Les Choristes – Chapter 15

This video was removed from YouTube, so you will have to find a copy of “Les Choristes” to watch somewhere else. I broke the movie up into digestible pieces, with 15 in all.

This is the fifteenth and final chapter and runs from 1:26:10 – End.

Morhange est au volant de sa voiture.  Il se rappelle son enfance.

Morhange (voix off): Après le renvoi de Mathieu, ma mère me repris avec elle. Nous sommes partis à Lyon où je fus reçu au conservatoire. L’ingénieur voulut me remettre en     pension, elle refusa. Il nous quitta. Chabert, Langlois et Maxence se sont unis pour dénoncer les méthodes de Rachin. Les enfants furent interrogés, Rachin renvoyé. Clément Mathieu a continué à donner des cours de musique jusqu’à la fin de sa vie. Sans chercher à se faire connaître. Tout ce qu’il faisait, il le gardait pour lui. Pour lui, non? Pas seulement

Un autobus arrive. Mathieu en ouvre la porte et s’apprête à monter.

Pépinot: Monsieur! Monsieur!

Pépinot arrive en courant. Mathieu hésite un instant.

Mathieu (au conducteur): Vous me donnez deux secondes.
Pépinot: Monsieur Mathieu!
Mathieu: Mais qu’est-ce que tu fais?
Pépinot: Vous pouvez m’emmener avec vous?
Mathieu: Je peux pas faire ça moi.  Retourne à l’internat, tu vas te faire punir.
Pépinot: S’il vous plait.
Le conducteur: On peut y aller?
Mathieu: Oui, j’arrive. J’ai pas le droit, je peux pas t’emmener. Allez repars! Vas-y! Vas-y!

Pépinot s’en retourne très déçu. Mathieu monte dans l’autobus. La porte se referme et le conducteur démarre. L’autobus fait quelques mètres puis s’arrête. Mathieu ouvre la porte. Pépinot court jusqu’à Mathieu qui l’emmène avec lui.

Morhange (voix off): Pépinot avait eu raison d’y croire. Le jour du renvoi de Mathieu, c’était un samedi.

FIN

Advertisements

Les Choristes – Chapter 14

This video was removed from YouTube, so you will have to find a copy of “Les Choristes” to watch somewhere else. I broke the movie up into digestible pieces, with 15 in all.

This is the fourteenth chapter and runs from 1 :10 :30 – 1 :26 :10.

Maxence apparaît à la porte. Il frappe et fait signe à Mathieu de venir le rejoindre.

Maxence: Venez voir. C’est important. J’étais en train d’effacer les graffiti sur les murs, j’ai trouve ça.

Il sort un harmonica.

Mathieu: C’est l’harmonica de Corbin.
Maxence: Et ça

Il lui montre des billets.

Maxence: Il y en a au moins 200 000.

Cantine. Les enfants sont sortis sauf Corbin qui est assis à une table. Mathieu jette l’harmonica et l’argent devant lui.

Mathieu: Personne ne connaissait ta planque. Alors ne me dit pas que l’argent y est arrivé par hasard. Tu sais que Mondain a été renvoyé parce qu’on l’a accusé du vol.
Corbin: Je savais pas.
Mathieu: C’est vrai. Tu savais pas. Maintenant, j’te l’dis. Et après, tu voulais faire quoi avec cet argent.
Corbin: Si je vous le dis, vous le direz à personne.
Mathieu: Personne. Je te le jure.
Corbin: Je voulais me payer …
Mathieu: Te payer quoi?
Corbin: Une montgolfière.

Mathieu n’en crois pas ces oreilles.

Rachin et Mathieu marchent dans la cour.

Mathieu: Je ne sais pas qui a commis le vol mais c’est bien la preuve que Mondain est innocent. Il ne serait jamais parti sans l’argent. C’est évident.
Rachin: Je ferai mon enquête à mon retour. Mais ne vous faites pas de mauvais sang Mathieu. Mondain aurait été coupable une autre fois. On ne peut rien pour ce genre d’individus.
Mathieu: Il y a une justice quand même.
Rachin: La justice, elle s’occupera de lui.

Langlois arrive en courant, deux valises a la main.

Langlois: Monsieur le directeur, attendez moi.  Attendez moi.
Mathieu: Vous partez vous aussi?
Langlois: Je profite de la voiture. Je vais passer mes vacances chez ma soeur. Il y a un piano.

La voiture démarre.

Mathieu, Maxence et Pépinot mangent ensemble à la cantine.

Maxence: Vous savez ce qu’il va faire à Lyon Rachin?
Mathieu: Il va discuter du bilan financier devant le comité patronal. Non?
Maxence: Si. Mais en réalité, il va surtout faire des ronds de jambe, pour son avancement.
Mathieu: Il obtiendra ce qu’il veut?
Maxence: Malin comme il est, il va présenter un bilan idyllique de l’établissement, en passant sous silence toutes les horreurs que vous connaissez. Et puis il va s’attribuer la réussite de votre chorale.
Mathieu: La réussite?
Maxence: Ah si! Je l’ai entendu, c’est très bien.

Morhange et Leclerc arrivent.

Leclerc (à Maxence): Monsieur?  C’est vrai que Langlois est parti avec le dirlo?
Maxence: Oui, c’est vrai qu’il est parti. Il a pris deux semaines de vacances. On est les maîtres de la baraque.
Leclerc (à Mathieu): Alors on n’a pas cours aujourd’hui?
Mathieu: Non.
Morhange: Qu’est-ce qu’on va faire?
Maxence: La sieste.
Mathieu: J’ai peut-être mieux.

Lyon.  Comité patronal.

Rachin (à la comtesse): Sans vouloir vous …
La comtesse: Votre recette?
Rachin: Heu… Oui.
La comtesse: L’oiseau est dans le nid, Monsieur Rachin.
Rachin: Ah, je ne sais comment vous remercier?

Un valet s’approche de Rachin et lui murmure quelque chose à l’oreille. Rachin a l’air très perturbé. Musique dramatique. Il se lève avec précipitation et sort.

A son retour, Rachin trouve une voiture de pompier et l’école en feu.

Une femme: Monsieur le directeur. Faites quelque chose. Ils sont là haut.
Rachin: Laissez moi passer.
Mathieu (voix off): Le feu avait pris sur les toits. Les flammes dévoraient les dortoirs. La où les enfants avaient été vu pour la dernière fois. 60 gamins disparus, piégés comme des rats. Pour Rachin, c’était son avancement, sa légion d’honneur qui brûlait sous ses yeux. Quand tout à coup …

Tout le monde se retourne. Mathieu et les enfants apparaissent sur le chemin. Ils sont sains et saufs. Sur une colline non loin, Mondain regarde l’école qui brûle, une cigarette à la main. Musique mystérieuse.

Bureau de Rachin.

Mathieu: Je les ai fait passer par le potager pour ne pas être vus de la mère Marie et des gens du village. Puis nous sommes allés dans la forêt de Lignon.
Rachin: Qu’est-ce que vous êtes allés faire là-bas?
Maxence: Un jeu de piste. Ils étaient contents.
Rachin: Inutile de vous dire Monsieur Maxence que j’éprouve une déception définitive à votre égard.
Mathieu: Monsieur le directeur. J’assume l’entière responsabilité de cette fugue. Monsieur Maxence n’a pas cessé un instant de vouloir m’en dissuader.
Rachin: C’est ce qu’on appelle manquer de conviction.
Mathieu: Vous pouvez aussi considérer que nous avons sauvé la vie de ces enfants.
Rachin: Oui, enfin, si vous n’aviez pas laissé l’établissement sans surveillance, il n’y aurait pas eu d’incendie.  D’ailleurs je ne sais pas pourquoi je continue à vous écouter. Bon, Monsieur Maxence, en considération de vos longs services, vous serez seulement mis à pied. Quant à vous, Monsieur Mathieu, vous êtes renvoyé pour avoir failli au règlement.
Maxence: Puisque c’est comme ça, mettez moi à la porte aussi.
Rachin: Ce n’est pas à vous de décider.
Mathieu: C’est bien gentil Monsieur Maxence mais je crois qu’on aura encore besoin de vous ici. Pensez aux gosses. Puisque ce Monsieur n’y pense jamais.
Rachin: Voila votre compte. Tenez. Vous partez immédiatement par l’autocar de 18 heures. Je vous défends de revoir même un instant vos anciens élèves.
Mathieu: Comment ça?
Rachin: déception Monsieur Maxence, vous y veillerez.  Allez sortez.
Mathieu: Monsieur le directeur, avant de nous séparer, permettez moi de vous dire ce que je pense de vous.
Rachin: Je le sais Mathieu.
Mathieu: Vous êtes un homme incompétent, profondément méchant.
Rachin: déception. Et eux?
Mathieu: Ils n’ont pas choisi être ici.
Rachin: Moi non plus. Je n’ai jamais eu la vocation de devenir éducateur. Ne me dites pas que vous auriez aimé vous enterrer ici. Vous avez d’autres ambitions, et bien moi aussi.
Mathieu: Ce n’est pas une raison pour leur faire payer votre échec.
Rachin: Vous croyez que ça m’amuse de jouer les garde chiourmes. Allez-y vous. Prenez votre bâton de pèlerin. Allez à Paris! Allez voir les ministres. Toc Toc. ‘Bonjour, j’suis Mathieu. Il faut des vrais ducateurs, pas des tocards.’ Saint Mathieu! Saint Mathieu! Vous n’êtes qu’un musicien raté, un pion. Juste un petit pion, pion, pion, pion. ‘Qu’est-ce que vous faites dans la vie Monsieur Mathieu? Moi je suis pion, pion, pion.  Pion, pion, pion, pion.’
Mathieu: Vous êtes fou.
Rachin: Je suis fatigué.  Allez au diable.
Mathieu: Je le quitte au contraire.

Maxence et Mathieu sortent du bureau.

Mathieu quitte l’école.

Mathieu (voix off): J’avais espéré que les enfants forceraient la consigne pour me faire leurs adieux, mais rien. La sagesse de ces enfants ressemblait à de l’indifférence.  Et Morhange… Enfin…

Mathieu longe le bâtiment. Soudain, il voit des petits avions de papier par terre. On entend le chant des enfants. Mathieu ramasse les avions. Ils contiennent des messages d’adieux des enfants: ‘A bientôt Monsieur Mathieu’, ‘Au revoir crâne d’obu’, ‘Il fau revenir faire les note avec nous’

Mathieu (voix off): Sur le premier, j’avais reconnu l’écriture soignée de Boniface. Les fautes l’orthographe, c’était Pépinot, naturellement. C’est autre avec les notes de musique portait la signature de Morhange. Et celui-ci … Et celui-la …

Par une des fenêtres, il aperçoit les mains des enfants qui lui font un signe d’au revoir. Mathieu est au bord des larmes. Il prend sa valise et s’en va.

Rachin monte en courant l’escalier.

Rachin: Maxence, faites-les taire!
Maxence: Ils se sont enfermés.

Rachin, enragé, frappe sur la porte.

Mathieu (voix off): À cet instant j’ai ressenti une bouffée de joie et d’optimisme. J’aurais voulu le crier au monde entier. Mais qui m’aurait écouté? Moi dont personne ne connaissait l’existence. Le grand artiste allait vite retrouver sa condition d’homme. Je m’appelle Clément Mathieu, musicien raté, pion au chômage.

Retour au début du film. Morhange lit le journal et reprend les mots de Mathieu.

Morhange: Je m’appelle Clément Mathieu, musicien raté, pion au chômage.
Morhange referme le journal. Pépinot se tient debout à la fenêtre.
Morhange: Et la suite?
Pépinot: Il n’a jamais pris le temps de l’écrire. Mais moi je peux te la raconter.

Les Choristes – Chapter 13

This video was removed from YouTube, so you will have to find a copy of “Les Choristes” to watch somewhere else. I broke the movie up into digestible pieces, with 15 in all.

This is the thirteenth chapter and runs from 1 :10 :30 – 1 :16 :50.

Boniface (tout bas): … voila quelques fleurs.
La comtesse: Je n’ai pas tout saisi mais je comprends l’intention. Merci mon p’tit.
Rachin: Madame la comtesse. Je vais vous présenter Monsieur Mathieu, notre surveillant qui fait chanter ces chers enfants.
Mathieu: Madame la comtesse.
La comtesse: Mes compliments. Nous suivons avec beaucoup d’intérêt les méthodes de Monsieur Rachin. Méthodes auxquelles nous vous remercions d’apporter votre aide. Au fait, cette chorale, c’est une idée de …?
Mathieu: C’est-à-dire ….
Rachin: De moi, Madame la comtesse. De moi.
Mathieu: Je suis en effet très heureux, Madame la comtesse, d’apporter mon aide à un directeur si compréhensif.
Rachin: Eh bien, faites les chanter.
La comtesse: Monsieur Rachin est un modeste. Il n’aime pas les compliments.
Mathieu: Voilà.
La comtesse: Alors? Qu’est-ce que vous allez nous faire entendre?
Mathieu: ‘La nuit de rameaux’ Madame la comtesse.
La comtesse: Ça doit être magnifique.

Tout le monde se met en place. Morhange se tient seul à côté d’un des piliers du préau.

La comtesse: Excusez-moi? Qui est ce petit garçon qui se tient à l’écart? C’est un puni?
Mathieu (montrant Morhange du doigt): Celui-là?
La comtesse: Oui.
Mathieu: Celui-là est un cas à part. Vous permettez?

Le concert commence. Rachin regarde de gauche à droite. Il a l’air de s’ennuyer un peu.  Corbin essaye de chanter aussi. Morhange regarde la chorale dépité. Mathieu l’invite à chanter son solo.  La comtesse est émerveillée par ce qu’elle entend.

Mathieu (voix off): Et dans les yeux de Morhange qui suivait si bien ma mesure, je lisais d’un coup beaucoup de choses.  De la fierté, la joie d’être pardonné, mais aussi, et c’était bien nouveau pour lui, comme de la reconnaissance.

Mathieu écrit dans son journal.

Mathieu (voix off): Premier jour de l’été. Notre chorale compte un nouvel élément.

Cours de musique. Monsieur Langlois est au piano. Thème de ‘Cerf volant’. Mathieu arrête la chorale.

La comtesse: Excusez-moi, j’ai raté la reprise. Autant pour moi. Allez-y!
Mathieu: Bon, on reprend.

Cours d’études. Les enfants font leurs devoirs et regardent inlassablement vers la fenêtre.

Mathieu (voix off): Je sens dans mes gosses comme des désirs d’escapade, de construire des cabanes au plus près du ciel. Ce beau temps les rend tristes.

Les Choristes – Chapter 12

This video was removed from YouTube, so you will have to find a copy of “Les Choristes” to watch somewhere else. I broke the movie up into digestible pieces, with 15 in all.

This is the twelvth chapter and runs from 1 :02 :03 – 1 :10 :30.

Cours de d’arithmétique avec Monsieur Langlois.

Langlois: Une poule produit en moyenne 84 oeufs par an.  Bien nourrie, logée…

Corbin (à Boniface à voix basse): j’ai vu la fille de Rachin aujourd’hui.

Boniface: Toute nue?

Corbin: Non.

Langlois:…aérée et propre, elle en pond 150.

Morhange se lève pour regarder par la fenêtre. Il aperçoit Mathieu avec sa mère dans la cour. Il se rassoit mécontent.

Langlois: Combien d’oeufs de plus peut ainsi obtenir une fermière qui élève 9 poules.

Mathieu et Violette se promènent dans la cour de l’école.  Ils s’assoient sur un banc.  Mathieu observe Violette de profil.  On entend la cloche qui sonne la fin des cours.

Mathieu: Belle journée.

Violette: Ça fait du bien un peu de soleil.  Nous allons vers les beaux jours.

Mathieu: Vous savez, Pierre m’étonne un peu plus chaque jour.

Violette: En tous cas je voulais vous remercier de tout ce que vous faites pour lui.

Mathieu: Je le fais un peu pour vous aussi.

Violette le regarde étonnée.

Mathieu: Enfin j’veux dire, si Pierre va bien, vous irez bien aussi…

Mathieu reçoit une boulette en papier pleine d’encre sur la tête. Il regarde en l’air mais ne voit pas qui l’a lancée. Violette se précipite pour l’aider.

Violette: C’est monstrueux.

Mathieu: Mais non, c’est rien.

Mathieu entend un bruit de bagarre dans l’escalier. Un groupe d’enfants entourent Pierre et le chahutent.

Mathieu: Mais qu’est-ce qui se passe? Pourquoi vous lui tapez dessus? Dis moi toi Pépinot?

Pépinot: Bah, c’est parce qu’il vous a jeté l’encre.

Corbin: Tu pouvais pas fermer ta gueule toi!

Violette: Tu me fais honte Pierre.

Violette s’en va en courant.  Mathieu semble surpris et déçu.  Il court après Violette.

Mathieu: Attendez. C’est pas grave.

Dans l’allée qui mène à école

Mathieu: C’est juste de la fierté parce que vous êtes belle.

Violette: Belles?

Mathieu: Vous n’avez rien à voir avec les autres mères qui viennent voir les gosses.

Violette: Je vis seule, c’est ça?

Mathieu: Moi aussi

Violette: Vous n’avez pas d’enfant.

Mathieu: Non. Enfin, j’en ai 60. Eux, quand vous venez, ce qu’ils voient c’est la femme qu’ils rêvent tous d’avoir. J’veux dire la mère dont ils ont tant rêvé. Pour Pierre vous n’êtes pas un rêve, vous êtes sa mère. Comme tous les enfants, il n’aime pas partager. Il faut absolument le faire sortir de cet internat où il perd son temps et lui trouver une école            de musique.

Violette: Je voudrais aussi qu’il apprenne un métier.

Mathieu: Mais la musique c’est un vrai métier A condition d’avoir un bagage solide. Il pourrait rentrer au conservatoire de Lyon. Je le suivrai, même là-bas on peut tomber sur des mauvais professeurs.

Violette: Et après?

Mathieu: Après, il deviendra ce qu’il doit devenir. Seul on ne peut rien. Pierre est une exception et je vous jure que je ferais tout pour qu’il s’épanouisse. Mais j’ai besoin de vous aussi.

Violette: Je comprends. Merci.

L’autobus arrive. Violette monte et s’en va.

Cantine. Répétition pour la chorale. Morhange est assis et se tient la tête entre les mains.

Mathieu: Non, ça ne va pas. Qu’est-ce qui se passe aujourd’hui? On dort? Et toi Boniface, t’as vu comment tu te tiens? Tu croix qu’on peut chanter comme ça? Redresse toi. On reprend à ‘Si doux est le concert’.

Les enfants commencent à chanter. Pierre se lève pour chanter son solo mais le reste de la chorale continue de chanter.

Morhange: Et mon solo?

Mathieu: Quel solo?

Morhange: Mon solo.

Mathieu: Ah ton solo. Non, il n’y a plus de solo. Personne n’est indispensable. Tu chantes ou tu ne chantes pas, ça m’est égal. On reprend à…

Morhange quitte la salle.

Mathieu: On reprend à ‘Oh nuit’

Rachin entre dans la cuisine.

Rachin: Mathieu.

Corbin: Vous allez vous faire engueuler Monsieur.

Mathieu (à Corbin): On m’avait dit qu’il était  en ville. Bon merci les enfants, vous pouvez aller jouer dans la cour.

Les enfants sortent de la cantine.

Rachin: Vous m’embêtez, vous savez.

Mathieu: Monsieur le directeur, je vous promets que les devoirs sont faits.

Rachin: Il paraît que nos bienfaitrices ont eu vent de votre chorale. C’est la comtesse elle-même qui m’écrit. Elle nous rend visite avec ses amis dimanche prochain. Elle veut écouter ça.

Mathieu: Mais c’est formidable. Enfin c’est bien

Rachin: Je vois ça d’ici. Minauderies, musique. Pourquoi pas des petits fours? Vous me mettez de ces corvées sur le dos avec vos imbécillités.

Mathieu: Enfin vous remarquerez Monsieur le directeur que la musique ne dessert pas la discipline. Depuis quelques temps, il y a quand même moins de problèmes.

Rachin: Hasard.

Mathieu: Je ne crois pas beaucoup au hasard, Monsieur le directeur.

Rachin: J’ai cru comprendre.  Qui en dehors de vous aurait pu parler de votre chorale à la fondation?

Maxence: C’est moi.

Rachin: Vous savez écrire vous?

Mathieu: Monsieur Maxence a cru bien faire.

Rachin: Epargnez moi vos commentaires. J’aime pas vos manières.

Mathieu: J’ai l’impression que vous n’aimez pas grand chose, Monsieur le directeur. Madame Marie Monsieur Rachin, on vous demande au parloir.

Rachin: On en parlera plus tard.

Maxence donne une lettre à Mathieu.

Maxence: Pour vous. On n’aurait pas dû empêcher Mondain de l’étrangler.

Mathieu regarde la lettre et parait très excité.

Chambre de Mathieu. Il lit la lettre.

Mathieu (voix off): Violette me remerciait de ce que je faisais pour son fils. Elle voulait m’en parler et m’annoncer quelque chose de très important. Rendez-vous au café de la place, le 20 à 16 heures.

Café de la place. Mathieu et violette sont assis à une table. Il lui a apporté un bouquet de fleurs.

Mathieu: J’ai écrit au conservatoire de Lyon. Je connais un peu le directeur. Il m’a répondu qu’il serait ravi d’auditionner Pierre. Et en cas d’admission, il ferait tout pour lui obtenir une bourse.

Violette: De ce côté là je crois que les choses vont être plus simples désormais.

Mathieu: Ah bon?

Violette: Depuis que je vous ai rencontré, je … Enfin, ma vie a … Comment dire?

Violette cherche ses mots et Mathieu est visiblement ému.

Mathieu: Basculée.

Violette: Oui. Grâce à vous.

Mathieu: J’aurais pas pu m’imaginer.

Violette: Moi non plus, j’y croyais plus. Remarquez, je devrais peut-être pas m’emballer trop vite.

Mathieu: Vous pouvez me faire confiance.

Violette: C’est vrai que vous m’avez porté chance.

Mathieu: Chance?

Violette: J’ai rencontré quelqu’un. Un ingénieur, de Lyon justement. Je l’ai connu au café. Il travaille dans la région pour la construction d’un pont.

Mathieu sourit mais on voit qu’il est déçu.

Violette: Ça va?

Mathieu: Ça va. C’est une chance formidable pour vous et pour Pierre.

Une voiture arrive en arrière-plan.

Violette: Ne m’en voulez pas, je suis obligée de filer. Ça me ferais plaisir si nous pouvions déjeuner tous les 3 un de ces jours. Vous lui parlerez de Pierre. Vous voulez bien?

Mathieu: Pourquoi pas?

Violette: Au revoir

Mathieu: Au revoir.

Violette: Merci pour tout. J’oubliais. Pas un mot a Pierre pour l’instant.

Mathieu reste seul au café.

Les Choristes – Chapter 11

This video was removed from YouTube, so you will have to find a copy of “Les Choristes” to watch somewhere else. I broke the movie up into digestible pieces, with 15 in all.

This is the eleventh chapter and runs from 56 :05 – 1 :02 :03.

Au cachot. Mondain est allongé sur le lit. Bruit de porte qui s’ouvre.

Chabert: Allez, dehors Mondain.

Mondain ne bouge pas.  Chabert s’approche de lui.

Chabert: Et p’tit.  C’est fini.

Mondain se tourne de l’autre côté du lit en silence.

Cour de récréation.  Coups de sifflet.  Chabert supervise le cours de gymnastique.  Langlois arrive derrière lui.

Langlois: Chabert, je viens de voir Rachin pour lui dire que la chorale est sublime.

Chabert: Allez!

Pépinot: J’suis fatigué.

Chabert: Mais t’es toujours fatigué.

(à Langlois) Et qu’est-ce qu’il vous a dit?

Langlois: D’aller me faire foutre.

Chabert: Il est où Mondain?

Musique dramatique. Bureau de Rachin.

Rachin: Et vous n’avez pas noté sa disparition avant d’aller courir?

Chabert: Il était à l’appel ce matin Monsieur le directeur. C’est après qu’il a dû…

Rachin: Bien, j’interdis toutes promenades jusqu’à la fin de l’année.

Mathieu: Il a prix beaucoup d’argent?

Rachin: La totalité, 200 000FF. Comment je fais pour payer mes fournisseurs maintenant? Comment je fais?  J’aurais jamais dû accepter de le prendre ici. Tout ça pour une expérience. J’vous en foutrais de expérience. C’est comme vous avec votre musique. Je devais faire livrer du charbon pour l’eau chaude. Ça attendra la semaine prochaine. En attendant je préviens la gendarmerie.

Leclerc et deux autres garçons se cachent sous la fenêtre du directeur et chantent une chanson grossière.

Rachin: Qu’est-ce que c’est que ça?

Rachin se précipite à la fenêtre mais les garçons déguerpissent.  Chabert et Mathieu retiennent un fou rire.

Rachin: Je vois que le chant les rend intelligents Mathieu. Ils sont en net progrès.

Mathieu: Monsieur le directeur, les enfants n’ont plus d’eau chaude depuis 3 semaines.

Rachin: L’eau froide c’est très bon pour la circulation. Sortez. Au fait Mathieu, fini la chorale.

Mathieu: Mais Monsieur le directeur …

Rachin: Merci Mathieu.

(au téléphone) Passez moi la gendarmerie.

Mathieu sort en claquant la porte. Chabert l’attend dans le couloir.

Chabert: Je ne sais pas encore ce qu’on va faire pour la chorale, mais pour les gosses, on va chauffer au bois.

Mathieu: Y a plus de bois!

Chabert sourit et s’en va. Mathieu le suit dans le garage de Rachin. Chabert soulève une bâche qui cachait un tas de bois.

Chabert: Et ça, c’est quoi? Réserve personnelle de Monsieur le directeur.

Dans les douches. Les enfants se lavent à l’eau chaude.

Mathieu: Action Réaction (voix off) Chabert m’a étonné. Lui que je prenais pour un double zélé de Rachin, était en fait un brave type qui considère le sport et la musique comme des moteurs essentiels de la cohésion nationale. Avec son aide, j’organise la résistance. Notre chorale devient clandestine.

Dortoir.  Les enfants et Mathieu continuent à s’entraîner en cachette le soir avant de se coucher. Mathieu les arrêtent.

Mathieu: Non, vous avez tendance à baisser en fin de phrase. Je vous demande pour la dernière fois de bien détacher chaque note. Bon, il est tard. On verra ça demain.

Morhange: Mais Monsieur, on fait pas la deuxième partie?

Mathieu: Mais je ne t’ai pas appris le solo.

Morhange: Mais moi je l’ai appris.

Mathieu: Comment ça tu l’as appris? Bon, on est partis.

Ils finissent la chanson.

Une voiture de gendarmes s’arrête devant l’école.  Mondain en descend escorté par un policier.

Mathieu (voix off): Le 13 mai, peu après 15 heures, Mondain était de retour.

Dans le bureau du directeur.  Mondain est assis, visiblement nerveux.  Rachin le gifle violemment.

Rachin: Où est l’argent?

Mondain: Je sais pas.

Rachin: Alors qui l’a volé?

Mondain: J’sais pas. C’est pas moi.

Rachin le gifle de nouveau. Chabert et Mathieu écoutent derrière la porte.

Mathieu: Alors? Il le frappe?

Chabert: Depuis une demi heure.

Mathieu: Il est fou.

Chabert: Il perd surtout son temps.  Il dira rien le gamin.

Bureau de Rachin.

Rachin: Bon, on va tout recommencer depuis le début.  Où est l’argent?  Parle.

Rachin le gifle de nouveau. Mondain le regarde d’un sale oeil.

Rachin: Où est l’argent?

Mondain se jette sur Rachin et l’attrape au cou. Il le renverse sur le bureau et essaye de l’étrangler. Chabert et Mathieu entrent en courant dans le bureau.

Chabert: Lâche le!

Chabert les sépare et met Mondain au sol.

Chabert: Calme toi!  Calme toi!

Rachin: Ce garçon vient d’avouer. C’est parfait. J’appelle tout de suite les gendarmes. Tu vas connaître d’autres maisons, mon p’tit. D’autres gardiens et d’autres larrons.

Chabert regarde Mathieu, impuissant. Rachin appelle les gendarmes. On emmène Mondain. Il lance un dernier sourire à Mathieu avant que la porte ne se referme sur lui.

Mathieu (voix off): Pour ne pas entamer leur moral fragile, l’affaire Mondain fut dissimulée aux enfants. On l’avait renvoyé dans son école. Point final.

Les Choristes – Chapter 10

This video was removed from YouTube, so you will have to find a copy of “Les Choristes” to watch somewhere else. I broke the movie up into digestible pieces, with 15 in all.

This is the tenth chapter and runs from 51 :20 – 56 :05.

Clément Mathieu, assis à son bureau, compose des chansons.

Mathieu (voix off): Avril. Ces enfants m’inspirent. J’étais sûr qu’un jour viendrait où on jouerait ma musique. Je m’appelle Clément Mathieu, je suis musicien et chaque nuit je compose pour eux.

Chanson ‘Caresse sur l’océan’ en fond sonore.

Scènes quotidiennes de l’internat.

Mondain se fait fouetter par Rachin. Corbin joue de l’harmonica sous le préau. Morhange lave les carreaux. Les enfants lancent des petits parachutes faits maison du haut d’un pont. Ils jouent aux cow-boys et aux indiens dans la cours de récréation.

Mathieu répète la chanson ‘Caresse sur océan’ avec la chorale. Il paraît particulièrement impressionné par la voix de Morhange. A la fin de la chanson, les enfants attendent qu’il leur dise quelque chose mais il reste silencieux, visiblement ému.

Caresse sur l’océan
Porte l’oiseau si leger
Revenant des terres enneigées
Air éphémère de l’hiver
Au loin ton echo s’éloigne
Chateaux en Espagne
Vire au vent tournoie déploie tes ailes
Dans l’aube grise du levant
Trouve un chemin vers l’arc-en-ciel
Se découvrira le printemps

Caresse sur l’océan
Pose l’oiseau si leger
Sur la pierre d’une ile immergée
Air éphémère de l’hiver
Enfin ton souffle s’éloigne
Loin dans les montagnes
Vire au vent tournoie déploie tes ailes
Dans l’aube grise du levant
Trouve un chemin vers l’arc-en-ciel
Se découvrira le printemps
Calme sur l’océan

Corbin: C’était pas bien Monsieur?

Mathieu: Si, c’était bien. C’était très bien.

Cris dans la cour. Mathieu se rend vers la fenêtre pour voir ce qui se passe. Chabert pousse Mondain devant lui.

Chabert: Petit merdeux. Avance.

Mathieu: Il a fait quoi?

Chabert: Il m’a volé ma montre dans ma chambre. Je l’ai surpris. Je suis passé voir Rachin. Action – Réaction.

Mathieu: Mais vous l’emmenez ou?

Chabert: Au cachot. 15 jours. Allez!

Mathieu: Mais attendez!

Chabert: Attendre quoi?

Mathieu: C’est mon seul baryton.

Chabert disparaît avec Mondain dans l’école.

Cours de recréation.  Les enfants jouent au foot.  Mathieu est l’arbitre.  Rachin arrive.

Rachin: Mathieu?

Mathieu: Oui Monsieur le directeur?  J’ai encore trouvé…

Rachin reçoit le ballon en pleine figure.

Mathieu: Excusez-nous Monsieur le directeur.  Une balle perdue.

Rachin ramasse la balle et va au milieu de la cours.  Ils poussent les enfants sur son chemin.

Rachin: Ecartez-vous!

Il pose la balle par terre, sort son sifflet de sa poche, siffle et tire un penalty.  Il est extatique.

Mathieu (voix off): Mois de mai: au fur et a mesure des semaines qui passent, j’enregistre de nouvelles victoires.

Mathieu réveille les enfants.  Ils chantent en faisant leur toilette.

Salle d’études.  Cours d’arithmétiques.

Pépinot: Leclerc?

Leclerc: Ouais?

Pépinot: On est toujours copains?

Leclerc: Ben ouais pourquoi?

Pépinot: 5 et 3, ça fait combien?

Leclerc: Ben 53.

Pépinot: T’es sur?

Leclerc: Ben ouais.

Pépinot: Merci

Cours de récréation.  Les enfants jouent avec des avions de papier.

Mathieu (voix off): C’est peut-être une illusion mais même notre directeur semble gagné par le changement.

Chanson ‘Lueur d’été’ en fond sonore. Rachin, seul dans son bureau, s’exerce à faire voler des avions en papier.

Cours de récréation Maxence rentre de l’hôpital. Tous les enfants courent pour l’accueillir.

Corbin: Regardez, il y a Maxence.

Photo de classe. Tout le monde est réuni dans la cour.

Le photographe: Attention. On ne bouge plus. Souriez.

Les Choristes – Chapter 9

This video was removed from YouTube, so you will have to find a copy of “Les Choristes” to watch somewhere else. I broke the movie up into digestible pieces, with 15 in all.

This is the ninth chapter and runs from 43 :30 – 51 :20.

Mathieu trouve Pépinot assis tout seul en bas de l’escalier.

Mathieu: Ben, qu’est-ce que tu fais là?

Pépinot: J’ai pas le droit de monter.

Mathieu: Comment ça, t’as pas le droit? Et pourquoi ça?

Pépinot: J’ai pas de sous.

Mathieu: T’as pas de sous pour aller dormir? Qu’est-ce que c’est que cette histoire?

Pépinot: C’est Mondain. Il me laisse pas monter si j’y donne pas des sous.

Mathieu est furieux et s’en va.

Mondain et Corbin sont dans la cuisine. Ils mangent et boivent en cachette.

Mondain: Faut qu’on fasse gaffe. Là où j’étais avant j’me suis fait gauler par le pion. Alors j’ai dû lui régler son compte.

Corbin: Comment?

Mondain: A coups de baïonnette. J’l’ai bien saigné.

Corbin: Tu l’as tué?

Mondain: Un peu, ouais.  Ici, c’est pareil.  Il va pas falloir qu’il me les casse l’autre crâne d’oeuf.

Corbin: Mathieu, c’est pas le pire.

Mondain: Tu parles. Par devant j’te chante une berceuse, et quand tu dors, ça vient te tripoter. Ceux-là, faut tous les crever.

La lumière s’allume.  Mathieu entre dans la cuisine et s’approche d’eux.

Mathieu: Bonsoir Messieurs. Bon appétit.

Corbin: Mais M’sieur, j’vous jure, j’ai rien fait.

Mathieu: Tu fréquentes du beau monde Corbin. Dégage!

Corbin par en courant. Mathieu reste seul avec Mondain. Il s’approche de lui et lui retire la cigarette des lèvres. Mondain paraît surpris mais ne dit rien.

Mathieu: Pour ce que je viens de voir là, le festin, ça reste entre nous. Cadeau. Mais je te préviens, tu ne parles plus à Pépinot. Tu ne t’approches pas de lui.  Je t’interdis même de le regarder. Est-ce que c’est clair?

Mondain ne réponds pas.

Mathieu: Un seul regard vers lui, un seul, et ta vie se transforme en cauchemar.

Mondain se tait et baisse les yeux.

Mathieu fait sa ronde dans les couloirs de école lorsqu’il entend quelqu’un chanter.  Il s’approche de la salle d’études et aperçoit Morhange qui répète une des chansons.

Morhange:         Sens au coeur de la nuit

L’onde d’espoir

Ardeur de la vie

Sentier de gloire

Mathieu ouvre la porte.

Mathieu: Qu’est-ce que tu fais là, toi?

Morhange: Rien Monsieur

Mathieu: Alors j’ai entendu des voix, ça doit être la fatigue. Article 8 du règlement intérieur: il est interdit aux élèves de pénétrer seuls dans les classes. Avec Monsieur Rachin, il te le ferait copier 100 fois. Sans compter ce qu’il irait raconter à ta mère.

Morhange: J’en ai rien à foutre de ma mère

Mathieu: Mais qu’est-ce qu’elle t’a fait?  Explique moi.

Morhange: J’ai rien à vous dire.

Morhange veut se sauver mais Mathieu l’arrête.

Mathieu: Attends. J’ai pas fini, tu vas pas t’en tirer comme ça. Tout se paye ici. Demande à Pépinot. Le problème Morhange, c’est que tu fais des choses qui ne te ressemblent pas. Faire le mur, te bagarrer, jouer les voyous. Ça fait rire les autres mais pas moi.  Je ne rentrerai pas dans ton petit jeu. Alors à partir de demain, participation obligatoire à la chorale et cours de musique tous les jours. Allez, file te coucher. Allez.

Morhange sort de la classe.

Mathieu est dans sa loge.  Avant de se coucher, il écrit dans son journal.

Mathieu (voix off): 3 mars.  Il ne peut pas s’en douter, mais moi j’en suis sûr. Sa voix est un miracle.  La promesse rare d’un don exceptionnel.

Salle d’études.

Mathieu: Vous pouvez sortir en silence. J’ai dit en silence.

Les enfants quittent la classe.

Mathieu (voix off): Et peu à peu, alors que ma chorale progresse, j’apprivoise mon élève.

Mathieu interpelle Morhange.

Mathieu: Ah, Morhange!

Chanson ‘Vois sur ton chemin’ en fond sonore.

Morhange reste seul avec Mathieu qui lui donne des cours particuliers de chant.  Les autres enfants observent par la fenêtre.

La chorale progresse et tous les élèves chantent ensemble pour la première fois.  A la fin de la chanson, Monsieur Langlois entre dans la classe.

Mathieu: Bon, prenez vos cahiers de calcul.

Langlois: C’est vous qui faites chanter les enfants?

Mathieu: Oui Monsieur. C’est un reproche?

Langlois: Non, pas du tout. Au contraire, j’adore la musique. Il m’arrive parfois moi même de pousser la chansonnette.

Mathieu: Ah bon?

Langlois (en chantant): Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux, qu’est-ce qu’on attend pour faire la fête, la, la, la, la.

Mathieu: Bonne journée.

Langlois: A vous aussi cher collègue.

Mathieu s’en va.  Langlois le remplace et sort un livre de sa sacoche.

Langlois: Arithmétique. Page 27.

Mathieu regarde dehors par la fenêtre  Il semble voir quelque chose d’intrigant et se précipite en courant dans sa loge. Il se change, cire ses chaussures, se parfume et sort de sa chambre.

Parloir.  Mathieu entre en courant.  Violette Morhange est assise à une table.

Mathieu: Messieurs Dames. Bonjour Madame. Pierre est prévenu, il arrive.

Violette: Ça ne va pas?

Mathieu: Tout va très bien.

Violette: Et ses dents?

Mathieu: Ça c’est arrangé.

Violette: Vous lui avez dit que j’étais passée?

Mathieu: Heu, non.

Violette: Pourquoi?

Mathieu: C’est à dire j’ai préféré ne pas lui dire. Vous savez, Pierre est un garçon très sensible. Et doué.

Violette: Pour faire l’imbécile.

Mathieu: Pas seulement. D’ailleurs, à ce propos, il faudrait que je vous parle.

Dans l’escalier

Violette: Chanter? Mais personne ne lui a appris.

Mathieu: Il a un don, c’est évident. Faut faire quelque chose.

Morhange apparaît en haut de l’escalier et aperçoit Mathieu avec sa mère.

Violette: Bonjour

Morhange ne réponds pas.

Mathieu: Bon, je vous laisse. N’hésitez pas à revenir me voir

(A voix basse à Morhange) Je n’ai pas dit à ta mère que tu avais été puni. Je lui ai dit que tu étais chez le dentiste. Ne me trahi pas.

Violette retourne au parloir avec Pierre.

Violette: Il paraît que tu chantes bien.

Morhange: Ouais.

Violette: Il a l’air content de toi ce Monsieur. Il est gentil avec toi?

Morhange: Ça va.

Violette Morhange sort un paquet qu’elle a apporté à Pierre.

Violette: Il y a du linge propre. Et je t’ai fait ton gâteau au chocolat. T’es content?

Silence de Pierre.  Violette le sert contre elle.