prépare la soupe et l’entrée et c’est mon frère qui s’occupe du plat principal. J’accueille mes invités dans la salle du restaurant. Depuis que c’est fermé, je l’ai transformée en grand salon que j’utilise quand j’arrive à rassembler des gens chez moi.

I hope you had a great holiday season? For my part, I had invited my family to eat on December 25, Christmas day. It has been a tradition for a long time. I do the shopping, I prepare the room, I set fire to the fireplace, I prepare the soup and the entrance and it is my brother who takes care of the main course. I welcome my guests in the restaurant room. Since it’s closed, I’ve turned it into a big living room that I use when I manage to bring people home.

Pour noël, j’aime y mettre un sapin, et cette année j’avais envie d’un grand sapin. Le 24, je suis donc allée dans les bois avec ma scie [14]. J’ai marché deux heures entre les sapins pour faire mon choix. Trop grand, trop maigre, trop typé, trop lourd, trop rabougri [15], enfin je l’ai vu. Ce sera lui. Discrètement, car inutile de vous dire que la forêt dans laquelle je cherche le sapin, ne m’appartient [16] pas, mais chut, il ne faut le dire à personne. Et puis de toute façon, il y a tant de sapins que cela ne se voit pas et puis il faut un peu aérer [17] tout cela, car si les sapins sont trop serrés [18], ils ne grandissent pas. Oui voilà, disons que je participe à l’entret ien [19] de la forêt. Comme je suis un peu folle, je parle au sapin et lui demande l’autorisation de l’emporter dans ma maison afin qu’il participe à notre fête de noël et bien sûr je n’oublie pas de le remercier. J’ai lu un jour que les indiens faisaient cela, je trouve l’idée belle, alors je fais pareil.

For Christmas, I like to put a fir tree there, and this year I wanted a big fir. The 24th, so I went into the woods with my saw [14]. I walked two hours between the trees to make my choice. Too big, too skinny, too typical, too heavy, too stunted [15]. Finally I saw. It will be him. Discreetly, because needless to say that the forest in which I seek the tree, belongs [16] not to me, but shhh, don’t tell anyone. And anyway, there are so many trees that it can not be seen and then it gives a little air [17] to all, because if the trees are too tight [18], they do not grow. Yes that’s it, say that I participate in the taking [19] of the forest. As I am a little mad, I speak to the fir tree and ask him permission to take him to my house so that he participates in our Christmas party and of course I do not forget to thank him. I read one day that the Indians were doing this, I find the idea beautiful, so I do the same.

Après l’avoir coupé, il me fallait le ramener chez moi. J’avais eu l’ambition un peu grande, car dis donc, qu’il était grand et qu’il était lourd ! J’ai vraiment peiné [20] à le ramener, à traverser la forêt, à le porter par dessus les barrières. Vous allez rire, mais une fois que j’étais près de la route, quand une voiture passait, je voulais le mettre debout, histoire de faire croire que c’était un sapin tout à fait normal, mais si quelqu’un l’a remarqué, il a dû lui trouver une drôle d’allure. Je n’ai pas pu le porter, tant il était lourd, j’ai été obligée de le traîner [21]. Une fois arrivée non loin de chez moi, j’avais encore un pont [22] à traverser quand soudain quelqu’un marche vers moi.

After cutting it off, I had to take it home. I had a little too much ambition, because say, it was big and it was heavy! I really struggled [20] to bring him back, to cross the forest, carry it over the barriers. You will laugh, but once I was near the road, when a car was passing, I wanted to put it upright, to make it look like a normal tree, but if someone had noticed it, he would have discovered a strange look. I could not carry it, it was so heavy, I was forced to hang [21]. Once I arrived near my home, I had a deck [22] to cross when suddenly someone was walking towards me.

Ça y est, je vais aller en prison à cause d’un sapin ! C’était une dame du village voisin qui promenait ses chiens. Je m’attendais à une réflexion, mais quand elle est arrivée à ma hauteur, elle s’est proposée de m’aider à le transporter jusqu’à chez moi ! C’est beau tout de même l’esprit de noël ! Il était tellement grand ce sapin, que par deux fois j’ai dû le couper par le bas, pour que la pointe [23] ne touche pas leplafond [24]. Depuis le sapin est dans la salle et il y est très bien. C’est qu’il impressionne, il occupe presque un quart de l’espace de la pièce et ma fête était à l’image de ce sapin, merveilleuse.

That’s it, I’m going to jail because of a fir tree! She was a lady from the neighboring village who was walking her dogs. I expected a reflection, but when she came to my height, she proposed to help me carry it to my home! It is beautiful still the spirit of Christmas! It was so big that tree, that twice I had to cut from the bottom to the tip [23] so it does not touch the ceiling [24]. Since the fir tree is in the room and it is very good. It is that it impresses, it occupies almost a quarter of the space of the room and my feast was in the image of this fir, wonderful.

Voilà, je retourne admirer encore un peu ce beau sapin et nous, nous nous retrouvons dans deux semaines sur http://www.podclub.ch. Pour faire durer encore un peu cette ambiance de fêtes je vous parlerai de nouvel an et de ski de randonnée. En attendant je vous souhaite une fois encore une très belle et heureuse année. A tout bientôt.

Here, I return to admire it a little Christmas tree and us, we return in two weeks http://www.podclub.ch. To make a little longer this holiday atmosphere I will speak to you of the New Year and ski touring. In the meantime I wish you once again a very beautiful and Happy Year. See you soon.

[1] le sapin (de noël) : l’arbre (de noël)
[2] le deuil : la période de tristesse qui suit la mort de quelqu’un
[3] affamer : priver de  nourriture
[4] la délégation : groupe de personnes qui représente un état, un groupe
[5] la disparition : ici : la mort
[6] sincère : vrai, réel
[7] glorifier : montrer la grandeur
[8] justifier : prouver, expliquer
[9] témoigner : dire ce qui se passe, ce qu’on voit
[10] disparaître : ici : mourir
[11] endeuillé : qui est en deuil, chagriné, dans un état de tristesse, de douleur
[12] le trajet : le voyage, le chemin
[13] se mettre sur son 31 : être très bien habillé
[14] la scie : instrument pour “couper” l’arbre
[15] rabougri : maigre, ratatiné
[16] appartenir : être la propriété de
[17] aérer : mettre de l’air, de l’espace
[18] serré : ici : trop près les uns des autres
[19] l(e) entretien : le fait de conserver en bon état, entretenir, s’occuper de…
[20] peiner : avoir des difficultés à faire quelque chose
[21] traîner : ici : le tirer  par les bois et le laisser à terre
[22] le pont : on traverse une rivière par un pont, construction qui relie deux points
[23] la pointe : le haut du sapin
[24] le plafond : la partie supérieure d’une chambre

[1] the tree (Christmas) tree (christmas)
[2] grief : sadness period following the death of someone
[3] starve : starve
[4] the delegation : group of people representing a state, a group
[5] disappearance : here: death
[6] sincere : true, real
[7] glory : show the size
[8] justify : prove, explain
[9] testify : say what is happening, what we see
[10] disappear : here die
[11] mourning : who is grieving, grieving, in a state of sadness, pain,
[12] the journey : the journey, the road
[13] stand on his 31 : be very well dressed
[14] saw : instrument to “cut” the tree
[15] stunted : skinny, wizened
[16] belong : to be the property
[17] airing : to air, space
[18] tight : here too close each other
[19] maintenance : the fact to keep in good repair, maintain, take care of …
[20] toil : it difficult to do anything
[21] drag : here: making the through the woods and leave it on land
[22] the bridge : a river is crossed by a bridge construction that connects two points
[23] the point : the top of the tree
[24] the ceiling : the upper part of a room

L’Avis #64

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/558-lavis-de-marie-64-evenements-importants-une-surprise-la-vitesse-de-la-lumiere-9-decembre-2011

Bonjour. Bienvenue en ce 9 décembre sur mon podcast “ L’avis de Marie ”. Comme c’est notre dernier podcast de cette année, j’ai demandé à mon entourage de me dire quels étaient pour eux les évènements qui avaient marqué cette année 2011, je vous en ferai le compte rendu. Ensuite je vous raconterai ma dernière jolie surprise de l’année, et enfin nous parlerons de la vitesse de la lumière. Vous êtes prêts ?

Hello. Welcome on this December 9th to my podcast “The opinion of Mary”. As this is our last podcast this year, I asked my entourage to tell me what the events that marked this year were for them, I will report to you. Then I will tell you my last surprise of the year, and finally we will talk about the speed of light. Are you ready ?

J’ai posé la question suivante à mes connaissances : ” Quels sont les évènements qui ont marqué cette année 2011 ? “. Une amie me répond : ” Mon divorce “. Ah ben oui, un divorce c’est un tsunami dans sa vie personnelle, c’est sûr. Pour la deuxième c’était sa nouvelle coupe de cheveux, bon c’est vrai qu’elle est passée du cheveu long, raide et noir à des cheveux courts et blonds. Ce qu’elle ne veut pas vous dire, c’est qu’entre ces deux coupes de cheveux, il y a eu des chimiothérapies, et que sa nouvelle féminité c’est une victoire [1] sur son cancer. Et cette victoire vaut [2] tous les printemps arabes. La troisième amie à qui je pose la question me répond naturellement que c’était la naissance de son premier enfant qui était la plus belle chose qui lui soit arrivée.

I put the following question to my acquaintances: “What are the events that marked this year 2011?”. A friend answers me: “My divorce”. Ah yes, a divorce is a tsunami in her personal life, for sure. For the second it was her new haircut, it is true that she went from the hair long, stiff and black to short hair and blond. What she does not tell you is that between these two haircuts, there was chemotherapy, and her new femininity is a victory [1] over her cancer. This victory is [2] all the Arab spring. The third friend to whom I ask the question naturally replies that it was the birth of her first child which was the most beautiful thing that happened to her.

Bref vous voyez, il peut y avoir des révolutions, des guerres, des coups d’états, des catastrophes naturelles, ce n’est pas l’histoire avec un grand H qui nous intéresse, ce n’est pas celle de l’humanité, c’est l’histoire de notre vie, de notre quotidien. Sommes nous des monstres d’égoïsme ? Ou avons-nous tout simplement besoin d’entendre de belles histoires ? Alors oui il y a les grands évènements dramatiques, les tsunamis au Japon, les inondations en Thaïlande, en Europe, il y a la fin annoncée de Berlusconi, il y a la dette de la Grèce, il y a le chômage, la crise économique, mais a-t-on envie de se souvenir de cela ? Non bien sûr, moi je préfère penser à des choses plus optimistes, comme, comme …  comme quoi d’ailleurs ? Ah oui, le mouvement des Indignés.

In short, you see, there can be revolutions, wars, coups d’etat, natural catastrophes, it’s not history with a big H that interests us, it’s not that of humanity, it is the history of our life, of our daily life. Are we monsters of selfishness? Or do we just need to hear some good stories? So yes there are major dramatic events, tsunamis in Japan, floods in Thailand, Europe, there is the announced end of Berlusconi, there is the debt of Greece, there is unemployment, the economic crisis, but do we want to remember this? Not sure, I prefer to think of things more optimistic, like, like … like what else? Ah yes, the movement of the Indignants.

Vous savez, c’est ce mouvement spontané, né sur les réseaux sociaux, parti d’Espagne et qui rassemble jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de personnes. Régulièrement, des manifestants ou des organisations se revendiquent des Indignés. Ce qu’ils veulent ? Réformer le système actuel, réformer le système économique actuel, faire une révolution citoyenne [3]. Le nom des indignés a été inspiré par le titre du manifeste Indignez-vous ! écrit par Stéphane Hessel, ancien diplomate et résistant français. Voilà, me dire qu’il y a encore uneconscience [4] collective, des hommes qui souhaitent un avenir meilleur, me rassure. Et puis sinon, je suis comme tout le monde, je ne me souviens que des belles choses qui me sont arrivées, les mauvaises, je les chasse de mon esprit.

You know, it is this spontaneous movement, born on the social networks, party of Spain and which brings together tens of thousands of people. Regularly, protesters or organizations claim to be the Indignants. What they want ? Reform the current system, reform the current economic system, a citizen revolution [3]. The name of the indignants was inspired by the title of the manifesto Indigne-vous! Written by Stéphane Hessel, former French diplomat and resistant. So, tell me that there is still a consciousness [4] collective, men who want a better future, reassuring. And then, if not, I am like everyone else, I only remember the beautiful things that have happened to me, the evil ones, I chase them out of my mind.

Alors pour moi, cette année, il y a eu, voyons, voyons… ah si, il y a eu ma carte d’étudiante, oui, oui, je me suis réinscrite à l’université, et donc j’ai reçu ma carte d’étudiante, cela m’a fait très plaisir, bien que je ne vois pas comment profiter des tarifs réservés aux étudiants vu que souvent pour en bénéficier il faut avoir moins de 30 ans. Donc je suis étudiante et j’étudie entre autre le japonais, sinon, j’ai découvert le fameux architecte Mario Botta, j’ai vu la mer, je suis allée en montagne, j’ai fait de beaux vols, j’ai fait de belles fêtes, je me suis rapprochée de ma famille, et mon chat est revenu.

So, for me, this year, there was, let’s see, ah, yes, there was my student card, yes, yes, I went back to university, so I got My student card, it made me very happy, although I do not see how to enjoy the rates reserved for students since often to benefit from it must be under 30 years. So I’m a student and I study Japanese, otherwise, I discovered the famous architect Mario Botta, I saw the sea, I went to the mountains, I had beautiful flights, I went to beautiful festivals, I got closer to my family, and my cat came back.

Mon frère qui a une ferme a souvent des chatons [5], on ne sait pas d’où ils viennent, ils sont un peu sauvages et souvent ne vivent pas très longtemps à cause de la route. Un jour, un chaton de quelques mois, est venu chez moi, c’était un rouquin, très mignon, très affectueux, et puis en fait il est revenu tous les jours. Bien sûr je l’ai très vite adopté, et lui a très vite adopté mon canapé. Barnabé, c’est ainsi que je l’avais appelé, avait donc officiellement déclaré ma maison comme étant la sienne. Ses deux frères venaient aussi, mais eux, retournaient régulièrement à la ferme.

My brother who has a farm often has kittens [5], we do not know from where they come, they are a bit wild and often do not live very long because of the road. One day, a kitten a few months old, came to me, he was a redhead, very cute, very affectionate, and then in fact he came back every day. Of course I quickly adopted him, and he quickly adopted my sofa. Barnabas, as I had called him, had officially declared my house to be his. His two brothers also came, but they regularly returned to the farm.

Bref le temps a passé et la petite boule rousse est devenu un jeune matou, et voilà que les affaires de la vie l’ont appelé, et voilà même qu’il a commencé à découcher, c’est-à-dire qu’il ne rentrait plus la nuit tombée, qu’il passait ses nuits à l’extérieur et cela de plus en plus fréquemment, parfois je ne le voyais pas pendant deux, trois nuits, parfois même une semaine entière. Quand il revenait, il était plein de sang partout, il était tout maigre et ne quittait pas le canapé une semaine durant, et dès qu’il allait mieux, il repartait. Une fois même il s’était absenté tout un mois, mais il était toujours revenu, jusqu’au jour où il n’est plus rentré. Au début, je ne m’étais pas inquiétée, je m’étais dit qu’il allait bien revenir. Les jours ont passé, puis les semaines, et les mois, et je me suis fait une raison.

In short, time has passed and the little red ball has become a young matou, and now the affairs of life have called him, and it is even that he began to uncork, that is to say he did not return at nightfall, spent his nights outdoors and this more and more frequently, sometimes I did not see him for two, three nights, sometimes even a whole week. When he came back, he was full of blood everywhere, he was very thin and did not leave the sofa for a week, and as soon as he got better he went away. Once he had been absent for a whole month, but he had always returned, till the day when he was gone. At first, I did not worry, I thought he’d come back. Days passed, then weeks, and months, and I made myself a reason.

Souvent je pensais à lui, et il me manquait [6], je me demandais ce qu’il était devenu, où il était … ce qu’il faisait, mais surtout s’il était encore en vie. Bref, les mois ont passé, je ne l’ai pas oublié, mais, je me suis habituée à son absence, c’est tout. Et puis l’autre soir, je gare ma voiture, j’en sors et devinez quoi ! Qui vois-je courir vers moi ? Ma petite boule de poils. Et j’étais ébahie, surprise. Le père Noël serait apparu devant moi, la surprise aurait été la même. Incroyable non ? Cela faisait presque 9 mois qu’il avait disparu. Il n’était pas maigre, ne semblait ni malade, ni affamé [7], non, non il semblait tout à fait bien, en bonne santé… Où était-il donc passé ? Je le lui ai demandé mais bien sûr il ne m’a pas répondu ! Depuis il est là, il a retrouvé son canapé, il sort la nuit, il revient le matin. Mais c’est drôle, je m’attends toujours à ce qu’un matin, il ne revienne plus. Non je ne suis pas pessimiste, mais la vie fait grandir et durci un peu le cœur.

I often thought of him, and I was missing him [6], I wondered what had become of me, where he was … what he was doing, but especially if he was still alive. In short, the months have passed, I have not forgotten, but, I am accustomed to his absence, that’s all. And then the other night, I park my car, go out and guess what! Who do I see running towards me? My little hairball. And I was amazed, surprised. Father Christmas would have appeared before me, the surprise would have been the same. Incredible no? It had been almost 9 months since he disappeared. He was not thin, seemed neither sick nor hungry [7], no, no it seemed quite good, healthy … Where was he before? I asked him but of course he did not answer me! Since he is there, he has found his sofa, he goes out at night, he comes back in the morning. But it’s funny, I always expect that one morning he will not come back. No I am not pessimistic, but life makes your heart grow harder and harder.

Il y a une information qui a mis le monde scientifique en ébullition [8] et qui serait une révolution, que dis-je, un Big Bang scientifique. Cette information se résume à un mot : les neutrinos, des particules si petites qu’elles peuvent traverser la matière sans la toucher. En ce moment, des millions de neutrinos sont en train de nous traverser et de temps en temps elles interagissent [9] avec la matière, c’est pourquoi on a pu les détecter et calculer leur vitesse.

There is news that has set the scientific world in turmoil [8] and that would be a revolution, as I say, a Big Bang science. This information comes down to one word: the neutrinos, particles so small that they can pass through matter without touching it. Right now, millions of neutrinos are crossing us and sometimes they interact [9] with matter, so we could detect and calculate their speed.

Une expérience appelée Opéra a permis de constater que ces particules seraient capables de voyager plus rapidement que la lumière. Le CERN, l’organisation pour la recherche nucléaire, situé près de Genève a fait une expérience : des scientifiques [10] ont envoyé des neutrinos du sous sol, à 11 kilomètres de profondeur jusqu’à Rome, soit à 730 kilomètres de là. Comme on ne peut pas lancer un faisceau de lumière, on n’a donc pas pu comparer un faisceau [11] de lumière avec un faisceau de neutrinos, mais le temps utilisé par ces neutrinos pour parcourir la distance par rapport au temps qu’on pense que mettrait la lumière, serait de 60 nanosecondes plus rapide, c’est à dire 60 milliardième de secondes, soit 6 km/s de moins que la vitesse de la lumière.

An experiment called Opera found that these particles would be able to travel faster than light. CERN, the organization for Nuclear Research, near Geneva conducted an experiment:  [10] sending neutrinos underground, 11 km in depth until Rome, 730 kilometers away. As we can not throw a beam of light, so we could not compare a beam [11] of light with a beam of neutrinos, but the time used by these neutrinos to travel the distance for the time recorded that they thought it would take the light, would be 60 nanoseconds faster, ie 60 billionths of seconds, or 6 km / s less than the speed of light.

Qu’est ce que cela changera dans ma vie ? Pas grand chose, à moins que je me décide d’aller dans une fusée pour quelques années de voyage dans l’univers. Comme je voyagerais plus vite que la lumière, le temps aura moins d’impact sur moi et je vieillirais peut-être 6 fois moins vite que si je restais sur terre. Neutrinos, vitesse de la lumière, peu importe ! Moi tout ce que je constate c’est que c’est bientôt déjà Noël. Le temps passe bien trop vite ! Et ça c’est ma réalité !

What will that change in my life? Not much, unless I decide to go in a rocket for a few years of travel in the universe. As I travel faster than light, time will have less impact on me and I would age perhaps 6 times less than if I stayed on Earth. Neutrinos, speed of light, no matter! All I can see is that it’s already Christmas. Time passes too fast! And that is my reality!

Voilà c’est tout pour 2011. Je vous souhaite une très jolie fin d’année, de très belles fêtes de Noël, en famille, avec des amis et un beau réveillon. On se retrouve l’année prochaine, le 13 janvier pour de nouveaux récits sur http://www.podclub.ch. En attendant profitez du temps qui passe toujours un peu trop vite et moi je vous dis à bientôt et Joyeux Noël !

That’s it for 2011. I wish you a very nice year-end, beautiful Christmas, with family, friends and a beautiful Eve. See you next year on January 13 for new stories http://www.podclub.ch. Meanwhile enjoy the time that always passes a little too fast and I tell you soon and Merry Christmas!

[1] la victoire : quand on gagne
[2] valoir : avoir la valeur de
[3] le citoyen : celui qui habite un pays
[4] la conscience : perception de sa propre existence et du monde qui nous entoure
[5] le chaton : un petit chat
[6] manquer : quand quelqu’un vous manque, vous vous ennuyez de lui, vous avez envie qu’il soit là avec vous
[7] affamé : quand on a faim
[8] mettre en ébullition : ici : bouleversé
[9] interagir : avoir une action réciproque
[10] le scientifique : le chercheur en science
[11] le faisceau : ici : le rayon lumineux

[1] victory : when you win
[2] argued : have the value of
[3] the citizen : one who lives in a country
[4] consciousness : perception of his own existence and the world around us
[5] kitten : a kitten
[6] miss : when someone fails you, you are bored of it, you want it to be there with you
[7] hungry : when hungry
[8] to boil : here upset
[9] interact : to have a interaction
[10] science : the science researcher
[11] the beam : here: the light beam

L’Avis #63

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/550-lavis-de-marie-63-coiffeuse-liberte-de-la-presse-et-peine-de-mort-25-novembre-2011

Bonjour. Bienvenue en ce 25 novembre sur mon podcast “ L’avis de Marie ”. Aujourd’hui j’aimerais vous parler de coiffure, pas de salon de coiffure, non, mais de moi qui suis à mes heures perdues, coiffeuse. Nous parlerons ensuite de sujets plus graves; la liberté de la presse et la peine de mort. Vous êtes prêts ?

Hello. Welcome to the 25th of November on my podcast “The opinion of Marie”. Today I would like to talk to you about hairdressing, not a hair salon, no, but about me who am in my lost hours, a hairdresser. We will then talk about more serious issues; Freedom of the press and the death penalty. Are you ready ?

C’est l’automne, les feuilles tombent et les cheveux aussi. Non, je rigole, mais imaginez que cela soit vrai, qu’en automne, nous perdions nos cheveux pour les voir repousser au printemps. Ce serait rigolo non ? En fait, c’est plutôt l’inverse qui se passe, je veux dire, que moi, je vais rarement me faire couper les cheveux en automne, j’aime bien les garder longs pour avoir chaud en hiver. Mon père c’est pareil, il aimerait se les laisser pousser, mais ma mère, elle ne veut pas. C’est vrai que mon père est plutôt chauve[1] sur le dessus du crâne, mais il a d’épais cheveux blancs tout autour de la tête. On dirait une tonsure [2], comme celle que portent les moines [3].

It’s Autumn, leaves fall and hair too. No, I laugh, but imagine that it is true, that in Autumn we lose our hair to see them grow back in the Spring. Would that not be fun? In fact, rather, the reverse happens, I mean, that I, I rarely get to cut my hair in Autumn, I like to keep them long, to be warm, in Winter. My father is the same, he would like to let them grow, but my mother does not want to. It’s true that my father is quite bald [1] on top of the skull, but has thick white hair around his head. Looks like a tonsure [2], like that worn by monks [3].

Moi j’aime bien, cela lui donne un air d’artiste ou de philosophe. Mais voilà, comme : ” Ce que femme veut, Dieu le veut “, c’est-à-dire que c’est finalement toujours les femmes qui ont le dernier mot, mon père doit raccourcir ses blanches mèches. Et c’est moi sa coiffeuseattitrée [4]. Oh non, je n’ai pas de formation de coiffeuse, mais j’ai commencé à manier [5] les ciseaux très jeune. Mon premier cobaye [6] a été mon frère. Ma carrière à peine commencée, a dû s’interrompre [7] très vite à cause d’un malheureux coups de ciseaux [8] dans les oreilles de mon frère. Quelques années plus tard, j’ai repris ma formation et j’ai manié la tondeuse [9].

I like it, it gives him an air of an artist or philosopher. But, like, “What woman wants, God wants”, that is, it is always always women who have the last word, my father must shorten his white wisps. And it’s me his hairdresser [4]. Oh no, I have no hairdresser training, but I started to handle [5] scissors very young. My first guinea pig [6] was my brother. My career barely begun, had to be interrupted [7] quickly because of poor scissor cuts [8] to my brother’s ears. A few years later, I resumed my training and I handled the sheers [9].

Avec une copine, nous organisions des journées de tonte à la maison. Il y avait des gâteaux, du café et pleins de copains sur qui nous faisions nos essais. Du court, du moins court, chacun selon son style. Sur certains nous avions même fait des essais de colorations [10], il y en avait qui sortaient de chez nous teints en blond, en noir et même en vert ou alors était-ce en bleu ? Je ne m’en souviens plus. J’ai un souvenir de tonte assez rigolo, d’ailleurs j’en ris encore. J’avais un petit ami dont j’étais aussi la coiffeuse. Un samedi, il était prévu que je lui coupe les cheveux. Quand j’ai commencé mon travail, il devait être peu avant midi.

With a girlfriend, we organized cutting days at home. There were cakes, coffee and lots of mates on which we were doing our testing. Short, short, each according to his style. On some we even did tests of colorations [10], there were some who left home dyed blond, black and even green or was it blue? I do not remember anymore. I have a memory of quite a lot of fun, besides I still laugh. I had a boyfriend to whom I was also the hairdresser. One Saturday I was scheduled to cut his hair. When I started my work, it had to be a little before noon.

Tout à coup le téléphone a sonné. C’était ma mère qui nous invitait à manger, et comme ma mère il ne faut pas la faire attendre, il fallait y aller tout de suite. Mon ami ne voulait pas, car bien sûr je n’avais tondu qu’un côté de son crâne [11]. Mais ce n’était pas grave, on allait seulement chez ma mère. Bref en revenant chez nous un peu plus tard, mon ami était de mauvaise humeur. Je ne sais plus vraiment pourquoi, peut-être vexé d’avoir dû se présenter à mes parents ainsi coiffé, enfin je ne sais plus, ce n’est pas important. Ce qui est important, c’est ce qui va suivre. J’allais reprendre la tondeuse pour continuer le travail, quand énervé il me l’a prise des mains.

Suddenly the phone rang. It was my mother who invited us to eat, and as my mother should not have to wait, we had to go right away. My friend did not want to, because of course I had shaved one side of his skull [11]. But it did not matter, we only were going to my mother’s house. In short, returning home a little later, my friend was in a bad mood. I do not really know why, perhaps annoyed to have had to present himself to my parents capped, anyway I do not know any more, it is not important. What is important is what will follow. I was going to take over the sheers to continue the work, when angry he took it from my hands.

Il me reprochait, je crois, de ne pas aller assez vite. Je précise, et c’est important, qu’avant d’aller manger, c’est lui qui l’avait manipulée en dernier, sans doute pour la nettoyer, et pour se faire il a dû enlever le sabot. Le sabot, c’est ce bout de plastique qu’on pose sur la tondeuse et qui permet en fonction de la position choisie de couper les cheveux plus ou moins court. Bref, la tondeuse qu’il m’avait arrachée des mains, n’avait plus de sabot. Moi je l’avais bien vu, mais je n’ai pas eu le temps de le lui dire, ou alors si…., mais voilà que déjà il appliquait la tondeuse sur sa tête. Il venait de se raser à blanc ! Il avait donc une jolie petite bande d’environ 10 cm sur 5, couleur peau, à l’arrière droit de son crâne. Je lui ai bien proposé de faire la même chose de l’autre côté pour équilibrer sa coupe, mais il a refusé tout net.

He reproached me, I think, for not going fast enough. I must point out, and it is important, that before going to eat, it was he who had manipulated it last, probably to clean it, and to make himself remove the shoe. The shoe is this piece of plastic that is placed on the sheers and which allows, according to the chosen position, to cut the hair more or less short. In short, the sheers had torn from my hands which no longer had a shoe. I had seen it, but I did not have time to tell him, or so if …. but now he was already applying the sheers to his head. He had just shaved to the skin! He had a pretty little band about 10 cm by 5, skin color, at the back right of his skull. I suggested to him to do the same thing on the other side to balance his cut, but he refused all right.

148 journalistes seraient enfermés à travers le monde pour avoir voulu faire leur travail de journaliste. Et je n’oublie pas ceux qui ont été assassinés, torturés. La liberté de la presse est une chose importante dans une démocratie. C’est donc la preuve qu’en ce début du 21è siècle, la démocratie est toujours une utopie et pas seulement dans les pays lointains. Reporters sans frontière a fait un classement des pays les plus liberticides, c’est-à-dire où la presse est vraiment libre et il est étonnant de voir que des pays comme la Grèce ou la Serbie ne cessent de reculer dans ce classement. Même la France est désormais à la 44e place. C’est vrai que dernièrement un journaliste a été menacé de mort après avoir fait son métier d’investigation, c’est-à-dire après avoir mené une enquête sur les attentats de Karachi, un attentat au Pakistan où des Français ont été victimes, une histoire d’armes et d’argent.

148 journalists are imprisoned worldwide for trying to do their work as journalists. And I do not forget those who have been murdered, tortured. Freedom of the press is an important thing in a democracy. It is thus proof that at the beginning of the 21st century, democracy is still a utopia and not only in distant countries. Reporters Without Borders has ranked the most liberalistic countries, that is, where the press is truly free, and it is surprising that countries such as Greece and Serbia continue to decline in this ranking. Even France is now in 44th place. It is true that lately a journalist was threatened with death after having done his investigative work, that is to say after having investigated the attacks in Karachi, an attack in Pakistan where the French were victims, a story of weapons and money.

En Suisse aussi, j’ai lu que 5 journalistes du journal le Blick avaient été menacés. On leur aurait mis des poissons morts dans leurs boîtes aux lettres, on aurait affiché leur portrait avec leur numéro de téléphone privé sur le chemin de l’école de leurs enfants. Cela fait froid dans le dos surtout que leurs enquêtes concernaient le monde du foot. Ils avaient écrit des articles sur l’augmentation de la violence sur les terrains de foot. C’est fou non ? En France dernièrement ce sont les locaux du journal satirique Charlie Hebdo qui ont été la cible [12] des intolérants. Dans la nuit, la veille de la parution de son journal spécial ” Charia hebdo “, une bombe a explosé dans les bureaux. Heureusement personne n’a été blessé, mais les locaux sont détruits.

In Switzerland, too, I read that five journalists from the newspaper Le Blick had been threatened. They had dead fish placed in their mailboxes, they had their pictures with their private phone number posted on the way to their children’s school. It’s cold in the back especially since their investigations were about the world of football. They had written articles on increasing violence on football pitches. Is that not crazy? In France recently it was the premises of Charlie Hebdo, a satirical newspaper, that were the target [12] of the intolerant. In the night, the day before the publication of this special newspaper “Charia hebdo”, a bomb exploded in the offices. Fortunately no one was injured, but the premises were destroyed.

Ce numéro était une parodie de la Charia, la loi islamique des musulmans, et en dessin sur la première page, un Mahomet hilare, c’est-à-dire qui rigole beaucoup, déclare ” 100 coups de fouets, si vous n’êtes pas morts de rire “. C’est un jeu de mots, bien sûr car être ” mort de rire ” c’est aussi une expression pour dire que l’on rit beaucoup. L’humour sarcastique du journal ne plaît pas à tout le monde, mais bon, ils s’étaientdéjà largement moqués de [13] Jésus, du pape, des curés, des rabbins et franchement le numéro de Charlie Hebdo était plutôt gentil par rapport à ce que le christianisme avait déjà dû supporter depuis Voltaire. Ici je ne pense pas qu’il soit question de blasphème, mais plutôt de démocratie.

This issue was a parody of Sharia, the Islamic law of the Muslims, and in drawing on the front page, a hilarious Mahomet, that is to say who laughs a lot, declares “100 lashes of whips, if you do not die laughing”. It is a play on words, of course because being “laughing” is also an expression to say that one laughs a lot. The sarcastic humor of the newspaper does not please everyone, but hey, they had already widely mocked [13] Jesus, the Pope, priests, rabbis and frankly the Charlie Hebdo issue was rather nice compared to what Christianity had already had to endure since Voltaire. Here I do not think it is a matter of blasphemy, but rather of democracy.

Je voulais tout de même vous faire partager une information qui mérite d’être signalée : Il y a 30 ans, la peine de mort a été abolie en France. Cela fait 30 ans qu’on ne condamne plus à mort. Le 18 septembre 1981, par 363 voix contre 117, l’Assemblée nationale a adopté, après deux jours de débats, le projet de loi présenté par Robert Badinter, ministre de la justice. La dernière exécution date de 1977, et le criminel a été guillotiné, oui, oui, comme le roi Louis XVI. Entre 1969 et 1977, il y a eu 7 exécutions, tous des meurtriers d’enfants, et tous guillotinés. S’ils avaient vécu du temps des Gaulois, ils auraient été brûlés ou jetés d’une falaise, à l’époque gallo-romaine, ils auraient été mangés par des lions, et sous l’Ancien Régime, c’est-à-dire entre le XVIe et XVIIIe siècle, ils auraient été écartelés, on leur aurait brisé les membres [14] et ensuite on les aurait étranglés [15].

I would still like to share information that deserves mention: It was 30 years ago, the death penalty was abolished in France. It has been 30 years since we no longer condemn to death. On 18 September 1981, by a vote of 363 to 117, the National Assembly adopted, after two days of debate, the bill presented by Robert Badinter, Minister of Justice. The last execution dates from 1977, and the criminal was guillotined, yes, yes, like King Louis XVI. Between 1969 and 1977, there were 7 executions, all murderers of children, and all guillotined. If they had lived in the time of the Gauls, they would have been burnt or thrown from a cliff, in the Gallo-Roman period, they would have been eaten by lions, and under the Ancien Regime, ie between the sixteenth and eighteenth century, they were quartered, they would have had members smashed [14] and then they would have been strangled [15].

En fonction de la gravité du crime, on les exécutait[16] plus ou moins vite. Mais tout cela c’est de l’histoire et c’est un sujet délicat. Combien ont été condamnés alors que les preuves de leurs crimes étaient bien faibles ? Aux Etats-Unis, il y aurait 68% d’erreurs judiciaires, 7 condamnations à mort sur 10 ne respecteraient pas la loi ! Avec la Chine, l’Arabie Saoudite et les Etats-Unis, l’Iran est le pays dans le monde qui condamne le plus à mort. 241 hommes ont été pendus depuis le début de l’année. Selon la Charia, la loi islamique, même l’adultère peut vous condamner à la  peine capitale ! Vous imaginez ! Mourir d’amour prend ici tout son sens !!

Depending on the severity of the crime, they are executed [16] more or less quickly. But all this is history and it is a delicate subject. How many were convicted while the evidence for their crimes was very low? In the United States, there would be 68% miscarriages of justice, 7 out of 10 death sentences would not comply with the law! With China, Saudi Arabia and the United States, Iran is the country in the world that condemns the most to death. 241 men have been hanged since the beginning of the year. According to Sharia, Islamic law, even adultery can sentence you to capital punishment! You imagine ! To die of love takes here all its meaning !!

Voilà, vous achèterez le journal le Blick, puis même Charlie Hebdo pour apporter votre soutien à la démocratie, vous resterez heureux en couple, et si vous décidez de vous couper les cheveux, vous pouvez prendre rendez-vous chez moi. On se retrouve dans deux semaines pour notre dernier podcast de l’année sur http://www.podclub.ch et nous nous souviendrons des grands évènements qui auront marqué 2011. À bientôt !

Here, you will buy the newspaper Blick, and even Charlie Hebdo to lend your support to democracy, you stay a happy couple, and if you decide to cut your hair, you can make an appointment with me. See you in two weeks to our latest podcast of the year http://www.podclub.ch and we will remember the great events that marked 2011. See you soon!

[1] chauve : qui n’a de cheveux
[2] la tonsure : la coupe des moines
[3] le moine : homme d’Eglise qui vit dans une communauté religieuse
[4] attitré : habituel, préféré
[5] manier : prendre en main
[6] le cobaye : animal de laboratoire
[7] s’interrompre : s’arrêter net
[8] le ciseau : instrument pointu qui sert à couper les cheveux
[9] la tondeuse : instrument utilisé pour raser les cheveux, la barbe
[10] la coloration : mettre de la couleur; ici : teindre les cheveux
[11] le crâne : la tête
[12] la cible : ici : les gens, les victimes qu’on veut toucher
[13] se moquer de : rire de
[14] le membre : la partie du corps, les jambes, les bras
[15] étrangler : étouffer, serrer la gorge pour ne plus pouvoir respirer
[16] exécuter : tuer

[1] bald : who has no hair
[2] tonsure : cutting monks
[3] the monk : man of the Church who lives in a religious community
[4] assigned : ordinary, preferred
[5] use : take control
[6] guinea pig : animal of laboratory
[7] interrupting : net stop
[8] chisel : sharp instrument used to cut hair
[9] sheers : instrument used to shave the hair, the beard
[10] color : put the color; here: dye hair
[11] Skull : the head
[12] Target : here: people, victims feel they want
[13] mocking : laugh
[14] member : the body part , legs, arms
[15] choke : choke, tightening the throat can not breathe
[16] run : kill

L’Avis #62

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/547-lavis-de-marie-62-7-milliards-tanguy-et-la-soupe-11-novembre-2011

Bonjour. Bienvenue en ce 11. 11. 2011 sur mon podcast “ L’avis de Marie ”. Aujourd’hui j’aimerais dédier ce podcast à la petite Philippine, née peu avant le 31 octobre et qui a été accueillie symboliquement comme le sept milliardième être humain. Puisque des fonctionnaires de l’ONU lui ont apporté un petit cadeau; une bourse d’études pour elle et une somme d’argent pour que ses parents puissent ouvrir un petit magasin, je me suis dit, que moi aussi, je pouvais lui souhaiter la bienvenue. Je vous parlerai tout d’abord des conséquences de 7 milliards d’habitants sur notre planète, ensuite je vais vous dire deux mots sur les trentenaires d’aujourd’hui et enfin nous allons nous mettre à table et manger une bonne soupe.

Hello. Welcome to 11. 11. 2011 on my podcast “The opinion of Mary”. Today I would like to dedicate this podcast to little Philippine, born shortly before October 31 and who was symbolically received as the seven billionth human being. Since UN officials brought him a small gift; A scholarship for her and a sum of money for her parents to open a small store, I said to myself that I too could welcome her. I will talk first about the consequences of 7 billion inhabitants on our planet, then I will tell you two words about today’s thirty years and finally we will sit down to eat and eat a good soup.

En 1966 Jacques Dutronc chantait : ” Sept-cents millions de Chinois et moi, et moi, et moi “, il continuait ” cinquante millions de Vietnamiens, et moi, et moi, et moi  (…) J’y pense et puis j’oublie, c’est la vie, c’est la vie “. S’il devait réécrire sa chanson aujourd’hui, il devrait chanter : ” un milliard trois-cents millions de Chinois et moi, et moi, et moi ” et continuer avec ” deux-cent-trente-cinq millions d’Indonésiens, et moi, et moi, et moi “. On y pense et on oublie. Pourtant 7 milliards d’habitants, cela ne passe pas inaperçu ! Oui, oui nous serions 7 milliards à peupler [1] la planète. Il est probable que la barre des 7 milliards ait été franchie il y a un ou deux ans, ou le sera dans un ou deux ans. Le sept milliardième bébé n’est donc qu’un choix symbolique.

In 1966 Jacques Dutronc sang: “Seven hundred million Chinese and I, and me, and I,” he continued “fifty million Vietnamese, and me and me and I (…) I think about it and then I forget, it is life, it is life “. If he were to rewrite his song today, he should sing: “one billion three hundred million Chinese and I, and me, and I” and continue with “two hundred and thirty-five million Indonesians, Me, me and me “. We think about it and we forget. Yet 7 billion inhabitants, this does not go unnoticed! Yes, yes we would be 7 billion to populate [1] the planet. It is likely that the $ 7 billion mark was passed one or two years ago, or one or two years ago. The seven billionth baby is therefore only a symbolic choice.

C’est une petite fille des Philippines qu’a choisie les Nations Unis et elle s’appelle Danica. Rappelons que Les Philippines sont le douzième pays au monde le plus peuplé. En tête, la Chine suivie de l’Inde. La France serait à la vingtième place et la Suisse à la quatre-vingt-seizième. En 2025 on serait 8 milliards, 10 milliards en 2100, mais ensuite cela devrait cesser car le nombre de bébés par femme, c’est à dire le taux de fécondité devrait baisser. Bien sûr il y a beaucoup de différences entre les pays. Alors qu’à Taïwan, le taux de fécondité est de 0.9 enfants par femme, il est de sept enfants au Niger. Enfin 7 milliards d’êtres humains cela fait beaucoup pour une seule petite planète non ? Sans doute qu’il y aurait assez pour nourrir tous les hommes, mais vu la distribution [2] des richesses, on va avoir du mal.

She is a little girl from the Philippines chosen by the United Nations and her name is Danica. The Philippines is the twelfth most populous country in the world. In the lead, China followed by India. France would be in the twentieth place and Switzerland would be in the ninety-sixth. By 2025 it would be 8 billion, 10 billion in 2100, but then this should stop because the number of babies per woman, ie the fertility rate is expected to decline. Of course there are many differences between countries. While in Taiwan, the fertility rate is 0.9 children per woman, it is seven children in Niger. Finally 7 billion human beings this makes a lot for a small planet not? No doubt there would be enough to feed everyone, but given the distribution [2] of wealth, we will have trouble.

Et puis imaginez tous ces hommes, qui mangent, travaillent, construisent des maisons, des usines, coupent des arbres, conduisent des voitures… D’ailleurs, il y aurait un milliard trois-cent-vingt-six millions de voitures et le temps de vous donner cette information, il y en aurait deux-cents de plus ! Alors imaginezl’état [3] de notre pauvre planète ! Elle aura chaud, mais chaud ! Et 7 milliards d’hommes qui jettent leur sac plastique dans la nature, et 7 milliards d’hommes qui se mettent du déodorant tous les matins ! Quel est le rapport ? Les aérosols, ces petites bombes qui font ” Pschitt ” ! Celles-ci sont extrêmement dangereuses pour notre environnement. Vous avez peut-être été attentifs à une information plutôt inquiétante.

And then imagine all these men who eat, work, build houses, factories, cut trees, drive cars … Moreover, there would be one billion three hundred and twenty-six million cars and Time to give you this information, there would be two hundred more! So imagine the state [3] of our poor planet! It will be hot, but hot! And 7 billion men who throw their plastic bags into nature, and 7 billion men who put deodorant every morning! What is the connection ? Aerosols, these little bombs that make “Pschitt”! These are extremely dangerous for our environment. You may have been paying attention to somewhat disturbing information.

Un trou aussi grand que cinq fois la surface de l’Allemagne a été observé dans la couche d’ozone dans l’Arctique. Ce trou ce serait même déplacé durant 15 jours au-dessus de l’Europe de l’Est, de la Russie et de la Mongolie. Le danger est pour l’homme, mais pour toutes les espèces vivantes sur terre et en premier le plancton qui est à la base de notre chaîne alimentaire ! Moralité ? Commençons par cesser de nous mettre du ” pschitt ” sous les bras, bien sûr cela nous rendra moins séduisants, nous ferons moins de conquêtes amoureuses, mais enfin nous sommes déjà 7 milliards !

A hole as large as five times the surface of Germany has been observed in the ozone layer in the Arctic. This hole would even be displaced for 15 days over Eastern Europe, Russia and Mongolia. The danger is not just for man, but for all living species on Earth and first the plankton that is at the base of our food chain! Morality? Let us begin by ceasing to put “pschitt” under our arms, of course it will make us less attractive, we will make fewer conquests in love, but finally we are already 7 billion!

Connaissez-vous Tanguy ? Tanguy c’est le titre d’un film d’Etienne Chatiliez qui raconte l’histoire d’un jeune homme de 28 ans, Tanguy, qui habite encore chez ses parents et qui a du mal à quitter le cocon familial [4] au grand désespoir [5] de ses parents. Le film a été un vrai succès, beaucoup de gens se sont, je pense, reconnus dans [6] ce personnage, si bien qu’aujourd’hui l’expression ” faire son Tanguy ” est restée. Faire son Tanguy signifie donc rester à la maison, vivre chez ses parents à un âge où, normalement, on devrait voler de ses propres ailes, c’est-à-dire être indépendant, vivre dans son propre appartement, construire sa propre famille. Aujourd’hui, vivre chez ses parents le plus longtemps possible, c’est une tendance, car notre vie a changé.

Do you know Tanguy? Tanguy is the title of a Chatiliez Etienne film that tells the story of a young man of 28, Tanguy, who still lives with his parents and has difficulty in leaving the family nest [4] at great desperation [5] of his parents. The film was a success, many people have , I think, recognized in [6] that character, so that today the phrase “do its Tanguy” remained. Making oneself Tanguy means staying at home, living with parents at an age where, normally, one should fly on one’s own wings, that is, be independent, live in one’s own apartment, build one’s own family. Today, living with her parents for as long as possible is a trend, as our lives have changed.

Premièrement, on reste célibataire bien plus longtemps. A croire l’étude réalisée par le magazine culturel et musical, Les Inrockuptibles, aujourd’hui on ne se marie pas avant 30 ans alors que dans les années 70, on avait 24 ans environ quand on se disait oui pour la vie. Ensuite, aujourd’hui on fait des études, et on commence donc à travailler bien plus tard. Il y a 40 ans, 57 % de la population arrêtaient leurs études à 16 ans, seuls 8 % étudiaient au-delà de 22 ans. Aujourd’hui, ils sont 44% à être diplômés de l’enseignement supérieur ! On entre donc bien plus tard dans la vie active [7], si on y entre, car 14 % des trentenaires [8] sont en recherche d’emploi.

First, you stay single much longer. To believe the study carried out by the cultural and musical magazine, Les Inrockuptibles, today we do not marry before 30 years whereas in the 70’s, we were about 24 years old when we said yes for life. Then, today, we study, and we start working much later. Forty years ago, 57% of the population stopped studying at 16, only 8% were studying beyond the age of 22. Today, they are 44% to graduate from higher education! Thus between much later in working life [7], if you enter, because 14% of the thirties [8] are looking for jobs

La maison des parents est donc un endroit bien confortable devant la dureté de la vie, surtout que les parents ont eux, un bien meilleur niveau de vie que leurs enfants. Eux, ils appartiennent à une génération qui a très peu connu le chômage et qui a très bien gagné sa vie. Quand ils étaient jeunes dans les années 70, ils ne gagnaient que 15 % de moins que les plus expérimentés, c’est-à-dire ceux, qui dans une entreprise, ont les meilleurs salaires. Aujourd’hui cette différence est de 40 %. Comment voulez-vous qu’on devienne responsable si la société ne nous en donne pas les moyens ?

The parents’ house is therefore a comfortable place to face the harshness of life, especially as parents have a much better standard of living than their children. They belong to a generation that has experienced very little unemployment and has made a very good living. When they were young in the 1970s, they earned only 15% less than the more experienced, that is, those in a company with the best wages. Today this difference is 40%. How do you want us to become responsible if society does not give us the means?

Quand il fait gris, que le brouillard de novembre annonce l’hiver, rien de tel, pour se réchauffer le cœur que de manger une bonne soupe ou un potage comme on l’appelle aussi. La soupe c’est simple à faire et c’est tellement bon. Elle peut être un repas à elle seule ou alors être une entrée.

When it is gray, the November fog announces the Winter, nothing like, to warm the heart than eating a good soup or soup as it is also called. The soup is simple to make and it is so good. It can be a meal on its own or may be an entry.

Chez mes parents, tous les jours, il y a une soupe, été comme hiver. Cela vient de leurs habitudes alimentaires, car autrefois, comme on ne jetait rien, avec les restes des repas, on faisait des soupes, et pour que la soupe dure toute une semaine, on y rajoutait toujours un peu de pommes de terre, de carottes, enfin, on y mettait les légumes pour épaissir[9] la soupe. Le dimanche, c’était le bouillon, le pot-au-feu. Une soupe un peu plus noble, puisqu’on y fait cuire de la viande, de la poule ou du bœuf, avec des légumes, et qu’on laisse mijoter [10] des heures. Je la mangeais chez ma grand-mère et aujourd’hui encore à tous nos repas de fêtes de famille.

At my parents, every day, there is a soup, summer and winter. This is the result of their eating habits, for in the olden days, when nothing was left with the remains of the meals, they made soups, and for the soup to last a whole week, they always added a little potatoes, carrots finally, we will put the vegetables to thicken [9] soup. On Sunday, it was broth, pot-au-feu. Soup a little more noble, since it makes cooking meat, the chicken or beef, with vegetables, and allowed to simmer [10] hours. I ate it at my grandmother’s and still at all our family meals.

La viande cuite dans la soupe, nous la mangions le lendemain, accompagnée de salade de carottes, de pommes de terres sautées. Je précise ce détail, car, parfois dans certaines familles, la soupe de la poule au pot, se mangeait directement avec la viande et les légumes dans la soupe, comme le faisait déjà les paysans du XVI e siècle, sous Henri IV. On dit d’ailleurs que c’est ce roi, qui soucieux [11] des habitants de son royaume, voulait que chaque paysan, chaque famille puissent mettre une poule dans son pot le dimanche. Initialement, c’était le repas du dimanche le meilleur de la semaine, et puis les siècles ont passé et la soupe a été longtemps le seul repas des plus pauvres : de la soupe et du pain. Mais aujourd’hui la soupe retrouve ses lettres de noblesse.

The meat cooked in the soup, we ate it the next day, accompanied by a salad of carrots, sautéed potatoes. I mention this detail because, sometimes in certain families, the soup of the chicken in the pot, was eaten directly with the meat and the vegetables in the soup, as did the peasants of the sixteenth century under Henri IV. It also says it is the king, which concerned [11] of the inhabitants of his kingdom wanted every peasant, every family can put a chicken in his pot on Sundays. Initially, it was Sunday’s best meal of the week, and then the centuries passed and the soup was for long the only meal of the poorest: soup and bread. But today the soup regains its letters of nobility.

Même dans les meilleurs restaurants on vous propose la poule au pot, comme le servait ma grand-mère. Alors moi et mes amis, comme nous n’avons pas connu la faim et les privations [12], nos valeurs ont changé. Aujourd’hui ces bonnes soupes de paysans, nous les aimons car elles sont simples et saines, et ces critères-là, dans notre société où tout va vite, où nous ne savons plus très bien ce qu’il y a dans nos assiettes, ces critères-là sont précieux [13]. C’est pourquoi la bonne soupe est redevenue un repas de fêtes. Aussi, dès qu’il fait mauvais [14], on s’invite les uns chez les autres [15], dehors il fait gris, mais nous, nous sommes réunis autour d’une bonne soupe et nous discutons des choses de la vie.

Even in the best restaurants we offer the chicken to the pot, as my grandmother used to. So me and my friends, as we have not known hunger and deprivation [12], our values have changed. Today these good soups of peasants, we love them because they are simple and healthy, and these criteria, in our society where everything goes fast, where we no longer know very well what is on our plates, those criteria are valuable [13]. That’s why the good soup has become a feast again. Also, as soon as the weather is bad , [14] we invite each other in [15] outside is gray, but we are gathered around a good soup and we discuss things in life .

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Je vous laisse vous préparer une bonne petite soupe, faite avec de bons légumes frais et nous nous retrouvons dans deux semaines sur http://www.podclub.ch. La prochaine fois nous parlerons de la liberté de la presse. En attendant, prenez soin de vous et à bientôt.

Well, that’s all for today. I let you prepare a good little soup, made with good fresh vegetables and we meet in two weeks on http://www.podclub.ch . Next time we will talk about freedom of the press. In the meantime, take care of yourself and see you soon.

[1] peupler : habiter
[2] la distribution : le partage
[3] l(e) état : la situation
[4] le cocoon familial : ici : le nid protecteur de la famille
[5] l(e) désespoir : quand on ne sait plus quoi faire, on n’a plus d’espoir
[6] se reconnaître dans quelque chose : trouver des similitudes avec sa propre situation
[7] la vie active : le travail
[8] le trentenaire : celui qui a environ trente ans
[9] épaissir : rendre plus épaisse
[10] mijoter : cuire à feu doux
[11] soucieux : préoccupé,  qui s’intéresse à
[12] la privation : quand on est privé de quelque chose, quand on n’a pas
[13] précieux : rare, estimable, qui a une grande valeur
[14] il fait mauvais : la météo est mauvaise
[15] les uns chez les autres : moi je vais chez l’un, l’un va chez l’autre, chacun invite à son tour

[1] people : live
[2] distribution : sharing
[3] state : the situation
[4] family cocoon : here the family protective nest
[5] despair : when we do not know what to do there no hope
[6] identify with something : find similarities with his own situation
[7] working life : work
[8] the thirty : one that is about thirty years
[9] thicken : making thicker
[10] simmer : simmer
[11] concerned : concerned, who is interested in
[12] the deprivation : when one is deprived of something, when we did not
[13] precious : Rare, valuable, which has great value
[14] is bad : the weather is bad
[15] with each other : I’m going to one, one goes to the other, each calls his tower

L’Avis #61

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/539-lavis-de-marie-61-medecines-paralleles-urgences-et-courage-28-octobre-2011

Bonjour. Bienvenue en ce 28 octobre sur mon podcast “ L’avis de Marie ”. Je suis heureuse de vous retrouver car j’ai bien failli ne pas pouvoir venir vous voir. Je vous avais promis de vous parler d’écologie, mais j’ai eu un petit problème de santé qui m’a inspiré d’autres sujets pour aujourd’hui. Promis, je vous en parlerai la prochaine fois. Pour l’instant il sera question de médecines parallèles, de ma visite aux urgences et de courage.

Hello. Welcome on October 28th to my podcast “The opinion of Mary”. I’m happy to meet you because I almost did not come to see you. I promised you to talk about ecology, but I had a little health problem that inspired other topics for today. Promise, I’ll tell you about it next time. For now, it will be about parallel medicines, my visit to the emergency rooms and courage.

Depuis quelques temps déjà, j’avais une douleur dans le dos. Je suis allée voir un monsieur qui est, une sorte de masseur, une sorte d’ostéopathe, une sorte de marabout [1]. En fait je ne sais pas très bien ce qu’il est, mais il est vrai qu’il m’a déjà réparée à plusieurs reprises : Une épaule déplacée quand je suis tombée d’un mur d’escalade, une hanche [2], en tombant de cheval, un pied qui avait reçu un plan de travail de cuisine. Même s’il fait mal, car je vous assure, le morceau du corps qu’il remet en place, vous le sentez vraiment bouger ; il est efficace. Et puis, je préfère cette méthode à celle de la médecine traditionnelle qui se base sur la prise de médicaments.

For some time now, I had a pain in the back. I went to a gentleman who is a kind of massager, a kind of osteopath, a kind of healer [1]. In fact I do not really know what it is, but it is true that I already was repaired several times: One shoulder moved when I fell from a climbing wall, a hip [2], when falling from the horse, a foot that had received a kitchen worktop. Even if it hurts, for I assure you, the piece of the body that it restores, you really feel it move; It is effective. And then I prefer this method to that of traditional medicine which is based on taking medicines.

De manière générale, je préfère essayer les médecines qu’on appelle alternatives. Des médecines qui viennent de traditions anciennes mais qui contrairement à chez vous, en Suisse, ne sont que tolérées en France. Les médecines énergétiques, comme l’acupuncture, le shiatsu, l’ostéopathie, l’aromathérapie, ne sont pas très répandues en France. Elles ne sont pas issues d’un savoir scientifique, alors on s’en méfie, même si la tendance commence peu à peu à changer. Les Français préfèrent faire confiance aux médicaments. D’ailleurs, le Français est toujours et encore l’Européen qui consacre le plus gros budget aux médicaments. Imaginez qu’en 2010, il a consommé 48 boîtes de médicaments en moyenne.

In general, I prefer to try alternative medicines. Medicines that come from ancient traditions but unlike home in Switzerland, are only tolerated in France. Energy medicines, such as acupuncture, shiatsu, osteopathy, aromatherapy, are not very widespread in France. They are not based on scientific knowledge, so we are wary of it, even if the trend begins to change little by little. The French prefer to trust medicines. Moreover, the Frenchman is always the European who devotes the largest budget to drugs. Imagine that in 2010, he consumed 48 boxes of drugs on average.

Cela représente une dépense totale de 27, 5 milliards d’euros. Ah, ils aiment cela les médicaments mes concitoyens, ces petites pilules doivent les rassurer, car 68 % de Français pratiquent l’automédication, c’est à dire qu’ils prennent des médicaments sans prescription médicale [3]. Moi je n’ai rien pris, même si j’avais tout de même, vraiment très mal. Peut-être avais-je déplacé un truc dans mon corps ou peut-être était-ce juste psychologique. D’ailleurs l’expression ” En avoir plein le dos ” veut bien dire ce que cela veut dire. Mon mal de dos exprimait mon état de fatigue et de stress. Bref, me voilà donc chez Félix, Félix c’est le nom de mon masseur, c’est mon médicament à moi si vous voulez. Ouah il me fait mal, mais voilà qu’en sortant de sa consultation [4], j’ai l’impression d’aller mieux.

This represents a total expenditure of 27.5 billion euros. Oh, they love the medication my fellow citizens, those little pills should reassure, for 68% of French self-medicate, ie they take drugs without a medical prescription [3]. I did not take anything, even though I had all the same, really bad. Perhaps I had moved something in my body or maybe it was just psychological. Moreover, the expression “having your back full” means what it means. My back pain expressed my state of fatigue and stress. In short, here I am at Felix’s, Felix is the name of my masseur, it’s my medicine if you want. Wow it hurts me, but here I have traveled for his consultation [4], I feel better.

Pourtant le lendemain j’ai encore mal, décidément je dois vraiment en avoir plein le dos. Je retourne voir Félix, qui pense que j’ai fait un faux mouvement. Moi je commence vraiment à douter, car de faux mouvements, je ne vois vraiment pas comment j’aurais pu en faire, puisque des mouvements je ne pouvais tout simplement pas en faire. Je ressors de chez lui, et suis heureuse, je me sens mieux, je pouvais au moins bouger, mais au fur et à mesure que passent les heures, je ressens une douleur au niveau de ma hanche, une douleur vicieuse [5], comme si un nerf était coincé. Et si Félix m’avait fait plus de mal que de bien ? Et si j’avais quelque chose de grave ? C’est là qu’on veut une explication scientifique, me voilà donc aux urgences de l’hôpital. Il fallait qu’on me fasse une radio, qu’on me rassure [6].

Yet the next day I still feel bad, definitely I really have to have my back. I go back to Felix, who thinks I have made a false move. I am really starting to doubt, because false movements, I really do not see how I could have done, since movements I just could not do. I come away from home, and am happy, I feel better, I could at least move, but as as pass the hours, I feel a pain in my hip, vicious pain [5], as If a nerve was stuck. What if Felix had done me more harm than good? What if I had something serious? This is where we want a scientific explanation, so here I am at the hospital emergency room. We had to take an x-ray on me, let me reassure [6].

Arrivée à l’hôpital, je raconte mon histoire à la secrétaire qui remplie ma fiche. Je vois bien qu’elle sourit et semblait me dire : ” Ah bien fait, il ne faut pas aller voir n’importe qui, rien ne vaut [7] la médecine classique ! “. Et moi de la regarder d’un air de dire : ” Madame, votre travail n’est pas de me juger [8], j’ai mal … “. Dans la salle d’attente, c’était insupportable : au mur était accrochée une télé qui diffusait des clips de chansons, genre variété. Mais comment peut-on supporter cette musique quand on a mal ? Déjà que d’ordinaire je n’aime pas cela.

Arriving at the hospital, I tell my story to the clerk who filled in my folder. I see she smiled and seemed to say, “Oh well, do not go to anyone, nothing is [7] classical medicine”. And me to look for if to say: “Madam, your job is not for me to judge [8], I hurt …”. In the waiting room, it was unbearable: on the wall was hung a TV that broadcast clips of songs, various types. But how can we support this music when we have pain? Already I usually do not like it.

J’ai compté le nombre de patients qui passeront avant moi. Il y en avait 6, tous en bonne santé apparemment. Pourquoi moi je ne passe pas devant tout le monde ? Moi j’ai vraiment, vraiment mal ! Alors pour m’occuper, je lis des magazines, je me tourne dans tous les sens, et cette musique qui m’insupporte. Alors pour passer le temps, je m’imagine que c’est Georges Cloonez, qui comme dans la série télévisée ” Urgence “, dans laquelle il jouait le beau docteur, viendra me soigner. Encore trois personnes. Et j’imagine ce que sera ma vie une fois qu’il sera tombé amoureux de moi. Encore deux personnes ! J’imagine que nous irons habiter sur une île 6 mois dans l’année et en hiver nous surferons sur les pistes enneigées de Suisse en buvant du champagne.

I counted the number of patients who will pass before me. There were 6 of them, all apparently healthy. Why do I not pass in front of everyone? I really, really feel bad! So to occupy myself, I read magazines, I turn in every direction, and this music that insinuates me. So to pass the time, I imagine it is Georges Cloonez, who as in the television series “Urgence”, in which he played the beautiful doctor, will come to treat me. Three more people. And I imagine what my life will be once he falls in love with me. Two more people! I imagine that we will live on an island 6 months of the year and in Winter we will surf on the snowy slopes of Switzerland drinking champagne.

Ah, je suis la suivante. Et non, c’est une autre que moi qu’on appelle ! J’ai envie de pleurer. Je retourne voir la secrétaire que je soupçonne d’avoir minimisé [9] mon cas auprès des docteurs, souvenez-vous pour me faire payer mon infidélité [10] à la médecine classique. Je lui demande : ” Quelle est la logique de passage ici ? C’est l’ordre d’arrivée ou l’intensité de la douleur, car si c’est les gens qui ont mal qui passent en premier, moi j’aurais dû passer avant tout le monde, et j’ai un avenir avec George qui m’attend ” Les nerfs, je vous dis, les douleurs nerveuses font dire n’importe quoi. Je me retrouve seule dans la salle d’attente, et les heures passent. Comment je le savais ? C’était la troisième fois que j’entendais les mêmes clips. Même George n’arrivait plus à me faire rêver. Je voulais partir, et une partie en moi qui n’avait pas encore sombré dans la folie me demande de rester, je n’avais pas passé 4 heures dans cette salle pour rien tout de même.

Ah, I’m the next one. And no, it’s someone else that is called! I want to cry. I go see the secretary that I suspect to have minimized [9] my case with doctors, remember to make me pay for my infidelity [10] to conventional medicine. I ask her: “What is the logic of passage here? It is the order of arrival or the intensity of the pain, because if it is the people who has trouble that passes first, I should have passed before everyone else, and I have a future with George waiting for me. “The nerves, I tell you, the nerve pains make me say anything. I find myself alone in the waiting room, and the hours pass. How did I know? It was the third time I heard the same clips. Even George could no longer make me dream. I wanted to leave, and a part in me that had not yet sank into madness asks me to stay, I had not spent 4 hours in this room for nothing.

Enfin, on m’appelle. Un médecin bien trop jeune et qui pour se donner de la prestance [11] avait un air un peu trop sérieux, m’a fait un diagnostic de 2 minutes. Une inflammation [12]. ” Vous ne me faites pas de scanner, de radio [13] ? ” Non. Je devais prendre des médicaments, si cela n’allait pas mieux, on ferait des radios, et ensuite on songerait à l’opération ! Je vous promets, c’est ce qu’il m’a dit ! Je suis donc sortie de l’hôpital avec une liste de médicaments aussi longue que ma liste de courses. Mon ordonnance est toujours là, les boîtes ne médicaments intactes [14]. Je suis allée voir une autre ostéopathe, une qui est beaucoup plus douce, et depuis je vais bien mieux. Par contre qu’on ne s’étonne pas que la caisse d’assurance maladie française n’aille pas mieux, elle !

Finally, they call me. A doctor too young and to give presence [11] had an air that was a little too serious, made a diagnosis for me within 2 minutes. An inflammation [12]. “You do not take an x-ray [13]?” No. I had to take medication, if it did not get better, we would do x-rays, and then we would consider the operation! I promise you, that’s what he told me! So I went out of the hospital with a list of medications as long as my shopping list. My order is still there, the boxes of medications intact [14] and I went to see another osteopath, one that is much softer, and since then I’m much better. On the other hand it is not surprising that the French health insurance fund is not better, it!

Le courage est-ce de traverser l’Océan en solitaire ? Où est-ce faire partie de l’équipe d’explorateurs d’un nouveau monde ? Les courageux est-ce ceux qui pour la première fois ont pénétré [15] dans une pyramide ? Le courage est-ce de s’engager dans l’armée ou de partir au front soigner les blessés ? Le courage est-ce de se battre pour protéger les plus faibles ? Ne faut-il pas être courageux pour se lever tous les matins à quatre heures pour nourrir sa famille ? Le courage a plusieurs visages. Le courage de dire ses opinions, le courage de faire des choses extraordinaires ou de faire tout simplement les choses les plus simples, comme se battre tout seul dans sa chambre d’hôpital contre une maladie, ou de continuer à vivre sans la personne aimée. Oui le héros [16] a plusieurs visages. C’est vrai quoi, sourire quand la vie est dure, cela aussi est du courage.

The courage to cross the Atlantic solo? Where is it to make go as part of the team of explorers of a New World? Is it the courageous people who for the first time have penetrated [15] in a pyramid? Is it courageous to enlist in the army or to go to the front to look after the wounded? Is it courageous to fight to protect the weakest? Should not one be courageous to get up every morning at four o’clock to feed his family? Courage has many faces. The courage to say his opinions, the courage to do extraordinary things or simply do the simplest things, like fighting alone in his hospital room against an illness, or to continue living without the person they loved. Yes a hero [16] has many faces. It’s true that, smiling when life is hard, that is also courage.

Regardez les oiseaux, même dans le vent glacé ils chantent [17]. Mais tous les héros ne reçoivent pas de médailles et toutes les médailles ne récompensent [18] pas le courage. Je vais vous raconter l’histoire de celui qu’on appelait Babu. Ce jeune indien a fait preuve de courage moral peu courant [19]. Et cette histoire me fait penser à ce que disait Mark Twain, celui qui a écrit les aventures de Tom Sawyer : ” Il est curieux que le courage physique soit si répandu en ce monde et le courage moral si rare”. Le jeudi 29 septembre dernier, celui que ses amis surnomment “Babu” rentre du travail en métro, sur la ligne 7.

Look at the birds, even in the cold wind they sing [17]. But all the heroes do not receive medals and all medals reward [18] not the courage. I will tell you the story of the man called Babu. This young Indian showed uncommon moral courage [19]. And this story reminds me of what Mark Twain said, the one who wrote the adventures of Tom Sawyer: “It is curious that physical courage is so widespread in this World and moral courage so rare.” Thursday, September 29, whom his friends call him “Babu” came home from work by subway, on line 7.

Lors de son trajet, il est témoin d’une agression: un jeune hommeimportune [20] une femme, et tente de lui voler son portable. Babu s’interpose [21]. Le ton monte. Arrivés à la station Crimée, les deux hommes descendent sur le quai pour en venir aux mains. Au cours de la bagarre, Babu tombe sur les rails. Le jeune homme, électrocuté, meurt sur le coup. Son agresseur prend la fuite. Babu avait 33 ans.

During his trip, he witnesses an assault by a young deranged man [20] on a woman, and attempts to steal her laptop. Babu intervenes [21]. Tone up. When they arrived at the Crimea station, the two men went down to the quay to come to blows. During the fight, Babu falls on the rails. The young man, electrocuted, dies on the spot. His aggressor fled. Babu was 33 years old.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. La prochaine fois je vous parlerai d’écologie, à moins qu’une autre aventure me tombe dessus d’ici là. Alors si vous le voulez bien, retrouvons-nous dans deux semaines surwww.podclub.ch et d’ici là, faites attention à vous et courage ! À bientôt.

Well, that’s all for today. Next time I’ll talk about ecology, unless another adventure befalls me by then. So if you like, let us meet in two weeks on http://www.podclub.ch and by then, mind you, courage! See you soon.

[1] le marabout : une sorte de sage qui a des pratiques magiques pour soigner
[2] la hanche : os qui relie le bas du corps au haut du corps
[3] la prescription médicale : l’ordonnance, la liste de médicament donnée par le médecin
[4] la consultation : la séance chez le docteur
[5] vicieux : sadique, bref très douloureux
[6] rassurer : réconforter ; ici : ne plus inquiéter, me dire que ce n’est pas grave
[7] valoir : avoir la valeur
[8] juger : avoir une opinion
[9] minimiser : ne pas donner de l’importance
[10] l(a) infidélité : ne pas être fidèle, tromper ; ici : ne pas être allée de suite me faire soigner chez un médecin
[11] la prestance : une allure fière, du prestige, de l’importance
[12] l(a) inflammation : une sorte d’irritation
[13] la radio : photo qui permet de voir l’intérieur du corps
[14] intact : que je n’ai pas touché
[15] pénétrer : entrer
[16] le héros : personne qui fait preuve de grand courage
[17] extrait de la chanson de Dominique A ” le courage des oiseaux ”
[18] récompenser : donner un prix, reconnaître la valeur de quelqu’un
[19] peu courant : qu’on ne rencontre pas souvent
[20] importuner : déranger, ennuyer, déranger
[21] s’interposer : se mettre entre

[1] the marabout : a kind of sage who practices magic to heal
[2] Hip : bone that connects the lower body to the upper body
[3] the prescription : the prescription, the medication list given by the doctor
[4] consultation : sitting at the doctor
[5] vicious : sadistic, very painful short
[6] reassure : comfort; here not worry, tell me it does not matter
[7] argued : have the value
[8] judge : have an opinion
[9] minimize : do not give importance
[10] infidelity : not being faithful, deceive; here not to have gone on to treat me to a doctor
[11] the presence : a proud look, prestige, importance
[12] inflammation : a kind of irritation
[13] radio photo that can see inside the body
[14] intact : I have not touched
[15] enter : enter
[16] the hero : someone who shows great courage
[17] extract from the song Dominique a “courage birds”
[18] reward : give an award, recognizing the value of someone
[19] unusual : not often encounter
[20] bother : bother, annoy, disturb
[21] intervene : to come between

L’Avis #60

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/533-lavis-de-marie-60-prie-mange-et-cours-14-octobre-2011

Bonjour. Bienvenue en ce 14 octobre sur mon podcast “ L’avis de Marie ”. Avez-vous lu le livre d’Elisabeth Gilbert ” Mange, prie et aime ” ? Ou peut-être avez-vous vu le film du même titre avec Julia Roberts et Richard Jenkins ? Alors moi aujourd’hui, non pas que je me prenne pour Julia Roberts, mais nous allons faire un remake de ce film et nous allons l’appeler : ” Mange, prie et cours “. Je vous parlerai tout d’abord d’un fait divers tout à fait incroyable dans le domaine de la gastronomie, puis de la prière en France et enfin de ma course avec des vaches. Etes-vous prêts ?

Hello. Welcome on October 14th to my podcast “The opinion of Mary”. Have you read Elizabeth Gilbert’s book “Eat, Pray and Love”? Or maybe you saw the movie of the same title with Julia Roberts and Richard Jenkins? So now I do not think I’m going to take Julia Roberts, but we’re going to make a remake of this movie and we’ll call it “Eat, Pray and Run”. I will speak to you first of all of an incredible fact in the field of gastronomy, then of prayer in France and finally of my race with cows. Are you ready?

Imaginez que vous ayez rendez-vous avec votre ami pour un déjeuner. Vous vous arrêtez dans un grand magasin pour rapidement faire des courses. C’est lundi et pour bien commencer la semaine quoi de mieux qu’un bon morceau de viande. Vous avez un budget un peu serré, c’est pourquoi vous choisissez le steak haché. C’est rapide, c’est plein de protéines. Vous êtes même prête à rajouter quelques euros supplémentaires pour vous assurer une bonne qualité. Vous choisissez un ” label qualité “, c’est ce qui est même écrit sur l’emballage.

Imagine that you have an appointment with your friend for a lunch. You stop in a department store for quick shopping. It is Monday and to start the week well, what is better than a good piece of meat. You have a tight budget, that’s why you choose the chopped steak. It’s fast, it’s full of protein. You are even ready to add a few extra euros to ensure a good quality. You choose a “quality label”, that is what is even written on the packaging.

Avec cela une bonne bouteille de rouge, une salade verte et voici votre menu composé. Vous retrouvez votre doux, ou pour vous Messieurs, votre douce, vous préparez le repas et vous voilà donc assise à table, à raconter votre week-end, à parler du temps, quand soudain votre dent heurte [1] quelque chose de dur. Vous êtes surprise, vous ne mangez pas de galette des rois, vous savez, ce gâteau que l’on mange le 6 décembre et dans lequel pour être reine, ou roi, il faut trouver la fève, une petite porcelaine ou une autre petite pièce glissée dans le gâteau.

With this, a good bottle of red, a green salad and here is your set menu. You find your sweetie, or your gentlemen, your sweet, you prepare the meal and you are therefore sitting at the table, to tell about your weekend, to talk about the weather, when suddenly your tooth bites [1] something hard. You are surprised, you do not eat cake of kings, you know, this cake that we eat on December 6 and in which to be queen, or king, we must find the bean, a small porcelain or other small piece slipped into the cake.

Mais non, en plein été, ce n’est donc pas cela. En fait après avoir sorti l’objet de votre bouche, après lui avoir retiré les morceaux de nourriture, voilà que votre horreur est au comble [2]. Il s’agit d’une dent. Oui, oui, une dent humaine de 2 centimètres munie d’une couronne [3]. C’est ce cauchemar qui est arrivé à une jeune femme de la ville d’Angers. Enfin je ne sais pas si je préfèrerais ce cadeau surprise à une patte de souris découverte dans un pain ou une grenouille dans une salade. Cela aussi, c’est arrivé.

But no, in the middle of summer, it is not that. In fact after releasing the object of your mouth, after having removed the pieces of food, this is your horror is at its height [2]. It is a tooth. Yes, a human tooth 2 centimeters fitted with a crown [3]. It is this nightmare that happened to a young woman from the town of Angers. Finally I do not know if I would prefer this surprise gift to a paw of a mouse discovered in bread or a frog in a salad. That too has happened.

Aristide Briand, homme politique et diplomate français, prix Nobel de la paix en 1926 a été à l’origine de la loi de 1905, c’est-à-dire de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat. Depuis la France est un pays laïc. Cette loi remplace le régime du Concordat de 1801 qui est toujours en vigueur en Alsace et Moselle. Eh oui, en effet au moment de la promulgation [4] de cette loi, l’Alsace et la Moselle n’étaient plus françaises et c’est pour cela qu’aujourd’hui encore ces régions ont un statut spécial. Par exemple, en Alsace et en Moselle, contrairement au reste de la France, les prêtres, les rabbins et les pasteurs sont des fonctionnaires de l’Etat et l’entretien des bâtiments est payé lui aussi par l’Etat. Malgré cette particularité, la France est un pays laïc, il n’ y a pas de religion d’Etat.

Aristide Briand, the French politician and diplomat, Nobel Peace Prize in 1926 was at the origin of the 1905 Act, that is to say, the law of separation of Church and State. Since France is a secular country. This law replaces the regime of the Concordat of 1801 which is still in force in Alsace and Moselle. Yes, indeed at the time of promulgation [4] of this law, Alsace and Moselle were not French and that is why even today these regions have a special status. For example, in Alsace and Moselle, unlike the rest of France, priests, rabbis and pastors are state officials and the maintenance of buildings is also paid for by the State. In spite of this peculiarity, France is a secular country; there is no state religion.

Toutes les religions sont acceptées, mais elles doivent être pratiquées dans la sphère privée. Si vous voulez prier vous le faites chez vous, entre vos quatre murs ou dans un édifice [5] religieux. C’est pourquoi dernièrement en France il y a eu une affaire qui a fait parler d’elle. En France il y aurait entre 5 et 6 millions de Musulmans. C’est donc la deuxième religion en France après le catholicisme. Or il n y a pas assez de lieux de cultes pour accueillir ces pratiquants. Si certains proposent de prendre possession des églises pour la prière du vendredi, je crains que l’idée ne vienne soutenir les voix du front national, le parti d’extrême droite, qui fait de la lutte contre l’Islam son cheval de bataille, c’est-à-dire qu’il oriente toute sa stratégie sur l’islamophobie, la peur de l’Islam.

All religions are accepted, but they must be practiced in the private sphere. If you want to pray you do it at home, in your four walls or in a religious building [5]. That is why lately in France there was a case that made her talk. In France there are between 5 and 6 million Muslims. This is the second religion in France after Catholicism. But there are not enough places of worship to welcome these practitioners. If some propose to take possession of the churches for Friday prayers, I fear that the idea will come to support the voices of the extreme right-wing national front, which makes the struggle against Islam its battle, that is, it directs its whole strategy on Islamophobia, the fear of Islam.

A Paris, dans le quartier de la Goutte d’or, ce sont des milliers de fidèles qui se réunissent le vendredi pour prier dans un lieu de culte, mais comme celui-ci est beaucoup trop petit, beaucoup sont obligés de prier à l’extérieur, dans la rue, ce qui, je vous laisse imaginer, fait réagir les passants. Un accord a été passé entre les représentants du culte musulman et la préfecture pour ouvrir un nouveau lieu de prière plus grand et  interdire la prière dans la rue. Après l’interdiction du port de la burqa, mise en application en avril dernier, c’est un nouveau sujet sensible. Moi devant tout cela me vient une citation d’Edmond Rostand : ” La meilleure prière est la plus clandestine [6] ”  et pour être plus drôle, une autre du grand écrivain Paul Morand: ” l’apéritif, c’est la prière du soir des Français “.

In Paris, in the Goutte d’Or district, thousands of the faithful gather on Friday to pray in a place of worship, but as this one is much too small, many are obliged to pray outside, in the street, which I let you imagine, makes passers-by react. An agreement was reached between the representatives of the Muslim religion and the prefecture to open a new place of greater prayer and prohibit prayer in the street. After the prohibition of the wearing of the burqa, put into application last April, it is a new sensitive subject. Me before all this comes a quote from Edmond Rostand: “The best prayer is the most hidden [6]” and to be funnier, another great writer Paul Morand: “the apéritif is prayer of the French evening”.

Le fait d’habiter le long d une route vous réserve bien des surprises. Un dimanche matin, je buvais mon café tranquillement sur mon balcon et profitais du beau soleil, bref je savourais [7] ce moment quand j’ai remarqué des vaches qui se promenaient et broutaient [8] tranquillement  dans le jardin d’à côté. Je suis allée me refaire un café, histoire de bien me réveiller, mais non, non, il y avait bien une douzaine de vaches qui étaient devenues mes voisines pendant la nuit. Ce n’étaient pas celles de mon frère, les siennes étaient sagement dans leur champs, observant aussi ces nouvelles copines. J’ai  téléphoné au village pour chercher leur propriétaire.

The fact of living along a road has lots of great surprises. One Sunday morning I was drinking my coffee quietly on my balcony and was enjoying the beautiful sun, in short I savored [7] that moment when I noticed that the cows were walking and grazing [8] quietly in the garden next door. I went to get a coffee, to wake up well, but no, no, there were a dozen cows that had become my neighbors during the night. These were not my brother’s, his were wisely in their fields, also watching these new girlfriends. I phoned the village to look for their owner.

J’aurais très bien pu les laisser là, mais le problème, c’est qu’il n’y avait pas de clôture [9] et les vaches pouvaient décider de se promener sur la route. On était dimanche, il faisait beau, il allait y avoir de la circulation. Apres avoir passé quelques coups de téléphone, voilà que je trouve le propriétaire [10]. Celui-ci arrive quelques minutes plus tard. Comme il est seul, je lui propose mon aide, car faire sortir 12 vaches d’un bel endroit avec de l’herbe [11] bien verte, ce n’est pas chose facile, surtout que celles-ci n’avaient pas l’air décidé de quitter le jardin.

I could easily have left them there, but the problem is that there was no fence [9] and cows could decide to walk on the road. It was Sunday, it was fine, there was going to be traffic. After making a few phone calls, I find the owner [10]. This one arrives a few minutes later. As one, I offered him my help, because to get 12 cows to a place with very green grass [11], it is not easy, especially as these had no air of deciding to leave the garden.

Après une bonne quinzaine de minutes, enfin, elles arrivent sur la route. Moi je pensais régler la circulation, prévenir les voitures de la présence de ces dames sur la route, mais c’est là que les choses se sont compliquées, 6 d’entre elles sont parties à gauche,  dans les bois, sur les hauteurs – bon au moins celles-ci n’allaient gêner la circulation – mais il en restait 6 autres, qui elles, commençaient  à courir sur la route. Il fallait qu’elles la quittent au plus vite. Il y avait  un peu  plus loin, un chemin de terre. C’est là qu’il fallait les mener. De là, elles pourraient rejoindre leur pâturage [12].

After a good fifteen minutes, finally, they arrive on the road. I was thinking about regulating the traffic, warning the cars of the presence of these ladies on the road, but that is where things got complicated, 6 left to the woods, on the heights – Good at least these were not going to hinder the traffic – but there were 6 others left, which began to run on the road. They had to leave her as soon as possible. There was a dirt road a little further on. It was there that they had to be led. From there, they could join their pasture [12].

Je commence à courir derrière elles, pensant que le paysan allait me suivre, et bien non ! Je me retourne, j’étais seule ! Le paysan avait disparu. Me voici donc à courir après des vaches peu décidées à être obéissantes [13]. Il fallait faire attention qu’elles ne filent ni à droite, ni à gauche. Une première voiture arrive derrière nous, puis une deuxième. Impossible pour elles de nous dépasser [14].

 I began to run behind them, thinking that the peasant was going to follow me, and no! I turn around, I was alone! The peasant had disappeared. So here I am chasing cows who just decided to be obedient [13]. They had to be careful that they did not sail to the right or to the left. A first car arrives behind us, then a second. We are impossible for them to overcome [14].

Les vaches occupaient  toute la route. Ce qui moi me préoccupait, c’était que quelques mètres plus loin, il y avait un virage tellement serré [15], que nous allions être une  sacrée surprise ceux qui allaient venir d’en face. Ce serait terrible. Alors j’ai essayé de passer à la tête du troupeau [16] pour arriver après le virage et prévenir les automobilistes ou les motards de ces randonneuses [17] à quatre pattes. Mais ces demoiselles étaient joueuses, et en le dépassant, elles ne voulaient plus avancer et voulaient même faire demi-tour.

The cows occupied the whole road. What had me worried me was that a few meters away, there was a turn so tight [15], we would be a big surprise to those who would come across. That would be terrible. So I tried to move to the head of the flock [16] to get after the turn and prevent motorists or bikers of these hikers [17] fours. But these young ladies were playing, and by going beyond them, they did not want to go any further and even wanted to turn around.

Heureusement que le conducteur qui les suivait, avait compris ma grande solitude et le voici qu’avec sa voiture il leur a fermé le passage et comme elles étaient un peu sauvages, un deuxième automobiliste est même sorti de sa voiture pour les chasser vers la bonne direction. Moi j’ai heureusement pu arriver après le virage juste à temps pour prévenir le motard qui arrivait à toute vitesse. Après quelques pas  de course et quelques insultes [18], voici enfin que ces vaches ont quitté la route et continuent leur promenade sur le chemin de terre. J’ai chaleureusement remercié mes sauveurs de leur aide.

Fortunately the driver who followed them had understood my great loneliness and here it is that with his car he closed the passage and as they were a little wild, a second motorist even came out of his car to drive them towards the good direction. I fortunately was able to arrive after the turn just in time to warn the rider who arrived at full speed. After a few running steps and a few insults [18], here it is that these cows have left the road and continue their walk on the dirt road. I warmly thanked my saviors for their help.

J’allais revenir vers chez moi, soulagée d’avoir pu éviter l’accident, quand j’entends un bruit dans la forêt au-dessus de la route, des bruits de feuilles, de branches qui cassent et voici que les vaches qui étaient au début de l’aventure parties vers le village – vous vous en souvenez ? – Eh bien voilà que celles-ci, 6 autres vaches, ont dévalé [19] la forêt et ont atterri sur la route. Oh non ! Et encore une fois, je dois les rattraper et les diriger vers le chemin où étaient parties leurs copines. A ce moment-là arrive une voiture, suivie d’une autre qui arrivait un peu trop vite et qui pour éviter l’accident a dû se mettre dans le talus [20]. Un chaos, mais un chaos !

I was coming back to my house, relieved to have been able to avoid the accident, when I heard a noise in the forest above the road, the sounds of leaves and broken branches, and here were the cows that were at the beginning of the adventure going towards the village – do you remember? – Well here these, 6 other cows, have hurtled [19] the forest and landed on the road. Oh no ! And again, I have to catch them and direct them to the path where their girlfriends had gone. At that time a car arrives, followed by another happening too quickly and to avoid the accident had to bank hard [20]. A chaos, but a chaos!

Et l’autre paysan, le propriétaire de ces bêtes qui n’était toujours pas réapparu. Et une fois encore, me voici à courir dans tous les sens, et une fois encore, certains se sont improvisés cow-boy automobilistes pour m’aider à ramener ces vaches vers le chemin. Enfin, épuisée, rouge de sueur, je rentrais chez moi, quand est arrivé le paysan qui lui était tranquillement installé dans sa voiture et savez-vous ce qu’il m’a dit ? Que c’était la première fois que quelqu’un de ma famille l’aidait ! Mais quel goujat ! Qu’il en soit certain, cela allait être la dernière fois ! Parole de cowgirl !

And the other peasant, the owner of these beasts that still had not reappeared. And once again, here I am to run in every direction, and once again, some have improvised cowboy motorists to help me bring these cows back to the path. Finally, exhausted, red with sweat, I returned home, when arrived the peasant who was quietly installed in his car and do you know what he told me? That was the first time someone from my family helped him! But what a goujat! Be sure, this was going to be the last time! Word from cowgirl!

Voilà, après toutes ces émotions, je vais prier pour toutes ces belles vaches  qui finiront sans doute en bon steak, oups pardon je n’aurai pas dû le dire. Nous nous retrouvons dans 15 jours sur http://www.podclub.ch pour de nouvelles aventures. Nous parlerons d’écologie et de courage. D’ici là, je vous souhaite un peu de spiritualité, un peu de délicatesse et beaucoup d’amour. A bientôt.

That is, after all these emotions, I will pray for all those beautiful cows that will ultimately become probably good steak, oops sorry I have not had to say. We meet again in 15 days on http://www.podclub.ch for new adventures. We will talk about ecology and courage. Until then, I wish you a little spirituality, a little delicacy and a lot of love. See you soon.

[1] heurter : toucher
[2] être au comble : au point le plus élevé
[3] la couronne : peut remplacer vos vraies dents
[4] la promulgation : la déclaration
[5] l(e) édifice : le bâtiment
[6] clandestin : qui est fait en secret
[7] savourer : profiter
[8] brouter : une vache ne mange pas, elle broute
[9] la clôture :  barrière, enclos, fermer un terrain
[10] le propriétaire : ici : celui a qui appartient les vaches
[11] l(a) herbe : les vaches mangent de l’herbe, dans les près il y a de l’herbe
[12] le pâturage : le pré, la prairie
[13] obéissant : du verbe obéir, être discipliner, faire ce qu’on vous demande
[14] dépasser : passer devant
[15] le virage serré : un virage qui tourne beaucoup ai point qu’on ne voit pas ceux qui viennent en face
[16] le troupeau : ici : le groupe de vaches
[17] le randonneur : qui fait de la randonnée, des promenades, de la marche
[18] l(a) insulte : le gros mot que l’on dit quand on est en colère
[19] dévaler : descendre en courant
[20] le talus : terrain en pente

[1] hit : touch
[2] be overwhelmed : the highest point
[3] the crown : can replace your natural teeth
[4] enactment : the declaration
[5] building : the building
[6] secret : that is done in secret
[7] enjoy : enjoy
[8] graze a cow does not eat, she grazes
[9] the fence : fence, enclosure, close land
[10] owner : here one has owned the cows
[11] grass : cows eat grass in the near there is grass
[12] pasture : the pasture, grassland
[13] obedient : obey the word, be disciplined, do what we ask you
[14] exceed : pass
[15] the tight : a shift that turns many have not not seen those just in front
[16] the flock : here the group of cows
[17] the hiker : making hiking, walking, walking
[18] insult : the big word is said when one is angry
[19] hurtling : down stream
[20] the slope : slope

L’Avis #59

http://podclub.ch/fr/emissions/l-avis-de-marie-f/527-lavis-de-marie-59-le-gagnant-au-loto-les-primaires-la-tele-30-septembre-2011

Bonjour à tous et bienvenue sur mon podcast “ L’avis de Marie ”. Aujourd’hui nous sommes le 30 septembre et nous allons rêver un peu et nous imaginer que la cagnotte de l’Euro Million est à nous. Ensuite un petit tour du côté de la politique française, et de mon premier achat de téléviseur.

Hello everyone and welcome to my podcast “The opinion of Mary”. Today is September 30th and we will dream a little and imagine that the prize pool of the Euro Million is ours. Then a little tour of French politics, and my first purchase of a television set.

Ah si j’étais riche ! Comme je ne suis pas née avec une cuillère en argent dans la bouche, c’est une expression pour dire que l’on est né dans une famille très riche, comme je n’ai pas choisi la carrière professionnelle qui me permette de faire fortune, l’enseignement est un métier assez humble [1], que me reste-t-il pour devenir soudainement très riche ? Gagner au loto. Pour cela il me faudrait commencer à y jouer. Car comme dit la publicité, 100% des gagnants, ont tenté leur chance.

Ah, if I were rich! Since I was not born with a silver spoon in my mouth, it is an expression to say that one was born in a very rich family, as I did not choose the professional career that allows me to make a fortune, the teaching profession is a fairly humble [1], what for me is left to become suddenly very rich? Win the lottery. For that I would have to start playing. Because as advertised, 100% of the winners, tried their luck.

Si j’étais riche, que ferais-je ? Vous êtes-vous déjà posé la question ? Arrêteriez-vous de travailler ? Iriez-vous vivre sur une île ou continueriez-vous votre vie comme si de rien n’était ? Imaginez, si vous gagniez ne serait-ce que 30 millions d’euros, en plaçant l’argent à la banque, vous recevriez 2000 euros d’intérêts par jour. Faut-il en avoir de l’imagination pour dépenser 2000 euros par jour. Moi si je gagnais une grosse somme au loto, j’essaierais d’améliorer [2] le monde, je ferais du bien autour de moi. Mais si je gagnais au loto, c’est sûr ce ne serait pas sans risque, car peut-être que tout cet argent me monterait à la tête [3], c’est à dire que je perdrais la tête, j’aurais, soudainement pleins d’amis, et puis si j avais tant d’amis, je ne saurais plus différencier mes vrais amis des faux.

If I were rich, what would I do? Have you ever wondered? Would you stop working? Would you live on an island or would you continue your life as if nothing had happened? Imagine, if you won even 30 million euros, by putting the money in the bank, you would receive 2000 euros interest per day. Is it necessary to have the imagination to spend 2000 euros per day. Me if I won a big amount the lottery, I would try to improve [2] the world, I would do good around me. But if I won the lottery, it sure would not be without risk, because maybe all that money I would go up to the head [3], that is, I lose my head, I would suddenly be full of friends, and then if I had so many friends, I could no longer differentiate my true friends from the false.

Je voudrais faire plaisir à tout le monde, je mènerais la grande vie et viendrait un jour où j’aurais dépensé [4] toute ma fortune [5] et je me retrouverais sans le sous, et si je n’avais plus d’argent, mes soi-disant amis me tourneraient le dos, je souffrirais de solitude et deviendrais dépressive, voire alcoolique….Heu finalement je crois ne pas avoir envie de gagner au loto… enfin on se rassure comme on peut n’est-ce pas ! Je vous raconte cela, car ces jours, imaginez-vous qu’un Français, gagné la somme fabuleuse de 162 millions d’euros à l’Euro Million. Je me demande ce qui se passe dans la tête de cette personne, 162 millions, c’est une somme tellement incroyable qu’on ne peut même pas imaginer ce que cela représente. La somme qu’il a gagné, c’est l’équivalent à quatre tonnes d’or, ou vingt mille Renault Clio ou encore trente six fois le salaire annuel de Yoann Gourcuff, le footballeur le mieux payé de la ligue 1. Moi je serais morte de peur, et vous ?

I want to please everyone, I would lead the high life and there would come a day when I would have spent [4] all my fortune [5] and I find myself penniless, and if I had more money , my so-called friends would turn their back on me, I would suffer from loneliness and become depressed, even alcoholic …. Well finally I think I do not want to win the lottery … well we reassure ourselves as we can not have it! I tell you this, because these days, imagine a Frenchman, won the fabulous sum of 162 million euros to the Euro Million. I wonder what is going on in that person’s head, $162 million is so incredible that you can not even imagine what that means. The amount he earned is the equivalent of four tons of gold, or twenty thousand Renault Clio or thirty-six times the annual salary of Yoann Gourcuff, the highest paid footballer in league 1. I Would be dead with fear, and you?

Les Primaires, en avez-vous entendu parler ? Non je ne parle pas du beaujolais primeur, c’est à dire du beaujolais nouveau qui est commercialisé le troisième jeudi de novembre non, non,  je vous parle des primaires du parti socialiste. En fait il s’agit d’une élection [6] qui va élire [7] le candidat qui va représenter le parti aux prochaines élections présidentielles. Ces élections sont organisées pour ne pas diviser le parti, car si chacun des candidats se présentait, les chances qu’un Président de gauche soit élu sont faibles. Les Français pourront choisir le 9 et le 16 octobre prochain entre 6 candidats ; François Hollande, Ségolène Royal, Martine Aubry pour les plus connus.

The Primary, have you heard of it? No, I’m not talking about Beaujolais primeur, that is, the new Beaujolais that is marketed on the third Thursday in November. No, no, I’m talking about the primaries of the Socialist Party. In fact it is an election [6] which will elect [7] the candidate who will represent the party in the next presidential elections. These elections are organized in order not to divide the party, because if each of the candidates presented themselves, the chances of a left-wing president being elected are weak. The French will be able to choose between October 9th and 16th between 6 candidates; François Hollande, Ségolène Royal, Martine Aubry for the best known.

Pour voter, il suffit d’être citoyens français inscrits sur les listes électorales, de donner un euro minimum pour participer aux frais d’organisation, et de signer l’engagement de reconnaissance dans les valeurs de la Gauche, bref de signer un papier qui confirme sa sympathie pour les idées de Gauche ! L’enjeu de ce vote portera sur le nombre de participants. Je m’explique, s’il y a seulement 500 000 Français qui participent aux élections, le candidat élu, celui qui représentera le parti socialiste sera bien sûr fragilisé [8], cela laissera penser que le parti de gauche n’aura pas beaucoup de chance de gagner les élections présidentielles l’année prochaine, mais, si ce sont 3 ou 4 millions de participants, la conclusion serait bien différente et les présidentielles promettent des débats intéressants.

To vote, it is enough to be French citizens registered on the electoral rolls, to give a minimum euro to participate in the expenses of organization, and to sign the commitment of recognition in the values of the Left, in short to sign a paper that Confirms one’s sympathy for the ideas of Left! What is at stake in this vote will be the number of participants. Let me explain, if only 500,000 French who participate in elections, the elected candidate, who will represent the Socialist Party will of course be weakened [8], this will leave thinking that the Left Party will not have much chance of winning the presidential elections next year, but if there are 3 or 4 million participants, the conclusion would be very different and the presidential elections promise interesting debates. 

Vous aussi vous avez un jour emménagé [9] dans un appart ou une maison, et un jour, il a fallu que vous vous achetiez de quoi aménager [10] votre nouveau chez vous. Une table, des chaises, un frigidaire, un four, un lit, la chaine hifi, voilà pour l’essentiel. Ça c’est quand on débute dans la vie. Après plus tard, on achète un canapé, des fauteuils, un bureau, une table basse, une armoire… Moi j’ai vécu ainsi des années. Comment cela, il manque quelque chose ? Un micro-onde ? Un lave vaisselle ? Oh oui, c’est trop pratique. Mais quoi d’autre ? Ah la télé, mais bien sûr ! Alors moi j’ai longtemps vécu sans télé, mais il y a un mois, j’ai passé une étape importante dans ma vie : je me suis acheté un téléviseur. C’est le premier téléviseur que j’achète dans ma vie !

You also have a day to move [9] into an apartment or a house, and one day, he took you buy something to organize [10] your new home. A table, chairs, a fridge, an oven, a bed, the stereo, here are the essentials. That’s when you start out in life. Afterwards, we buy a sofa, armchairs, a desk, a coffee table, a wardrobe … I have lived for years. How is something missing? A microwave ? A dishwasher ? Oh yes, it’s too practical. But what else? Ah the TV, but of course! So I lived for a long time without a TV, but a month ago, I made an important step in my life: I bought myself a television set. This is the first TV I’ve bought in my life!

Je trouve que l’objet n’est pas très esthétique et surtout, je trouve que cela est cher, mais bon, une fois installée dans mon nouvel appartement, ayant l’âge de la raison [11], je me suis décidé ! Alors j’ai fait une étude comparative sur le net, un copain m’a donné des infos techniques auxquelles il fallait que je veille. J’avais décidé d’investir dans un téléviseur de 80 pouces, c’est la taille, pour une somme maximale de 400 euros. Arrivée au magasin, je trouvais que le téléviseur 80 pouces était bien ridicule à côté des géants de 110 pouces. Alors je me suis imaginée dans mon salon avec mon petit écran et tout à coup, voilà que moi, qui n’ais jamais eu de télé, j’ai été prise d’une folie technologique. Finalement un grand écran c’est chouette et je me suis trouvé tous les arguments pour justifier mon nouveau choix, des arguments comme : ” ben je ne vais pas en changer tous les deux ans “, ” il faut vivre avec son temps “. Enfin je vous laisse imaginer les conversations que j’ai pu avoir entre moi et moi, cela a duré des heures.

I think the subject is not very aesthetic and, above all, I think it is expensive but good, once installed in my new apartment, with the age of the reason [11], I decided! So I did a comparative study on the net, a friend gave me technical information that I had to watch. I had decided to invest in an 80-inch TV, that’s the size, for a maximum of 400 euros. Arriving at the store, I found that the 80-inch TV was quite ridiculous next to the 110-inch giants. So I imagined myself in my living room with my small screen and suddenly, now that I, who never had a TV, I was taken by a technological madness. Finally a big screen is nice and I found all the arguments to justify my new choice, arguments like: “well I will not change every two years,” “one must live within one’s time.” Finally I let you imagine the conversations that I could have between me and me, it lasted hours.

La vendeuse commençait à s’impatienter et puis, allez, sur un coup de tête, j’ai signé. J’en avais des sueurs froides, je vous assure. J’avais dépassé [12] mon budget et, tout cela pour une question d’esthétisme. Car oui, j’avais d’abord choisi le modèle le plus grand, le modèle le plus technologique, mais en plus j’ai choisi le téléviseur le plus joli : Je vous rappelle que je suis une fille et que pour les filles, l’aspect esthétique est très important. J’avais dépassé mon budget de 400 euros, le prix d’un deuxième téléviseur ! Mais en fait j’ai fait une bonne affaire, car j’ai pu avoir un modèle d’exposition pour lequel j’ai reçu une ristourne [13] de 300 euros. Donc j’étais là en train de regarder mon achat, en train de me demander si je n’avais pas fait une bêtise quand une mamie passe à côté de moi et me dit : ” Hmm ma fille a la même dans son salon, mais c’est moche une aussi grande télé “. J’étais démoralisée en pensant à mon joli petit salon qui bientôt allait être enlaidi [14] par ce grand écran.

The saleswoman began to grow impatient and then, on a whim, I signed. I was sweating cold, I assure you. I had exceeded [12] my budget, all for a matter of aesthetics. Because yes, I had first chosen the biggest model, the most technological model, but in addition I chose the prettiest TV: I remind you that I am a girl and that for girls, aesthetic appearance is very important. I had exceeded my budget of 400 euros, the price of a second TV! But in fact I made a good deal, because I could have a display model for which I received a discount [13] of 300 euros. So I was there watching my purchase, wondering if I had not made a mistake when a grandmother passes by me and says to me: “Hmm my daughter has the same in her living room, but It’s ugly such a big TV “. I was demoralized, thinking of my nice little lounge which was soon to be disfigured [14] by the big screen.

Le jour de la livraison, c’est vrai que j’étais prête à l’échanger. On me l’a posé sur un meuble assez haut et le téléviseur semblait occuper toute la pièce. Je n’aimais pas. J’ai fait le tour de la maison pour trouver un meuble plus adapté, plus bas. Généralement on pose le téléviseur sur un meuble pas plus haut que 50 cm, qu’on appelle un banc de télé. Moi j’ai trouvé dans mon grenier, un banc, un vrai banc dont les pieds ont été fabriqués par mon arrière grand-père. La télé y est parfaite. Enfin voilà, je suis, depuis peu, devenue une fille moderne, j’ai un superbe téléviseur dernier cri, c’est à dire ultra moderne. Parfait, l’hiver peut venir ! Il peut neiger ! Moi je me vois déjà sous ma couverture à regarder des films !

The day of delivery, it is true that I was ready to exchange. They put it on a fairly high piece of furniture and the TV seemed to occupy the whole room. I did not like that. I went around the house to find a more suitable furniture, lower. Generally we put the television on a piece of furniture not higher than 50 cm, which is called a TV bench. I found in my attic a bench, a real bench whose feet were made by my great-grandfather. The TV is perfect. Finally, I have, recently, become a modern girl, I have a superb, state-of-the-art television. Perfect, winter can come! It can snow! I already see myself under my covers watching movies!

Voilà c’est tout pour aujourd’hui, j’ai un film qui m’attend, mais non je rigole. En attendant de vous retrouver dans 15 jours sur http://www.podclub.ch , habillez-vous chaudement, remettez vos chaussettes, car l’automne est là. La prochaine fois je vous parlerai d’une actualité française, et d’un fait divers qui coupe l’appétit. En attendant de vous retrouver, prenez soin de vous. A bientôt.

That’s all for today, I have a movie waiting for me, but I’m not kidding. While waiting to find you in 15 days on http://www.podclub.ch, dress warmly, put on your socks, because autumn is there. Next time I will talk to you about a French news, and a news item that cuts the appetite. While waiting for you, take care of yourself. See you soon.

[1] humble : modeste
[2] améliorer : rendre meilleur
[3] monter à la tête : ici : perdre le sens des réalités, devenir fou
[4] dépenser : utiliser l’argent, le contraire d’économiser
[5] la fortune : toutes les biens, l’argent que l’on possède
[6] l(a) élection : fait de choisir quelqu’un par vote
[7] élire : voter, donner sa voix
[8] fragiliser : rendu fragile, le contraire de fort
[9] emménager : s’installer dans un nouveau logement
[10] aménager : installer, organiser
[11] la raison : le bon sens, la sagesse
[12] dépasser : ici : dépensé plus
[13] la ristourne : le rabais, une baisse de prix
[14] enlaidir : devenir plus laid, moins beau

[1] humble : modest
[2] improve : make it better
[3] go to your head : here: lose the sense of reality, crazy
[4] spending : use money, the opposite of saving
[5] fortune : all goods, the money we have
[6] election : choosing someone poll
[7] election : vote, giving his voice
[8] weaken : rendered fragile, the opposite of strong
[9] move : move into a new home
[10] develop : install, organize
[11] reason : common sense, wisdom
[12] exceed : here spent more
[13] rebate : rebate, down price
[14] ugly to become uglier, less beautiful