Video – Ce que les médias ne vous diront pas en Afghanistan

Remarque: J’ai eu plusieurs vidéos d’anglais, avec des transcriptions, qui sont masculins, mais aujourd’hui je vais utiliser une vidéo postée par une femme américaine, avec un léger accent du Sud (Atlanta, Géorgie) pour ceux qui connaissent le français, et Sont en train d’apprendre l’anglais en utilisant mon blog.

Note: I’ve cued several English speaker videos, with transcripts, who are male, but today I am going to use a video posted by an American woman, with a light Southern accent (Atlanta, Georgia) for those who know French, and are learning English using my blog.

Salut mis amis d’internet. La nuit dernière, le président Donald Trump a annoncé la continuation et l’expansion de l’intervention militaire américaine en Afghanistan, rappelant à tous que 2017 marque la 16ème année que les États-Unis ont été dans le pays du centre-sud-asiatique, faisant de la guerre en Afghanistan la guerre la plus longue que l’Amérique a jamais eu lieu, une guerre que les médias prétendent “sans fin en vue”, laissant beaucoup de se demander si cette guerre est vraiment un simple terrorisme, c’est pourquoi aujourd’hui, nous allons découvrir ce que les médias ne nous diront pas au sujet de l’Afghanistan.

Hey internet friends. Last night, President Donald Trump announced the continuation and expansion of US military intervention in Afghanistan, reminding everyone that 2017 marks the 16th year that the United States has been in the south-central Asian country, making the war in Afghanistan the longest war that America has ever waged, a war that the media claims has “no end in sight”, leaving many to wonder if this war is really just about terrorism, which is why today, we’re going to uncover what the media won’t tell us about Afghanistan.

(George W. Bush) “Bon après-midi … Sur mes commandes, l’armée des États-Unis a commencé des grèves contre les camps d’entraînement terroriste d’Al-Qaïda … et les installations militaires du régime taliban en Afghanistan. J’ai dit il y a longtemps, l’un de nos objectifs était de les fumer et de les faire fonctionner et de les traduire en justice … Nous les fumons … Ils fonctionnent … Et maintenant, nous allons les traduire en justice … . J’ai également dit que nous allons utiliser tous les moyens nécessaires pour atteindre cet objectif, et c’est exactement ce que nous allons faire. Le peuple américain doit comprendre … qu’il nous reste beaucoup à faire pour atteindre Notre objectif dans ce théâtre “.

(George W. Bush) “Good afternoon…On my orders, the United States military has begun strikes against Al-Qaeda terrorist training camps…and military installations of the Taliban regime in Afghanistan. I said a long time ago, one of our objectives was to smoke them out and get them running and bring them to justice…We’re smoking them out…They’re running…And now we’re going to bring them to justice… I also said that we’ll use whatever means necessary to achieve that objective, and that’s exactly what we’re going to do. The American people must understand…that we’ve got a long way to go in order to achieve our objective in this theater.”

Il est important de jeter une sorte de base historique pour l’Afghanistan, même une histoire accélérée comme je l’ai à donner, car elle donne un contexte au conflit actuel des États-Unis – contexte que les médias offrent rarement. L’Afghanistan a remporté sa pleine indépendance en 1919, après un siècle de relations avec les drôles britanniques, leurs invasions et les marionnettistes. Pendant environ quarante ans, les choses étaient bien sous la direction du roi Zahir Shah, jusqu’à ce qu’il ait été évincé par son beau-frère, Daoud Khan, dans un coup d’ennui sans sang.

It’s important to lay some sort of historical foundation for Afghanistan, even an accelerated history like I’m about to give, as it gives context to the United States’ current conflict—context that the media rarely provides. Afghanistan won its full independence in 1919, after a century of dealing with British antics, their invasions, and puppet leaders. For about forty years, things were alright under the leadership of King Zahir Shah, until he got ousted by his brother-in-law, Daoud Khan, in a bloodless coup.

Cependant, le beau-frère ne s’est pas bien déroulé, alors que lui et toute sa famille ont été tués par le Parti communiste afghan environ cinq ans plus tard. Les nouveaux dirigeants ont connu de nouvelles politiques et, tout en essayant de mettre en place des pratiques et des politiques comme l’augmentation des taux d’alphabétisation et la création de garçons et de filles dans les salles de classe, les Afghans n’étaient pas vraiment fan de leur nouveau gouvernement, surtout parce qu’ils étaient contre leur Croyances religieuses, et ils, avec l’armée afghane, se sont révoltés.

However, the brother-in-law didn’t fare so well, as he and his entire family were killed by the Afghan Communist Party about five years later. With the new leadership came new policies, and while they attempted to implement practices and policies like upping literacy rates and making boys and girls sit in classrooms together, ultimately Afghans weren’t a big fan of their new government, mainly because it was against their religious beliefs, and they, along with the Afghan army, revolted.

En conséquence, les Soviétiques sont intervenus, ce qui a entraîné entre 1 et 2 millions de morts civils. Alors que les médias veulent que nous croyions que l’intervention des États-Unis a commencé après l’opération Cyclone, «le nom du code du programme de la CIA pour armer et financer les guerriers jihadistes en Afghanistan entre 1979 et 1989» a commencé avec le président Jimmy Carter. Le programme a continué sous le président Reagan, et essentiellement, l’Opération Cyclone a créé et financé une armée de djihadistes pour combattre les Soviétiques en Afghanistan et, en fin de compte, les Soviétiques ont quitté le pays en 1989.

As a result, the Soviets intervened, resulting in between 1-2 million civilian deaths. While the media wants us to believe US-intervention began post-9/11, Operation Cyclone, “the code name for the CIA’s program to arm and finance jihadi warriors in Afghanistan between 1979 and 1989” began with President Jimmy Carter. The program continued under President Reagan, and essentially, Operation Cyclone created and funded an army of jihadists to fight the Soviets in Afghanistan, and ultimately the Soviets pulled out of the country in 1989.

Ainsi, les États-Unis sont en Afghanistan depuis près de quarante ans, armant les fanatiques religieux. Pendant le temps entre le gouvernement communiste s’effondrant en 1992, le pays fracturé avait des factions jihadistes qui se battaient entre eux pour le contrôle, conduisant finalement à la montée et au contrôle des talibans, qui imposait la loi islamique Sharia. Un mois après les attentats terroristes du 11 septembre, le président Bush a annoncé le début de la guerre en Afghanistan, citant Al-Qaeda, un réseau terroriste d’extrémistes et de jihadistes islamiques, en tant qu’organisation qui a orchestré les attaques. Et seize ans plus tard, les États-Unis sont encore en Afghanistan, avec la terreur mondiale à un sommet historique.

So, the United States has been in Afghanistan for nearly forty years, arming the religious fanatics. During the time between the communist government collapsing in 1992, the fractured country had jihadi factions that fought amongst themselves for control, ultimately leading to the rise and control of the Taliban, which enforced Islamic Sharia Law. A month after the 9/11 terror attacks, President Bush announced the beginning of the war in Afghanistan, citing Al-Qaeda, a terrorist network of Islamic extremists and jihadists, as the organization who orchestrated the attacks. And sixteen years later, the United States is still in Afghanistan, with world-wide terror at an all-time high.

(Obama parlant) «J’ai ordonné à trente mille troupes américaines supplémentaires en Afghanistan … Pour inverser l’élan des talibans et former les forces de sécurité afghanes pour défendre leur propre pays … J’ai également précisé que notre engagement ne serait pas ouvert, A terminé et que nous commencerions à attirer nos forces ce mois de juillet … Ce soir, je peux vous dire que nous remplissons cet engagement. Au lieu de faire baisser jusqu’à 5 500 soldats d’ici la fin de cette année, les États-Unis maintiendront environ 8 400 soldats en Afghanistan jusqu’à l’année prochaine, jusqu’à la fin de mon administration “.

(Obama speaking) “I ordered an additional thirty thousand American troops into Afghanistan…To reverse the Taliban’s momentum, and train Afghan security forces to defend their own country…I also made it clear that our commitment would not be open-ended, and that we would begin to draw down our forces this July…Tonight, I can tell you that we are fulfilling that commitment. Instead of going down to 5,500 troops by the end of this year, the United States will maintain approximately 8,400 troops in Afghanistan into next year, through the end of my administration.”

Situé juste entre l’Iran et la Chine et servant de centre principal pour opérer au Moyen-Orient et en Asie, l’Afghanistan est au sommet d’une richesse de dépôts inexploités, comme l’or, le cuivre, le fer et le lithium. Au-dessus du sol, il y a une abondance d’opium sous forme de champs de pavot. En fait, la production d’opium est et a été à tout moment depuis la guerre en Afghanistan, laissant les soldats américains pour patrouiller ces champs de pavot, car les talibans bénéficient du commerce des opiacés; Cependant, il est important de noter que les Taliban ont interdit l’opium en 2000. Qui d’autre pourrait bénéficier du commerce de drogue en Afghanistan?

Situated right between Iran and China and serving as a prime hub from which to run operations in Middle East and Asia, Afghanistan sits atop a wealth of untapped deposits, like gold, copper, iron, and lithium. Above ground, there’s an abundance of opium in the form of poppy fields. In fact, the production of opium is and has been at an all-time high since the war in Afghanistan, leaving US soldiers to patrol those poppy fields, as the Taliban stands to benefit from the opiate trade; though, side note, it’s important to note that the Taliban outlawed opium in 2000. Who else could possibly benefit from Afghanistan’s drug trade?

Si vous connaissez les allégations de la participation de la CIA à l’épidémie de fissures qui a frappé l’Amérique dans les années 80 et 90, où les Contras, formés et financés par la CIA, ou les groupes rebelles de l’Amérique centrale qui ont transbordé des drogues aux États-Unis pour Appuient leurs efforts de guerre, il n’est pas trop éloigné pour soupçonner que la CIA respecte leur même vieillesse, en utilisant les dépouilles de la guerre, qui, dans ce cas, seraient les champs de pavot, pour financer et promouvoir leur agenda, Il existe encore aujourd’hui une épidémie de drogue en Amérique et une guerre contre les drogues qui recouvre les poches du lobby des prisons privées et les États-Unis ne sont pas le seul pays affecté par l’épidémie d’héroïne.

If you’re familiar with the allegations of the CIA’s involvement with the crack-epidemic that struck America back in the 80’s and 90’s, where the CIA-trained and funded Contras, or rebel groups of central America that smuggled drugs into the United States to support their war efforts, it’s not too far of a reach to suspect that the CIA is up to their same old stuff, utilizing the spoils of war, which, in this case would be the poppy fields, to finance and further their agenda, as there still exists a drug epidemic in America today, and a war on drugs that lines the pockets of the private prison lobby—and the United States isn’t the only country affected by the heroin epidemic.

“Environ 80 tonnes d’héroïne, principalement produites en Afghanistan, sont consommées en Russie chaque année”, et le pays est censé être la principale victime du trafic de drogue en Asie. Je voudrais réitérer mon point précédent, l’Afghanistan est stratégiquement situé entre l’Iran et la Chine, avec lequel les États-Unis ont des tensions croissantes, en raison des transactions nucléaires et de la chute du pétrodollar, ainsi que leur alliance avec la Russie … eh bien La tension que j’ai rassemblée des médias, dont la majorité est sous le contrôle de l’élite Ziologiste, alors, qui sait si les titres qu’ils menacent sont vrais, car l’agenda est clairement orienté vers une guerre sans fin, en particulier au Moyen-Orient, La fragmentation des pays au-delà de la réparation afin que les Zionists puissent se développer.

“Around 80 tons of heroin, mostly produced in Afghanistan, are consumed in Russia annually,” and the country is thought to be the main victim of the drug trade in Asia. I’d like to reiterate my previous point, Afghanistan is strategically located between Iran and China, with which the United States has rising tensions, due to nuclear deals and the fall of the petrodollar, as well as their alliance with Russia…well—that’s tension I gathered from the media, the majority of which is under the control of the Z1onist elite, so who knows if the headlines they’re cranking out are true, as the agenda clearly is geared toward endless war, particularly in the Middle East, fracturing countries beyond repair so the Zionists can expand.

La machine de guerre peut s’habiller avec une base de l’OTAN en Afghanistan, établie pour lancer des attaques contre la Russie afin que le complexe industriel militaire puisse continuer à faire un meurtre. Signalé en 2014, “le Département d’Etat a accordé 69% de son financement pour l’Afghanistan à DynCorp”, un entrepreneur privé du gouvernement avec sa juste part d’allégations d’abus sexuel, y compris la prostitution des enfants et la traite des êtres humains. Dyncorp n’est qu’une branche du complexe industriel militaire qui a un peu à perdre des Etats-Unis qui se retirent de l’Afghanistan.

The war machine can chug on with a NATO base in Afghanistan, established for launching attacks on Russia so the military industrial complex can continue to make a killing. Reported in 2014, “the State Department had given 69% of its funding for Afghanistan to DynCorp”, a private government contractor with its fair share of sexual abuse allegations, including child prostitution and human trafficking. Dyncorp is only one branch of the military industrial complex that has quite a bit to lose from the Untied States withdrawing from Afghanistan.

Après tout, la paix garderait-elle ces entrepreneurs en affaires? La paix alignerait-elle les poches de ceux qui fabriquent des missiles? Quels sont les intérêts des prêts de tous les côtés de la guerre s’il n’y a pas de guerre? Si rien n’est détruit, que peut-on reconstruire?

After all, would peace keep these contractors in business? Would peace line the pockets of those who manufacture missiles? What interest can be made off of loans to all sides of the war if there is no war? If nothing is destroyed, what can be rebuilt?

(Trump) “Mon instinct original était de sortir … et historiquement, j’aime suivre mes instincts, mais toute ma vie, j’ai entendu dire que les décisions sont très différentes lorsque vous vous asseyez derrière le bureau du bureau ovale … Le Les menaces de sécurité auxquelles nous sommes confrontés en Afghanistan et la région élargie sont immenses “.

(Trump) “My original instinct was to pull out…and historically, I like following my instincts, but all my life I’ve heard that decisions are much different when you sit behind the desk in the Oval Office…The security threats we face in Afghanistan and the broader region are immense.”

Si vous regardez autour de nous, nous avons une saveur de terrorisme pour chaque démographie, les Taliban en Asie, ISIS au Moyen-Orient, (et maintenant Philippines), et des terroristes étrangers, ainsi que des terroristes locaux aux États-Unis. Tous avec une liste apparemment semblable pour détruire les artefacts et l’histoire anciens et bibliques, dont l’Afghanistan n’a pas manqué. Qu’il soit Al-Qaïda, ISIS, Taliban, Ku Klux Klan ou ANTIFA, la fonction principale de tous ces groupes terroristes est de créer un besoin d’intervention militaire.

If you look around, we’ve got a flavor of terrorism for every demographic, the Taliban in Asia, ISIS in the Middle East, (and now the Philippines), and foreign, as well as, homegrown terrorists in the United States. All with a seemingly similar list to destroy ancient and biblical artifacts and history, of which Afghanistan has no shortage. Whether its al-Qaeda, ISIS, the Taliban, the Ku Klux Klan or ANTIFA, the main function of all of these terrorist groups is to create a need for military intervention.

La guerre est une entreprise, alors, qui finance tout cela? Qui est le plus grand perdant si les citoyens du monde n’ont pas peur, essayant simplement de vivre leur vie heureuse? Qui perd le plus de paix? Chaque jour, nous sommes terrorisés par les titres relayant les menaces de guerre et la mort imminente de la Seconde Guerre mondiale, mais nous sommes entrés dans la Seconde Guerre mondiale depuis la guerre de Corée jusqu’à maintenant.

War is a business, so who is funding all of it? Who is the biggest loser if global citizens are unafraid, just trying to live their happy lives? Who stands to lose the most from peace? Every day, we are terrorized by headlines relaying threats of war and the impending doom of World War 3, but we’ve been in WW3 since the Korean War, up until right now.

Ceux qui ont fait une entreprise en dehors de la guerre ne peuvent pas se permettre de la mettre fin – donc, nous sommes seize ans plus tard en Afghanistan, et c’est ce que les médias ne vous diront pas sur l’Afghanistan. Pourquoi croyez-vous que les États-Unis sont en Afghanistan depuis seize ans? Dis moi ce que tu penses. J’ai toujours hâte de lire vos commentaires. Merci beaucoup d’avoir souscrit et de soutenir ma chaîne sur Patreon. Au revoir!

Those who’ve made a business out of war cannot afford to have it end—thus, here we are sixteen years later in Afghanistan, and that’s what the media won’t tell you about Afghanistan. Why do you believe the United States has been in Afghanistan for sixteen years? Let me know your thoughts. I always look forward to reading your comments. Thank you so much for subscribing and supporting my channel on Patreon. Bye!

Advertisements

Statistics

Dans la presse, certains sujets reviennent souvent. Et l’un d’eux, c’est celui du salaire moyen dans le pays. Fin 2015, on pouvait par exemple lire sur le site jobat.be. « Le Belge gagne en moyenne 3200 € brut par mois ». Plus récent encore, en décembre 2016, l’un des sites les plus lus en Belgique francophone titrait « Voici le revenu moyen des Belges : 1473 € net par mois ». En tant que statisticien, les articles du genre sont pour moi un véritable fléau. Ils sont souvent très courts, rédigés à la va-vite et donnent au lecteur une image biaisée de la situation salariale réelle dans le pays. Ces articles de presse sont donc parfois plus proches de la désinformation que de l’information. Ce que je vais faire avec Albert dans la vidéo du jour, c’est expliquer comment correctement faire les choses.

In the press, some subjects often come back. And one of them is the average wage in the country. At the end of 2015, for example, one could read on jobat.be. “The Belgian earns on average 3200 € gross per month”. Even more recently, in December 2016, one of the most read sites in French-speaking Belgium had the following headline: “Here is the average income of the Belgians: 1473 € net per month”. As a statistician, such articles are a real scourge to me. They are often very short, drafted and give the reader a biased picture of the real wage situation in the country. These press articles are sometimes closer to misinformation than to information. What I’m going to do with Albert in the video of the day is explaining how to properly do things.

Pour commencer, Albert, nous allons représenter tous les salariés par cette boule bleue. Cette boule contient 100% des salariés à temps plein du pays. Traçons maintenant un axe horizontal représentant les salaires bruts et étalons de tous ces salariés pour l’année 2014 selon les chiffres officiellement fournis par les autorités belges en 2016. Le résultat que nous avons face à nous, c’est ce que les statisticiens appellent une “distribution”. Grâce à cette distribution, ce qui se passe dans le pays est à présent d’une redoutable clarté. Le gros des salariés, un peu moins de 80%, se trouve entre 1750 et 4130 € brut.

To begin with, Albert, we will represent all the employees by this blue ball. This ball contains 100% of the country’s full-time employees. Let us now draw a horizontal axis representing the gross wages and standards of all these employees for the year 2014 according to the figures officially provided by the Belgian authorities in 2016. The result that we face is that which statisticians call a “distribution”. Thanks to this distribution, what is happening in the country is now of a formidable clarity. The majority of employees, a little less than 80%, is between 1750 and 4130 € gross.

Le salarié typique en 2014, c’était donc celui dont le salaire brut tombe entre ces deux bornes. Et voilà Albert, ce n’était pas si difficile, quand même ? Et pourtant dans la presse, on voit très rarement apparaître la distribution des salaires, pour ne pas dire jamais ! A la place, le lecteur se voit servir une image illustrative profonde, faites vos jeux, les choix sont : pluie de billets sur salarié ; liasse de billets élégamment agencée passant d’une main à l’autre ; ou fiche de paie accompagnée de son austère calculatrice. Et le gagnant du jour est…pluie de billets sur salarié !

The typical employee in 2014 was therefore the one whose gross wage falls between these two bounds. And here Albert, it was not so difficult, anyway? And yet in the press, one sees very rarely appear the distribution of wages, not to say never! Instead, the reader is served a profound illustrative image, make your games, the choices are: rain of notes on employee; Bundle of notes elegantly arranged passing from one hand to the other; Or pay slip accompanied by his austere calculator. And the winner of the day is … rain of tickets on employee!

Une fois le travail d’écriture du journaliste achevé, il ne reste en général de la distribution des salaires qu’une seule chose : sa moyenne. Et c’est bien là le problème…comment peut-on un seul instant espérer capturer quelque chose d’aussi complexe qu’une distribution par un seul nombre ? Comme si cela ne suffisait pas, la moyenne est en plus une mesure statistique très inappropriée pour résumer une distribution de salaires. Pour mieux s’en rendre compte, prenons un exemple. Albert et ses meilleurs amis sont des petits chats très productifs. Ils chassent des papillons à l’extérieur en été, renversent des tas de trucs de janvier à décembre, régurgitent des boules de poils, bref, ce sont des travailleurs passionnés qui aiment le travail bien fait.

Once the journalist’s writing has been completed, there is usually only one thing left for the distribution of wages: his average. And this is the problem … how can one hope to capture something as complex as a distribution by a single number? As if this were not enough, the average is also a very inappropriate statistical measure to summarize a wage distribution. To better understand this, let’s take an example. Albert and his best friends are very productive little cats. They hunt butterflies outdoors in summer, spill lots of stuff from January to December, regurgitate hairballs, in short, they are enthusiastic workers who love work well done.

Pour ses services, disons qu’Albert recevait un brut de 2500 € par mois en 2014. Tandis qu’Oscar était à 2600, Marine à 3000, Max à 3100 et Emilie à 6500. Avec leurs salaires de 2500 à 3100 €. Albert, Oscar, Marine et Max formaient clairement un groupe homogène dont Emilie avec ses 6500 € ne faisait pas partie. Si on calcule le salaire moyen d’Albert à Max, nous obtenons une moyenne de 2800 €. Bien qu’aucun des 4 chats concernés n’a gagné ce salaire en 2014, tous sont assez proches de cette valeur, et quelqu’un qui tenterait de résumer la situation des quatre chats par cette moyenne ne se tromperait pas. Ajoutons maintenant le salaire d’Emilie dans le problème. Si on calcule le salaire moyen des cinq petits chats, nous obtenons à présent… 3540 €.

For his services, let’s say that Albert received a gross of 2500 € per month in 2014. While Oscar was at 2600, Marine at 3000, Max at 3100 and Emilie at 6500. With their salaries from 2500 to 3100 €. Albert, Oscar, Marine and Max clearly formed a homogeneous group of which Emilie with its 6500 € was not a part. If we calculate the average salary from Albert to Max, we get an average of 2800 €. Although none of the 4 affected cats earned this wage in 2014, all are fairly close to this value, and someone who would attempt to summarize the situation of the four cats by this average would not be mistaken. Let us now add Emilie’s salary to the problem. If we calculate the average salary of the five small cats, we now get … 3540 €.

Un salaire moyen bien différent des 2800 € obtenus il y a quelques instants ! Ce nouveau salaire moyen reflète très mal ce qu’Albert, Oscar, Marine et Max gagnent puisqu’ils sont tous les quatre en-dessous de cette nouvelle moyenne de 440 à même 1040 € dans le cas d’Albert. L’image obtenue de tous les petits chats via cette nouvelle moyenne ne colle pas à la réalité de façon satisfaisante. Le même phénomène se produit avec les salaires en Belgique et dans la plupart des pays du monde. L’existence d’une minorité de salariés aux revenus élevés amène à une contamination de la moyenne, la tirant vers une valeur qui n’est au final pas représentative du gros des salariés. En Belgique en 2014, le salaire brut moyen était ainsi de 3414 € un salaire que deux tiers des salariés n’atteignaient en fait pas. Si l’on souhaite correctement résumer une distribution, il faut au minimum en calculer les quintiles.

An average salary very different from the 2,800 € obtained a few moments ago! This new average salary reflects very poorly what Albert, Oscar, Navy and Max are gaining since they are all four below this new average of 440 at even 1040 € in the case of Albert. The image obtained from all small cats via this new average does not satisfactorily stick to reality. The same phenomenon occurs with wages in Belgium and in most countries of the world. The existence of a minority of employees with high incomes leads to a contamination of the average, drawing it towards a value that is ultimately not representative of the bulk of the employees. In Belgium in 2014, the average gross salary was thus € 3414 a salary that two thirds of the employees actually did not reach. If we want to correctly summarize a distribution, we must at least compute the quintiles.

L’idée, c’est de diviser les salariés en cinq blocs de 20%. Ainsi, en 2014, 20% des salariés gagnaient moins de 2440 € par mois, 20% se trouvaient entre 2440 et 2800, 20% entre 2800 et 3209, etc, comme affiché à l’écran. Les quintiles se sont les quatre valeurs sous l’axe que l’on peut d’ailleurs numéroter de la plus petite à la plus grande. Ensemble, les quintiles résument la distribution des salaires de façon nettement plus riche et satisfaisante que la moyenne. Et on peut les utiliser pour facilement situer son propre salaire par rapport au reste des salariés. Ainsi, Albert, avec ton salaire fictif [comme quoi c’est partout pareil :P] de 2500 € en 2014, tu tombes entre le 1er et le 2e quintile. 20% des salariés au moins gagnaient donc moins que toi et 60% au moins gagnaient davantage.

The idea is to divide the employees into five blocks of 20%. Thus, in 2014, 20% of employees earned less than € 2440 per month, 20% were between 2440 and 2800, 20% between 2800 and 3209, etc., as shown on the screen. The quintiles have the four values below the axis that can be numbered from the smallest to the largest. Together, the quintiles summarize the distribution of wages in a much richer and satisfactory way than the average. And they can be used to easily situate their own salary in relation to the rest of the employees. So, Albert, with your fictitious salary (like this is everywhere the same: P] of 2500 € in 2014, you fall between the 1st and the 2nd quintile. 20% of employees at least earned less than you and 60% at least earned more

Une version plus raffinée de tout ceci consiste à diviser les salariés non pas en 5 blocs un peu grossiers de 20%, mais en 10 blocs plus fins de 10%. Le résultat est le suivant. Les valeurs sous l’axe allant de 2220 à 5178 ne sont alors plus appelées les quintiles, mais les déciles, et il y en a 9 au total. Le 5e décile, dont la valeur est 2976, est un peu particulier. Il divise tous les salariés en deux blocs de 50%. Tu le connais probablement, Albert, sous le nom de médiane. 50% des salariés dans le pays gagnaient moins de 2976 € en 2014 et 50% gagnaient plus.

A more sophisticated version of all this consists of dividing the employees not in 5 coarse blocks of 20%, but in 10 finer blocks of 10%. The result is as follows. The values under the axis from 2220 to 5178 are no longer called the quintiles, but the deciles, and there are 9 in all. The 5th decile, whose value is 2976, is somewhat peculiar. It divides all employees into two blocks of 50%. You probably know him, Albert, under the name of median. 50% of employees in the country earned less than € 2976 in 2014 and 50% earned more.

Si je fais l’exercice de situer le salaire d’Albert sur base des déciles, je constate qu’avec 2500 €, il tombe entre le 2e et le 3e décile. Il y a donc au moins 20% des gens qui gagnaient moins que lui en 2014 et au moins 70% qui gagnaient davantage. Pointer du doigt de façon systématique ceux qui utilisent la moyenne pour résumer une distribution de salaires serait toutefois une erreur. Après tout, cela a quand même du sens de constater que, par exemple, le salaire moyen dans la petite ville de Dinant était égal à 73% du salaire moyen à Anvers et à seulement 66% du salaire moyen à Bruxelles.

If I do the exercise of locating Albert’s salary on the basis of the deciles, I find that with 2500 €, it falls between the 2nd and 3rd decile. So there are at least 20% of people earning less in 2014 and at least 70% earning more. Finger pointing systematically to those who use the average to summarize a wage distribution would be a mistake. After all, it still makes sense to note that, for example, the average wage in the small town of Dinant was 73% of the average wage in Antwerp and only 66% of the average wage in Brussels.

Ou que le salaire moyen d’une femme occupée à temps plein en 2014 n’atteignaient que 94% de celui d’un homme. Ou encore que quelqu’un travaillant dans le secteur de la restauration gagne en moyenne 57% de celui travaillant dans l’industrie pharmaceutique, et seulement 47% de celui travaillant dans l’industrie pétrochimique. Retiens, Albert, que disséquer la situation salariale dans le pays est une tâche très complexe. Mais si tu as bien compris ce que je t’ai raconté aujourd’hui, mon espoir est que tu réussiras à faire face aux articles de presse sur le sujet avec un peu moins de crédulité que par le passé. Cette vidéo est la seconde à avoir bénéficié d’un financement partiel via nos fans. Si vous aussi vous souhaitez soutenir Albert et l’aider à vivre toujours plus d’aventures, rendez-vous sur tipeee.com/amisdalbert [Et oui ! les croquettes c’est pas gratuit !] Merci de nous avoir regardé et à très bientôt pour une prochaine vidéo.

Or that the average wage of a full-time woman in 2014 was only 94% of that of a man. Or that someone working in the restaurant sector earns on average 57% of that working in the pharmaceutical industry, and only 47% of that working in the petrochemical industry. Retiens, Albert, that dissecting the wage situation in the country is a very complex task. But if you have understood what I have told you today, my hope is that you will be able to deal with the press articles on the subject with a little less credulity than in the past. This video is the second to have received partial funding through our fans. If you also want to support Albert and help him to live more adventures, go to tipeee.com/amisdalbert [And yes! The croquettes is not free!] Thank you for having looked at us and very soon for a next video.

Asteroid Clash – Skit

A quick six minute skit from French TV, and the French curse like crazy, so please be aware that you’re going to learn more than you may wish to…this video is part of the Studio Bagel collection, which you may want to subscribe to on YouTube.

Alerte secteur 69 Sector Alert 69
Alerte secteur 69 Sector Alert 69
Général, il arrive General, it happens
Quoi ? What?
L’astéroïde vient d’augmenter sa vitesse The asteroid has just increased its speed
Il fonce sur la terre à 200 kilomètres/seconde It races to the earth at 200 km / second
Les missiles ? The missiles?
Echec Failure
Les ogives ? The warheads?
Pareil The same
Les bombes sismiques? Seismic bombs?
Non No
Si on ne fait rien, il percutera la terre If nothing is done, it will strike the ground
Et détruira notre civilisation And will destroy our civilization
Dans 58 minutes In 58 minutes
Putain d’astéroïde de merde F*ck asteroid sh*t
Qu’est-ce qu’il s’est passé là ? What happened there?
Attendez, redites-ce que vous avez dit là Wait, repeat-what you said there
Putain d’astéroïde de merde F*ck asteroid sh*t
Ok OK
Cet astéroïde réagit aux clashs. Continuez ! This asteroid reacts to clashes. Continue!
euh Uh
euh Uh
Ben ouais le météore Ben yeah the meteor
…par rapport au fait que… … compared to the fact that …
Je sais pas, j’ai la pression. I do not know, I have the pressure.
Laissez tomber, laissez tomber. Drop it, drop it.
Je veux les meilleurs. I want the best.
On se retrouve en direct depuis le siège de la NAZA We meet directly with the headquarters of the NASA
Où vient d’arriver à l’instant le rappeur DPimpact Where the rapper DPimpact just arrived
Qui est selon nos experts sur place Who is according to our experts on the spot
Notre dernière chance de sauver l’humanité Our last chance to save mankind
Mais le rappeur ne semble pas plus angoissé que ça But the rapper does not seem more anxious than that
Il prend même le temps de faire des selfies He even takes time to make selfies
De signer des autographes à ses fans To sign autographs for his fans
Alors même que le destin… Even though fate …
Général ? General?
Il est là ! He’s there !
T’es qu’un p’tit caillou You’re a little pebble
Tu dépasses pas la taille d’un gravillon You do not exceed the size of a gravel
On pourrait te détourner We could hijack you
Avec un battement d’aile de papillon With a butterfly wing flap
Prends pas la grosse tête Do not take the big head
Retourne sucer la queue d’une comète Return sucking a comet’s tail
Je te trouve gênant I find you troublesome
Comme quelques grains de sable au fond d’une chaussette Like some grains of sand at the bottom of a sock
Je vais te mettre minable I’ll put you shabby
En live sur périscope Live on periscope
T’es tellement petit que pour t’observer You’re so small that to watch you
On a besoin d’un téléscope We need a telescope
Quand je pense au temps perdu par les chercheurs When I think about the time lost by researchers
Qui t’ont épié Who have watched you
Alors que pour t’arrêter il fallait juste une pince à épiler While to stop you needed just a tweezers
Regardez, ça marche Look, it works
L’astéroïde s’effrite, regardez. The asteroid crumbles, look.
Si je puis me permettre général, If I may be general,
J’aimerais moi aussi proposer… I would also like to propose–
chhhhhhhhttt Chhhhhhhhttt
Continuez, continuez Continue, continue
T’es le plus faible You’re the weakest
De tous les astéroïdes Of all the asteroids
Tu veux te battle avec nous You want to fight with us
Reprend une cuillère de stéroïdes Takes a spoonful of steroids
Si la terre était un ovule, If the Earth was an ovum,
Tu serais pas le bon spermatozoïde You would not be the right sperm
J’aurais plus mal au cul avec un bon vieil hemorroïde I would have more trouble in the ass with a good old hemorrhoid
T’es qu’un vieux débris, You’re an old debris,
Un genre de SDF sidéral A kind of sidereal SDF
T’es à la rue You’re on the street
T’inquiète je vais appeler le samu Worry I’ll call the samu
spatial Spatial
Ben ouais mon gars Ben yeah my guy
T’aurais pas dû nous clasher You should not have clashed us
Vas-y casse-toi Go for it
Bien profond dans ta voie lactée Deep in your Milky Way
Putain mais ça marche bordel de merde F*ck but it’s crappy crap
Lilian, il reste combien de temps là ? Lilian, how long is there?
Lilian ? Lilian?
Il est où Lilian ? Where is Lilian?
Tu vas te prendre dans la gueule You’re gonna take you in the face
Mes 10 ans d’études d’astronomie My 10 years of astronomy
Je suis pas le premier à te découvrir I’m not the first to discover you
Giuseppe Piazzi Giuseppe Piazzi
Tu rentres dans mon orbite You go into my orbit
Tu te prends pour un géocroiseur You think you’re a NEO
J’ai plutôt l’impression que t’es, un adéocroiseur I rather have the impression that you, a telescope
Si je jeeeeeeeeeeeeeeee If I jeeeeeeeeeeeeeeee
Qu’est-ce qu’il fait là ? What is he doing there?
eeeeeeeeeeeeeeee Eeeeeeeeeeeeeeee
eeeeeete un oeil Eeeeeete an eye
A ta classification spectrale To the spectral classification
Je me rends compte I realize
Que t’es de type C That you’re type C
Han, même pas mal Han, not bad
Je vais te visiter, façon Naer Schumaker I will visit you, Naer Schumaker way
Général, son flow est trop aléatoire General, its flow is too random
L’astéroïde ne réagit plus The asteroid no longer reacts
Mais mettez quelqu’un d’autre putain But put somebody other f*cker
Nos experts ont pu contacter une certaine Alyssa Our experts were able to contact a certain Alyssa
Si on arrive à établir une connexion, If you can establish a connection,
Ça peut marcher That could work
Ne fais pas ça Do not do that
Il faut laisser parler ce coeur de pierre Let’s talk about this heart of stone
Qui veut qu’une chose c’est s’exprimer Who wants one thing to express itself
Douleur primaire Primary pain
Écoute-moi Listen to me
* Absence de clash * * No Clash *
* Absence de clash * * No Clash *
Je mérite pas ça I do not deserve this
Tu m’as laissée alone telle le soulier de Cendrillon You left me alone like the shoe of Cinderella
Mais je suis pas une chaussure à talons But I’m not a heeled shoe
Regarde-moi Look at me
C’est quoi ça ? What is that ?
Je sais pas I dunno
Mon mec est en prison My guy is in jail
Oh mon Dimitri Oh my Dimitri
T’es le babtou de ma vie You’re the babtou of my life
Ça va être dur de patienter It’s going to be hard to wait
Tes cunis d’un quart d’heure Your cunis of a quarter of an hour
Vont me manquer Will miss me
Oh mon Dimitri Oh my Dimitri
J’ai rasé mon pubis I shaved my pubis
Mais vous voyez que ça marche pas bordel de merde But you see it does not work messy shit
Putain faites quelque chose F*ck do something
C’est Young Chapo 2 Paille This is Young Chapo 2 Straw
Ça fait 10 ans qu’il a pas posé son flow It’s been 10 years since he put his flow
T’as reconnu le vaisseau You recognized the ship
Je ride à bord du cockpit I ride on the cockpit
Check la grosse bite Check the big cock
J’ai le même flow qu’Han Solo sans être un cosplay I have the same flow as Han Solo without being a cosplay
Tu sais qu’avec des petits mots je fais des grosses blessures You know that with small words I make big wounds
Pour un astéroïde t’es bien trop lassdeg For an asteroid you’re far too lassdeg
Personne te regarde comme le foot féminin No one looks at you like feminine foot
Ta mère a honte Your mother is ashamed
De la famille t’es le plus vilain From the family you’re the most naughty
Du coup je te monte en l’air avec la droite de Krilin So I ride you in the air with the right of Krilin
Ta meuf je la monte en l’air Your girl I ride her in the air
Rien qu’elle crie mon prénom Nothing she shouts my first name
Un carnage c’est ce que tu veux asséner A carnage is what you want to assassinate
Tu sais pas clasher, You do not know clasher,
Je suis la vodka t’es le panaché I’m the vodka t’es the variegated
Je vais pas te lâcher I’m not gonna let you go
Sans que t’ai ramassé Without you picked up
Je suis trop doué I’m too talented
A côté de moi Michael Phelps sait pas nager Next to me Michael Phelps can not swim
Donc je suis désolé de t’annoncer So I’m sorry to announce you
T’es mort dans tes dents la ‘teille j’ai tej You died in your teeth the ???
Tu sais pas viser You do not know
Pour ça faut que tu rates pas les lancers For that you must not shoot throws
Tu ferais mieux de partir et plus y penser You better leave and think more
Sur ta tombe c’est là que l’on va danser On your grave this is where we will dance
* Impact imminent * * Impending Impact *
* Impact imminent * * Impending Impact *
dix 10
neuf 9
huit 8
sept 7
six 6
cinq 5
quatre 4
trois 3
deux 2
J’aimerais jeter un slam I would like to throw a slam
Pour mes frères les humains For my brothers the humans
A qui on pense pas assez à dire je t’aime au lever le matin To whom we think not enough to say I love you at morning rise

 

Cycling in the City – Cyprien

Bonjour, c’est Cyprien. Il y a quelques jours on m’a proposé d’aller faire du vélib dans Paris moi faire du vélib, non mais c’est un truc complétement naze le vélib. C’est un truc de Parisien ça, moi je suis un Moi je suis pas adepte du vélib. Jusqu’à que je tombe sur cette vidéo. Ah bah d’accord la je veux bien faire du vélib. Oui, OK… je suis même motivé. Sauf que encore faut il réussir à prendre un vélib.

Choisir son type abonnement
Choisir sa durée d’abonnement
Valider les conditions d’utilisation
Payer 150 Euro de caution
Taper le code de sa carte bleue
Choisir un code pour retirer son vélo
Valider ce code
Prendre son ticket
Choisir le retrait d’un vélib
Taper le code pour retirer son vélib
Valider par SMS
Passer le scanner rétinien
Répondre à une énigme

J’exagère à peine….on doit valider deux SMS, et une fois que t’as enfin ton vélib tu peut utiliser cette magnifique invention de l’homme moderne. La piste cyclable qui je le rappelle est utilisée par deux types de personnes. Les cyclistes et les gens qui marchent dessus, qui te fond c**** parce qu’ils rentrent dedans POURQUOI il y a des gens qui marchent dessus. Pourtant c’est indiqué. A quoi pense les gens quand ils se promènent sur la piste cyclable. Elle est sympa cette petite allée il y a personne dessus. Les gens son c*** de marcher à côté. Tiens c’est quoi ce logo on dirait une b***. Il ne y a pas que les piétons que tu te prends sur la piste cyclable. Il y a aussi les voitures mal garées. et ce que je préfère c’est les autres cyclistes qui roulent en sens inverse. Oui parce qu’il y a des sens sur les pistes cyclables c’est indiqué. C’est pareil à quoi pense les mecs à ce moment là ? Ah elle est sympa cette piste cyclable. Tiens c’est quoi ce logo. Ils ont fait un cycliste à l’envers. Qu’ils sont c***. En plus on dirait une b***. En quand tu te prends pas, des piétons, des voitures ou d’autres cyclistes dans la g***** quand tu penses enfin être en sécurité. C’est la piste qui commence à te faire peur. A un moment j’ai du utiliser une piste. Je vous jure qui passait entre la voie des voitures et la voie pour les bus c’est à dire, l’endroit le plus dangereux du monde le mec qui a eu cette idée devait détester les cyclistes. Bon écoutez les mecs j’ai eu une idée quand ont c’est plus ou mettre cette piste cyclable de m**** on la met entre les bus et les voitures comme ça quand ces bleros de cyclistes vont éviter une voiture sur la gauche ils se font écraser par un bus alors? C’est cadeau arrêtez. Mais bon, miracle je suis toujours en vie les gens avec qui j’ai fait du vélib aussi si vous faites du vélo, avec quelqu’un qui va moins vite que vous. Petit conseil, mettez vous derrière Aurélie? Aurélie? Je ne l’ai plus jamais revue. Continuez à rejoindre ma page facebook. Vous êtes de plus en plus nombreux Même si je sais que la moité des gens sont des profils créé par ma mère pour me faire plaisir arrête maman. Enfin non continue s’il te plait et pendant que vous allez sur mon blog pour voir toutes mes autres vidéos moi je vais m’assoir un peu apres une bonne journée de vélib avec une selle qui fait bien mal au c**.

English:

Hello, this is Cyprien. A few days ago I was offered to go to the Vélib in Paris to do the Vélib, no but it is a trick completely naze the Vélib. It’s a Parisian thing that, I’m an ego I’m not a fan of the vélib. Until I come across this video. Ah bah agree the I want to do Vélib. Yes, OK … I am even motivated. Except that it is still necessary to take a vélib.

Choose your subscription type
Choose your subscription period
Validate Terms of Use
Pay 150 Euro of deposit
Enter the code of your credit card
Choose a code to remove your bike
Validate this code
Take your ticket
Choosing the removal of a Vélib
Type the code to remove her bike
Validate by SMS
Pass the retinal scanner
Responding to an enigma

I barely exaggerate … .have to validate two SMSs, and once you finally have your vélib you can use this magnificent invention of modern man. The bike path that I recall is used by two types of people. The cyclists and the people who walk on it, who you c **** because they come in WHY there are people walking on it. Yet it is indicated. What do people think when they walk on the bike path? She is nice this little alley there is nobody on it. People c *** to walk next door. Look what this logo looks like a b ***. It is not just the pedestrians that you take on the bike path. There are also badly parked cars. And what I prefer is the other cyclists who drive in the opposite direction. Yes because there are senses on the bike paths is indicated. Is that what the guys think at that time? Ah it is nice this bike path. What’s this logo? They made a biker upside down. That they are c ***. In addition it looks like a b ***. When you do not take, pedestrians, cars or other cyclists in the ***** when you think you are safe. It’s the trail that begins to scare you. At one point I had to use a track. I swear to you that passed between the way of the cars and the way for the buses ie the most dangerous place in the world the guy who had this idea had to hate the cyclists. Good listen to the guys I had an idea when it is more or put this bike trail of m **** we put it between the buses and the cars like that when these bleros of cyclists will avoid a car on the left They get crushed by a bus then? It’s Gift Stop. But hey, miracle I’m still alive the people I used to do with the vélib also if you ride a bike, with someone who goes slower than you. A little advice, put you behind Aurélie? Aurélie? I never saw her again. Continue to join my facebook page. You are more and more numerous Even though I know that the people are profiles created by my mother to make me stop mummy. Finally do not continue please and while you go on my blog to see all my other videos me I will sit a bit after a good day of vélib with a saddle that hurts very badly.

Listening Exercise – French Clichés

Today is a light day….just a little fun video so that we can say we studied today.

En France, tout le monde porte des rayures un foulard rouge un béret et une baguette !
Tout les français vivent à Paris ou sur la Côte d’Azur.
En France, on a tous une vue sur la Tour Eiffel.
Bien qu’on mange de la viande de cheval des grenouilles, des escargots, du fromage puant notre cuisine est connue comme l’une des meilleures du monde.
En France, on est élégant!
Avec des grands couturiers réputés dans le monde entier.
Même si les français les plus célèbres sont ..Jeanne d’Arc, Napoléon, Le Général De Gaulle, le commandant Cousteau, le mime Marceau.
En France, notre alimentation est à base de croissant, de foie gras, d’ail et d’oignons ou du champagne ..
En France, on croit que les frites viennent de Belgique.
En France, on se donne “rendez-vous” dans des “cul de sac”
Les français aiment les femmes mais pas dans les affaires, ni en politique.
Aah ! Voilà notre quota féminin!
En France, on dit souvent “Holala!”
En France, on a une façon très spéciale d’embrasser..
En France, on écoute de l’accordéon en tout circonstance
En France, on a des bateaux mouches
Le monument français le plus connu, est une antenne radio
En France, on a le “déjà vu”
La France est le pays de la diplomatie
Vive le Québec libre!
L’homme africain n’est pas assez entré dans l’Histoire!
En France, les filles sont jolies mais ne se rasent pas.
En France, on ne se lave pas
Pourquoi croyez-vous qu’on fasse des parfums?
En France, les taxis sont grossiers.
En France, les serveurs sont grossiers.
En France, on a des super héros sexy!
Et des mascottes publicitaires poétiques!
En France, on coupait les têtes avec une machine bizarre.
En France, on veut abreuver nos sillons avec un sang impur.
En France, le sport populaire est la pétanque.
Encore un excellent coup de Jean-Pierre ! Il marque un point pour l’équipe bleu.
Revoyons l’action, au ralenti!
Y’a énormément de français célèbres comme…
Picasso (qui était espagnol..)
Salvador Dali (espagnol aussi)
Vincent Van Gogh (qui était hollandais..)
Apolinaire, Frédéric Chopin, Marie Curie (qui tout trois était polonais)
Josephine Baker (américaine ..)
La France est le pays des Droits de L’Homme
En France, on est toujours en grève ou en vacance

Listening Exercise – Voltaire

Je m’appelle Francs Assaf, Je suis professeur de français à l’Université de Géorgie, et je travaille surtout sur la fiction narrative en prose et accessoirement sur la prose qui n’est pas le fiction, pour le 17e et le 18ème siècle.

My name is Franks Assaf, I am a French teacher at the University of Georgia, and I work mainly on narrative prose fiction and by the way, prose is not fiction, in the 17th and 18th century.

Et je voudrais vous présenter aujourd’hui un tout petit fragment d’un roman très très important du début du 18e siècle qui est l’histoire de Gil Blas de Sentillane par Alain-René Lesage, un auteur du début du 18e siècle, de la première moitié du 18ème siècle, et je vous présente ici le premier paragraphe du premier chapitre du premier livre de l’histoire de Gil Blas de Santillane qui est paru en 1715.

And I would like to introduce you today, to a little fragment of a very important novel of the early 18th century which is the story of Gil Blas of Sentillane by Alain-René Lesage, an author of the early 18th century, the first half of the 18th century, and I present here the first paragraph of the first chapter of the first book of Gil Blas de Santillane which appeared in 1715.

Ce que nous avons ici c’est un examen, une étude, de des différents éléments qui composent un texte en prose. Alors nous avons bien entendu le titre, c’est le titre officiel Histoire de Gil Blas de Santillane. Le mot “histoire” dans le titre nous indique tout de suite qu’il s’agit d’un roman.

What we have here is an examination, a study of the various elements that make up a prose text. Then of course we have the title, this is the official title of the story of Gil Blas. The word “histoire” in the title, that tells us right away that this is a novel.

Ensuite nous avons le nom de l’auteur et ces dates. Nous avons une tête de chapitre – ou un titre de chapitre – qui est: le livre en premier, et le chapitre premier. Le mot “livre” il nous indique également comme le titre du roman que c’est un roman, que c’est une œuvre de fiction.

Then we have the name of the author and these dates. We have a chapter heading – or a chapter title – that is: the first book, and the first chapter. The word “book” also indicates the title of the novel is a novel, it’s a work of fiction.

Le sous-titre du chapitre “De la naissance de Gil Blas et de son éducation”. Ici c’est l’auteur qui parle ce n’est pas le héro, qui est en même temps le narrateur. On note par exemple l’adjectif possessif de “son” éducation, de la naissance de Gil Blas, c’est quelque chose à la troisième personne, et c’est l’auteur qui s’adresse directement au lecteur.

The subtitle of the chapter “From the birth of Gil Blas and his education.” Here it is the author who speaks, he is not the hero, who is also the narrator. For example, we note the possessive pronoun “his” education, the birth of Gil Blas, it is something in the third person, and it is the author who speaks directly to the reader.

Et on passe tout de suite á la narration à la première personne. On voit par exemple l’adjectif possessif “mon”, “Blas se Santillane, mon père” et il nous donne, le narrateur nous donne là son ascendance mais d’une manière très succincte, très abrégée.

And we pass immediately to the narration in the first person. We see for example the possessive adjective “my”, “Blas Santillane, father” and he gives us, the narrator is giving us his ancestry but in a a very succinct manner, very abbreviated.

Nous savons que Blas de Santillane a porté les armes pour le service du roi d’Espagne et qu’il est à la retraite. Et bien maintenant qui est sa mère? Nous ne connaissons même pas le nom de sa mère. Nous savons simplement que c’est une petite bourgeoise qui n’est plus toute jeune qui a donné naissance à Gil Blas dix mois après le mariage, donc d’une façon tout à fait normale, tout à fait orthodoxe.

We know that Blas has borne arms for the service of the King of Spain and he is retired. And well now, what about the mother? We do not even know the name of his mother. We just know that she is a petty bourgeois who is no longer young who gave birth to Gil Blas ten months after the wedding, so in a way quite normal, quite orthodox.

Il parle ensuite de la demeure de ses parents. Ils sont installés dans une ville du nord de l’Espagne qui s’appelle Oviedo, Il donne rapidement les métiers de ses parents. Sa mère est femme de chambre et son père écuyer. Écuyer ça veut dire un homme qui s’occupe des chevaux dans une écurie.

He then spoke of the house of his parents. They are living in a town in Northern Spain called Oviedo, and he quickly gives the business from his parents. His mother was a maid and his father a squire. A squire is a man who takes care of the horses in a stable.

Donc ce sont des personnes humbles, ce ne sont pas des nobles, ce ne sont même pas de riches marchands. Nous notons une conséquence. Comme ces parents de Gil Blas n’ont aucune fortune sauf le salaire, les gages ils gagnent, il ya une conséquence possible c’est que le jeune Gil Blas risque de ne pas obtenir d’éducation ce qui est évidemment un très grand désavantage.

So these are humble people, they are not Noble, they are not even wealthy merchants. We note a consequence. Gil Blas, like these parents, has no fortune except for salaries, the wages he earns, so there is a possible consequence that the young Gil Blas might not get education which is obviously a huge disadvantage.

Heureusement, heureusement, Gil Blas nous ont dit qu’il avait dans la ville un oncle chanoine. Un chanoine c’est un prêtre qui occupe une place assez importantes dans une cathédrale, et qui par conséquent, a un certain revenu et aussi une certaine éducation.

Fortunately, fortunately, Gil Blas we have said that he has in the city an Uncle who is a Canon. A Canon is a Priest who occupies a sizeable place in a Cathedral, and therefore he has a certain income and also some education.

Nous voyons tout de suite que ce chanoine, Gil Perez, n’est pas un grand savant. Et le narrateur va s’adresser tout de suite au lecteur au lieu de simplement dire qui était Gil Perez, il demande au lecteur de faire un effort d’imagination: “Représentez-vous un petit homme haut de trois pieds et demi extraordinairement de gros avec une tête enfoncée dans les deux épaules.”

We see immediately that this Canon Gil Perez, is not a great scholar. And the narrator will address it immediately to the reader, instead of just saying that he was Gil Perez, he asks the reader to make an effort of imagination: “Picture a small man a height of three and a half feet with an extraordinarily large head, buried in both shoulders.”

En quelques mots, en quelques traits de crayon, si on peut dire, Essentiellement, le narrateur/héro nous dépeint une caricature: un petit homme haut de trois pieds et demi, il a un peu plus d’un mètre de haut, ce qui est très difficile à imaginer, avec une très grosse tête, enfoncée entre les épaules.

In a few words, a few pencil lines, so to speak, the narrator / hero essentially depicts a caricature: a small man, three feet and a half in height, he is a little more than a meter high, which is very difficult to imagine, with a very big head sunk between his shoulders.

Ca nous donne déjà une espèce d’impression comique de ce chanoine. Est-ce qu’il est représenté comme un saint homme, un homme qui est pieux qui ne pense qu’à son salut éternel? Pas du tout! Il dit: Au reste c’était un ecclésiastique qui ne songeait qu’à bien vivre c’est-à-dire à faire bonne chère.

That already gives us a comic impression of this Canon. Is he represented as a Holy man, a man who is pious, who only thinks of his eternal salvation? Not at all! He said: to remain he was a clergyman who thought only of living well, that is to say, to make merry.

Et nous voyons tout de suite que ce prêtre, de oncle de Gil Blas est un homme qui aime bien manger mais qui n’est pas particulièrement pieux, qui ne pense pas particulièrement à des choses saintes ou à dire la messe et ainsi de suite, nous savons que puisque il est chanoine il a une prébende. Une prébende, cC’est l’argent que reçoit un prêtre pour vivre.

We see immediately that this Priest, the Uncle of Gil Blas is a man who loves food but is not particularly pious, who do not particularly thinking of holy things or to say Mass and so on, we know that it is because he has a Canon stipend. A stipend, this is the money that gets a priest to live.

Il avait une bonne prébende qui lui permettait de bien manger. J’ai toujours le même texte devant moi mais ici nous allons voir combien de personnages secondaires sont présentés dans ce petit paragraphe à part bien sûr le héro/narrateur, c’est-à-dire Gil Blas.

He had a good stipend that allowed him to eat well. I still have the same text in front of me but here we will see how many secondary characters are presented in this small paragraph, except of course the hero / narrator, that is to say, Gil Blas.

Nous avons d’abord le père. Blas de Santillane. Ensuite, sa mère, la mère de Gil Blas, qui est une petite bourgeoise donc quelqu’un de pas très important dans l’échelle sociale;  et finalement Gil Perez, qui est un…qui est son oncle chanoine.

We first have the father. Blas of Santillane. Then his mother, the mother of Gil Blas, who is a small bourgeois, someone not so very important in the social scale; and finally Gil Perez, a Canon … who is his Uncle.

En plus du personnage principal qui raconte l’histoire nous avons trois personnages secondaires qui sont importants dans la vie du personnage principal pour diverses raisons. Et donc l’auteur, Lesage, imagine ces personnages; ils ne sont pas vrais, ils n’ont aucune existence réelle, et ils ne sont pas basés sur des personnes ayant existés, ils sortent tous de l’imagination de l’auteur.

In addition to the main character who tells the story we have three secondary characters that are important in the life of the main character for various reasons. And so the author, Lesage, imagine these characters; they are not true, they have no real existence, and they are not based on people having existed, they all come from the imagination of the author.

Et l’auteur fait parler quelqu’un d’autre, c’est-à-dire son personnage principal qui est, pour le moment, qui n’est pas représenté en train d’agir, d’aller, de venir, de parler. Il est simplement là pour raconter une histoire à la place de l’auteur. C’est comme ça que nous pouvons penser que beaucoup de romans commencent.

And the author is talking of someone else, that is to say the main character is, for the moment, which is not represented in the process of acting, of going, of coming, of speaking. He is simply there to tell a story instead of the author. That’s how we can think of many novels beginning.

Il y a d’autres façons de commencer une narration. Par exemple une narration qui commence en pleine action, on appelle ça in « medias res », qui est une expression latine qui signifie “au milieu des choses”. Ici la narration ne commence pas au milieu des choses mais raconte un peu les antécédents, les parents, les gens qui sont venus avant la naissance du narrateur, n’est-ce pas.

There are other ways to start a story. For example a narrative that begins in action, it’s called in “medias res”, which is a Latin expression meaning “in the middle of things.” Here the narrative does not begin in the middle of things but tells a little history, parents, people who came before the birth of the narrator, is it not.

Et donc nous avons une façon de commencer une narration en prose. Il y en a plusieurs autres mais celle là est tout à fait légitime et surtout tout à fait commune. Lorsque nous lisons un texte, il était évident que ce texte a été écrit par un auteur.

And so we have a way to start a prose narrative. There are many others but this one is quite legitimate and above all quite common. When we read a text, it was obvious that this text was written by an author.

Il est aussi évident que l’auteur fait souvent parler quelqu’un qui n’est pas lui qui n’est pas…Si on prend le cas d’un auteur comme Stendhal, un auteur du début du 19e siècle, il ne va pas vous dire, « Je suis Stendhal et je vais vous décrire comment est la ville de Verrières ».

It is also clear that the author often talk about someone who is not him, who is not … If we take the case of an author like Stendhal, an author of the early 19th century, he will not tell you, “I am Stendhal and I will describe the town of Verrières”.

Il parle, il se cache derrière un personnage qui n’a aucune réalité mais qui s’appelle le narrateur. Le personnage qui raconte l’histoire même si l’auteur ne lui donne pas de nom nous savons qui il est le narrateur parce qu’il raconte l’histoire. Et alors nous avons trois éléments, si vous voulez.

He speaks, he hides behind a character that he has no reality but is called the narrator. The character who tells the story even if the author does not give him a name, we know who he is because the narrator tells the story. And then we have three elements, if you want.

Nous avons l’auteur, le narrateur, et de le lecteur, ou la lectrice. Parmi ces trois éléments, il se forme en contrat ou en pacte, ce qui s’appelle le pacte de lecture. C’est-à-dire que quand je lis un texte je dois accepter certaines choses: qu’il y a un auteur, qu’il y a un narrateur, et bien entendu comme je suis le lecteur.

We have the author, the narrator, and the reader, or the female reader. These three elements are formed by contract or covenant, which is called the reading pact. That is to say that when I read a text I have to accept certain things: that there is an author, that there is a narrator, and of course I am the reader.

Il est très difficile pour quelqu’un qui lit un texte de dire “je ne suis pas le lecteur” ou bien “ce texte n’a pas d’auteur”, “le narrateur n’existe pas”. Il y a donc une espèce de contrat qui existe entre ces trois éléments, auteur, narrateur, lecteur.

It is very difficult for someone who reads a text saying “I’m not the reader” or “this text has no author”, “the narrator does not exist”. There is therefore a kind of contract between these three elements, author, narrator, reader.

Comme je vous ai parlé de la narration à la première personne, en donnant pour exemple le premier paragraphe du premier livre du premier chapitre du premier livre de Gil Blas, je vous présente d’un façon assez rapide ce que c’est que la narration à la première personne.

Like I had spoken of the narrative in the first person, giving the example of the first paragraph of the first book of the first chapter of the first book of Gil Blas, I presented a fairly quick way, that this is the narration in the first person.

C’est une méthode très efficace pour rapprocher le narrateur du lecteur. Puisque le lecteur a l’impression que le narrateur lui parle a lui. Puisque le narrateur emploie le “je”, et quand on emploie “je”, c’est qu’il y a un “tu” qui écoute ou qui regarde ou qui lit. Alors, essentiellement, l’auteur demande au lecteur de faire semblant de croire que le narrateur est reél.

This is a very effective method to bring the narrator of the reader. Since the reader has the impression that the narrator speaks to him. Since the narrator uses the “I”, and when we use “I” there is a “you” who is listening or watching or bed So, basically, the author asks the reader to pretend to believe that the narrator is real.

Il ne s’agit pas bien sûr de dire “oui le narrateur est réel, tu dois croire ça sous peine de mort”, simplement fais semblant de croire que ce narrateur qui te parle est réel. Le théoricien Gyorgy Lukàcs, qui a écrit un livre très important qui s’intitule “La théorie du roman”, c’est ce que Gyorgy Lukàcs appelle l’ironie. Pourquoi ce qu’on dit ironie?

It is not of course to say “yes, the narrator is real, you have to believe that under penalty of death,” just pretending to believe that this narrator speaks to you and is real. The theorist Gyorgy Lukacs, who has written a very important book called “The Theory of the Novel,” that’s what Gyorgy Lukacs called irony. Why they say irony?

Parce que le narrateur n’est pas réelle mais il faut faire semblant de croire qu’il est réel, je peux  imaginer une espèce de hiérarchie. Alors il y a le vrai auteur, l’auteur en chair et en os, si je peux dire, qui fait parler le héros ou le narrateur ou le héros/narrateur, et ce héro narrateur, cite lui-même s’il est héro et narrateur, comme dans la narration à la première personne, et aussi des personnages secondaires.

Because the narrator is not real but you have to pretend to believe he is real, I can imagine a kind of hierarchy. Then there is the real author, the author in the flesh, so to speak, who is speaking of the hero, or the narrator, or the hero / narrator, the narrator and the hero himself who is quoted as if he is the hero and the narrator, like in the narration of the first person, and also secondary characters.

Si le narrateur parle à la troisième personne, comme dans beaucoup de romans du 19e siècle, mais aussi du 18e et du 17e siècle, il y a le personnage principal qui agit, qui parle, alors vous avez deux séries de discours. Le narrateur, qui peut être le héros ou non, dit “je”, “je”, “je”.

If the narrator speaks in the third person, as in many novels of the 19th century, but the 18th and 17th century there was the main character who acts, speaks, then you have two sets of speech. The narrator, who may or may not be the hero, says “I”, “I”, “I”.

S’il n’est pas le héro, il fait dire à son personnage principal “je”, “je”, “je”… C’est-à-dire Il le fait parler pour raconter l’histoire, essentiellement. Nous pouvons créer dans notre esprit une idée de distance. Si le narrateur ou le héro/narrateur ou le personnage principal nous en donne l’impression qu’il est proche de nous, cela crée une distance rapprochée.

If he is not the hero, he must say to his main character “I”, “I”, “I” … That is to say he must speak to tell the story, basically. We can create in our minds a sense of distance. If the narrator or the hero / narrator and the main character give us the impression that he is close to us, this creates a close distance.

Alors que si le narrateur, ou le personnage principal évoque soit des pays lointains, soit des époques lointaines, il crée une distance lointaine, émotive entre le lecteur et les personnages ou le héro/narrateur. On peut par exemple prendre exemple sur la peinture. Si le peintre dépeint un personnage ou un paysage très éloigné, cela crée une distance émotive, psychologique, lointaine.

Whereas if the narrator, or the main character, speaks of distant countries or remote times, he creates a far emotional distance between the reader and the characters, or the hero / narrator. One can, for example, take the example of painting. If the painter portrays a character or a distant landscape, he creates an emotional distance, psychological, distant.

La même chose se fait dans le roman. Si au contraire le peintre nous présente un personnage que nous pourrions pratiquement toucher du doigt, cela crée une distance rapprochée et certainement plus la distance est rapprochée plus notre réaction d’émotion est forte. Il est plus facile de sympathiser ou de détester quelqu’un qu’on voit, qu’on sent, qu’on imagine très proche de nous, que de quelqu’un qui est très éloigné de nous.

The same occurs in the novel. If instead the painter shows us a character we could practically touch with a finger, this creates a close distance and certainly a closer distance is closer for our emotional reaction to be stronger. It is easier to sympathize or dislike someone we see, we feel, we imagine very close to us, as opposed to someone who is very far from us.

Bien sûr toutes les narrations dans la fiction narrative en prose ne sont pas à la première personne. Il y en a énormément qui sont à la troisième personne. L’auteur peut être présent. Comme nous avons vu, dans le sous-titre du premier chapitre du premier livre de Gil Blas, qui est “De la naissance de Gil Blas et de son éducation”.

Of course all the narratives in the narrative prose fiction are not in the first person. There are a tremendous amount in the third person. The author may be present. As we have seen in the subtitle of the first chapter of the first book of Gil Blas, which is “From the birth of Gil Blas and his education.”

Il est évident que ça ne peut être que l’auteur qui parle comme ça. Ni le père de Gil Blas, ni la mère, ni l’oncle Gil Perez ni Gil Blas lui-même puisque c’est à la troisième personne. L’auteur qui est le vrai auteur, ce qu’on appelle l’auteur empirique, engendre, crée un narrateur et le narrateur créé le récit. L’auteur peut aussi créer un narrateur, qui crée un personnage, ça fait le le récit à la troisième personne, qui parle, n’est-ce pas, qui agit, qui tombe amoureux, qui voyage, qui mange, se bat, toutes sortes d’actions possibles et imaginables.

Obviously this can only be the author who speaks like that. Neither the father of Gil Blas, neither the mother nor Uncle Gil, Gil Blas Perez nor himself as it is in the third person. The author who is the real author, who is called the empirical author, creates a narrator and the narrator creates the story. The author may also create a narrator, who creates a character, that’s the story in the third person, who speaks, he is not, that is, the one who falls in love, traveling, eating, fighting, all kinds of conceivable actions.

Je voudrais terminer en vous présentant un petit fragment du chapitre premier d’un conte de Voltaire. Un conte qui s’intitule “Voyage d’un habitant du monde de l’étoile Sirius dans la planète de Saturne”. Ca c’est le sous-titre du premier chapitre. Ce n’est pas un roman mais un conte assez petit qui s’intitule “Micromegas”, qui en grec signifie “petit grand”.

Let me conclude by showing you a small fragment of the first chapter of a tale of Voltaire. A tale entitled “Voyage of an inhabitant of the world of the star Sirius in the planet Saturn.” It is the subtitle of the first chapter. This is not a novel but a pretty little tale entitled “Micromegas”, which in Greek means “little big”.

C’est un jeu de mot de Voltaire. Je commence par lire le premier paragraphe. “dans une de ces planètes qui tournent autour de l’étoile nommée Sirius, il y avait un jeune homme de beaucoup d’esprit”, Cette phrase est en fait ce qu’on appelle le discours diégétique, c’est-à-dire le discours qui rapporte  exactement l’histoire en elle-même, les actions, les faits.

It is a word game of Voltaire. I begin by reading the first paragraph. “In one of those planets revolving around the star named Sirius, there was a young man of great intelligence,” This sentence is in fact what is called a diegetic speech, that is to say, the discourse relates exactly to the story itself, the actions, the facts.

Et puis je vois: “que j’ai eu l’honneur de connaître dans le dernier voyage il fit sur notre petite planète”; Ici il y a un “je” – que J’AI eu l’honneur de connaître, dans un voyage qui fit sur NOTRE petite planète”; Ca veut dire que l’auteur interviennent directement dans la narration, dans le texte. C’est ce qu’on appelle une intervention de l’auteur.

And then I see: “I had the honor to know in the last trip he made on our small planet”; Here there is an “I” – I HAVE had the honor to know, in a trip that was on OUR small planet “; It means that the author is directly involved in the narration in the text. That is called an intervention of the author.

Ensuite je vais voir ce premier petit paragraphe dit “que j’ai eu l’honneur de connaître dans le dernier voyage qu’il fit sur notre…Il s’appelait Micromégas” – ça c’est la narration diégétique – “nom qui convient fort à tous les grands. Il avait huit lieues de haut; j’entends par huit lieues 24000 pas géométriques de cinq pieds chacun”.

Then I’ll see the first small paragraph that says “I had the honor to know in the last journey he made on our … He was called Micromegas” – that’s the diegetic narration – “a name that strongly suits his height. He was eight leagues tall;. I mean eight leagues 24000 geometrical paces of five feet each.

Lorsque l’auteur explique quelque chose, ce n’est plus l’histoire, c’est une explication ou un commentaire. C’est ce que j’appelle le discours extra-diégétique. J’ai donc dans ce petit paragraphe de quatre lignes trois sortes de discours. Le discours diégétique, l’intervention de l’auteur, et le discours extra-diégétique.

When the author says something, he is not the story, it is an explanation or comment. This is what I call the extra-diegetic speech. So I have this little paragraph of four lines of three kinds of discourse. The diegetic speech, the intervention of the author, and the extra-diegetic speech.

Et nous retrouvons cette façon d’organiser une narration dans un très grand nombre…dans un très grand nombre de textes. Je peux augmenter le volume de ma narration en augmentant le volume du discours extra diégétique en faisant toutes sortes de commentaires qui doivent être pertinents, c’est-à-dire en anglais “relevant”, sinon ça n’a plus de sens et ça ne vaut pas la peine d’être lu.

And we find this way of organizing a narrative in huge numbers … in a very large number of texts. I can increase the volume of my narrative by increasing the volume of extra-diegetic speech by making all sorts of comments that should be pertinent, that is to say in English “relevant”, otherwise it is meaningless and it not worth reading.

Mais quand vous voyez dans le deuxième paragraphe j’ai marqué en marron toutes les parties du discours extra diégétique, et c’est presque tout le deuxième paragraphe qui consiste en un discours extra diégétique.

But when you see in the second paragraph I marked in brown all parts of the extra diegetic speech, and it’s almost the entire second paragraph which is an extra-diegetic speech.

Voyez-vous? Et alors mais pourquoi? Parce que s’il ne fallait rapporter que les fait qui se déroulent dans une histoire l’un après l’autre, sans aucun commentaire, sans aucune intervention, l’histoire serait extrêmement ennuyeuse.

See? And then but why? Because if he had to report that fact taking place in a story one after another, without comment, without any intervention, the story would be extremely boring.

Listening Exercise – Molière

Bonjour et bienvenue sur cette leçon consacrée à la pièce de théâtre “Le Tartuffe” écrite au 17ème siècle par Molière en 1664. Dans cette leçon on va parler de la pièce et aussi on va parler des mises en scène de la pièce “Le Tartuffe”.

Hello and welcome to this lesson dedicated to the play “Tartuffe” in the 17th century written by Molière in 1664. In this lesson we will talk about the piece and we will also talk about the staging of the play “Tartuffe”.

C’est important quand on on étudie le théâtre de se rappeler que le texte écrit, le texte publié, la pièce de théâtre, c’est seulement un aspect de ce qu’est une pièce de théâtre, une pièce de théâtre c’est aussi une représentation, une mise en scène avec un lieu de représentation, un théâtre, avec un metteur en scène, qui fait des choix de mise en scène, qui choisit le décor, les costumes, et qui dirige le jeu des acteurs.

It is important when studying theater to remember that the written text, the text published, the play, it is only one aspect of what a play, a play is a performance, a staging with a performance venue, a theater, with a stage director, who makes staging choices, chooses the décor, costumes, and directs the actors.

Tous ces aspects de mise en scène ont une influence sur la façon dont on interpréte la pièce. On va étudier le texte et aussi on va étudier différentes mises en scène qui ont été filmées de la pièce pour les comparer. Avant de parler des mises en scène, un petit mot sur la pièce elle-même.

These staging aspects influence how one interprets the room. We will study the text and we will also study different stagings that were filmed in the room to compare. Before talking about the staging, a note on the piece itself.

“Le Tartuffe”, c’est ce qu’on appelle une comédie de mœurs. Les mœurs ce sont les comportements sociaux. Une comédie de mœurs, C’est donc une pièce qui fait le portrait des comportements sociaux, ici des comportements sociaux de la famille bourgeoise catholique du 17e siècle.

“Tartuffe” is called a comedy of manners. Manners are the social behaviors. A comedy of manners, so this is a play that portrays social behavior, social behavior here of the Catholic bourgeois family of the 17th century.

C’est aussi un portrait d’un phénomène culturel historique qui appartient à la France catholique du 17e siècle. Á ce moment-là en France il y a un parti qui s’appelle parti des dévots qui cherche à imposer l’influence de l’église catholique de Rome sur les mœurs de ses contemporains.

It is also a portrait of a historic cultural phenomenon that belongs to the Catholic France of the 17th century. At that time in France there is a party called the party of devotees who seek to impose the influence of the Catholic church in Rome on morals of his contemporaries.

Á ce moment-là il y a une dissension religieuse entre l’église catholique de Rome et ce qu’on appelle la réforme. Les familles, le roi, la cour du roi, rend à se dissocier, a trouver une indépendance par rapport à l’église catholique de Rome. Donc ce parti des dévots forme une compagnie, qui s’appelle la compagnie du Saint-Sacrement, qui envoie des dévots, des hommes de religion pour surveiller les mœurs, les comportements des familles bourgeoises.

At that time there was a religious dissension between the Catholic Church of Rome and the so-called reform. Families, the King, the King’s court, goes to dissociate, to find independence from the Catholic church in Rome. So the party of devotees form a company called Company of the Blessed Sacrament, which sends devout religious men to monitor the habits, behaviors of middle-class families.

“Le Tartuffe” c’est justement l’histoire de ce personnage, Tartuffe, qui est un dévot et qui va s’introduire dans une famille, la famille d’Orgon, une famille bourgeoise, pour essayer d’imposer ses vues sur les mœurs et la religion de la famille.

“Tartuffe” is precisely the history of this character, Tartuffe, who is a devout and who will break into a family, the family of Orgon, a bourgeois family, to try to impose his views on customs and religion of the family.

Mais en vérité Tartuffe c’est faux dévot. Il se fait passer pour un homme saint pour servir ses propres intérêts, qui sont obtenir la main de la fille d’Orgon, qui s’appelle Mariane, marier Mariane et obtenir l’argent et la maison d’Orgon. Tartuffe c’est un personnage hypocrite, un imposteur, qui sous couvert d’être un dévot, un saint, va chercher à servir ses propos intérêts et à diviser la famille d’Orgon.

But in truth Tartuffe is false devotee. He pretends to be a saint to serve its own interests, which are getting the hand of the daughter of Orgon, called Mariane, Mariane married and get the money and the house of Orgon. Tartuffe is a hypocrite character, an impostor, who under the guise of being a devotee, a saint, will seek to serve its interests and about to divide the family of Orgon.

La pièce est ouverte à plusieurs interprétations et à plusieurs mises en scène mais la pièce a aussi une structure très forte parce que c’est comédie classique et la comédie classique a ses propres conventions. Notamment, la comédie classique à une structure narrative très conventionnelle et fixe.

The room is open to several interpretations and several plays but the room also has a very strong structure because it’s classic comedy and classic comedy has its own conventions. In particular, the classic comedy with a very conventional and fixed narrative structure.

La structure narrative de la comédie, elle se déploie en quatre temps: l’exposition, la où les complications, la ou les crises, et la ou les résolutions. D’abord l’exposition. La première partie de la pièce de théâtre expose présente les personnages et expose le nœud de l’intrigue, c’est-à-dire ce qui va faire un conflit, ce qui va représenter l’intrigue.

The narrative structure of comedy, it unfolds in four stages: exposure, where complications, or crises, and or resolutions. First exposure. The first part of the play exposes introduces the characters and exposes the plot node, that is to say what will be a conflict, which will represent the plot.

L’intrigue est simple. C’est que Tartuffe s’introduit dans la famille en se faisant passer pour un saint et en gagnant l’admiration aveuglée d’Orgon, le père de famille, et va chercher à épouser Mariane, la fille d’Orgon. Mariane évidemment ne veut pas épouser Tartuffe, qui est vieux, qui est laid, qui est un hypocrite, un homme méchant, elle veut épouser Valère.

The plot is simple. It’s Tartuffe enters the family by posing as a saint and winning the admiration blinded Orgon, the father, and will seek to marry Mariane, daughter of Orgon. Mariane obviously does not want to marry Tartuffe, who is old, who is ugly, a hypocrite, a wicked man, she wants to marry Valere.

Valère c’est son amant, Valère est amoureux réciproquement de Mariane. Mais Tartuffe crée un conflit, un nœud, puisque il empêche ce mariage. Et la famille d’Orgon, mis à part Orgon, va essayer d’aider Mariane a échapper au destin funeste qui l’attend. Donc ça c’est le nœud de l’intrigue.

Valere is his lover, Valere is reciprocally in love with Mariane. But Tartuffe creates a conflict, a node, since it prevents the marriage. And the family of Orgon, except Orgon, Mariane will try to help escape a doom that awaits him. So that’s the plot node.

Après, le nœud de l’intrigue et compliqué parce qu’on appelle une complication et cette complication elle vient du fils d’Orgon, le frère de Mariane donc, qui a un geste malheureux. Ce fils, il s’appelle Damis, il se rend compte qu’en vérité Tartuffe non seulement veut épouser Mariane mais aussi il veut séduire Élmire, la femme d’Orgon et donc sa propre mère.

After the plot node and complicated because a complication called this complication and it comes from the son of Orgon’s brother Mariane therefore, that an unfortunate gesture. This son, his name Damis, he realizes that Tartuffe truth not only wants to marry Mariane but he wants to seduce Elmire, Orgon’s wife and therefore his own mother.

Il est complètement outragé par ça il décide de dire à son père Orgon, “écoute” “Tartuffe, l’homme que tu crois être un saint” “il essaie de séduire ma mère, ta femme”. Et Orgon est tellement aveuglé par l’admiration qu’il a pour Tartuffe qu’ il refuse de croire son fils Damis et pour prouver que son fils a tort, et que toute sa famille a tort, il décide de redoubler la générosité qu’il a pour Tartufffe et de donner tout son argent et toute sa maison à Tartuffe et de donner la main de sa fille Mariane à Tartuffe le soir même!

He is completely outraged by it he decided to tell his father Orgon, “listens” “Tartuffe, the man you believe to be a saint” “tries to seduce my mother, your wife.” And Orgon is so blinded by the admiration he has for Tartuffe that it refuses to believe his son Damis and to prove that his son was wrong, and that his family was wrong, he decided to intensify the generosity that Its Tartufffe and give all his money and all his house to Tartuffe and give the hand of his daughter Mariane to Tartuffe that evening!

Le geste de Damis a une conséquence malheureuse, une complication, puisqu’ il précipite la situation de crise dans laquelle se retrouvent Mariane et Élmire et toute la famille d’Orgon. De cette situation de crise vient une première résolution. La résolution est permise par un stratagème développé par Élmire, la femme d’Orgon, qui va décider de trouver un moyen pour montrer à son mari Orgon que tartuffe essaie de la séduire.

The gesture of Damis was an unfortunate consequence, a complication, since it precipitates the crisis situation in which find themselves Mariane and Elmire and the whole family of Orgon. This crisis is a first resolution. The resolution is permitted by a scheme developed by Elmire, Orgon’s wife, who will decide to find a way to show her husband Orgon that Tartuffe trying to seduce her.

Elle demande à Orgon de se cacher sous la table pendant que Tartuffe va essayer de la séduire. Et elle va ruser pour pousser Tartuffe à la séduire pendant que son mari sous la table entend toute la conversation. Et donc ce stratagème aboutit à une résolution puisque enfin Orgon se rend compte de l’imposture de Tartuffe.

She asks Orgon to hide under the table while Tartuffe will try to seduce her. And it will use tricks to push Tartuffe to seduce while her husband under the table meant any conversation. And so this ploy leads to a resolution as Orgon finally realizes the deception Tartuffe.

Cette résolution n’est pas la résolution finale de la pièce car en vérité il y a une autre complication: Orgon a déjà donné tout son argent et sa maison à Tartuffe et Tartuffe veut chasser maintenant la famille d’Orgon de sa propre maison; mais cette seconde crise est résolue par une autre résolution, la résolution finale de la pièce: le prince le fils du roi de France, intervient dans la pièce pour dénoncer l’imposture de Tartuffe et rendre la maison et les biens à la famille d’Orgon, et c’est la fin de la pièce.

This resolution is not the final resolution of the room because in truth there is another complication: Orgon has already given all his money and his house in Tartuffe Tartuffe and now wants to expel the family of Orgon of his own house; but this second crisis is resolved by another resolution, the final resolution of the piece: the Prince the son of the King of France, comes into the room to denounce the imposture of Tartuffe and make the house and property to the family of Orgon, and that’s the end of the piece.

Cette structure traditionnelle impose une certaine forme de narration et impose aussi une certaine forme de caractérisation des personnages. Les personnages dans cette pièce sont des types théâtraux. Ça veut dire des personnages dont les comportements sont fixés.

This traditional structure imposes some form of narration and also requires some form of characterization of characters. The characters in this play are theatrical type. It means the characters whose behaviors are set.

Ils n’ont pas forcément une psychologie très profonde c’est juste des types théâtraux que tout le monde connaît et dont on attend un certain comportement. Par exemple, il y a Orgon. Orgon c’est le type du père autoritaire qui veut toujours avoir raison et qui est prêt à commettre les pires bêtises pour prouver qu’il a raison.

They may not have a very deep psychology that’s just kind of theater that everyone knows and which we expect a certain behavior. For example, there Orgon. Orgon is the type of authoritarian father who always wants to be right and who is ready to commit the worst nonsense to prove he’s right.

C’est aussi le personnage du cocu volontaire. Un cocu c’est un mot vulgaire pour dire qu’on est trompé, que sa femme nous trompe avec quelqu’un d’autre, on a des cornes on est cocu. Mais ce cocu est volontaire parce qu’il encourage sa femme à le tromper, il ne veut pas croire que Tartuffe essaie de séduire sa femme et sa femme est obligée d’aller très loin dans la séduction que Tartuffe lui propose pour montrer à son mari qu’il est cocu. Donc c’est un cocu volontaire. C’est un type théâtrale très conventionnel et fixe.

This is also the character of voluntary cuckold. A cuckold is a vulgar word to say we made a mistake, that his wife deceives us with someone else, there is one cuckold horns. But cuckold is voluntary because it encourages his wife to deceive him, he will not believe that Tartuffe trying to seduce his wife and his wife has to go very far in seduction Tartuffe offers him to show her husband he is a cuckold. So it is a voluntary cuckold. This is a very conventional and fixed theatrical type.

Un autre type théâtral, c’est Dorine, la servante de Mariane. La servante, elle est toujours rusée et spirituelle dans ce genre de comédie classique. Elle va chercher à déjouer les stratagèmes de Tartuffe, et elle est toujours en train de défier avec humour et avec ironie l’autorité de la figure paternelle Orgon.

Another theatrical type, Dorine, Mariane’s maid. The servant, she is always tricky and spiritual in this kind of classic comedy. It will seek to thwart the schemes of Tartuffe, and is always trying to challenge with humor and irony with the authority of the father figure Orgon.

Un autre type théâtrale, c’est Mariane elle-même qui est le type qu’on appelle l’ingénue. L’ingénue c’est une jeune fille qui est naïve qui est innocente et qui obéit toujours à son père. Ces types théâtraux dans la comédie classique imposent aussi à la pièce des scènes conventionnelles, des scènes que tout le monde attend.

Another theatrical type, Mariane itself that is the type called the ingenue. The ingenuous it is a naive girl who is innocent and who always obeys his father. These types theater in the classic comedy also impose the piece of conventional scenes, scenes that everyone expected.

Par exemple, la scène du dépit amoureux qu’on va étudier entre Marianne et son amant Valère. Dans cette scène de dépit amoureux Mariane, qui est innocente, et un peu orgueuilleuse, ne veut pas avouer publiquement son amour pour Valère, et Valère qui est aussi très jeune et innocent et un peu orgueuilleux ne veut pas avouer son amour pour Mariane.

For example, the scene of the heartache we will study between Marianne and her lover Valere. In this scene of heartache Mariane, who is innocent, and some orgueuilleuse, does not want to publicly admit his love for Valere, and Valere which is also very young and innocent and a little orgueuilleux does not want to confess his love for Mariane.

Donc ils s’aiment mais ils ne veulent pas le dire. Donc ils risquent de se perdre par orgueil, par dépit. C’est la scène du dépit amoureux basé sur des types théâtraux traditionnels. Une autre scène c’est la scène où justement Orgon est caché sous la table et est témoin volontaire de l’infidélité alors que sa femme est prête à commettre avec Tartuffe.

So they love but they do not want to say. So they may be lost by pride, spite. This is the scene of love despite based on traditional theatrical type. Another scene is the scene where Orgon just hid under the table and voluntary witness of infidelity while his wife is ready to commit with Tartuffe.

Toutes ces scènes sont des scènes de comédie classique qui sont fixées, qui sont stéréotypées, qui sont imposées par la structure de la pièce par les types théâtraux de la pièce. Tous ces types théâtraux, cette structure conventionnelle, ces scènes conventionnelles imposent un cadre assez rigide à l’interprétation de la pièce.

All these scenes are classic comedy scenes which are fixed, which are stereotyped, imposed by the structure of the piece by piece theatrical types. All these types theater, this conventional structure, these conventional scenes require a fairly rigid framework for the interpretation of the part.

Par exemple, Tartuffe est un hypocrite méchant et la pièce critique Tartuffe. C’est une interprétation traditionnelle, conventionnelle, imposée par la pièce telle qu’elle a été écrite au 17ème siècle. Et quand on lit la pièce de Molière chez soi, quand on lit “Le Tartuffe”, c’est très agréable de reconnaître ces types théâtraux par curiosité pour les productions culturelles du 17e siècle, pour la langue de Molière, etc.

For example, Tartuffe is a wicked hypocrite Tartuffe and critical piece. It is a traditional interpretation, conventional, imposed by the piece as it was written in the 17th century. And when we read Molière’s play at home, when you read “Le Tartuffe” is nice to recognize these types theatrical curiosity for cultural productions of the 17th century, for the language of Molière, etc.

Mais si vous êtes un metteur en scène et que vous voulez représenter cette pièce pour un public contemporain ça ne suffit pas. Il faut trouver à actualiser, à rendre actuelle, à rendre intéressante cette pièce pour un public contemporain. Et donc les metteurs en scène sont forcés de faire des choix pour actualiser cette pièce.

But if you are a director and you want to represent this piece for a contemporary audience that is not enough. We need to find to update, to make present, to make it interesting this piece for a contemporary audience. And so the directors are forced to make choices to refresh the room.

Des choix de mise en scène ça inclut le choix du décor, le choix des costumes et le choix du jeu des acteurs. Par exemple, la metteur en scène Ariane Mnouchkine a créé une mise en scène de cette pièce “Le Tartuffe” en 1995 qui donne un sens nouveau à cette pièce en changeant les costumes et les décors.

Staging choices that include the choice of decor, the choice of costume and choice of acting. For example, the stage director Ariane Mnouchkine established a staging of the play “Tartuffe” in 1995, which gives new meaning to this piece by changing costumes and sets.

Plutôt que d’utiliser les costumes, de réconstituer les costumes et les décors de la famille bourgeoise catholique du 17e siècle français, elle a choisi d’utiliser les décors et les costumes d’une famille musulmane contemporaine dans un pays d’Afrique du nord.

Rather than using costumes, to reconstruct the costumes and scenery of the Catholic bourgeois family of the 17th century French, she chose to use the sets and costumes of a contemporary Muslim family in a country in North Africa

Et par conséquent Le Tartuffe n’est plus un dévot catholique du 17e siècle, c’est un intégriste musulman dans le contexte des pays musulmans contemporains d’Afrique du nord. En changeant le décor et les costumes, Ariane Mnouchkine donne un sens nouveau un sens contemporain à la pièce.

Tartuffe and therefore is no longer a Catholic devotee of the 17th century, a Muslim fundamentalist in the context of contemporary Muslim countries of North Africa. By changing the set and costumes, Ariane Mnouchkine redefines contemporary feel to the room.

On peut aussi donner un sens différent à la pièce, actualiser la pièce en travaillant simplement le jeu des acteurs. C’est ce qu’a fait en 1950 le metteur en scène Louis Jouvet, qui a choisi de transformer complètement l’interprétation de la pièce en proposant un jeu d’acteur qui révélait une profondeur psychologique au personnage du Tartuffe.

One can also give a different meaning to the part, update the room by simply working the actors. This was done in 1950 the director Louis Jouvet, who chose to completely transform the interpretation of the play by proposing a game that player revealed a psychological depth to the character of Tartuffe.

Dans la mise en scène de Louis Jouvet le personnage du Tartuffe n’est pas simplement une caricature d’hypocrite et d’imposteur. C’est en vérité un personnage tragique, torturé par l’amour qu’il a pour une femme plus jeune que lui et dont il sait qu’il ne pourra jamais gagner les faveurs.

In the staging of Louis Jouvet the character of Tartuffe is not just a caricature hypocrite and impostor. It is indeed a tragic figure, tortured by his love for a woman younger than him and he knows he can never win favor.

C’est un personnage torturé, divisé, complexe, mélancolique, et très touchant finalement. Et dans cette mise en scène où Tartuffe n’est plus le méchant, il est un méchant, mais un méchant qu’on aime, du coup on se pose des questions sur les motivations des autres personnages de la pièce qui essayent de contrecarrer, d’empêcher l’amour de Tartuffe.

It is a tortured character, divided, complex, melancholy, and ultimately very touching. And in this scene where Tartuffe is not the bad guy, he’s a villain, but a villain we love, we suddenly asks questions about the motives of the other characters in the play who are trying to thwart, d prevent the love of Tartuffe.

Et on se demande: si Tartuffe a un amour légitime, pour Mariane ou pour Élmire, quelles sont les motivations des autres personnages? Peut-être les autres personnages qui sont des gentils,  normalement, deviennent des méchants, ou au moins des personnages qui eux-mêmes ont une certaine hypocrisie, qui eux-mêmes veulent servir des intérêts égoïstes.

And one wonders if Tartuffe has a legitimate love for Mariane or Elmire, what are the motivations of the other characters? Perhaps the other characters who are kind normally become wicked, or at least characters who themselves have a certain hypocrisy, who themselves want to serve selfish interests.

Et donc tous les personnages de la pièce acquièrent une profondeur psychologique, au-delà des types théâtraux imposés par la comédie classique. Juste en travaillant sur le jeu des acteurs, c’est-à-dire sur le déplacement des acteurs, sur la gestuelle des acteurs, sur le rythme de leur parole, et sur le ton de leur voix, on peut donner une interprétation nouvelle à une pièce.

And so all the characters in the play gain a psychological depth, beyond the theatrical types imposed by the classic comedy. Just working on the acting, that is to say on the movement of actors, gestures of the actors, to the rhythm of their words and the tone of their voice, we can give a new interpretation to a piece.

Nous allons étudier deux mises en scène récentes, pas très récentes, mais de la deuxième partie du 20e siècle, qui ont été réalisées la première par Marcel Carvenne, qui a été montée en 1971, et la deuxième par Jacques Charon qui a été montée en 1973 au théâtre de la comédie française.

We will study two recent stage set, not very new, but the second part of the 20th century, which were conducted by Marcel Carvenne the first, which was mounted in 1971, and the second by Jacques Charon, which was mounted in 1973 French comedy theater.

Ces deux mises en scènes ont été filmées et donc nous avons la chance de pouvoir les étudier, en particulier, et les comparer. Et on devra se demander comment ces mises en scène proposent des interprétations différentes de la pièce, et va devoir observer, analyser, interpréter et comparer, non seulement le texte, mais aussi les mises en scène et en particulier la direction du jeu des acteurs par ces deux metteurs en scène, c’est-à-dire: le ton de voix des acteurs, leur geste, le rythme de leurs paroles, et leur mouvement sur la scène.

Both stagings were filmed and so we have the chance to study them, in particular, and compare them. And we must ask how these stagings offer different interpretations of the play, and will have to observe, analyze, interpret and compare, not only the text but also directed and implemented in particular the leadership of acting by these two directors, that is to say, the tone of voice actors, their gestures, the rhythm of their words, and their movement on the stage.